Culture

Kaloo Bang Festival : "Nos objectifs de fréquentation n'ont pas été atteints"

Le Kaloo Bang s'est achevé. A l'occasion d'une conférence de presse, la mairie de Saint-Denis a dressé un bilan de ce festival. Interview de René-Louis Pestel, adjoint à la culture à la mairie de Saint-Denis.


Kaloo Bang Festival : "Nos objectifs de fréquentation n'ont pas été atteints"
Le Kaloo Bang Festival s'est achevé ce week-end. Êtes-vous satisfait de cette première édition, nous avons la sensation que le bilan est très mitigé…

René-Louis Pestel : Il y a des aspects positifs, d'autres moins. C'est une première édition, en cela, c'est déjà une fierté d'avoir mis sur pied cette opération. Saint-Denis n'avait plus de festival depuis 1993.

La fierté d'avoir porté un tel projet peut-elle suffire à enlever les aspects négatifs? Quels sont-ils d'ailleurs?

R-L P : D'abord, nous sommes contents de voir que la programmation a plu, les gens ont apprécié les artistes présents. Il y avait 25 artistes dont une partie de locaux, ce maillage des cultures a été bien accueilli. Je voudrais également remercier la centaine de personnes qui a travaillé sur ce site du Palais des expositions. Nous avons eu des retours très positifs sur la qualité acoustique et des lumières.

Toutefois, nos objectifs de fréquentation n'ont pas été atteints. Nous estimions pouvoir faire 10.000 entrées, nous en sommes à 6.500.

Comment expliquez-vous ce manque d'affluence?

R-L P : Notre communication mériterait sans doute d'être plus travaillée, nous n'avons peut-être pas su cibler tous les publics. Mais ce n'est pas un échec, cela reste plutôt positif car le dernier festival, les Voix du monde, avait fait 3.000 entrées avec un budget de 800.000 euros. Ici, nous réalisons 6.000 entrées pour un peu plus de 700.000 euros de budget.

Pensez-vous avoir bien choisi la date du festival car c'était un week-end relativement chargé...

R-L P : Lorsque nous avons entériné cette date, nous étions seuls. Puis le festival de Zouk est arrivé, les Florilèges ont changé de date, l'équipe de France jouait le samedi soir… Mais, au final, je ne trouve pas cela gênant car nous n'avons pas la prétention de toucher toute la population de la Réunion. Il y a déjà de quoi faire avec les 200.000 habitants du bassin Nord.

Ne manquait-il pas une tête d'affiche à ce festival?

R-L P : C'est une question que nous nous sommes posés. Doit-on faire comme le Sakifo avec ses 35.000 entrées dont 18.000 pour la tête d'affiche? J'avoue que nous n'avons pas encore trouvé la réponse et le débat reste ouvert mais il reste important pour nous de valoriser les artistes de l'Océan Indien.

Allez-vous retenter l'expérience avec une deuxième édition Kaloo Bang?

R-L P : Tout à fait ! Nous découvrons avec cette 1ère édition, et nous allons nous améliorer afin que la deuxième soit meilleure. Il est quand même dommage pour une ville comme Saint-Denis, 23ème ville de France et 1ère ville d'Outre-mer de ne pas avoir son festival.

Le Kaloo Bang festival de Saint-Denis a-t-il l'ambition de concurrencer un jour le Sakifo de Saint-Pierre?

R-L P : L'objectif n'est pas de concurrencer un autre événement, une autre ville, mais d'apporter des offres complémentaires pour satisfaire toutes les populations de notre île.
Mercredi 13 Octobre 2010 - 17:06
Melanie Roddier
Lu 2244 fois




1.Posté par Arrète gaspillé l'argent lecontribuable le 13/10/2010 18:59
C'est incroyable la somme qui a été dépensée par la commune de Saint Denis pour ce festival raté. Les organisateurs ont montré qu'ils avaient une méconnaissance des goûts des Réunionnais. Le Réunionnais vient à un festival, avec ses enfants, si à côté des concerts musicaux, il y a des manèges, des occupations pour les enfants. Le réunionnais n'aime pas les groupes qu'il ne connait pas. Même les vedettes connues qui viennent à la Réunion, savent qu'il faut jouer leurs tubes, sinon le public se lasse et part. Dans tous les artistes venus pour Kaloo Bang, il n'y avait pas vraiment une vedette, ni de morceaux connus et le résultat est connu.

2.Posté par avatar le 13/10/2010 19:00
PESNEL devrait changer de strategie avec un festival " chapeau bang a saint diego "

3.Posté par Alex le 13/10/2010 19:21
Nous estimions pouvoir faire 10.000 entrées, nous en sommes à 6.500.

Deux lignes plus loin vous écrivez:

Ici, nous réalisons 6.000 entrées pour un peu plus de 700.000 euros de budget.

Alors 6000 ou 6500 entrées? Deuxiéme question: Pourrait on savoir combien d'argent a rapporté la vente des billets. Avec un tel niveau d'imprécision, le seul chiffre intéressant serait celui des recettes.
En tous cas chacun des 6000 visiteurs a bénéficié d'un service à hauteur de 100 euros, soit environ 1/30è de mes impôts locaux.

4.Posté par ilo le 13/10/2010 20:59
quel gaspillage ! et vous osez parler d'une deuxième édition , vous prenez les contribuables pour des tiroirs caisse ? Ce festival ne mérite plus d'être d'actualité et vous avec mr Pestel .

5.Posté par fouine le 13/10/2010 22:19
C'est incroyable le budget fêtesà St-Denis ! Presque 800 000 euros pour deux jours pour trois chats et deux pelés ! Et des pages de pub entières pour rien ! Assez de gaspillage bonté divine ! C'est tout ce que vous savez faire à la mairie depuis que vous êtes élus ? Après le scandale de la SEM Dionysport, voilà le scandale du Kaloobang (suis pas sûr du nom, déjà pas facile à retenir). Ce matin j'ai payé la note salée de mon impôt foncier avec une sacrée augmentation alors je ne décolère pas ! Si à cela on rajoute les 300 000 euros/an pour Diégo mais où va t-on ? C'est la ruine pour les dionysiens. Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles et de vouloir devenir plus gros que le boeuf, le zébu peut-être devrais-je dire, n'est ce pas Messieurs Pestel et Annette ? Et pendant ce temps qu'avez-vous fait pour la ville ? Où est la dynamique que vous deviez insuffler ? Que devient le pôle océan à part servir de lieu de résidence aux rats, aux cafards et aux clochards ? Rien, on ne voit rien venir... à part les revendications justifiées de pauvres contribuables dont les WE sont fortement perturbés par toutes les nuisances de vos fêtes de quartiers. Elle n'est pas belle la vie avec Annette and co ?

6.Posté par Foxtrott2 le 14/10/2010 00:22
R-L P : Notre communication mériterait sans doute d'être plus travaillée, nous n'avons peut-être pas su cibler tous les publics. Mais ce n'est pas un échec, cela reste plutôt positif car le dernier festival, les Voix du monde, avait fait 3.000 entrées avec un budget de 800.000 euros. Ici, nous réalisons 6.000 entrées pour un peu plus de 700.000 euros de budget.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Il se fout du peuple ce RLP. De ces propos il se déduit que pour la prochaine fois, il va foutre le paquet dans la com. Combien cela va encore coûter ?

De plus, il rajoute "Il est quand même dommage pour une ville comme Saint-Denis, 23ème ville de France et 1ère ville d'Outre-mer de ne pas avoir son festival. "

Mais M. RLP, la 1ère ville d'outre-mer doit d'abord avoir un bilan financier exemplaire, un maire au cv vierge, des adjoints qui ne courent pas après des présidences d'organismes. C'est cela être premier. Les "festiveaux" on s'en tape. Parce que les autres ont un festival on doit faire pareil ? ST Pierre pendant le temps de son Sakifo est transformé en poubelle et caisse à décibels. Il n'y a pas mieux à faire dans d'autres domaines pour faire avancer la Reunion?

7.Posté par David le 14/10/2010 08:28
Oui, la communication est à revoir. Et c'est vrai pour le Kaloo Bang de la mairie de St Denis comme pour les autres collectivités.
Je suis outré de voir qu'elles payent la pub et mettent le logo de NRJ ou Festival quand autour des vraies radios associatives ou commerciales de la Réunion tout aussi capables offrent de belles et réelles prestations pour un budget moindre.

8.Posté par Zia le 14/10/2010 09:55
Personnellement je n'y suis pas allée, trop de chose en même temps. Cela dit ce festival à le mérite d'exister. Vous réussissez tout du premier coup vous? Non je ne fait pas de politique je suis une citoyenne lambda qui est fatiguée de voir des critiques non constructives
Par contre ce que je n'apprécie pas du tout c'est la remarque suivante:
"Le réunionnais n'aime pas les groupes qu'il ne connait pas. par Arrète gaspillé l'argent lecontribuable"

Je trouve que ça sous entend un manque de culture, pourquoi le réunionnais ne serai pas capable de découvrir et d'apprécier un nouveau groupe, une nouvelle musique. Non mais ça va pas d'écrire des choses pareilles

9.Posté par Alex de Saint-Pierre le 14/10/2010 10:40
Monsieur l'adjoint à la culkture, ne pensez-vous pas qu'un festival se doit d'avoir une âme, une logique de programmation, un lieu adéquat? je pense qu'il manque tout ça. et que dire des impots qui augmentent, des places de parkings qui passent de gratuites à payantes etc...je peux dire qu'effectivement, l'argent des contribuables est bien géré....vivement le prochain festival, et un nouvel échec pour pouvoir recommencer l'année suivante.

10.Posté par Zia le 14/10/2010 15:02
J'espère en tout cas que Mr l'adjoint à la culture tirera les bonnes conclusions de tous ces commentaires. Personnellement j'aimerai bien voir "La Grande Sophie". Je suis créole et fière de l'être et je connais "La Grande Sophie" pas vous? , petite boutade vous l'aurez compris ;-) à l'attention de "Arrète gaspillé l'argent lecontribuable"

11.Posté par Appel aux journalistes le 14/10/2010 15:05
Pouvez vous s'il vous plait investiguer sur ce budget ... comment peux t on mettre 800 000 euros dans deux jours de programmation à la Nordev (sem) donc deja financer par le public ...
serait interressant d'avoir le budget lot par lot pour voir ou va tout cet argent public

12.Posté par Le kalou l'a pas fait bang l'a fait flop le 14/10/2010 17:47
A l'Ile de la Réunion le terme kalou signifie un mortier en pierre pour écraser du piment dans un pilon. Les organisateurs de ce Kaloo Bang n'imaginaient même pas que le nom de leur festival pouvait être assimilé à un objet aussi phallique. C'est pour cela que certains disent que "coup de kalou y fait mal". Espérons que cette leçon servira pour la prochaine fois à ceux qui décident de donner un nom percutant pour un festival ou toute autre manifestation, à la con.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales