Société

Kafyab poursuit son tour de l'île pour célébrer l'abolition de l'esclavage


Source: FB - Photo: DR
Source: FB - Photo: DR
Entre ses mains, le drapeau réunionnais qu’il brandit tout au long de son périple. Christophe Barret, alias Kafyab, s’est lancé le dimanche 10 mai dans un tour de l’île en 51 jours pour célébrer l’abolition de l’esclavage.

Ce même-jour, l’homme s’était enchaîné dans la matinée devant la préfecture de Saint-Denis. Une action coup de poing pour dénoncer surtout l’absence de célébration de l’abolition de l’esclavage, officiellement fixée le 10 mai par une loi de 2008.

Jusqu’au 30 juin, Kafyab arpente ainsi les villes et sentiers de l’île pour faire connaître ses revendications à la population, expliquer sa démarche. Ce vendredi, il quitte le Sud au départ de Saint-Louis pour se rendre au Guillaume. Prochaine étape: Mafate, ce week-end. 

Selon le JIR, Christophe Barret souhaite non seulement que le 10 mai soit célébré à la Réunion, comme c’est le cas dans en Métropole et dans d'autres DOM, mais réclame aussi "la reconnaissance du principe de réparation de ce crime qu'est l'esclavage". 

Toutes les étapes de son aventure sur Facebook: Somin Simandèl

Kafyab poursuit son tour de l'île pour célébrer l'abolition de l'esclavage
Vendredi 15 Mai 2015 - 10:10
.
Lu 1324 fois




1.Posté par JANUS le 15/05/2015 12:31
Monsieur BARRET se lance dans un combat pour qu'à La REUNION soit fêtée le 10 mai, l'abolition de l'esclavage et se reconnaissance comme crime contre l'humanité ...

Le 10 mai est la «Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition», mais ce n’est que le jour de l’adoption en dernière lecture au Sénat de la loi Taubira, en 2001.

Et cette date a surtout été retenue parce qu’elle était aussi le jour de la 1ère élection de François MITTERAND comme Président de La République … Peut-être un message subliminal des socialistes aux français, montrant que cette date les libérant du joug de la Droite …

Des jours de commémoration de l’abolition de l’esclavage existent dans les DOM depuis 1983, où ils sont fériés. : le 27 mai en Guadeloupe, le 22 mai en Martinique, le 10 juin en Guyane, le 20 décembre à la Réunion, le 27 avril à Mayotte.

Le sénateur Louis Virapoullé, en 1983, proposait de fixer cette journée le dimanche le plus proche du 4 février en mémoire du 4 février 1794, jour de l’acte d’abolition de l’esclavage adopté sur la proposition de l’abbé Grégoire par la Convention nationale.

Le jour retenu pour la France métropolitaine était alors le 27 avril, jour de l’adoption du décret Schoelcher en 1848. Les différents jours de commémoration déjà existants dans les DOM furent maintenus.

A ce calendrier s’ajoute la date du 23 mai, qu’un décret de 2008 reconnaît comme un jour de commémoration pour les Français d’Outre-mer de l’Hexagone.

S’ajoutent encore à cela les dates reconnues sur le plan international …

Le 2 décembre, la «Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage» de l’Assemblée générale des Nations unies …

Le 23 août, journée initiée par l’Unesco en 1998 …

Comme vous le voyez, il est difficile de ne retenir qu’une seule date pour commémorer l’abolition d’un esclavage qui a sévi, et continue à le faire, dans tous les pays, de tout temps …

Ce n'est pas en faisant le tour de l'île, avec son drapeau réunionnais (qui a décidé qu'il s'agissait du drapeau de La REUNION ???) en déclamant des poèmes que notre cher Kafyab (Plus Yab que Kaf d'ailleurs) changera l'Histoire ...

2.Posté par JAYMASTA le 15/05/2015 13:43
Bana la pa di a ou ?? L'esclavage continue dans beaucoup de pays !!
Et ouiii .. alors l'hypocrisie autour de ce sujet ca commence a bien faire

3.Posté par clement : @1 le 15/05/2015 13:47 (depuis mobile)
Ce drapeau à le mérite de ne pas plagier le drapeau tibétain et d'avoir un nom en créole et non pas en malgache : "drapo parentin" vs " lo mahavely".

4.Posté par clement : @1 le 15/05/2015 13:52 (depuis mobile)
Dek un kreol i fé un nafer, i fo toujour un gro zozo devan son lekran pou makaté.

5.Posté par Choupette le 15/05/2015 14:11
Il va faire soif !

Heureusement qu'il y a des boutiques sur son chemin pour célébrer cette abolition ... .

6.Posté par clement : @1 le 15/05/2015 15:03 (depuis mobile)
Le but du somin simandel n'est pas de commémorer l'abolition de lesclavage, mais de célébrer sa reconnaissance comme crime contre l'humanité. 2 concepts différents.

Ne faites pas semblant de ne pas comprendre.

Correction saisi auto "drapo larenyon"

7.Posté par Le Taliban. le 15/05/2015 15:44
Mais le 10 Mai c'est bien l'élection de tonton
François.En 1981 aprés avoir écrasé VGE.
C'était une manne du ciel et toute les vannes ont été ouvertes.

8.Posté par maçonnerie le 15/05/2015 15:55
la République a offert déjà la réparation..la nationalité, les droits...

9.Posté par KLD le 15/05/2015 17:50
le mahavéli lé joli mi trouve , mais celle là lé pas mal non plus !

10.Posté par KLD le 15/05/2015 17:52
en tout les cas , oui à un pavillon local , comme il en existe dans d'autres régions !!! y fé plaisir voir un ti drapeau créole !

11.Posté par Masikrok le 16/05/2015 00:53
Oui, c'est vrai, la république a donné la nationalité et les droits. Dans son élan de générosité, elle n'a pas oublié de donner la reproduction sociale et une certaine idée de l'histoire, laissant ainsi les descendants d'esclaves à leur rang.
Avant, ils criaient "aïe", maintenant, ils doivent dire "merci". Générosité quand tu nous tiens.
Ce sont les coupables qui choisissent les réparations? Un coupable peut il se dire que sa victime doit s'estimer heureuse, qu'elle devrait se bouger le cul pour aller mieux étant donné la chance qu'elle a eu de recevoir les réparations? Est-ce là l'attitude d'un coupable?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales