Culture

Kabarachois Kréol : Met’ la kiltir kréol en l’air

Ce matin, lors d’une conférence de presse organisée par la municipalité de Saint-Denis, René-Louis Pestel, adjoint à la culture et à l’animation de la ville, et Sham’s, de la compagnie de théâtre du même nom, ont présenté le nouveau projet de la municipalité : le kabarachois Kréol.


Kabarachois Kréol : Met’ la kiltir kréol en l’air
Après le Jazz ô Barachois et le marché de nuit, la municipalité s’enorgueillit d’avoir mis en place un ensemble d’événements récurrents pour donner vie à Saint-Denis le week-end. Ainsi, ce kabarachois se déroulera chaque 4ème samedi du mois et commencera le 23 octobre avec la présence d’artistes locaux.

Le but de cette manifestation est de promouvoir la culture créole en faisant découvrir au public des groupes et des artistes qu’ils n’ont pas l’habitude d’entendre ou de voir. Tous les artistes qui ont été choisis "ont des résonances dans notre culture", s’exclame René-Louis Pestel. Une culture qui passe par la musique, la poésie, l’humour ou encore le conte.

Cette première soirée sera animée par Jean-Paul Bavol, le chanteur de "Mariaz gro margo". Teddy Gangama fera une lecture de ses poésies tandis que Sully Andoche "nous fera entrer dans l’univers de ses kriké-kraké", expliquent les organisateurs. L’orchestre des Brigands 2000 assurera l’ambiance Séga et Gramoun Sello, figure incontournable du maloya, viendra fêter ses 30 ans de carrière sur la scène du barachois.
 
Met’ la kiltir kréol en l’air

Il a également été demandé aux forains de faire un effort sur "le manger créole" car tout doit contribuer à valoriser "notre culture", comme le rappelle Sham’s. On ne s’exprimera qu’en créole, et même si l’artiste veut chanter une chanson en français, il devra la faire en créole !
 
Pour Sham’s, il est primordial de valoriser notre culture "afin qu’elle puisse s’exprimer pleinement à l’heure où la mondialisation appauvrit les cultures". Il est pour lui important de rappeler que derrière la manifestation, il y a "la reconnaissance d’une culture". Or, elle passe par le tourisme. La municipalité espère ainsi que ce rendez-vous apparaîtra dans les guides touristiques pour que les touristes sachent qu’en plus des traditionnelles festivités du 20 décembre, existent d’autres rendez-vous, eux mensuels, qui mettent en avant la culture créole.

Pour ne pas se prendre "un galet sur le littoral en allant à Saint-Gilles"

Le but est également de donner la possibilité aux jeunes de trouver une offre nocturne sur Saint-Denis afin d’éviter "qu’ils se prennent un galet sur le littoral en allant à Saint-Gilles", s’amuse René Louis Pestel.
La municipalité veut rendre la ville vivante en multipliant les animations dans le centre-ville et dans les différents quartiers. 

D’après Sham’s, on compte environ 900 opérations sur Saint-Denis seulement le problème "c’est que i dit pas toujours", apostrophe-t-il. Il voudrait une meilleure visibilité sur tout ce qui se fait à Saint-Denis et met en avant la "pluralité" des offres qui sont proposées "à la population du Bassin Nord". Rien que pour ce week-end, les dyonisiens ont pu fêter la bière, aller à la fête du Chaudron, au Jazz ô barachois, à un championnat de boxe thaï et à une compétiton d’échecs à Bellepierre...

Avec ce kabarachois, la municipalité de Saint-Denis poursuit sur sa lancée afin de d'en faire "une ville culturelle et vivante", et réussir ainsi son pari.
Lundi 18 Octobre 2010 - 15:19
Ingrid Benoit
Lu 44342 fois




1.Posté par Z'embroKaf le 18/10/2010 15:52
Un festival chasse l'autre....kréol un zour kréol touzour !!!

2.Posté par pere Plexe le 18/10/2010 15:54
Kiltir kréol ????
faudrait deja apprendre a ecrire en français avant de s'exprimer DIANTRE

on dit CULTURE CREOLE

et IMPOSER le NON FRANCAIS est ILLEGAL
NOUS on n'est pas PLUS mais on n'est pas MOINS


3.Posté par milookaou le 18/10/2010 16:19
wouahhhh !!!!!!!!!!!!!!!! y'a de l'idée .. enfin nana zidés

4.Posté par Citoyen vigilant le 18/10/2010 16:33
Père Plexe, qui est ce "nous" ?
La minorité non-créolophone qui votait sur Zinfos pour qu'on mette les Réunionnais dehors?

5.Posté par hubert le 18/10/2010 16:54
Magnifique ! encore bravo à la mairie de St Denis pour sa vision politique !

6.Posté par Roche écrite le 18/10/2010 17:44
PER PLEXE c'est pas ici qu'il faut venir donné votre avis vous etes trompé car ici on peut parler le vrai kreol pauvre boug ou l'a perd somin ici c'est pas un site zorey

aller dire ça aux Antilles vous aller voir la réponse ça plait pas monsieur qu'on parle le créole aller mi laisse tomber si non m'a jir a ou

et je rejoins le commentaire 4 j'ai lu ça et j'etais etonné que des personnes a la réunion voulaient voir partir les jeunes en France hors qu'ici travail yen a plus faut aller bientot en Angleterre ou Qébec pou trouve travail

on trouve du boulot avec un passe droit c'est comme les logements HLM ou pas ya pas de place mais pas pour tout le monde

7.Posté par Bayoune le 18/10/2010 18:15
pere Plexe - Oulé mwin, parseke ou ginye pa lire la lang lo péi ousa oulé. mwin kan mwin lété dann out patri zorèy, mwin la koze fransé, inpé koson, si ou vé, mé mwin té i fé konprann amwin, aou osi fé in léfor pou fé konprnn aou, sinon ou koné, na de laéropor isi, Gillot èk Pièyfond, ou wa kosa i rète aou pou fé, ou na lo swa.

8.Posté par wouaou ! le 18/10/2010 18:46
1 - Le but de cette manifestation est de promouvoir la culture créole en faisant découvrir au public des groupes et des artistes qu’ils n’ont pas l’habitude d’entendre ou de voir. critère de programmation ? ils vont être contents les artistes !
2 - On ne s’exprimera qu’en créole, et même si l’artiste veut chanter une chanson en français, il devra la faire en créole ! Belle mentalité pour une commune socialiste ! c'est pas un peu du racisme, ça ?
3 - Le but est également de donner la possibilité aux jeunes de trouver une offre nocturne sur Saint-Denis afin d’éviter "qu’ils se prennent un galet sur le littoral en allant à Saint-Gilles" dans un premier temps, pensez à mettre un VRAI système de transport en commun dans votre ville... on verra après...
4 - D’après Sham’s, on compte environ 900 opérations sur Saint-Denis seulement le problème "c’est que i dit pas toujours" Mais on vous attend, messieurs ! aidez les associations et autres initiatives à communiquer ! quoi ? la communication... votre point faible ? non ...
5 - Avec ce kabarachois, la municipalité de Saint-Denis poursuit sur sa lancée afin d'en faire "une ville culturelle et vivante" si je peux me permettre : une ville d'animation, populaire et populiste à tendance démago !

désolé...
OK, je m'en vais...

9.Posté par hoareau jean-luc le 18/10/2010 18:49
On écrit aussi dionysien et non dyonisien, à moins que ce ne soit du nouveau kréol?

10.Posté par le congo chez tintin le 18/10/2010 19:21
Les Kamarades Kreolistes Kiltireux se réunissent.


Au programme....pendaison d'un artiste francophone devant une croix en feu ?
Incendie d'une case de zoreil ?
Lynchage d'un zoreil ayant eu des relations sexuelles avec une tantine pei ?
Pic a white sur le Barachois ?

11.Posté par Ronsard le 18/10/2010 19:31
Là, j'espère que Shams plaisante. Comment écrire en créole des chansons dont les paroles sont d'une infinie richesse ?
Shams, essaie d'écrire en créole la poésie de Ronsard : "Mignonne, allons voir si la rose".
Faut pas pousser mémé dans les orties !
Là, si ce n'est pas de la plaisanterie, c'est de la plus triste démagogie !

12.Posté par almuba le 18/10/2010 19:41
Du pain et des jeux et toujours tirer le peuple vers le bas.
Voilà la meilleure façon de s'imposer.
Au détriment du pauvre peuple qui , bien entendu, ne s'en rend pas compte, abruti par les décibels, l'euphorie, l'alcool et l'absence de Kiltir

13.Posté par @ 11 et @ 10 le 18/10/2010 20:22
@ 11 Je leur suggère du Shakespeare , en kréol , ce sera tout à fait réjouissant !
" être ou ne pas , être , telle est la question "...par exemple , non ?
Un grand moment de poussage de mémé en perspective !
@ 10 Je trouve vos suggestions de spectacles innovantes et créatives, je propose votre nomination au poste de Grand Ordonateur , dédié à la culture , en cette noble ville de St Denis....
ça nous changera de tous ces machins mortels gavants que l'on nous prépare !

14.Posté par Jojo la socisse le 18/10/2010 21:22
Jusqu'à où la cacophonie peut elle aller? Bientôt il y aura une fermeture de barachois pour fêter les vendeurs de bichiques, les rodeurs de pokpok, les boug nana douze doigts pieds, les bougs sans femm' etc... Il faut arrêter de trouver des idées aussi géniales pour Saint Denis. Pendant ce temps le Sud fait des fêtes qui rassemblent 200 000 personnes. La manifestation de la culture créole peut se faire, souvent, par doses, mais pas d'une manière aussi marquée.

15.Posté par Lesclave le 18/10/2010 22:12
Il est 22 h 01 et je devrais être le post 15...et je ne vois que mépris et sarcasmes sur ce forum de la de la simple volonté de l'expression de la culture réunionnaise...qui existe partout en France dans toutes les régions mais qui ne saurait, selon vous exister ici. On se croirait sur un forum d'expatriés racistes dans un pays africain...Honte à vous...Quand on vous le reprochera...c'est vous qui aurez le culot de nous trater de raciste

16.Posté par papaye le 19/10/2010 05:41
"On ne s’exprimera qu’en créole, et même si l’artiste veut chanter une chanson en français, il devra la faire en créole !" -> La culture créole peut s'exprimer également à travers du français ! J'espère que c'était à prendre au second degré...

17.Posté par pere Collateur le 19/10/2010 09:55
4.Posté par Citoyen vigilant le 18/10/2010 16:33
Père Plexe, qui est ce "nous" ?
La minorité non-créolophone qui votait sur Zinfos pour qu'on mette les Réunionnais dehors?
et 6 6.Posté par Roche écrite le 18/10/2010 17:44
PER PLEXE c'est pas ici qu'il faut venir donné votre avis vous etes trompé car ici on peut parler le vrai kreol pauvre boug ou l'a perd somin ici c'est pas un site zorey

C'est quoi un REUNIONNAIS POUR VOUS ? un créole ? ahahaha
les blancs d'origine ici, sont tout aussu réunionnais que les creoles, et malbars, surtout ceux arrivés il ya a qqs années
Ici a l'origine il n'y avait que des DODO et ds tortues
donc NI NOIRS ni BLANCS
tout le monde est EGAL ici
le Kreol n'a pas plus de droit car il serait noir !

18.Posté par Pere oxydé le 19/10/2010 13:10
Du pain et des jeux et tout le monde est heureux. Ca c'est un bon maire ça.
De l'animation dans une ville c'est normal mais pas avec des gogos qui montent un Kalou bang qui ne correspond pas aux attentes de la population. Population et non pas populiste.
La liste ce sera pour les prochaines municipales.

19.Posté par Ti Yab' le 19/10/2010 19:06
Mi lire le bann' commentaire et comme mi peut constaté na toujour des personnes que les a fond dans zot zaffaire des deux cotés.
D'un coté bann' zoreil y dit les pas bon parce que dedans y coze rienk kreol et bann' kreol ki dit a ou si ou aim pas la lang kreol rent' ou pays...

Le concept a mon sens lé trés bon... aprés que y parle que créole dedans lé un peu dommage vraiment parce que si un zoreil y veut nir un festival comme sa li pourra pas parce que li va pas comprendre arien dedans.

Mi espere que n'ora vraiment la kulture kréole dedans et que mi sar pas voir un groupe a la futur crew débarque dedans parce sinon na pas grd chose de purement kréole...


20.Posté par TonPAPA le 26/10/2010 17:34
Pour PEREPLEXE : 1- Ne soyez pas aussi sur de vous quand vous osez définir la loi. Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la nation, donc Française. Les bretons parlent bien le Breton en Bretagne, l'Alsace également. N'utilisez pas le mot "ILLÉGAL" sans connaitre votre sujet.

La législation linguistique en matière de langues régionales et minoritaires est récente dans l’histoire de la France. Pour la période contemporaine, quatre lois méritent d'être relevées: la loi Deixonne de 1951, la loi Haby de 1975, la loi Bas-Lauriol de 1975 et la loi Toubon de 1994. Il a semblé important de rapporter les législations obsolètes dans la mesure où elles ont contribué à la politique linguistique actuelle. Par ailleurs, les projets de loi en faveur des langues régionales et minoritaires se comptent par dizaines depuis la dernière guerre mondiale.

Précisons aussi que, le 21 juillet 2008, un article 75-1 a été introduit dans la Constitution et porte sur les langues régionales de France:
Article 75-1

Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France.

Cet article 75-1 a été ajouté lors de la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008 (Loi constitutionnelle no 2008-724 du 23 juillet 2008 de modernisation des institutions de la Ve République). Au moment de la première lecture du projet de loi constitutionnelle, l’Assemblée nationale avait adopté une modification proposant d’introduire la référence aux langues régionales à l’article 2 de la Constitution :
« I bis. – Le premier alinéa de l’article 2 de la Constitution est ainsi rédigé :

« La langue officielle de la République est le français. Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la nation. »

2 M. PEREPLEXE. Vous insinuez que les gens qui participent à la valorisation de la culture réunionnaise ou peut-être les réunionnais d'une manière générale ne sauraient pas écrire en français. Ceci M. PEREPLEXE est discriminant mais à mon sens si vous pensez cela vous êtes ni PLUS ni MOINS ridicule !!!

3. M. Wahouuu, pour être juste et vous le savez déjà ce n'est pas du racisme qu'il s'agit ici mais bel et bien d'une censure.

L'histoire même de cette île est marquée par la censure. Rappelez vous avant 1980 le Maloya était encore illégale !!!
Le concept ne peut-être autre chose que politique et c'est en cela que le mot culture prend tout son sens.
La Réunion est une île créolophone et qui est aussi un département ou la langue nationale est le français.
Nous sommes loin de la démocratisation culturelle, nous parlons de démocraties culturelles et nous devons surtout le faire à La Réunion. Le Créole n'est pas une couleur mais bien un ensemble constitué d'identités culturelles, ethniques et sociales.

La droite à la région fait de évènementielle pour les touristes ou réunionnais en vacances dans leur île et la gauche dans le chef lieu fait de la valorisation culturelle artistique et réunionnaise de son coté.
1 français sur 8 parle une 2ème langue. Le réunionnais parle 2 langues dès la maternelle. La France est le pays européen le plus en retard bilinguisme ou trilinguisme. La réunion depuis sa genèse est un laboratoire d'expériences de vies, de coutumes de langues tant par la force que par l'énergie et volonté des uns et des autres.
Alorss po fini si lo créol lé kouyon kom zot la po di, lo zorey li sré pas un in pé fermé si li mem dan' la rényon ??? Li la pèr perd son l'hégémonie culturel si lo créole ??? Sinon arrêt batay po la po patate !!!

21.Posté par Fonnkér Maloya le 10/11/2010 14:13
Post 11: "Là, j'espère que Shams plaisante. Comment écrire en créole des chansons dont les paroles sont d'une infinie richesse ?
Shams, essaie d'écrire en créole la poésie de Ronsard : "Mignonne, allons voir si la rose".
Faut pas pousser mémé dans les orties ! ""

Alor Mi done aou in tradiksion si ou vé - Kafrine, vyin ral lodér ti zazalé la"
oubyin -Manmzèl, Anon louk flér la vani kan li tir son rob"
oubyin -Doudou, anon bwar la rozé dann karo kann bonbon"
oubyin - Zézér, Gèt koman la briz i digdig filao "

Mi propoz aou in ladaptasion plito k'in tradiksion bèt é kouyon, vik la frans èk la Rénion lé tro diféran pou mwin transpoz ali bètman !!

Kit anou viv nout kiltir ! arèt èk zot mépri !!

22.Posté par Fonnkér Maloya le 10/11/2010 14:23
Oté PAPA (post 20) !!

Ou la di tout mon frèr !! Banna i zwé zot konésér
-zot i admèt pa ké kréol i pran son zinisitiav par li mèm !!
-Zot i admèt pa ké kréol i afranshi ali du patérnalism fransé !
-Zot i admèt pa k"i anvoy bann zotèy mars !

Na in nafér lé antrin n'spasé! Kréol lé antrin n'lèv la tèt!!
Na désértin la pér !! Mi konpran azot !! kour azot vit vit viiiiiiiiiiiiit !!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales