Santé

Journée mondiale du diabète: 48.000 Réunionnais sont traités pour un diabète


Avec près de 48.000 Réunionnais traités pour diabète, La Réunion est l’une des régions les plus touchée par la maladie en France. A l’occasion de la Journée mondiale du diabète, qui se déroule ce 14 novembre 2014, l’ARS OI, la CGSS, le CHU, la Mutualité de la Réunion et leurs partenaires se mobilisent. Des actions sont organisées à destination de la population et des professionnels de santé pour mieux faire connaître le diabète, son ampleur et surtout les moyens de le prévenir.

La prévention du diabète, un enjeu de santé publique à La Réunion

Près de 3 millions de personnes diabétiques sont traitées en France aujourd’hui, un chiffre qui a doublé en 10 ans. Du fait du manque d’activité physique et d’une mauvaise hygiène de vie, 1 Français sur 10 sera touché d’ici 15 ans.

A La Réunion, en 2012, on estime que près de 48.000 Réunionnais sont traités pour diabète, avec une prédominance féminine. La Réunion se caractérise par une prévalence du "diabète traité" la plus élevée de France : 8,8% en 2009, soit deux fois plus que le taux national (4,4 %).

Prévenir le diabète est l’une des priorités de santé publique identifiée par l’ARS Océan Indien et inscrite au projet de santé Réunion-Mayotte, tant en termes de prévention que d’optimisation du parcours de soins. Maladie silencieuse et galopante, il est en effet possible de prévenir ou de retarder l’apparition du diabète de type 2 en agissant sur les habitudes de vie.

La mobilisation des acteurs pour lutter contre le diabète

Face à cet enjeu de santé publique, les acteurs de santé à La Réunion mobilisent des moyens financiers, humains et matériels nécessaires dans leurs programmes d’actions respectifs, pour soutenir les actions déterminées dans un cadre partenarial. Les actions se déclinent autour de 4 axes prioritaires :

- Prévenir le diabète en population générale et chez les personnes à risque 
- Informer et accompagner les personnes qui vivent avec le diabète pour améliorer leur qualité de vie et éviter les complications de la maladie
- Favoriser l’accès aux soins et la prise en charge précoce des personnes atteintes de diabète 
- Soutenir la recherche pour une meilleure connaissance de la maladie et le développement d’interventions adaptées.

La Journée mondiale du diabète, l’occasion d’informer et de dépister

Plus que jamais, il est nécessaire de continuer à informer sur le diabète, à accompagner et prendre en charge les personnes diabétiques, à soutenir la recherche pour un jour vaincre la maladie.
A l’occasion de la 23ème Journée mondiale du diabète, l’ARS OI, la CGSS, le CHU, la Mutualité de la Réunion et leurs partenaires se mobilisent : différentes manifestations sont organisées à La Réunion pour sensibiliser et informer la population et les professionnels.

>> Des actions d’information pour la population
♦ 14 novembre : information et sensibilisation au service d’accompagnement personnalisé Sophia par la DRSM et la CGSS Animation, prévention, dépistage, information nutrition, présentation du dispositif Sophia, dégustation du fondant au chocolat "recette Sophia"

♦ 16 novembre : Journée d’information et de sensibilisation au Parc du Colosse à St-André organisée par le GHER, en partenariat avec la Mairie Activité physique (randonnée, démonstration de zumba), atelier diététique, stand de dépistage du diabète ... Télécharger le programme

>> Une journée d’échange et d’information pour les acteurs
14 novembre : Une journée d’échange et d’information est organisée en faveur des acteurs locaux investis dans la prévention du diabète et l’accompagnement des personnes diabétiques par la Mutualité de la Réunion, en partenariat avec l’ARS OI et la CGSS.
Au programme : une conférence donnée par André Grimaldi, professeur d'endocrinologie à la Pitié Salpêtrière, sur l’hyperglycémie et risque cardio-vasculaire et quatre ateliers sur les thèmes suivants :
- les dispositifs de dépistage du diabète et leurs enjeux auprès des personnes à risques
- la prévention du diabète de type 2 : approche globale de l'alimentation ;
- la diversité et la complémentarité des programmes ambulatoires d’éducation thérapeutique du patient diabétique ;
- l’activité physique au cœur de la prévention et de la prise en charge du diabète : perspectives de développements.

>> Un congrès de recherche en santé publique
12 et 13 novembre : Le Centre Hospitalier Universitaire de la Réunion organise le premier congrès de recherche en santé publique centré sur l’Océan Indien. Ce congrès sera l'occasion pour les acteurs et chercheurs dans le domaine de la santé publique de faire le point sur les problématiques associées aux transitions épidémiologiques et sanitaires.
Vendredi 14 Novembre 2014 - 09:13
Lu 1774 fois




1.Posté par Les repas créoles peuvent tuer à la longue !!! le 14/11/2014 11:18
Le repas créole typique : rougail saucisses bien gras, gros pois du Cap et grosse assiette de riz blanc avec en dessert une portion de gâteau patate : voilà un ensemble de poisons redoutables pour la santé des personnes présentant un terrain diabétique par hérédité ou atavisme.

Mangeons moins gras et supprimons les féculents pris quotidiennement à chaque repas.

Un petit pain complet le matin suffit comme apport de sucres lents pour la journée.

Un seul bon repas créole gastronomique le dimanche midi, c'est suffisant pour la semaine.

Armand GUNET

www.reagissons-la-reunion.fr

2.Posté par Naty974 le 14/11/2014 13:31
À la réunion tout les mauvais records sont pour nous !

3.Posté par noe le 14/11/2014 13:55
Au vue des baleines masculines et féminines qui déambulent sur nos trottoirs avec un IMC dépassant 25 , rien ne m'étonne aujourd'hui !
Leur pancréas souffre le martyr à chaque bouchée de pain blanc , de riz , de grain et des gorgées de boissons extrèmement sucrées !
Le diabète est une maladie sournoise et qui s'y frotte , s'y pique jusqu'à la mort !

4.Posté par pdp le 14/11/2014 15:58
Quelqu'un a une fiche clair de ce qui faut manger et ne pas manger, merci réagissons la réunion mais une simple feuille pour j'accroche sa dans ma cuisine et hop dia bete sera moin couillons

5.Posté par yoyo le 14/11/2014 19:13
en fait faut juste etre logique,je sais difficile ici,mais en gros plus on mange plus on grossis,le sucre c'est pas bon,le gras non plus,pour ceux qui save lire,derrière chaque aliment il y a les ingrédients(je vous jure)

6.Posté par L''''Ardéchoise le 14/11/2014 21:22
Armand Gunet, vous êtes plus doué en langue française qu'en conseils pour alimentation des diabétiques. Laissez donc cela à noe, de la part de qui plus rien n'étonne.

pdp, le régime du diabète, n'est pas drastique et il suffit des respecter quelques règles :
- pas de sucres rapides, sauf éventuellement au cours d'un repas (par exemple le gâteau du dimanche)
- privilégier riz et céréales complètes
- légumes verts à profusion crudités et cuidités), accompagnés de LEGUMINEUSES (riches en fibres, protéines, vitamines et oligo-éléments) c'est-à-dire tous les grains
- viandes maigres 2 fois par semaine, poisson 2 fois par semaine , oeufs à discrétion
- éviter les graisses cuites, préférer l'huile d'olive, de colza ou les mélanges équilibrés pour cuisiner, réserver le beurre pour le petit déj'
- produits laitiers peu ou pas gras chaque jour (yaourt, fromages de chèvre ou de brebis...)
- fuir les plats préparés des grandes surfaces
- limiter l'alcool, fuir résolument les boissons sucrées, boire beaucoup d'eau (surtout riche en magnésium)
- manger des fruits (se méfier toutefois de ceux trop sucrés -raisin, figue...) frais ou en compote
- saler, mais raisonnablement
- alléger le repas du soir
- éviter les grignotages, mais en cas de petite faim, voir dans cette liste (pomme, yaourt, compote sans sucre, petite salade de fruits sans sucre...)

Et bouger ! La sédentarité n'apporte rien de bon, tant pour le diabète que pour d'autres maladies.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales