Santé

Journée mondiale contre le tabac : "Les malades doivent payer"

Selon Denis Bigeard, président de l'association "Ni voyou ni soumis", l'Etat devrait faire supprimer les produits toxiques qui composent la cigarette et celui qui est malade devrait payer au moins la moitié des dépenses liées à sa santé.


Journée mondiale contre le tabac : "Les malades doivent payer"
Ce dimanche est la journée mondiale sans tabac. A cette occasion, Roselyne Bachelot, Ministre de la santé veut à nouveau évoquer l'imposition "d'images chocs" sur les paquets de cigarette, tel que la photo d'un consommateur avec les poumons noircis par le goudron. Mais Denis Bigeard, président de l'association Ni voyou ni soumis qui milite contre les abus de l'Etat. Il pense que "chacun doit prendre ses responsabilités. Oui, je suis pour une prise de conscience par des images choquantes mais je pense aussi que celui qui tombe malade à cause de la cigarette n'a qu'à payer lui même ses dépenses de santé liées à sa consommation de tabac. Mais organiser une journée mondiale contre le tabac est une manière de rendre tout le monde responsable, et je ne veux pas cautionner à ça". Denis Bigeard est pour une "responsabilisation individuelle. L'Etat français a pris l'habitude dans toute sa politique s'instaurer une espèce de système collectiviste mais je ne veux pas payer pour celui qui détériore sciemment sa santé. Je suis contre cette responsabilisation collective où les innocents payent pour les coupables".

Pour Denis Bigeard, la solution pour résorber le fameux trou de la Sécurité sociale est de faire payer les malades qui détériorent eux-même leur santé. "Pourquoi ceux qui ne fument pas doivent payer pour ceux qui abîment leur santé? Tous ceux qui sont malades à cause de leur consommation toxique devraient payer au moins la moitié des dépenses. Ce n'est pas à tous les Français de le faire".

L'homme de terrain évoque par ailleurs, "l'hypocrisie de l'Etat français. C'est quand même elle qui autorise la vente des cigarettes sur le marché, alors qu'elles contiennent plus de 400 produits toxiques qui ont pour objectif de rendre le consommateur dépendant! Comment l'Etat français peut d'un côté interdire les produits dangereux dans l'alimentaire, et autoriser des produits très dangereux d'un autre ? Où est la logique ? L'Etat est complice de tout ceux qui sont malades à cause du tabac, et a choisi de fermer les yeux pour une question de sous..."
Vendredi 29 Mai 2009 - 07:55
Karine Maillot
Lu 1466 fois




1.Posté par darkalliance le 29/05/2009 08:03
'Je serais le Président du pouvoir d'achat' : on a rien vu venir, par contre la taxation continue de plus belle ...

2.Posté par Logique le 29/05/2009 08:14
Nom de Zeus, mais ce type est une caricature ambulante!
S'il pense ce qu'il raconte, alors il est bon à enfermer !

Le type qui chope un cancer du poumon dont il va très probablement mourir, à mon avis, il a déjà payé très cher son irresponsabilité.

Monsieur est contre les limitations de vitesse sur la route mais pour la prohibition sur les cigarettes? on pourrait rajouter l'alcool, les chips (toxiques, tout le monde le sait), les charcuteries (cancérigènes), etc.

Le principe c'est que l'Etat a tord dans ce qu'il fait, tord dans ce qu'il ne fait pas mais surtout tord d'exister... Chacun pour soi et que les plus faibles crèvent les premiers !

Remarquez, il y a une autre logique dans tout ça:
On ne doit payer d'amende qu'en cas d'accident et payer ses frais médicaux en cas de cancer...
PAS DE PREVENTION pour limiter quelque risque que ce soit, mais la punition de ceux qui n'ont pas eu de chance en faisant n'importe quoi comme on les a laissé faire avant le gros pépin.

Quel monde merveilleux en perspective...

3.Posté par david le 29/05/2009 08:38
Je suis d'accord pour les nouveaux fumeurs. Il ne faut pas que ce soit rétroactif. Car les nouveaux fumeurs savent que fumer est nocif.
Ceux qui ont commencé il y a longtemps n'avaient pas forcément les mêmes informations et mise en garde qu'aujourd'hui.




P.S Je ne suis pas fumeur.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/05/2009 09:11
un vrai concitoyen ce bigeard..dans toute sa splendeur...!

5.Posté par curebien le 29/05/2009 09:29
Oui pour une certaine solidarité, non à la connerie.

6.Posté par JUBILATION 57 le 29/05/2009 09:48
A SAINT-LOUIS, ceux qui ont été intoxiqués par les émanations de l'incendie, devront eux aussi peut-être payer les frais médicaux en cas de maladie.
Du sérieux, SVP!
Je suis non fumeur, mais il faut arrêter de focaliser sur le Tabac, certes c'est nocif à forte dose. Mais dans notre environnement , il y a des choses tout aussi nocives et permises et personne n'en parle. Et pendant ce temps là, il y a la CMU et autres!
C'est une idée à la LEFEBVRE et ça ne me fait pas rire!

7.Posté par qui est ilettré ??? le 29/05/2009 11:07
il sort d'ou ce bigeard ??? rarement vu un ahuri doublé d'un individualiste pareil....et pour les alcoolos, les drogués ? les diabétiques, le cholestérol....la vieillesse, donner la vie à un enfant alors qu'il risque de devenir vieux et de couter à la société !
faire des enfants, alors qu'on sait qu'on a bcp de cancers dans la famille, responsable ?
prendre l'avion, qui risque de se casser la gueule, qui paie ???
être en surpoids, avec ce que amène comme dépenses de santé, idem ???
bronzer...cancer de la peau, qui paie ?

le jour ou on invente un vaccin contre la connerie, j'offre une triple dose à cet imbécile heureux...

8.Posté par Mondieuseigneur le 29/05/2009 11:20
Monsieur, si demain vous avez, malgré votre incroyable maîtrise, un accident un dimanche matin sur la route alors que vous étiez en excès de vitesse ne comptez pas sur moi pour payer vos soins car vous aurez volontairement mis votre vie en danger...

9.Posté par ZIVA le 29/05/2009 15:42
j'organise un diner de (...) ce week-end, denis bigeard serait-il disponible pour venir nous parler des chauffards honnêtes et des malades coupables?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales