Blog de Pierrot

Journée décisive à Madagascar...

Vendredi 30 Janvier 2009 - 10:59

La journée d'aujourd'hui s'annonce capitale dans les événements qui agitent la Grande Ile depuis lundi.
Andry Rajoelina a appelé ses troupes à manifester demain et ce rendez-vous apparait à beaucoup comme une sorte d'ultimatum. "Ou une solution est trouvée aujourd'hui, ou alors demain je ne réponds plus de rien"...
Marc Ravalomanana sait lui aussi que les heures qui viennent vont être déterminantes pour lui. Il multiplie les contacts avec les représentants de la communauté internationale.
De source bien informée, il se dit qu'il ferait actuellement pression sur la France dans l'espoir d'obtenir une intervention militaire française pour lui venir en aide. L'armée malgache lui obéissant peu, voire même pas du tout, il pense que son salut pourrait bien venir de la France, pays dont il a pourtant tout fait pour minimiser le rôle depuis son arrivée au pouvoir. Dans la pratique, il ferait un chantage sur le ministère des Affaires étrangères: "Ou vous m'aidez, ou je ne garantis plus la sécurité des 22.000 Français vivant à Madagascar"...
Dans une déclaration radiodiffusée hier, le président Ravalomanana a également annoncé des remplacements à la tête de l'armée parce qu'elle voulait, selon lui, tirer sur la foule. En fait, de bonnes sources là aussi, il apparait que c'est parce que ces généraux ont refusé d'obéir à l'ordre présidentiel de tirer sur les pillards qu'ils ont été limogés...
Dans la situation de blocage actuelle, beaucoup de personnalités s'activent en coulisses pour tenter de trouver une solution. Une des plus crédibles serait la démission du gouvernement actuel et la nomination d'un gouvernement provisoire à la tête duquel figurerait un homme de consensus, accepté par Ravalomanana et
Rajoelina. Les personnes répondant à ce profil ne sont pas légions, mais il parait qu'il en existerait une poignée...
Les places au sein de ce gouvernement seraient réparties entre des militaires (afin d'être certains qu'ils descendent dans la rue et fassent leur boulot, ce qui n'est pas gagné...) et des membres de la société civile "neutres". Le temps de pouvoir organiser de vraies élections démocratiques, sous contrôle international.
Enfin, là aussi selon des sources concordantes, les hommes à la solde de Marc Ravalomanana et des mercenaires traqueraient actuellement Roland Ratsiraka, l'ancien maire de Tamatave. Le président souhaiterait faire un exemple en capturant une figure emblématique de l'opposition
Pierrot Dupuy
Lu 945 fois



1.Posté par Aero Freins le 30/01/2009 11:52

Le président souhaiterait faire un exemple en capturant une figure emblématique de l'opposition.

" Capturer " ??!! J'avoue... !!? C'est dingue...!!?! Les gars pillent les magasins pour du riz et le président "traque" ou "chasse"... ses opposants, ...c'est chaud...!! Le tout à 3 heures d'ici....!! welcome on board... euh... je pourrai avoir un peu plus de vinaigrette ds mes tomates-mozza...?

Merci Pierrot pour ces éclairages. Bon article de synthèse !

2.Posté par sourceur le 30/01/2009 13:19

ça en fait des "sources sûr"... il faut vous croire sur parole ?

3.Posté par Anonyme le 30/01/2009 13:36

Nous espérons que la France ne s'alignerait pas avec Mr Ravalomanana car depuis que ce dernier est au pouvoir, il a toujours mis des bâtons dans les roues aux français (expulsions, menaces, censure, etc).
Ce serait dommage que la France rentre dans son jeu. Si Mr Rajoelina doit être à la tête du gouvernement par transition, pourquoi pas ? Etant donné qu'aucun Président excepté Le Président Tsiranana qui n'a pas été un Président dictateur malgache n'a pu être à la hauteur de diriger ce pays.
Et puis depuis l'indépendance de Madagascar c'est la première fois que nous voyons un président malgache qui soit autant anti-français.....et qui ne sache pas s'exprimer en français !

4.Posté par DUCAP le 30/01/2009 21:23

On prête au général de Gaulle cette formule que je soumets volontiers à votre méditation, amis du site: 'Madagascar est un pays d'avenir et le restera'.

5.Posté par Trouillomètre au maximum le 30/01/2009 23:45

Les généraux qui refusent de faire tirer sur les pillards me laissent perplexe.
Les généraux qui refusent de faire tirer sur la foule me laissent un peu moins perplexes.

6.Posté par Andre974 le 31/01/2009 06:40

à Ducap n] 5

Ce ne serait en fait que l'adaptation d'une phrase de Georges Clémenceau ,parlant du Brésil,mise à la sauce malgache
http://www.histoiredumonde.net/article.php3?id_article=1451

7.Posté par franck974 le 02/02/2009 21:42

eh non m dupuy, la journée n'a pas été décisive...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter