Social

Journée de lutte : 35% des Réunionnais en surpoids

A l'occasion de la première Journée européenne de l'obésité, aujourd'hui, l'Elysée annonce une série de mesures inspirées d'un rapport remis en décembre dernier par Anne de Danne, présidente de la commission sur la prévention de l'obésité.


Journée de lutte : 35% des Réunionnais en surpoids
En France, un enfant sur six est obèse ou en surpoids, contre un sur vingt à la fin des années 1970. C'est à l'occasion de la première journée européenne de l'obésité, que le président de la République a choisi de lancer vendredi, un plan de trois ans de lutte afin d'enrayer sa progression. Dans un communiqué, l'Elysée précise qu'il s'agit "d'un facteur majeur d'inégalités sociales et peut avoir des conséquences importantes sur la santé".

Nicolas Sarkozy souhaite "organiser d'ici à 2012 le dépistage de l'obésité des enfants et une prise en charge de qualité sur tout le territoire, y compris l'outre-mer".

35% de la population réunionnaise en surpoids

Plus généralement, le chef de l'Etat souhaite que des actions soient menées pour "faciliter l'application des recommandations existantes, en améliorant l'alimentation scolaire, la restauration collective et la restauration solidaire ; favoriser l'activité physique pour la santé à l'école".

A La Réunion, le constat est alarmant : plus de 35% de la population est en surpoids, dont plus de 26% des enfants de CM2.

Etalée sur deux jours en France, vendredi et samedi, la Journée européenne contre l'obésité se traduit par de nombreuses manifestations dans les pharmacies, les hôpitaux, etc. autour du slogan "Ma santé, c'est ma vie et j'en prends soin" (www.cnao.fr). Rappelons que le message central des professionnels n'est pas de se priver de manger, mais de manger mieux.
Samedi 22 Mai 2010 - 10:37
Melanie Roddier
Lu 2155 fois




1.Posté par LALLEMAND le 22/05/2010 11:38
Dommage que vous ne relayiez pas l'initiative menée par la clinique Omega qui, à l'occasion de cette journée européenne, organise un pique-nique avec ses patients aujourd'hui, après avoir mené diverses sensibilisations médiatiques pour prévenir cette maladie qui devient véritablement un fléau sur l'île. Voir par exemple : http://www.clicanoo.re/11-actualites/Sante/246281-une-medecine-ingrate.html

2.Posté par le congo chez tintin le 22/05/2010 12:46
Domoun la Réynion lé misére, gagne point asté à manzer té !

3.Posté par Tcherno-Bill le 22/05/2010 14:53
Beaucoup de courageux scientifiques , après des décennies de travaux ardus , sont parvenus à démontrer un lien direct entre l'obésité et l'absorption de nourriture !
C'est pourquoi , il semblerait ( sous toutes réserves ) que pour ne pas être obèse il suffirait....
de moins bouffer!

4.Posté par rougail le 22/05/2010 18:07
manger du riz , c'est bien manger des légumes c'est très bien .......mais pourquoi cuisiner tout ça avec autant d'huile ...regardez la consommation en litre d'huile par habitant à la Réunion c'est ahurissant !!!

5.Posté par boyer le 22/05/2010 19:36
l'occasion de rappeler que c'est après les atermoiement de freedom et du PCR que le fasso, font qui finançait les cantines scolaires a été supprimé, participant par le principe des vases communiquant à l'explosion des snacks (frites coca, americains bouchons) aux abords des collèges et lycées.

6.Posté par La KazAME le 22/05/2010 23:52
Privilégier la qualité à la quantité et avoir une activité modérée régulière, tels sont les ingrédients pour ne pas favoriser l'obésité.

Il sera difficile de changer certaines mentalités, mais il n'est pas trop tard pour mieux éduquer les jeunes. Leur apprendre à ne pas "craquer" dès qu'ils aperçoivent une sucrerie, une glace ou une boisson sucrée, leur apprendre qu'on peut très bien vivre sans manger entre les repas. Apprendre aux jeunes parents que ce n'est pas parce qu'ils adorent les frites grasses que leur bébé désire aussi en manger. Leur apprendre également à ne pas céder aux caprices de leurs enfants.

Pour appuyer post.5 je suis interloqué par la file d'attente que je vois tous les jours devant les camions ou snack à proximité des écoles, collèges et lycées.

Il n'est jamais trop tard pour changer, il n'est jamais trop tard pour se sentir mieux dans sa peau. Chacun peut se faire aider. N'hésitez pas à consulter des spécialistes, méfiez vous des charlatans ; prenez votre temps, discutez, comparez-les pour choisir celui qui vous convient. Se faire aider est un atout pour le mieux être de chacun.

Ce n'est pas une faiblesse de se faire aider, mais c'est une faiblesse de se laisser aller.

7.Posté par citoyen le 23/05/2010 09:11
3.Posté par Tcherno-Bill le 22/05/2010 14:53

Euh, t'en es sûr, t'as fait des études là dessus? ;-)

8.Posté par Tcherno-Bill le 23/05/2010 09:33
citoyen Bien sûr ! d'ailleurs un de mes disciples ( enfin MON disciple ce fut le seul ) a
appliqué ma méthode avec courage.....jusqu'à mourrir de faim. Maintenant il n'a plus de PB de surpoids !

9.Posté par Bayoune le 23/05/2010 10:42
Ek lo salèr lé péyé la Réniyon, et les aumônes perçu par toute une population, mi parle du RMI, des mini-retraites pou no gramoune koman Sarkozy é sa klike i vé ke lé réniyoné i fo ginye konsomé 5 fruits et légumes fré par zour?? Koman, kan ou wa in kg pomme à 2,80€, parske fruy péi napi, ou biyin i fé pi in konte avèk, ek noute gouyave, nout sapote, nout Zak etc...

10.Posté par Tcherno-Bill le 23/05/2010 11:15
post 9 Les efforts de J P Coffe pour nous faire croire le contraire sont dérisoires !
il est économiquement IMPOSSIBLE à la plupart des familles de suivre la recommandation des nutritionnistes des 5 fruits et légumes quotidiens , surtout avec une famille nombreuse !
Maintenant il ne faut pas non plus culpabiliser là dessus , surtout vis à vis de ses enfants , limiter le gras, le sucre, le sel, faire du sport et manger fruits et légumes (Péi de préférence )
autant que possible et tout ira bien !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales