Société

Journée de la femme: La parole est à... Danon Lutchemee-Odayen

8 mars 2013 : Journée internationale des droits de la femme. Comme partout ailleurs, les femmes réunionnaises se souviendront, se mobiliseront, célébreront le courage, l’audace et le combat des femmes du monde entier. Tout comme l’année dernière, nous avons rencontré sept femmes. Sept femmes qui entretiennent la flamme de l’espoir, de la volonté et de l’ambition pour… faire avancer le monde.


Danon Lutchemee-Odayen a été candidate aux législatives dans la 7ème circonscription en 2012. Aujourd’hui elle est conseillère fédérale suppléante et porte parole d’Europe Ecologie. Elle s’implique pleinement dans la vie de son parti et pour cause, professionnellement elle s’est investie…dans le social.


Journée de la femme: La parole est à... Danon Lutchemee-Odayen
Qu’est-ce qui a motivé votre engagement politique ?
Je suis l’ainée d’une fratrie de 7 enfants. Je suis engagée professionnellement dans le social depuis plus de 30 ans, il m’a semblé tout naturel de m’impliquer en politique et d’officialiser mes prises de positions. J’ai  envie d’apporter mes compétences, mes connaissances et  mon expérience à notre société qui me paraît actuellement quelque peu « bloquée » et « mal en point ». Gérer la vie de la cité de manière pragmatique et efficace pour le bien-être des citoyens  est un projet altruiste  qui me convient bien et qui correspond à mes valeurs. Je n’ai pas envie de voir mourir la Terre  par la bêtise humaine  car je suis convaincue qu’il n’est pas trop tard pour mettre des moyens  durables en place pour la  sauver.  
 
Avez-vous l’impression que la place des femmes a évolué en politique à La Réunion ?
La femme a sa place dans la sphère politique, elle n’ose pas la prendre même si cette place n’a pas beaucoup évolué. En réunion politique, j’ai quelquefois l’impression  qu’il n’y a que les prises de positions masculines comptent plus que celles des femmes, comme si la politique n’était qu’une affaire d’homme. Quand bien même plusieurs  femmes sont au pouvoir chez nous j’ai le sentiment qu’il faut se battre pour énoncer et défendre une idée citoyenne quelle que soit sa teneur.  
 
Pensez-vous que les femmes font de la politique autrement ?
La femme a une intelligence douée de sensibilité  qui lui donne ce côté pragmatique pour anticiper plus vite les évènements et de ce fait elle peut agir avec bon sens et efficacité. Elle est capable de réagir aussi bien sur la vie économique,  sanitaire et sociale et  culturelle. Elle a une vision plus globale des problématiques et comprend mieux ses contours contrairement à certains hommes qui n’ont qu’une vision parcellaire des problèmes et ne pensent qu’au pouvoir comme finalité de leur vie. Comme la femme donne la vie,  elle  est dans la durée,  elle aime accompagner les projets qu’elle met en place   en vue de leur aboutissement. D’ailleurs elle allie sa vie privée avec sa vie politique. Elle continue à s’occuper de ses tâches éducatives et familiales tout en se consacrant aux tâches citoyennes, tout comme moi.
Vous définiriez-vous comme féministe ?
Si être féministe, c’est défendre la femme, sa vie et ses droits, alors je suis féministe. Mais je dirais aussi qu’une femme a besoin de tout un chacun pour vivre. « la femme est l’avenir de l’homme » comme dit la chanson de FERRAT, je ne souhaite pas m’opposer aux hommes mais je me battrai comme je l’ai toujours fait pour dire que je suis d’abord un être humain avec mes particularités féminines et j’aimerais qu’on les respecte jusqu’à la fin de mes jours.  
 
Quand vous étiez enfant, vous aviez conscience d’un statut différent entre l’homme et la femme ?
Oui, j’ai toujours senti cette différence dès mon enfance et cela m’a toujours questionné et inquiété. En regardant ma famille et  la société dans laquelle j’évoluais, je notais cette différence, qu’a priori, je ne comprenais pas. D’ailleurs je pense que souvent je copiais les comportements et jeux des garçons pour avoir la même place qu’eux. Fort heureusement en grandissant j’ai compris qu’il fallait que je sois moi-même et que ma féminité ne devait pas déranger les autres dans les actions que j’allais entreprendre aussi bien dans la sphère privée que publique. 
Lundi 4 Mars 2013 - 16:49
G.AHO
Lu 1407 fois




1.Posté par noe le 04/03/2013 18:56
Belle journée !

Peut-être sert-elle à rappeler un certain quotidien ?
Mais il est vrai que la journée de la FEMME , il y en a 365 jours par an. Travail, famille, liberté, féminité, engagement ... un quotidien classique quoi !!!!
Quand travaillerons-nous "toutes et tous ensemble" sur la journée de l’HOMME ?

2.Posté par ok le 04/03/2013 19:18
que comptez-vous fiare en 2014, il y aura t-il une eelv dans chaque commune.

Il parait que vous soutiendrez vanessa miranville à La Possession en 2014.

3.Posté par jb le 04/03/2013 21:35
"ne pensent qu’au pouvoir comme finalité" femme comme homme politicien, là égalité parfaite

4.Posté par une vigie le 05/03/2013 08:54
Avec son score ridicule obtenu à la dernière élection législative où elle était pourtant soutenue par la "Bellissima" Miranville et qu'elle avait sur sa liste Erpel danger, le secrétaire régional des verts de gris élu incapable de s'occuper de la propreté de la ville de Saint-Paul dont la crasse et la saleté sont dénoncées régulièrement par "band'cochons",...

Quel crédit peut-on apporter à cette femme qui travaille dans le social et qui représente un parti EELV dirigé par des clowns arrivistes favorables à la dépénalisation du zamal ???

5.Posté par femme2013 le 05/03/2013 09:02 (depuis mobile)
Vas deviens!odayen te dit qui tu es mais rien de la femme 2013 2014
Trop traditionnelle ca tue encore dans nos rangs

ODAYEN vend nous de la modernite depoussieres les tabous c est ca ta vraie mission OSES ET INDIGNES


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:47 Casting: La série CUT cherche des acteurs

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales