Société

Journée de la femme: La parole est à... Brigitte Hoarau

8 mars 2013 : Journée internationale des droits de la femme. Comme partout ailleurs, les femmes réunionnaises se souviendront, se mobiliseront, célébreront le courage, l’audace et le combat des femmes du monde entier. Tout comme l’année dernière, nous avons rencontré sept femmes. Sept femmes qui entretiennent la flamme de l’espoir, de la volonté et de l’ambition pour… faire avancer le monde.


Brigitte Hoarau est avocate. Il y a quelques années, elle collaborait en tant que chef de cabinet au Conseil Général. Elle se prépare actuellement à se présenter à la mairie de la Petite-Ile en 2014. Il était intéressant de connaitre son point de vue à propos des femmes.


Journée de la femme: La parole est à... Brigitte Hoarau
Qu’est-ce qui a motivé votre engagement politique ?
Je suis avocate. Mon métier est de faire valoir le droit et de défendre les gens. L’engagement politique est une suite logique de mon parcours professionnel. Une responsabilité importante, un choix de vie. Je suis passionnée par la vie politique. Après des études de droit public et de sciences politiques, je me suis impliquée au sein de deux cabinets politiques des collectivités territoriales à La Réunion et ce pendant plusieurs années. Depuis ma collaboration avec Michel Lagourgue en 2007 à St Denis, je me suis installée dans le Sud. C’est là d’où je viens. Je travaille actuellement avec des personnes qui portent, tout comme moi, un intérêt particulier à la chose publique. Nous sommes à l’écoute de l’ensemble des citoyens, leurs difficultés, leurs attentes. Présenter une liste aux élections municipales à Petite-Ile est une nécessité  avec un projet qui me tient à cœur : la démocratie participative.

Avez-vous l’impression que la place des femmes a évolué en politique à La Réunion ?
C'est plus qu'une impression, c'est une réalité !Les femmes gagnent leur liberté en travaillant. Maintenant elles peuvent faire des études  de plus en plus poussées et obtenir des responsabilités. Dans la sphère politique locale, les femmes apportent leur part de compétences et une autre vision des choses. La parité constitue un virage essentiel dans cette prise de conscience. Les femmes peuvent partager leurs expériences, les mettre au service des autres. La place de la femme est légitime et normale. Une raison pour laquelle elles s'engagent plus facilement aujourd'hui.

Pensez-vous que les femmes font de la politique autrement ?
Certaines femmes ont les mêmes réflexes voire les mêmes défauts que certains hommes. Le pouvoir tourne la tête.  D’une manière générale, elles réagissent avec plus d'humanité et de coeur. La politique est un véritable contrat de confiance. La vision est la même pour les femmes et pour les hommes : servir les autres et non pas se servir de la politique pour soi-même.
 
Vous définiriez-vous comme féministe ?
Benoîte Groult, une féministe française a su définir le féminisme : "le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours.". Si le statut de la femme est un combat pour gagner en égalité et en respect de l’autre, pour cela oui, je suis une féministe. Mais, je n’aime pas l’extrémisme. Je me sens complémentaire de l'homme même si quelquefois il faut se faire davantage entendre et rester vigilante.

Quand vous étiez enfant, vous aviez conscience d’un statut différent entre l’homme et la femme ?
Enfant oui. Cela développe un sentiment d'injustice et d'incompréhension. Mes frères avaient des droits que je n'avais pas : de sortir, d'avoir une voiture, de ne pas faire la vaisselle ... les femmes restaient davantage dans leurs foyers, vouées à l’éducation des enfants. Avec le temps, le statut de la femme devient égalitaire dans notre pays. Nous avons cette chance que beaucoup d'autres cultures n'ont pas.

Est-ce que l’homoparentalité  est une nouvelle forme de famille ?
Oui. C’était déjà une réalité avant que la loi ne soit votée ...
Mercredi 6 Mars 2013 - 09:31
G.AHO
Lu 1748 fois




1.Posté par "VIEUX CREOLE" le 06/03/2013 09:06
Avocate que j'ai eu l'occasion de rencontrer . Très professionnelle et compétente : nul doute que les femmes trouveront ,en elle , une ardente défenseure de leur cause !!!

2.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 06/03/2013 12:05
"le féminisme n’a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours."... Faut, bien sure...

http://www.zinfos974.com/Les-chiffres-des-violences-subies-par-les-hommes_a22800.html://
- Chaque augmentation de 1 % du taux de divorce est reliée à une augmentation de 0,3 % du suicide des hommes (le droit à se séparer n'est pas contestable, le devoir de tout perdre en tant qu'homme

Qui mieux qu'une auxiliaire de justice sait combien les Hommes et Pères se font massacrer pour leur GENRE, Nature, à 90% dans les JAFs ???... Mais faut pas en parler n'est ce pas ?

3.Posté par ASSOCIATION STOP INJUSTICE le 06/03/2013 17:34
En plus avec LAGOURGUE qui est dans notre viseur................cela ne nous étonne plus !!!!!!!!!!
Faites attention Habitants de PETITE ILE;;;;;;;;;;;;;réfléchissez quand même.............

4.Posté par Fabiho le 06/03/2013 18:51
Une femme très bien comme avocate. Espérons qu'elle fera aussi bien en tant que femme politique !

5.Posté par au moins.... le 06/03/2013 20:03
Au moins, si elle est Elue, la municipalité aura un maire au fait des droits et obligations liés à la fonction.
Ce qui est loin d'être le cas pour une grande majorité de nos Elus.
Après, sachant que c'est un secteur assez "pourri", j'espère qu'elle ne vendra pas son âme au nom du pouvoir....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales