Social

Journée de l'alternance: Une occasion à saisir pour les jeunes et moins jeunes


Pour cette sixième édition de la Journée de l'alternance à la Nordev ce mercredi, le succès était au rendez-vous et ça se bousculait sur les différents stands. Cynthia, Annie-Claude, Yohan, Katrina, Jean-Philippe ou encore Cédric, tous étaient unanimes et ont trouvé cette édition "bien organisée", même si elle ne sera pas toujours synonyme de contrat en alternance pour les uns ou d'emploi pour les autres.

Cynthia est venue seule et a passé récemment un BTS tourisme dont elle attend avec un peu de stress les résultats. La jeune fille âgée de 19 ans souhaite s'inscrire en Licence pro tourisme:"C'est difficile de trouver un contrat en alternance dans mon secteur", mais le salon aura eu le mérite de lui ouvrir un champ plus large pour ses recherches de contrat. "Je me limitais aux offices de tourisme, mais des intervenants du salon m'ont aiguillé et conseillé de postuler dans les collectivités par exemple". Ses recherches ont commencé début mai :"Pour l'instant je n'ai pas d'entretien mais je ne désespère pas car j'ai déposé pas mal de candidatures".

La jeune étudiante déplore toutefois un manque d'hôtesses pour aiguiller les visiteurs entre les différents stands.

L'alternance, un tremplin pour la vie professionnelle

La journée de l'alternance est également une opportunité pour des personnes plus âgées de trouver un emploi ou décrocher un entretien sur place. A l'occasion du Job dating de Pôle Emploi, Annie-Claude, 40 ans, en fait partie. La quadragénaire dynamique a exercé en tant que secrétaire commerciale. "Je cherche à changer de domaine, et je n'ai pas peur de me former si les employeurs me le demandent. J'aime les relations humaines", déclare-t-elle. En effet, le salon est aussi une opportunité à saisir pour déposer directement son CV aux employeurs présents. "Qui ne tente rien, n'a rien. L'alternance ce n'est plus pour moi mais les contrats de professionnalisation pourquoi pas après tout , il faut frapper à toutes les portes et ne pas se contenter des offres du Pôle Emploi", explique-t-elle, par expérience.

Yohan 20 ans, titulaire d'un Bac pro accueil relation client, est venu accompagné de son cousin: "Je cherche un poste de chauffeur-livreur car mon poste actuel dans le domaine de l'accueil ne me convient plus et cette journée de l'alternance est peut-être l'occasion de proposer mon CV à d'éventuels employeurs", scrute-t-il.

Katrina, 18 ans, vient tout juste de passer son Bac scientifique et souhaite trouver un job d'été: "Je trouve le salon bien organisé, on peut avoir un entretien directement sur place", remarque-t-elle. La benjamine aimerait effectuer une formation dans le domaine de la 2D 3D (création de personnages de dessins animés) à la rentrée prochaine."Malheureusement il n'y pas de formation de ce type sur l'île".

Jean-Philippe, 20 ans, lui, vient d'un tout autre domaine. Il possède un Bac scientifique et a effectué une Licence I de STAPS (domaine sportif), qu'il n'a malheureusement pas validé. "J'aimerais m'orienter vers un BTS, une blessure m'empêche de continuer dans le domaine du sport", explique-t-il. Le jeune homme se cherche encore :"Je ne sais pas encore quel BTS je veux faire mais je choisirai là où il y a le plus de débouchés possible". Conscient que le marché de l'emploi n'est pas non plus favorable à La Réunion, le jeune homme serait prêt à quitter l'île même s'il ne le ferait pas "de gaieté de coeur".

Trouver un contrat en alternance, le parcours du combattant ?

Cédric, âgé de 23 ans et titulaire d'un BTS Force de Vente, a évolué dans le secteur de la vente mais souhaite changer radicalement de domaine et se former aux Ressources Humaines pour devenir assistant RH. "Mais pour faire la licence , je dois d'abord trouver une entreprise et ce n'est pas facile quand on ne possède pas de réseau", constate-t-il. Cédric a déposé un dossier dans plusieurs organismes de formation mais ne parvient pas à trouver d'entreprise qui accepte l'alternance."Je cherche depuis le mois de mars, je commence à désespérer, mais j'espère vraiment obtenir des entretiens dans le mois qui vient car le mois d'août approche et je ne pourrai pas entamer ma formation d'assistant RH tant que je n'aurais pas trouver une entreprise d'accueil pour mon alternance", s'inquiète le jeune homme.

Pour ceux qui cherchent activement un contrat d'alternance, il ne faut pas confondre contrat d'apprentissage et contrat de professionnalisation.

Le contrat d'apprentissage concerne les jeunes de 15 à 25 ans et peut être conclu en CDD (contrat à durée déterminée) ou CDI (contrat à durée indéterminée). Trois cas de figure permettent de repousser la limite d'âge : préparer un diplôme ou un titre supérieur à celui déjà obtenu (jusqu'à 30 ans), être travailleur handicapé ou avoir l'intention de créer ou de reprendre une entreprise.

Le contrat de professionnalisation concerne quant à lui les jeunes entre 16 et 25 ans qui ont abandonné l'école, ainsi que les demandeurs d'emploi (quel que soit leur âge) et les salariés en CDI dont la qualification n'est pas adaptée. Dans les faits, il peut aussi être proposé à des jeunes déjà diplômés du supérieur, en situation de poursuite d'études.

Cynthia, 19 ans
Cynthia, 19 ans

Annie-Claude, 40 ans
Annie-Claude, 40 ans

Katrina, 18 ans
Katrina, 18 ans

Jean-Philippe, 20 ans
Jean-Philippe, 20 ans
Mercredi 29 Juin 2016 - 18:32
Julie Ribeyra
Lu 2654 fois




1.Posté par ludivine le 29/06/2016 19:49
il y a vraiment du bon dans ces journées, cela permets à ces jeunes de reprendre un peu d' espoir, d' avoir un t'it salaire. c' est vraiment du positif.

2.Posté par Karen le 30/06/2016 10:56
Très intéressant de pouvoir participer à ce genre de journées. les jeunes comme les moins jeunes d'ailleurs, peuvent espérer trouver des solutions. Pour ma part je trouve ce mode de formation très concluant et on devrait renouveler ce genre de manifestations plus souvent afin de sensibilisé le plus de monde possible.

3.Posté par nounousse le 30/06/2016 11:19
j espére vraiment qu il n a pas donner faut espoires aux jeunes car il ne suffit pas de promettre mais de le faire aussi. car un jeune qui n a pas d emploi et qui conte sur les promesse du maire il faut les satisfaire .car il peu ce retourner contre vous

4.Posté par emilie le 30/06/2016 13:53
M Annette va surement tenté de faire de la récupération politique avec cette journée organisé sur le chef lieu. Alors que c’est son gouvernement de gauche qui aujourd’hui ne donne aucune priorité a la formation e nos jeunes, qui se désengage de jour en jour.

5.Posté par moranne le 30/06/2016 13:54
l'alternance est selon moi le dispositif le plus adapté, cela permet à nos jeunes d'apprendre et surtout de se former en milieu professionel

6.Posté par Stephane le 30/06/2016 14:01
et c'est qui qui communique a tout va alors meme que le gouvernement bloque 4000 emplois d'avenir.....
Le pere Anette !!!"

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales