Société

Jour de carence des fonctionnaires abrogé: Les syndicats plutôt satisfaits


Photo d'archives
Photo d'archives
La ministre en charge de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a annoncé que le gouvernement proposera dans la prochaine loi de Finances la suppression du jour de carence des fonctionnaires en cas d'arrêt maladie, instauré par le précédent gouvernement.

Pour la ministre, il s'agit d'une mesure "injuste, inutile et inefficace" et même "humiliante pour les agents".  "Entre 2011 et 2012, la proportion d'agents en arrêt court est passée de 1,2% à 1% à l’État, de 0,8% à 0,7% dans les hôpitaux et est restée stable, à 1,1%, dans les collectivités", a-t-elle détaillé. A la Réunion, cette décision est bien accueillie par les syndicats SAFPTR et CGTR. Par contre, Paul Junot, estime qu'il est difficile de voir "une cohérence dans cette démarche de gestionnaire à la petite semaine". Voici leurs réactions :

"Une mesure inefficace"

Pour Jean-Pierre Lallemand (SAFPTR), "c'était une mesure inefficace. Certains agents, au lieu de prendre trois jours de congé maladie, prenaient sept ou huit jours. Cette mesure qui apparaissait comme égalitaire, n'a pas fait ses preuves.

Nous sommes satisfaits mais nous pensons que le gouvernement doit lutter contre les abus. Des gens exagèrent sur les congés maladie, nous le savons. Nous appelons donc à ce qu'il y ait davantage de contrôles.

Mais il ne s'agit pas de jeter la pierre sur les agents de la fonction publique. Car la plus grande partie des congés-maladie sont la conséquence d'une grande souffrance au travail. Il y a des troubles psycho-sociaux dans les collectivités et c'est un gros problème auquel le gouvernement doit s'attaquer."

"Ce pas positif en appelle d'autres..."

Dans un communiqué, la CGTR Educ'action souligne que "cette annonce est notamment  à mettre au crédit de l'action syndicale unitaire du 31 janvier, initiée par la CGT, dont elle était un des objectifs (...). Présentée comme une mesure d’équité envers les salariés du privé, il s’agissait  en réalité d’un acte politique de démagogie anti-fonctionnaire. Alors que la grande majorité des salariés du secteur privé n’est pas assujettie au jour de carence en vertu de nombreuses conventions collectives et accords d’entreprise, aucun dispositif similaire n’existe dans la Fonction publique.

Cette mesure visait  bien les agents publics. En outre, la retenue pour jour de carence ne règle en rien le déficit de la Sécurité sociale, argument phare du précédent gouvernement : l’argent ainsi économisé n'étant pas reversé à la caisse de Sécurité sociale mais restant dans celles des employeurs publics. Il était grand temps que le gouvernement en finisse avec cette mesure scandaleuse. Ce pas positif en appelle d'autres  comme des mesures d'urgence  sur les carrières, les  missions et sur l'emploi".

"D'un côté on parle de taxer les allocation familliales, d'un autre côté on supprime les jours de carence..."


Le porte-parole de la CFTC, Paul Junot, se montre plus sceptique. Pour lui, il est "difficile d'avoir une lisibilité sur la politique budgétaire du gouvernement: d'un coté on parle de  taxer les allocations familiales, d'un autre coté on supprime les jours de carence.

Difficile de voir une cohérence dans cette démarche de gestionnaire à la petite semaine
. A moins que la politique de changement promis se résume à défaire ce que le gouvernement précédent à pu faire. Gestionnaire à la petite semaine car il est évident qu'en période de crise, ce genre de mesure n'est de nature ni à créer de l'activité, ni à augmenter la productivité, ni à inverser la courbe du chômage.

C'est surtout sur ces points que le changement est attendu. Mais au fil du temps apparaît un gouvernement sans vision ni projet pour la France, où l'austérité fait que la comptabilité définit la ligne politique du gouvernement, avec quelques mesures démagogiques de nature à calmer l'impatience et les attentes de la population."
Jeudi 21 Février 2013 - 17:54
Lu 1498 fois




1.Posté par Thierry le 21/02/2013 17:56
Et le privé qui ne relève pas de conventions collectives ... quand y passera-t-on à DIX jours de carence ???

Le privé, c'est passé de 3 à 4 jours. Personne ne crie !!! C'est NORMAL ... c'est le privé ... Les vaches ne sont pas CEUX que l'on croit... dans les prés ... sans lait ...

2.Posté par toujours les mêmes le 21/02/2013 18:06
ça commence la gauche prépare les élections pour 2014 cadeau cadeau aux fonctionnaires déjà qu'il nous plombe les budgets ces vrai que ces injuste inutiel inefficace et plus grave humiliant pour ces pauvres agents avant d'ouvrir sa grande bouche et raconter des conneries quelle regarde dans le privé si elle le sais pas chez nous c'est 3 jours

3.Posté par SYNDICALISTE le 21/02/2013 19:54
Il faudrait que CORRE arrete son cinéma comme si c'était son action.
Cette abrogation est issue des négociations secteur public point barre.
Mais comme d'habitude, la CGT(R) manifeste avant de négocier sans même attendre le résultat.

Une stratégie qui n'échappe plus à personne qui permet à CORRE et à la CGT de crier c'est gràce à nous.
Avant toute négociation importante, la CGT annonce qu'elle ne signera pas sans meme avoir débattu quoique ce soit ...un comportement quelquepeut opportuniste.

L'abrogation de cette journée est à la demande de ceux qui ont négocié point barre et c'est insuffisant car les fonctionnaires auraient préféré un coup de pouce sur la valeur du point d'indice...

Non à l'opportuniste crieur et chargeur de l'eau...

4.Posté par ouffffouu le 21/02/2013 19:59
bravo le gouvernement normal !! et dans le privé personne bouge ??nombreuses sont les personnes qui se trainent jusqu'à leur boulot en étant malade pour ne pas avoir de baisse de salaire et ça c'est normal ? que font les syndicats ???

5.Posté par dadou le 21/02/2013 20:15
au lieu de prendre 6jours les agents prenaient 7/8 jours!!!ah bon ce sont les malades qui decident et non les medecins???!!!je ne connais pas votre medecin mais le mien rechigne à donner un congé maladie de complaisance!!mais bon je connais certains toubibs qui ont la main legere(ou lourde??) et jamais de controle de la secu!!

6.Posté par WQS le 21/02/2013 20:40
Visiblement , les bouledogues de la cgtr ignorent que , sécurité sociale ou employeur public , au final
cela reste de l'argent public que l'on prélève dans les poches des pigeons de travailleurs du privé...
Tout comme ils ignorent que la " petite minorité " des salariés du privé qui ne bénéficient pas d'un
accord d'entreprise ou d'une convention collective avantageuse sur ce point sont 8 MILLIONS soit
1,5 fois les effectifs totaux de fonctionnaires et que ces malheureux vont cotiser encore plus quelque part pour financer cet énième avantage des fonk's...
Les syndicats de fonk's sont de parfaits salauds oportunistes.
Alors que tant de salariés du privé sont menacés de perdre leur emploi et se battent simplement pour
ne pas se retrouver au chômage , les planqués-emploi-garanti-à-vie aux avantages incroyablement
coûteux pour la collectivité nationale , calcul des retraites , remboursement à 100% des arrêts maladie pendant 90 jours , sur-rèm coloniale dans les doms etc... se trouvent en position de force pour obliger ce gouvernement de pacotille à acheter le calme social en se mettant à genoux devant eux...
Hollande est le président le plus lâche depuis..Sarkozy , il finira en dansant le sirtaki !

7.Posté par lol le 21/02/2013 21:02
CORRE quand décideras-tu de bosser avant de prendre ta retraite au lieu d'encaisser l'argent du contribuable au lieu de bosser, la planque en temps que syndicaliste, et dans quelques années, on le verra sur une liste municipales ou régionales avec les coc pour services rendu

8.Posté par PAT974 le 21/02/2013 21:07
pat974
Des gens exagèrent sur les congés maladie, nous le savons.
Au passage je signalent que les prescripteurs son les médecins.
Pour se qui me concerne mon médecin se refuse de me donner des jours de maladie de complaisance. Et cela est normal.
Mais, je serais intéressé parfois d'avoir l'adresse d'un médecin complaisant.
Dans le privée, les jours de carences sont pris en charge par les mutuelles et / ou la secu. Donc pas de perte de salaire
Alors que,dans la fonction publique c'est une perte sèche dite du 1/30eme.
Effectivement les abus doivent -être sanctionnés mais comment les déceler. Il arrive parfois quand un responsable de service constate un arrêt de complaisance,qu'il impose un contrôle et que certains inspecteur médicaux confirme l'arrêt de maladie.

9.Posté par L''Ardéchoise le 21/02/2013 21:10
J'ai commenté sur l'autre article, mon commentaire n'est pas encore paru, ou sera mis aux oubliettes ?

Ex-fonctionnaire, je m'insurge contre ces syndicats qui continuent à alimenter l'injustice de traitements entre les travailleurs. Tout le monde doit participer, mais de la même manière : une journée de carence pour tous, public, privé et fi des conventions collectives ainsi que des pleurnicheries et du misérabilisme qui semblent habiter de plus en plus la fonction publique!

10.Posté par n o e le 22/02/2013 05:14
Injustice !
Et pour le privé , on fait quoi ?
Ils ont 3 jours de carence ...
Chez les fonctionnaires , on va les inciter à s'absenter par des congés de maladie bidon donnés par des medecins "véreux" qui veulent garder une clientèle sûre ....

11.Posté par Fonctionnaire titulaire le 22/02/2013 06:01
9.Posté par L''Ardéchoise

C'est une tres bonne chose que tu ne soit plus collegue, parce que les blaireaux qui nous recitent le discours des patrons de germinal sur les arrets maladie c'est intéressant pour la memoire quand ca vient de victor hugo, mais de la part d'un blaireau au feminin c'est barbant!

12.Posté par Tanbi le 22/02/2013 06:24
Les faits sont têtus : l'absentéisme dans la fonction publique est à peine plus élevé que dans le privé.

Après il faut bien que les trolls s'amusent...

13.Posté par Questions le 22/02/2013 07:26
La différence de traitement entre le public et le privé est une honte, et cela depuis toujours.

14.Posté par Syndiqué le 22/02/2013 07:35
jour de carence supprimé alors qu'il y a 3 jrs de carence dans le privé, la branchu aura t-elle la même fougue pour les supprimer. Pour ceux qui ignorent: jours de carence ce sont des jrs qui ne sont pas indemnisés, dans le Privé si vous avez un arrêt de 5 jrs de maladie, on vous octroie 2 jrs d'indemnisation à 65% environ. Paraît cependant qu'on avait enregistré moins d'absence dans les administrations. La branchée se penchera t-elle sur les fonctionnaires syndicalistes mis à disposition permanente du syndicat mais payés par l'administration: chers, très chers Watson! N'est-ce pas le syndicaliste Ivan le rouge ??? qui roule carrosse , inscrit dans divers conseils d'administration et bénéficie de multiple voyages classe affaire en avion pour faire des courses à Paris

15.Posté par bibi le 22/02/2013 08:03
PAT974, où avez vous vu que dans le privé c'est la sécu ou les mutuelles qui prennent en charge les jours de carence ??? Délire complet!!! faut arreter de dire n'importe quoi, encore un ou une qui n'a jamais bossé dans le privé!!! pardon qui n'a jamais bossé!!!

16.Posté par WQS le 22/02/2013 08:27
L'absentéisme à peine plus élevé dans le public que dans le privé ? Le junkie de la sur-rèm tanbi est prêt à écrire n'importe quoi pour défendre sa dose , il y est DEUX fois plus élevé ! (voir lien ).

17.Posté par Roberto le 22/02/2013 08:28
C'est marrant, personne pour commenter cet incroyable fait qui prouve que des fonctionnaires, enseignants abandonne leur sur rémunération pour aller travailler dans la Creuse au prix d'une grève de la faim...
http://www.zinfos974.com/L-appel-a-l-aide-de-deux-enseignants-venus-de-Mayotte_a53649.html
Jaloux de droite, aboyeurs de syndicats, réveillez vous!

18.Posté par mi marche ec Melenchon le 22/02/2013 10:00
13.Posté par Questions le 22/02/2013 07:26 | Alerter
La différence de traitement entre le public et le privé est une honte, et cela depuis toujours.


entierement d'accord, voila pourquoi il faut une tranche à 100% au dessus de 360.000 euros, augmenter le smic et passer le paiement des jours de carence des accords d'entreprise dans le regime general de la secu.

19.Posté par salaire de la honte le 22/02/2013 10:08
Denis Kessler, Scor : 2,1 millions € en 2011
Martin Bouygues, Bouygues : 2,4 millions € en 2011
Bernard Arnault, LVMH : 4,5 millions € en 2011
Vincent Bolloré, Bolloré : 1,8 million € en 2011
Thierry Breton, Atos Origin : 2,4 millions € en 2011
Xavier Huillard, Vinci : 1,8 million € en 2011

20.Posté par Tanbi le 22/02/2013 16:47
Je suis dans l'obligation de me répéter

L'absentéisme est également plus ou moins élevé suivant que l'emploi est stable ou non. Ainsi, il se situe au-dessus de la moyenne chez les fonctionnaires (3,9 %) et chez les salariés disposant d'un CDI de plus d'un an (3,7 %). Dares

21.Posté par candide le 23/02/2013 02:59
"Entre 2011 et 2012, la proportion d'agents en arrêt court est passée de 1,2% à 1% à l’État,..."

Soit 20% de baisse, non ?
Donc pas si inefficace que ca la mesure !

On nous ment droit dans les yeux, à vomir encore une fois.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales