Politique

Josette Brosse, envoyée spéciale de Zinfos974 au Congrès des maires

A Paris, le 95ème Congrès des maires a entamé sa dernière journée ce jeudi. Un congrès marqué par "un début de nouveau quinquennat et une nouvelle législature". Dans un contexte de crise et de gel des dotations budgétaires de l'Etat à destination des collectivités, il était nécessaire d'aller voir de plus près ce qu'il se tramait à Paris. Zinfos974 a pris le parti d'envoyer la présidente de Contribuables974, Josette Brosse, bien connue pour combattre les dépenses inutiles dans sa commune de Saint-Louis, faire un état des lieux de ce 95ème congrès des maires.


Josette Brosse, envoyée spéciale de Zinfos974 au Congrès des maires
A peine arrivée ce matin de Paris, la présidente de Contribuables 974, Josette Brosse, tient à nous raconter ce qu'elle a vécu durant les trois premiers jours du 95ème Congrès des maires qui se tient à Paris cette semaine. Elle plante le décor : "J'ai eu froid, il y avait du brouillard et de la pluie".

"Je me suis rendue à la réunion annuelle des maires de l'Outre-mer à la Mairie de Paris. Premier problème rencontré, je n'ai pas pu rentrer dans l'auditorium. Il fallait avoir un badge sinon "persona non grata". Par contre j'ai pu voir quelques élus de la Réunion, notamment Daniel Alamélou, Yves Ferrière, Jean-Claude Fruteau ou encore Michel Fontaine", explique-t-elle.

Durant cette première journée, la présidente de Contribuables974 a pu rencontrer le maire de Morne Rouge à la Martinique. "Je lui ai demandé s'il avait vu des élus réunionnais". Selon lui, "un peu plus d'une dizaine" d'entre eux étaient présents, explique Josette Brosse. "Mais difficile à quantifier", précise-t-elle. La journée était divisée en plusieurs tables rondes où intervenaient des dizaines d'élus autour de thématiques comme l'emploi, la crise financière, la gestion des déchets. Roland Robert, maire PCR de la Possession, animait la table ronde "l'emploi au coeur des préoccupations des départements et des collectivités d'outre-mer". Une journée qui s'est terminée par un discours de François Hollande et une invitation des maires au ministère des Outre-mer.

Un salon grandiose

Josette Brosse, envoyée spéciale de Zinfos974 au Congrès des maires
"Le lendemain, je me suis rendue au Salon des maires et des collectivités locales au Parc des Exposition de la Porte de Versailles à Paris", explique Josette Brosse. Le Salon des Maires et Collectivités locales est la première manifestation professionnelle du secteur des collectivités locales et a lieu les 23, 24, 25 novembre. Cet événement est le seul rendez-vous annuel national qui réunit tous les grands acteurs de la commande publique avec l’ensemble de leurs partenaires institutionnels ou spécialisés. Plus de 300 exposants y sont représentés. "J'ai rencontré pas mal d'élus de métropole. Je leur ai posé la question des défraiements. Sur 15 interrogés, 13 ont payé avec leurs propres deniers. Ils ont tous tenu le même langage. Ils se voyaient mal demander à leurs administrés de payer leurs déplacements. C'était les bons élèves", ajoute-t-elle. A ce moment, Josette Brosse a pu apercevoir une nouvelle fois Yves Ferrières (adjoint à la mairie de Sainte-Marie) et Jean-Bernard Hoarau (adjoint à la mairie du Tampon).

"Sur ce salon on trouve de tout, des entreprises du BTP, des sociétés proposant de l'ameublement urbain, des banques comme le Crédit Agricole ou la Poste, énergie, transports… Il y avait même un stand ultra moderne de l'association des Paralysés de France", précise-t-elle. Un salon entièrement dédié aux collectivités. "J'ai discuté avec des notaires mais également des avocats; Ils étaient également présents pour donner des conseils en cas de conflits d'intérêts et éviter aux collectivités de faire des bêtises. Une bonne chose. En tout cas ce salon était grandiose", lâche-t-elle.

Josette Brosse, envoyée spéciale de Zinfos974 au Congrès des maires
Champagne et vin coulent à flot

Pour autant, la présidente de Contribuables974 n'a pas sa langue dans sa poche: "Par contre plusieurs choses m'ont heurté. Le champagne et le vin coulent à flot. Fruits, fromages, charcuteries sont aussi là à foison. Une chose m'a surpris. Certains élus rentraient avec des petites valises. Ils se voyaient offrir des revues mais également des cadeaux de la part des entreprises. On a fait plaisir aux élus. Un stand a retenu mon attention, celui de la Guyane. Magnifique et plein de monde pour déguster le punch, accras et coco grillés. Les Antilles-Guyane étaient bien représentées. On m'a dit que la délégation de Mayotte était venue avec près de 100 personnes alors que la situation financière du Conseil général n'est pas brillante", explique Josette Brosse. Pour rappel, la délégation réunionnaise était composée de 206 personnes pour un coût estimé à 400.000 euros.

"Sur la journée de mardi, environ 20.000 personnes ont arpenté les allées du Salon. A la fin de la journée de mardi, une chose m'a particulièrement marqué. François Hollande est venu faire un discours et juste après est arrivée une flopée de camionnettes de traiteurs. Je me suis dit : 'franchement, au moment où l'on demande à la population de faire des efforts...', voir cela m'a gêné. Ce n'est pas moral. C'est Byzance", précise-t-elle.

Des élus coupés de la réalité ?

"Mercredi je suis passée faire un tour pour cette deuxième journée de Salon. Il y avait moins de monde. Pour vous dire, certains élus sont rentrés en même temps que moi et sur le même vol, notamment Roland Robert et Daniel Alamélou", ajoute-t-elle.

Après avoir arpenté les allées du Salon des Maires, Josette Brosse a tiré des conclusions de son déplacement. "Sur l'ensemble de ces trois jours, j'ai l'impression qu'une partie des élus n'est plus au contact des citoyens et des contribuables. Je pense à ceux qui n'ont pas payé leur billet et leur hébergement. A la limite qu'un maire et son adjoint y aillent, je n'y vois pas d'inconvénient. Mais pas 200 personnes pour la Réunion (...). La majorité des élus étaient assis en train de boire et manger", souligne-t-elle. Mais la présidente de Contribuables974 n'oublie pas de rendre "hommage" aux petits élus de provinces. "Je veux encore rendre hommage à ces élus qui se sont déplacés sans un sous d'argent public, insiste-t-elle. Pour se justifier, ils disent que les citoyens ne comprendraient pas qu'on leur demande une augmentation des impôts d'un côté et qu'ils se déplacent d'un autre côté au Salon des Maires aux frais de la princesse".

"J'avais l'impression d'être dans une démocratie confisquée"

Josette Brosse, envoyée spéciale de Zinfos974 au Congrès des maires
Durant la première journée du Salon - mardi dernier - quelques personnes sont venues reprocher les dépenses liées au Salon, en pleine crise économique. "Ça rouspète en métropole. Devant l'entrée du Parc des Expos, il y avait des personnes du parti de Cheminade (ndlr : Jacques Cheminade se présente à chaque élection présidentielle) et d'autres personnes étaient là pour invectiver les élus sur les dépenses dispendieuses de ce Salon. Ces derniers passaient sans relever", explique Josette Brosse.

"Sur ces trois jours, mon impression est mitigée. Le lundi je n'ai pas pu assister aux ateliers débats avec les élus des Outre-mers. J'avais l'impression d'être dans une démocratie confisquée. Pourtant nos élus sont nos représentants. Même constat le mardi, les ateliers sur les stands n'étaient pas accessibles aux non-élus. Ces mêmes ateliers étaient souvent vides avec quelques personnes dans le public pour plusieurs intervenants. Si le Salon était intéressant je regrette que le gouvernement n'est pas mis plus en avant les petites entreprises et artisans au profit des grosses entreprises. J'ai peur que des choses pas très morales s'y déroulent. Mais tout n'est pas négatif et à jeter. Certaines choses sont nécessaires pour les collectivités", conclut-elle.
Jeudi 22 Novembre 2012 - 16:13
Lu 3701 fois




1.Posté par noe le 22/11/2012 15:24
C'est la fiesta !
Dire que la majorité des français souffrent de faim et ne vivent que de minimas sociaux ...

Pas bien de s'étouffer dans le champagne et la bonne bouffe !
Le pouvoir ne donne pas l'exemple ...

"La politique est l'art d'empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde." Paul Valéry.

2.Posté par dadou le 22/11/2012 15:26
la crise,la crise!!elle a bon dos !!!aux CON tribuables de faire des efforts,mais les elus en profitent pour tout gaspiller!!et pas un pour sauver l'autre!!

3.Posté par Camegonfle le 22/11/2012 15:44 (depuis mobile)
La Josette envoyée spéciale ce site monte en puissance c'est un régal vous êtes à la hauteur de vos écrit

4.Posté par BROSSE A RELUIRE!!! le 22/11/2012 16:02
cette dame devrait s’intéresser un peu a la gestion de la REGION de DIDIER ROBERT .. pendant qu'elle y est..??

5.Posté par joseph cherche josette le 22/11/2012 16:02
206 personnes pour un coût estimé à 400.000 euros mais réfléchissez deux secondes, ce n'est pas cohérent ce cout estimé à 400 000 euros.
Cela réprésente à peine un billet d'avion A/R en première classe par personne.
Nos chers élus couchaient sous les ponts, avaient emmené des repas en barquette dans la glacière pour tenir minimum 5 jours etc ..........

L'info à la mode Réunionnaise. T'as intéret d'en laisser beaucoup et d'en conserver très peu.

6.Posté par web le 22/11/2012 16:07
Des élus coupés de la réalité ?
A la limite qu'un maire et son adjoint y aillent, je n'y vois pas d'inconvénient. Mais pas 200 personnes pour la Réunion (...). La majorité des élus étaient assis en train de boire et manger"

Vont pouvoir faire leurs courses de noël.
J'espère qui vont nous envoyer une petite carte. pour nous dire qu'il passe un bon séjour au frais du contribuable et non nous envoyer leurs notes de frais.
Un stand a retenu mon attention, celui de la Guyane. Magnifique et plein de monde pour déguster le punch, accras et coco grillés. Les Antilles-Guyane étaient bien représentées.
Les Réunionnais tenaient les tables des autres stand, c'est déjà bien.
Peu t’ont savoir quand es ce que nos tendre élus rentrent afin de les accueillir.

7.Posté par muppets le 22/11/2012 16:21
Mais non une crise, quelle crise ???
Pas pour nos élus et leurs accompagnants (conjoints, amis, maîtresses...) pour sûr, grâce aux CON tribuables, qu'ils continuent comme cela et ça va péter. Et après ils vont pleurer que les caisses de la collectivité sont vides et que la seule solution réside dans une augmentation des impôts . Moi je répondrais allez vous faire f ... et faites le ménage chez vous, virez les salariés amis ou familles parasites, ils ne sont pas difficiles à trouver puisqu'on ne les voient jamais travailler mais on les retrouvent sur les fiches de paie, logements de fonctions bidons puisque situés dans les quartiers résidentiels donc loin du boulot, et autres avantages divers et variés.
S'ils n'ont pas encore compris que les con tribuables en ont marre on va leur expliquer autrement.
Par contre l'évaluation à 400 000 € des frais induits par cette ballade est largement en deçà de la vérité.





8.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 22/11/2012 16:47
Je trouve que la flamboyante Josette tient des propos bien modérés face à ce énième scandale-peï...

Surtout quand ce long compte-rendu se clôt sur une note positive; ça "tue" le malaise évoqué...

"Ils se sont empiffrés mais ça nous sera bien profitable..." Josette, Josette!!

9.Posté par un observateur ... le 22/11/2012 16:53
Quand même bizarre que notre ami Pierrôt qui a roulé sa bosse aux 4 coins du monde ne sache pas que dans ce type de manifestation, il faut demander aux organisateurs une accréditation pour une envoyée spéciale, fusse-t-elle aussi pertinente que notre Josette Brosse ...

Si il comptait sur nos zélu-e-s locaux pour lui faciliter la tache pour qu'elle témoigne de leur gabegie et train de vie dispendieux alors là il a pu aller se faire brosser !!!

10.Posté par ALEXANDRA le 22/11/2012 17:10
C'est à son arrivée qu'elle a dû livrer ses premières impressions. Elle a dû prendre des notes et des photos que nous découvrirons ces jours prochains
A chacun d'entre nous de faire connaître les dérives de nos quartiers, de nos collectivités, de s'élever contre la hausse des impôts, de la CFE ;;;;;

11.Posté par tagoun le 22/11/2012 17:17
Merci le site pour cet éclairage intéressant sur ce congrès, vous permettez aux citoyens que nous sommes de nous faire une idée de l'emploi des deniers publics.
J'espère que les élus vont prendre conscience, grâce à votre enquête, de leurs dérives (je suis peut être naïf !) sinon ils vont finir par exaspérer leurs administrés et devoir gérer leur colère.

12.Posté par Mupops le 22/11/2012 19:19
Josette en James bond girl : ça devait arriver ;) Caractère tonique, pas la langue dans sa poche. Quel autre mouvement si ce n'est l'ump pourrait se vanter d'avoir chez eux une perle telle que celle-ci ?

13.Posté par pseudo jetable le 22/11/2012 19:42
Mme Brosse était les yeux de nassima dindar au salon des maires ? Je constate que son badge est au nom du GIP SAP. La machine de « guerre » du conseil général pour le GRAND service à la personne. Après il ne faut pas être surpris beaucoup de réunionnais savent que nos élus se goinfrent sur l’argent de nos impôts. Au congrès des maires, ils y vont avec petite amie, personnels dociles et plus si affinité. Mr Dupuis donnez nous l’explication sur ce GIP SAP ???
Pour nos cher pas de problème, le champagne, le chocolat, le foie gras et les cadeaux sont déjà dans le bertel direction la réunion pour un 24 et 31 festif. L’argent y manque à nous ?

14.Posté par Baba le 22/11/2012 20:25
De toute façon sa visite n'était pas si déplacée que cela, vu qu'elle fait partie du SAP. Ce n'est pas faux et la connaissant, elle a du bien regarder les stands des crèches et des seniors, la preuve elle s'est arrêtée au stand de l'association des paralysés de France. Quelque part, elle était à sa place.
La présidente du conseil général devrait la remercier, ça n'a pas coûté un sou au conseil général. Que demande le peuple ?

15.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 22/11/2012 20:29

à Post.-12 "Mupops":

"...pas la langue dans sa poche." ? - ça dépend pour quoi!

16.Posté par Ctoyens de St-Pierre le 22/11/2012 21:04
Ben, nous ne sommes pas étonnés. Cela s'est toujours ainsi passé... Mais à l'époque, l'argent coulait à flot, et il 'fallait' consommer... Or, aujourd'hui, il n'y a plus de sous! Et nous les petits on ne peut plus payer les taxes locales (car non imposables! chouette, non?). Donc d'où vont-ils sortir les finances pour continuer ce train de vie? En tous cas, ça fait longtemps que les Maires ne font plus ce pourquoi ils sont élus. Vous avez vu l'état pitoyable de la ville e St-Pierre? et le Maire va se goinfrer aux salons, cocktails et autres !!

17.Posté par A Ctoyens de St-Pierre le 22/11/2012 22:08
T'inquietes avec ce qu'il vient de se passer à la Réunion, ce dimanche. Fontaine risque de se prendre une grande claque derrière la tète par ses nouveaux ex-amis de Paris dont celui-ci : ffillon@francoisfillon.org
Qu'il en profite, cela ne va peut etre pas durer. Dès lors qu'à Paris, à la pesée, ses nouveaux ex-amis vont le trouver trop gras.

L'autre, c'est pire. Il vient de se mettre à dos en une semaine : Copé - Fillon et Lurel
A mon avis, lui aussi à la pesée, ils vont le dégraisser sans état d'ame et ce sera mérité.

Pour les deux, la messe est dite. Fillon n'aime pas perdre surtout qd l'info lui a été remonté que les 3/4 de ses sympathisants Réunionnais ont été empèché de voter. Je ne donne par cher de la peau du sénateur-maire de St Pierre. Il ny aura que la fin de triste mais ce sera également mérité.

18.Posté par William le 23/11/2012 08:08
L'entrée au "congrès des maires" n'est pas aisée car il faut être élu et "envoyé" par une collectivité locale via l'association des maires.
Par contre, l'entrée au "salon des maires" est me semble-t-il libre et gratuite pour tous.
Le badge de Mme Brosse est un badge "visiteur" du "salon des maires" c'est à dire que c'est un badge qui est imprimé à l'entrée sur la simple déclaration de l’intéressé.
Chacun peut même imprimer son badge à l'avance en allant sur le site du salon : http://smcl.salons.groupemoniteur.fr/demande-de-badges/

Bref, tous le monde peut se faire son propre badge au nom de n'importe quel collectivité ! Par contre, accès seulement au salon mais pas au congrès des maires.

Le "salon des maires" n'est qu'une manifestation commerciale et les entreprises ont le droit de dépenser l'argent qu'elles souhaitent en vins et petits fours car ce n'est pas de l'argent public.

Et finalement, c'est de savoir ce que les élus font au congrès et si ils y sont réellement qui nous intéresse... pas de savoir si quelques uns font un saut à la foire commerciale à proximité.


19.Posté par REQUIN le 23/11/2012 10:05
donc la josette sous mandat de zinfos est parti au congrès des maires avec un badge officiel GIP SAP dont Nassima est la boss. Quel mangé cochon.
Josette Brosse, à défaut de voir son reve de maire s'exaucer, mange à tous les rateliers, et pas seulement elle

20.Posté par Boa Bill le 23/11/2012 12:11
La gabegie du "congrès des maires" est dénoncée depuis des années sur ce site et partout ailleurs. Mme Josette Brosse semble pourtant ne pas être informée. Déplorable pour une élue !

Mais elle a quand même participé... tous frais payés ? ... en venant ensuite cracher dans la soupe !

Bertel de Vacoa

21.Posté par ALEXANDRA le 23/11/2012 16:53
A ma connaissance Mme BROSSE n'est pas une élue
Elle est administratrice du GIP SAP et elle défend les dossiers des gens
Donc avant de critiquer renseignez vous
Ses mains ne sont pas prise dans la colle jacques !!!

22.Posté par DKpan le 25/11/2012 13:44
Dans une Europe ou la finance contrôle et non les politiques il ne faut pas s'attendre à de grandes actions de nos élus sauf coté champagne et petits fours.
Je constate encore et toujours que quand on montre la lune les gents regardent le doigt qui la pointe !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales