Société

Josette Brosse: "Et pourquoi pas une journée de l’homme pendant qu’on y est ?"

A l'occasion de la journée internationale de la femme célébrée le 8 mars, la rédaction de Zinfos974 vous propose, chaque jour jusqu'à la date anniversaire, le portrait d'une personnalité locale, personnalité du fait de son engagement ou de son parcours.

Le 8 mars, ce n’est pas la journée de la galanterie ! Encore moins la Saint Valentin, ni la fête des mères ou des grands-mères. Surtout pas la Sainte Catherine. Et ce n’est pas la peine d’offrir des fleurs, une robe ou des bricoles aux femmes de votre entourage. La journée internationale de la femme est destinée à valoriser cette autre moitié de l’humanité qui porte le ciel (dixit Mao Tsé Toung) en mettant en avant la parité, l’égalité pour toutes les femmes.

Il était curieux de connaître l’avis de quelques femmes sur leur place dans la société actuelle et les évolutions en matière d’égalité. Quatre femmes actives et qui s’activent sur les réseaux sociaux, ont bien voulu répondre sans ambages aux questions de Zinfos. Des femmes qui permettent à d’autres femmes de pouvoir s’identifier.

Josette Brosse, qui êtes-vous?


Josette Brosse: "Et pourquoi pas une journée de l’homme pendant qu’on y est ?"
D’abord, elle est montée au créneau pour faire face à la crise "chikungunya", c’était en 2005. Présidente de l’association l’île de La Réunion contre le chick, elle a porté la voix des personnes atteintes par cette épidémie. Habitante à Saint-Louis, Josette Brosse s’est, par la suite, intéressée de plus près aux finances de la mairie et du maire, Claude Hoarau. Devenue présidente de l’association Contribuables 974, elle a déposé plainte pour détournement de fonds publics. Josette Brosse est une femme libre et défend ses idéaux. Est-elle sensible à la journée de la femme ?

Pensez-vous que la journée de la femme a encore sa raison d’être ?
 
Et pourquoi pas une journée de l’homme pendant qu’on y est ? Cette journée est comme une part de gâteau donnée aux femmes ! Je suis une soixante-huitarde, je suis descendue dans la rue en 1975 ; à l’époque la ministre Simone Veil proposait la dépénalisation et l’encadrement légal de l’avortement en France. Les hommes, les femmes, nous étions tous dans la rue ! Pour moi, il n’existe pas de combat pour ou contre les femmes ou les hommes. Aujourd’hui, les gens n’ont plus de rêves, installés confortablement devant leur télévision et avec un minimum d’allocations, ils sont comme anesthésiés. Les femmes tout comme les hommes d’ailleurs. Le nouveau dispositif sur la parité de Mme Najat Vallaud Belkacem, c’est du pipeau. Les femmes comme Bello, Dindar n’ont pas eu besoin de loi sur la parité pour devenir ce qu’elles sont aujourd’hui ! L’égalité est une affaire de famille, de personne et non de gouvernement !

Est-ce que l’homoparentalité est une nouvelle forme de famille ?

Un enfant a besoin d’un père et d’une mère pour se construire. C’est un besoin naturel. Je suis contre la procréation assistée pour les couples du même sexe. Au nom de la liberté, de la démocratie, aujourd’hui toutes les portes sont ouvertes. Et pourquoi un couple homosexuel aurait accès à la médecine et par là même à la sécurité sociale pour faire des enfants ? Le mariage pour tous c’est du grand n’importe quoi que le gouvernement a porté sur la place publique pour faire oublier les véritables problèmes de la société. Les couples homosexuels ont le Pacs, cette proposition de loi de mariage pour tous était inutile. Et demain au nom de la liberté, de la démocratie, certaines personnes pourraient demander la reconnaissance de la polygamie, de tout et de rien !

Avez-vous du faire des choix entre enfants et carrière ?

J’avais la possibilité de le faire et j’ai donné la priorité à mes enfants. J’étais dans l’armée et au bout de 15 ans d’activités j’ai pu élever pleinement mes enfants. C’est un choix personnel. Les enfants, quand on les a faits, il faut s’en occuper. Les miens n’étaient pas réveillés à 7 heures du matin pour aller chez la nounou. L’éducation que ma mère m’a donné y est pour beaucoup. Elle me disait qu'il faut toujours compter sur soi-même et assumer ses responsabilités. Avant il n’y avait pas d’allocations, les gens se louaient à la journée. Dans mon travail, j’apportais le café au colonel, il n’y avait rien de sexiste pour autant ! Aujourd’hui, tout le monde veut tout et tout de suite.

Que répondez-vous à une jeune femme qui a comme projet de vie de se marier, de faire des enfants et surtout ne pas travailler ?

Des jeunes femmes d’à peine 25 ans qui ont déjà trois enfants sont complètement dans le déni de la réalité. Elles obtiennent des aides, prennent les places de la crèche pour les enfants dont les parents travaillent. Il faut revoir le système des aides. Des aides que l’on prend sur des personnes qui travaillent durement pour faire vivre d’autres personnes oisives. Le gouvernement tue le sens de l’effort. Les gens n’ont plus de rêves ! Ils disent à quoi bon travailler. Aujourd’hui un jeune de 18 ans qui rentre dans la vie active va obtenir 480 euros d’allocations jusqu’à 25 ans ! Ensuite, ce même jeune va enchaîner sur le RSA. L’Etat ne fait qu’assister les gens. Ce n’est pas la bonne solution.

Qu’est-ce que vous voudriez transmettre à vos petites-filles imaginaires ?

Le sens de l’effort, de la combativité. Lorsqu’on veut obtenir quelque chose, on l’obtient à la force de son courage, de sa volonté. Pour une femme comme pour un homme !
Jeudi 6 Mars 2014 - 10:17
Gilette Aho
Lu 1571 fois




1.Posté par Bobby le 06/03/2014 11:04
Super Josette ! je partage !

2.Posté par katia le 06/03/2014 11:25
wahou que je suis d'accord avec tous vos propos ! et sur votre combat depuis des années. avec des dizaines de gens de votre trempe, la stupidité de notre sytème évolueraient surement plus vite.

3.Posté par ASSENJEE.M le 06/03/2014 11:33
Sans langue de bois!

4.Posté par jpleterrien le 06/03/2014 11:35
Merci Madame !
Vous êtes une femme de bien et qui pensez bien !
Mais le bon sens n'est, hélas, pas à l'ordre du jour dans ce pays en perpétuelle période électorale.....

5.Posté par Amiral La Po le 06/03/2014 11:44
Entièrement d'accord avec vous surtout en ce qui concerne les places dans les crèches....
Il y a tellement de "mère-célibataire" à gratter zote ki toute la journée et à "pondre" à tout bout dchamps!!!
Après on pleure de la démographie galopante à la Réunion....

6.Posté par femme (de droite) des années 80 le 06/03/2014 11:57
Plus ca va, plus Josette Brosse ressemble à Jacky Sardou

7.Posté par matahahrit le 06/03/2014 12:46
Merci madame, c'est vrai que c'est lourd ces "journées de la femme" tous les 4 matins, et surtout contre-productif car le connard qui frappe sa femme s'en tamponne le coquillard d'une force... et surtout ça contribue à continuer à faire des femmes une catégorie à part, alors que quelque part ce sont un peu des humains comme les autres :)

8.Posté par A mon avis le 06/03/2014 13:58
Vous dites " L’égalité est une affaire de famille, de personne et non de gouvernement ! "
et vous dites aussi :
"... à l’époque la ministre Simone Veil proposait la dépénalisation et l’encadrement légal de l’avortement en France. Les hommes, les femmes, nous étions tous dans la rue !"
Votre raisonnement manque de cohérence :
Si ce n'est pas une affaire de gouvernement, alors pourquoi avez-vous manifesté pour la liberté de l'avortement ? La question de l'avortement était bien une question de liberté et d'égalité ! Et une affaire de gouvernement !
"... à l’époque la ministre Simone Veil proposait la dépénalisation et l’encadrement légal de l’avortement en France. Les hommes, les femmes, nous étions tous dans la rue !"

" L’égalité est une affaire de famille, de personne et non de gouvernement ! " Avec un tel raisonnement
le machisme a de beaux jours devant lui.
Et les Colonels pourront continuer à se faire servir le café par leur personnel féminin sans y voir le moindre sexisme !

Vous dites : "J’étais dans l’armée et au bout de 15 ans d’activités j’ai pu élever pleinement mes enfants"
Tout le monde n'a pas la chance de bénéficier d'une retraite après 15 ans de service !

Vous êtes mal placée pour critiquer ".... un jeune de 18 ans qui rentre dans la vie active va obtenir 480 euros d’allocations jusqu’à 25 ans ! Ensuite, ce même jeune va enchaîner sur le RSA. L’Etat ne fait qu’assister les gens."

9.Posté par la crise le 06/03/2014 13:58
Je partage totalement.

10.Posté par sahalor le 06/03/2014 14:38
Josette, merci pour ton point de vue lucide et plein de bon sens ! ^^

11.Posté par Gerald le 06/03/2014 15:01
Elle est candidate du FN sur quelle commune ?

12.Posté par Etienne le 06/03/2014 15:55
Elle est déléguée UMP sur St Louis

13.Posté par Bobby le 06/03/2014 16:19
@ Gérald, C'est vrai que le féminisme est une porte d'entrée politique de Gauche, marronnier bien pensant tournant en boucle sans s’arrêter, UFR et les 17 autres association de femmes sur l'île,
Sache que je ne voterais jamais FN, mais la victimisation a outrance, le marches blanches, et tout le tissus institutionnel apparemment ne font pas avancer les choses et maintiennent la femme dans son état de 'sous citoyenne' puisque c'est le message débitée 24H sur 24 par toutes ces associations qui existent depuis 50 ans maintenant sans que la situation évolue ( en ont elle réellement envie, tuer leur raison d'être et de toucher des subventions) ...

Au lieu de positionner des mécanismes qui incitent à la femme de se déclarer 'femme seule' pour toucher l'API, au père à ne pas reconnaître leurs enfants pour bénéficier des aides diverses, Josette ose penser qu'il faut privilégier la famille !!! quel vilain mot !!! de Droite traditionnellement ( totoche quel stupidité )...

Quand au Père ou l'Homme, il doit s'écraser, déclaré violent incompétent voir pire, on nous rebat les oreilles avec ces défauts qui sont liés à la masculinité voir pire, insulte suprême tenant du masculinisme ...

Josette ose simplement pointer un déséquilibre dans la Parité, et qu'a force de tirer sur la corde elle fini par casser, que cette politique (mal comprise) détruit peu à peu la famille et le tissu social, que la politique d'aide et de Rsa devient doucement un mode de vie et qu'au lieu de privilégier l'aide à ne rien faire il faudrait privilégier le travail ...

Josette a travailler pendant quinze ans et elle a servie des cafés.. elle n'en a pas honte (et pourquoi elle en aurait honte ?) 'a mon avis' y voit du machisme, et si c'était un homme que verrais tu ?

14.Posté par clotilde92 le 06/03/2014 17:26
je vais vous rappeler pourquoi le 8 mars est la journée internationale de la femme

le 8 Mars 1857 à New York, les femmes employées dans les usines de textile se mettent en grève et descendent dans la rue pour revendiquer de meilleures conditions de travail : journée de 10 heures, des crèches et un salaire égal à celui des hommes. Cette manifestation oppose les femmes à la police de New York, qui charge, tire et tue.

cette journée à été instauré à Copenhague (Danemark) en août 1910 a lieu la 2ème conférence internationale des femmes socialistes qui réunit des centaines de femmes venues de 17 pays, à l’initiative Clara Zetkin

le 8 mars 1977 les Nations Unies officialisent la journée internationale des femmes

ne l'oublions pas

15.Posté par severin le 06/03/2014 22:58
Dame Josette vous êtes archaïque,on est en 2014 la France se vante d'être la 5ème puissance mondiale.On est dans une société a outrance de par la révolution industrielle technologie de pointe,
a forte consommation.Vous nous exposez votre petite vie de femme a l'ancienne que je partage et respecte.Mais avec une telle avancée dans cette nouvelle façon de consommer d'abordé notre monde moderne.Pensez-vous réellement que notre génération de soixante huitard (e) et nos jeunes doivent se priver,passé a coté de tous se qui peut conforter,amélioré notre existence dans notre monde moderne.
Hors,d'autre en abuse a notre place,revoyez votre méthode de pensée,mes respects pour la journée de la femme du 8mars qui vous est octroyé vous le méritez.In yab des Yvelines

16.Posté par A mon avis le 07/03/2014 04:10
@ post 13 Bobby : vous dites : "elle a servie des cafés.. elle n'en a pas honte (et pourquoi elle en aurait honte ?) 'a mon avis' y voit du machisme, et si c'était un homme que verrais tu ? "
Posez vous plutôt la question de savoir pourquoi le Colonel n'a pas choisi un homme pour se faire servir le café, alors que les hommes sont plus nombreux que les femmes dans l'armée ?

Vous critiquez toutes les aides diverses accordées aux familles. Sans doute êtes vous de l'avis de Josette qui dit :

"Avant il n’y avait pas d’allocations, les gens se louaient à la journée."

Oui, mais dans quelles conditions vivaient les familles de ces gens qui se louaient à la journée ? Quand ils avaient la chance de trouver une journée de travail ? Dans quelles conditions vivaient les enfants souvent obligés de travailler plutôt que d'aller à l'école ?

Vous dites encore : "Josette ose penser qu'il faut privilégier la famille !!! quel vilain mot !!!"

Tout le monde privilégie la famille. Et principalement en accordant des aides. Seulement, il faut s'entendre sur le mot famille. La famille du 21è siècle, où l'espérance de vie dépasse 80 ans, n'est pas la même que la famille du 19è siècle où l'espérance de vie ne dépassait pas 40 ans pour certaines catégories de population.
Les familles actuelles sont souvent éclatées, recomposées. L'homosexualité est reconnue (pas encore par tous) et n'est plus considérée comme une maldie ou une tare. La législation et les aides à la famille doivent tenir compte de ces évolutions.

Et force est de constater que les évolutions sociales ou sociétales dans la législation, sont le plus souvent l'oeuvre des gouvernements de gauche. (Exception pour les lois Veil et Neuwirth mais qui sont bien contestées par le Vatican)

17.Posté par Vérité le 07/03/2014 09:49
Me Brosse,

je ne vous connais pas mais vos propos sont conservateurs, votre réflexion inexistante et vos positions néo-fasciste et homophobes !!!!!!!

Vous êtes une femme pourtant, honte à vous, de nier que de tout temps, les droits des femmes sont bafoués ou inexistants dans les sociétés patriarcales !

je me permets de vous rappeler que de nos jours, si vous avez la possibilité de vous exprimer de la sorte, c'est que d'autres femmes que vous se sont battues pour ça, alors s'il vous plait, du respect pour vos consœurs, nul besoin de les dénigrer.
Je vous conseille de vous taire à l'avenir , vous ne nous servez à rien dans cette lutte quotidienne.
un peu de conscience et de vraie réflexion seraient les bienvenues, en avez vous les capacités???
j'en doute..............je vous plaints
Une femme à priori comme vous.

18.Posté par Vérité le 07/03/2014 12:40
Pour vous Madame Brosse : un peu de culture et de réflexion, ça ne fait pas de mal!!!

Antoinette Fouque s'est éteinte http://bit.ly/OlORIx
Elle a fondé le Mouvement de Libération des Femmes en octobre 1968, et dans la foulée a mis sur pied le laboratoire de pensée Psychanalyse et Politique, qui invitait à réfléchir à la sexualité féminine et au corps des femmes. (Ré)écoutez la dans une série d'entretiens, diffusée en janvier 2013, pour « A voix nue ».
France Culture

19.Posté par Coco le 07/03/2014 14:26
À la vérité. Apparemment la manipulation des consciences fait partie de votre culture ? Bravo l'anonyme.
Aimer ses enfants, sa famille, ça fait ringard ? Mais vous la nouvelle société stérile vous va à ravir. Pas d'idéal, pas de rêves. Vous êtes magnifique vérité anonyme. Taisez-vous, vous faites honte aux VRAIS femmes. Vous n'êtes qu'un ersatz de féminité.

20.Posté par Vérité le 07/03/2014 15:54
à Coco post 19

Que connaissez-vous à la manipulation des consciences pour affirmer qu'elle fait peut-être partie de ma culture? d'ailleurs que connaissez-vous à la culture? si la culture pour vous est fondée essentiellement su les préceptes judéo-chrétien ou autres , renseignez-vous......................
Quant à la famille et les enfants, c' est le socle essentiel de nos société, donc à préserver mais pas comme vous l'entendez.
A mon sens, il s'agit de respecter les femmes , la place essentielle qu'elles ont dans la vie et le rôle central qu'elles représentent pour l'équilibre.
Pour les idéaux et les rêves, il s'agit bien de cela: plus de viol, plus de mariage forcé, plus d'excision
plus d'interdiction de vote etc, etc......
accès à la culture,à l'autonomie, possibilité de s'affirmer et de s'épanouir dans n'importe quelle situation(mère au foyer ou professionnelle), ne plus avoir besoin de justifier de ses choix( ce que je fais en ce moment même avec vous) ! car, ne vous en déplaise, je ne suis pas stérile, j'ai des idéaux , pas de certitude mais un rêve oui, au moins un: celui que toutes les femmes sur terre puissent un jour être libre autant que je le suis..............................;
Un jour, peut-être nos petites filles verront naître La Déclaration Universelle des DROITS de L'Homme et de LA Femme??????? on peut toujours rêver............................

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales