Société

Job Dating à St-Denis: Plus de 3.000 personnes postulent pour des contrats aidés

Plus de 3.000 personnes au Stade l'Est à Saint-Denis ce jeudi pour le deuxième édition du "Job Dating" de la mairie de Saint-Denis. Ils espèrent tous décrocher un des 400 postes proposés en contrat aidé.


Ce n'est pas du "speed dating" pour les amoureux mais du "job dating" pour les chercheurs d'emploi. Plus de 3.000 personnes sont attendues au Stade de l'Est, à Saint-Denis, ce jeudi pour la journée dédiée à l'emploi organisée par la mairie et Pôle Emploi.

Dans le cadre de la convention signée entre les deux institutions, la mairie de Saint-Denis propose 400 postes pour une vingtaine de métiers. Il s'agit de contrats aidés de type CUI-CAE (contrat unique d'insertion et contrat d'accompagnement dans l'emploi) renouvelables (pour une année de plus) et quelques emplois d'avenir, "pour les plus jeunes avec des profils intéressants", précise Paul Rojat, directeur territorial Nord-Est de Pôle Emploi.

Chaque chercheur d'emploi peut postuler pour trois des 400 postes affichés sur les panneaux éparpillés dans le stade. Une vingtaine d'agents de Pôle Emploi accueillent le public, fournissent des conseils et remontent les candidatures intéressantes à l'étape de pré-sélection avant de fournir une liste finale de candidats à la mairie. Celle-ci aura enfin à choisir entre trois candidatures pour chaque poste.

"L'objectif est la transparence du recrutement et de faciliter la rencontre entre l'offre et la demande, affirme Paul Rojat. Nous sommes là pour inciter les gens à rester dans leur parcours de formation, à faire des choix logiques et à s'intéresser aux postes les plus adaptés". Il ajoute que "les contrats aidés sont des tremplins pour ceux qui connaissent une grande difficulté d'insertion".

Les personnes les plus éligibles sont inscrites à Pôle Emploi depuis un an, ont plus de 50 ans, sont bénéficiaires du RSA et, pour ceux qui ont plus de 30 ans, vivent dans une zone urbaine sensible.

Pour Sabrina, au chômage depuis plusieurs années, les critères sont sévères et les choix trop limités:  "Il y a peu de possibilités de revalorisation. Il y a des postes de femme de ménage, la garde d'enfants, chauffeur-livreur..." Elle cherche un poste d'assistante maternelle pour sa mère qui a plus de 50 ans et pour elle-même un poste de commerciale. "J'ai cinq enfants, dont un handicapé, mais je ne touche pas le RSA, donc je ne suis peut-être pas éligible". Selon elle, le "job dating" n'est autre qu'une journée passée à Pôle Emploi: "On obtient pas de réponse tout de suite, quoi qu'il arrive".

Marcelline, au chômage depuis deux ans, est plus optimiste après son échange avec un agent. "Il y a beaucoup de monde, donc il faut attendre longtemps pour un rendez-vous qui va très vite. Mais je peux comprendre. Certains sont là depuis très tôt et sont fatigués. J'attends une réponse de la mairie après toutes les étapes de sélection pour un poste en assistance maternelle".

Une réponse aux manifestations devant les mairies ces dernière semaines?

Si Pôle Emploi comprend la frustration de certains, Paul Rojat explique: "Nous avons une mauvaise image mais ce n'est pas nous qui créons l'emploi; ce sont les entreprises avec qui ont met les chercheurs d'emploi en relation". "Par rapport aux événements récents devant les mairies, l'amalgame peut être fait mais cette manifestation n'est pas une réponse à ces incidents, affirme-t-il, c'est la deuxième action de ce genre cette année et la cinquième en tout dans le cadre d'une convention signée il y a deux ans".

Le secrétaire général de la préfecture, Xavier Brunetière, aussi présent ce jeudi, précise: "Pôle Emploi fournit beaucoup de services que nous ne voyons pas".

Les portes du stade sont ouvertes jusqu'à 15h.




Jeudi 2 Octobre 2014 - 12:38
SH
Lu 1931 fois




1.Posté par Eric B le 02/10/2014 14:10
Les portes du stade sont ouvertes aujourd’hui ? les portes de la rue son condamné encore pour longtemps avec cette politique d'aujourd’hui

2.Posté par moi le 02/10/2014 14:30
Proposer un job dating pour des contrats aidés ne fera que créer de la frustration ppour ceux qui n'on n'auront pas, environ 2600 frustrés!!!!!!!!!!!!

Le pôle emploi n'a pas dans ses fichiers des demandeurs intéréssés, j'en doute!!

La Mairie n'a pas dans ses fichiers des demandeurs? J'en doute

C'est bien de faire de la communication, mais sur un sujet tel que celui-ci il aurait mieux valu avoir un peu de réflexion,que de faire un job dating (concept de com dépassé) sur un sujet aussi sensible que le chômage des jeunes.

Que va dire La Mairie de Saint-Denis quand il y aura des manifestation ? Qu'il n' y a pas de contrats, eh bien moi si j'étais un jeune je dirai que la Mairie me ment puisqu'elle vient de dire dans les médias qu'elle a tellement de contrats qu'elle doit faire un job dating.

Après avoir annoncé les 40 000 contrats qui ne sont pas venus on continue dans la même voie et en plus pour des contrats aidés, comme si nous les jeunes nous n'étions bons qu'à cela, super message!!

3.Posté par rotsaka974 le 02/10/2014 14:36
enfin une bonne nouvelle, je sais que 3000 personnes pour 400 postes proposés par la commune cela ne paraît pas si simple , ce sera suivant certaines critères c'est sûr,mais je vois là, un effort considérable de la part de notre premier magistrat "Gilbert Annette". maintenant de voir si le conseil général et la région agirons de même, ce sera une affaire a suivre.... Nassimah et Didier , la balle est maintenant dans votre camps,et ne nous faîtes pas le coup de " l'état ne donne pas d'argent" vous avez encore des contrats en stock depuis longtemps!!!!

4.Posté par jean-jacques le 02/10/2014 15:07
3000 personnes pour venir quémander 400 contrats précaires dans une administration c'est triste.
La société Réunionnaise incapable de trouver des solutions dans l'économie réelle s'enfonce un peu
plus chaque jour dans la dépendance aux emplois publics , une situation intenable à long terme.

5.Posté par Gromale le 02/10/2014 15:19
@ moi : les 40 000 contrats aidés sont une PROPOSITION qui concerne TOUTE LA RÉUNION, en associant le CONSEIL GÉNÉRAL. En fait non, pas en associant, en se substituant, puisque le Conseil Général doit normalement veiller à l'insertion des bénéficiaires du RSA. Or, Nassimah Dindar ne le fait pas. C'est pourquoi Saint-Denis l'a proposé en utilisant le rsa pour financer une partie de ces contrats aidés. Si cette proposition est retenue, TOUTE LA POPULATION sera contente.

6.Posté par moi le 02/10/2014 19:10
A gromale et rotsaka974

Vous faites sans doute partie du plan de communication de la mairie de saint-denis, mais sachez que ce concept de job dating est absurde et indéfendable et arguments ne tiennent évidemment pas la route.

Surtout quand Gromale de la mairie de Saint-denis essaie de dévier le problème sur le conseil général? Faut assumer sa bêtise hein!

Je pensais que cette collectivité avait déja atteint le fond mais la..

7.Posté par Oté le 02/10/2014 20:18
@gromale

depuis quand le pS est dans l'opposition du conseil général ? qui donne les moyens enfin plutôt qui réduit les dotations de l'Etat (-4 millions d'euros) ? Qui ne rembourse pas les 700 millions d'euros que le conseil général à avancer pour financer le RSA ? L'état, le socialistes, qui viennent ensuite pavoiser avec 400 contrat. arrête un coup don !

8.Posté par Gromale le 02/10/2014 23:09
@ 6 : sur le concept, je ne m'avance pas. C'est décidé par Pôle Emploi à mon avis, à voir.

Et oui le conseil général gère le RSA et n'assume pas la partie intégration. Le RSA comme le RMI sont des dispositifs d'insertion. Il ne s'agit pas juste de donner des sous (provenant de nos impôts) pour que les personnes survivent, mais leur proposer un accompagnement vers l'emploi, et cela n'est pas fait. Mais la présidente Dindar et son mari sont sans doute trop occupés à recruter pour leur prochaine campagne

@ 7 : le PS est bien dans la majorité, mais c'est une énième parodie de gouvernance de la girouette. Les élus n'ont aucun pouvoir, c'est Nassimah Dindar qui contrôle tout et ne délègue rien. Sinon pourquoi ses dircab seraient tous partis ?

Concernant les 700 millions, laissez moi rire. 10 ans de droite et de centre depuis la décentralisation de Raffarin, et on ose accuser les socialistes. Vous avez la mémoire courte, le PS n'est là que depuis 2 ans. Et pour la baisse des dotations, tout le monde est à la même enseigne. Faites des économies comme à St-Denis : voyages en classe éco et suppression des voitures.

9.Posté par Zozossi le 03/10/2014 12:24
La presse nous saoule avec ses anglicismes de plus en plus envahissants et insupportables.

La termitière mondiale anglophone que veulent nous imposer les maîtres du monde ne nous intéresse pas.

Nous n'avons que faire de "job dating": "entretiens d'embauche en série", c'est trop français?

10.Posté par ???? le 03/10/2014 12:57
Maintenant il y a même une fête pour les '' bougs au ki '' et en '' english we say job dating ''. Certains journalistes devraient arrêter de délirer et se resaisir afin de faire vraiment leur travail.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales