Sport

Jeux des îles 2015 : Rêves de médaille pour trois sélectionnés réunionnais

Les sportifs réunionnais engagés pour la 9ème édition des Jeux des îles de l'Océan Indien (JIOI) peaufinent leur préparation. Rencontre avec trois d'entre eux, qui rêvent tous de la médaille d'or dans leurs disciplines respectives : Fabrice Laroque, capitaine de la sélection réunionnaise de volley, Nicolas Charretier, engagé en triathlon (discipline en démonstration), et Yan Randrianasolo, spécialiste du saut en longueur.


En haut à gauche : Nicolas Charretier ; en bas à gauche : Fabrice Laroque ; à droite : Yann Randrianasolo
En haut à gauche : Nicolas Charretier ; en bas à gauche : Fabrice Laroque ; à droite : Yann Randrianasolo
On vous imagine fier de faire partie de la sélection Réunion et de participer à des Jeux des Iles...

Fabrice Laroque : "J'ai appris ma sélection à la fin du mois de juin, lors des présélections. Les entraîneurs ont fait venir entre 50 et 80 joueurs, afin de les jauger sur leur niveau. Cette année, je participerai à mes 4e Jeux...C'est un immense honneur, d'autant que je serai capitaine pour la deuxième fois."

Nicolas Charretier : "J'ai appris ma sélection en juin, après les épreuves sélectives à Saint-Denis, à la piscine du Butor, au vélodrome de Champ-Fleuri et au Parc de la Trinité. Forcément on est content lorsque l'on rejoint le Club R, cela prouve que l'on fait partie des meilleurs."

Yann Randrianasolo : "J'ai appris ma sélection pour les JIOI officiellement à la mi-juillet, mais j'avais déjà réalisé les minima dans ma discipline lors du meeting de La Réunion en avril dernier. Ces jeux sont particuliers pour moi, ce sont mes premiers. J'avais déjà participé aux Jeux de la Commission de la jeunesse et des sports de l'Océan Indien (CJSOI), mais là c'est beaucoup plus grand."

Comment va se passer la cohabitation entre les sportifs ?

Fabrice Laroque : "Lors des précédentes éditions, il y avait plus de 'patriotisme', mais c'était normal nous étions à l'extérieur. En revanche, cette année la pression est plus forte... On joue à domicile, devant nos familles et nos amis. Avec les sportifs de la zone, cela se passe bien en général, et certains sont devenus des amis au fil de nos rencontres."

Nicolas Charretier : "J'ai déjà rencontré les membres de ma délégation, on se connaît tous car on s'entraîne ensemble depuis plusieurs mois, voire plusieurs années. Quand on représente notre nation, on est forcément soudé. Les Réunionnais sont fiers de leurs équipes et on se donne à fond pour réaliser la meilleure performance possible."

Yann Randrianasolo : "Ayant déjà été hébergé au CROUS lors des Jeux de la CJSOI en 2010, je n'ai jamais rencontré de problèmes avec les autres athlètes. Il y a de bons échanges entre les différentes cultures et beaucoup de convivialité.   


Pouvez-vous nous décrire une semaine d’entrainement type de votre préparation ?

Fabrice Laroque : "Depuis début juillet, on s'entraîne à raison de deux fois par semaine, avec des regroupements le week-end au CREPS. Nous avons un groupe très hétérogène, avec un mélange d'expérience et de jeunesse, renforcé par les arrivées de deux Kréopolitains, Fabien Vergoz, qui évolue en Pro B et de Stephen Boyer, joueur de Pro A et de l'équipe de France junior".

Nicolas Charretier : "Dans la semaine, je tourne entre 10-12 km de natation, 50km de course à pied et 120 km de vélo. Je travaille aussi beaucoup la VMA (vitesse maximale aérobie), pour être très fort lors des parties de course à pied. L'entretien musculaire n'est pas négligé, à raison de trois heures par semaine. Au total, je suis sur des semaines de 13 à 14 heures de préparation pour ces JIOI."

Yann Randrianasolo : "Je vais me rendre en métropole pour les championnats de France Espoirs, qui me serviront de points de repères pour ces Jeux des îles, avant de rentrer dans l'île le 29 juillet."

Quels sont vos objectifs pour ces Jeux des îles ?

Fabrice Laroque : "Après avoir obtenu le bronze et l'argent lors des deux dernières éditions, notre objectif est de remporter l'or. Ce serait un exploit car La Réunion ne l'a jamais obtenu. Pour nous, l'équipe à battre sera Les Seychelles où le volley-ball est le sport national, mais nous croyons en nos chances !"

Nicolas Charretier : "Le podium est obligatoire pour moi, sinon tous ces efforts n'auront servi à rien. Je pense que mon niveau me permettrait de faire ce podium, et pourquoi pas d'empocher la médaille d'or."

Yann Randrianasolo : "Mon objectif pour le moment est d'aller le plus loin possible, mais je participe avant tout pour gagner, et pourquoi pas remporter la médaille d'or."

 
Lundi 27 Juillet 2015 - 10:49
SI
Lu 3153 fois




1.Posté par Mojito le 27/07/2015 15:45 (depuis mobile)
Sauf que le triathlon n'est pas aux jeux des îles.....
En démonstration seulement!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:32 Surf: Johanne Defay est 5e mondiale

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales