Revue de presse

Jeudi 22 juillet 2010

Le Jir fait sa Une ce jeudi sur la procédure de sauvegarde du groupe Caillé. François Caillé avait rendez-vous hier au tribunal de Saint-Denis pour un point d'étape. Un rapport estime à 330 millions d'euros le passif du groupe. Trois sociétés, Guest, C2M et Cap Mascareigne ont été mises en liquidation judiciaire hier. Avec 6,6 millions d'euros de pertes au premier semestre 2010, la branche distribution du groupe reste dans une mauvaise passe. Des licenciements sont aussi à prévoir dans la branche automobile qui accuse un passif de près de 240 millions d'euros.
La situation se débloque lentement du côté du Quotidien. Dix jours après le début du conflit, une première réunion de médiation soutenue par le préfet s'est tenue hier après-midi. L'intersyndicale recevra aujourd'hui un document sur l'état des salaires et rémunérations au sein de la société. S'il est accepté par l'intersyndicale, les discussions devraient reprendre cet après-midi.


Jeudi 22 juillet 2010
FAITS DIVERS

"Thierry Robert dans le collimateur des gendarmes", titre le Jir. La brigade de recherche de la gendarmerie mène actuellement une enquête sur les comptes de campagne du maire de Saint-Leu. Philippe Boisvilliers, Nono Hoarau et Isabelle Poudroux ont déjà été entendus par les enquêteurs. Phillipe Boisvilliers est soupçonné d'avoir accepté une enveloppe de 30.000 euros en échange de son soutien. Une accusation démentie par le candidat PS. D'autres auditions auront lieu cette semaine, dont celle de Thierry Robert.

Le père d'Alizée prend la défense de sa fille. La jeune femme de 25 ans avait effectué un strip-tease sur une montagne sacrée des Aborigènes en Australie. La performance de la Réunionnaise avait créé une vive polémique. Pour le père d'Alizée, il s'agissait d'une performance artistique incomprise par les Australiens. Cet acte critiqué apporte selon lui, "une forme de notoriété".

ECONOMIE

"La campagne sucrière est paralysée", titre le Jir. Le blocage de l'usine de Bois-Rouge continue. Si les négociations sur le protocole d'échantillonnage ont avancé, celles sur la suppression des "observateurs" des usiniers ont échoué hier. Le blocage s'étend à présent au Sud de l'île. L'usine du Gol et plusieurs plate-formes ont stoppé les livraisons de cannes. Les planteurs exigent que leurs revendications soient prises en compte pour reprendre les livraisons.

SOCIETE

"Inscriptions à la fac : attention aux frais illégaux", prévient le Jir. L'Unef a publié sa liste noire des frais illégaux d'inscription dans les universités françaises. 26 établissements sont "hors-la-loi" et deux sont à la limite dont la Réunion. Si l'université de l'île fait partie des mauvais élèves, elle fait cependant des progrès. En métropole, certaines universités comme Aix-Marseille 3, imposent jusqu'à 5.990 euros pour l'inscription à un diplôme universitaire, couplée à un diplôme national, ce qui est totalement illégal.

"Les pharmaciens ont décidé de poursuivre leur grève", titre le Jir. Au terme de la réunion qui s'est tenue mardi soir au ministère de la santé, les pharmaciens ont décidé de poursuivre leur grève de garde et d'urgence. Ils revendiquent un rééquilibrage de leurs marges. Aucune décision n'a été prise sur le boycott des médicaments génériques. Les grévistes réfléchissent à durcir le ton. Le mouvement devrait se poursuivre jusqu'au début du mois de septembre.

jeudi_22_juillet_2010.mp3 Jeudi 22 juillet 2010.mp3  (3.92 Mo)


Jeudi 22 Juillet 2010 - 06:00
Amandine Dolphin
Lu 1019 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/07/2010 09:39

vu le raisonnement du père, on comprend mieux le comportement de la fille...ou l'inverse..?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 07:04 [REVUE DE PRESSE] Mercredi 28 juin 2017

Mardi 27 Juin 2017 - 07:32 [REVUE DE PRESSE] Lundi 27 juin 2017