Faits-divers

Jérôme et Davina, "les amants terribles" de Piton-Saint-Leu

Tribunal correctionnel de Saint-Pierre, 17 avril 2014:


Jérôme et Davina, "les amants terribles" de Piton-Saint-Leu
Deux coupables et deux victimes à la fois. Après "les parents" et "les enfants terribles", Cocteau n’eût pas raté ces "amants terribles".
 
Dans cette affaire, chacun est à la fois accusé et victime. Il l’a tapée, elle l’a cogné. Ils se sont aimés, ils se sont déchirés, ils ne s’aiment plus. On ajoutera "Dieu merci !"
 
Davina et Jérôme ont entretenu une relation que l’on pourrait qualifier de conflictuelle (litote). Encore une veine, ils n’ont pas eu d’enfant.
 
Après une après-midi passée à picoler de commun, Davina décide de rentrer chez ses parents. Lui ne l’entend pas de cette oreille et se rend devant le domicile de ses beaux-parents. Coups de klaxon à répétition… "Tu sors ou non ?"
 
Elle sort pour avoir une explication. Il veut qu’elle vienne avec lui, elle ne l’entend pas de cette oreille.
 
Il la tape à un point tel qu’elle tombe par terre. Il lui administre quelques coups de poing pour prouver que c’est lui le patron. Là, les déclarations divergent. Elle dit qu’elle s’est emparée d’un galet qui traînait par là et lui en asséné un coup sur le crâne, pour se défendre. Lui dit que c’est lorsqu’il était debout qu’elle a cogné.
 
Dans cette audience un peu morne, cette affaire a eu le mérite de semer de la gaîté dans les rangs de l’assistance.
 
"Vous l’avez maintenue au sol pour la taper ?" Hésitation… "Oh ! je ne l’ai pas tapée si fort que ça !"
 
"Elle ne voulait pas venir avec vous ?", insiste la présidente Pétureaux. "Ben… il faut croire que oui !" (Joie dans l’assistance).
 
En-dehors du haut degré comique né du fait que ces deux êtres si dissemblables n’auraient jamais dû vivre ensemble, il reste que la jeune fille a perdu sa place de vendeuse en pâtisserie. Son ex-belle doche est venue semer un tel souk dans son commerce qu’elle a préféré démissionner pour chercher du travail ailleurs, loin, très loin. Elle n’a toujours pas trouvé.
 
Pour lui, ça ne va pas mieux, étant aussi poursuivi pour conduite sous emprise alcoolique : bière, whisky, rhum… C’est beurré comme un coing qu’il est allé se faire poser trois points de suture au CHSR de Saint-Pierre.
 
Alors qu’il a du travail, et même un bon travail : chauffeur poids lourds dans une grosse société. Atténuons : un bon travail, oui ; qu’il semble aimer, oui ; qu’il fait bien, oui aussi ; bien payé, ça, c’est une autre histoire. Mais enfin, il travaille, au moins.
 
Il était déjà connu pour violences en réunion alors qu’il était lycéen, ce qui n’a pas joué en sa faveur : 3 mois avec sursis, 300 euros d’amende et 6 mois de suspension de permis pour avoir conduit beurré comme une outre.
 
Elle s’en tire mieux : 1 mois avec sursis.
Jeudi 17 Avril 2014 - 15:43
Jules Bénard
Lu 4072 fois




1.Posté par noe le 17/04/2014 17:06
Y en a qui aime "l'amour violent" ... ça les fait entrer dans une grande jouissance !

2.Posté par Euh... le 17/04/2014 17:08
Euh...un peu confus tout de même cet article!
C'était quoi l'objectif? l'info ou la romance?

3.Posté par matahahrit le 17/04/2014 22:35
L'auteur est une pseudo plume auto proclamée qui parfois trouve un bon mot, mais le plus souvent dénigre ceux dont il parle avec un style assez lourd, mais que lui trouve drôle (ainsi que quelques clients qui l'encouragent)... triste niveau journalistique révélateur du vide que connait le métier !

4.Posté par S le 18/04/2014 01:59
Je me suis bien marré ! Glauque mais un peu d'humour dans les fait divers quand c'est pas méchant cela ne fait pas de mal...

5.Posté par Heaven le 18/04/2014 08:12 (depuis mobile)
Quelle plume pathétique~
L''objectivité et la distance du journaliste sont bafouées, l''article ragoule tant il est rempli de préjugés. On dirait un vieux papier de chez le magazine "Nouveau Détective"... La honte pour un style journalistique~

6.Posté par Elena le 18/04/2014 10:19
Ayo M.Benard, c'est repartit pour un tour on dirait. Bon mi dis pas plus, vous avez vos positions, et moi et quelques uns, semblerait-il, nous avons nos "goûts" comme vous vous accordez à dire à chacune de nos remarques "dérangeantes". Peut-être que nous vous lirions mieux si vous faites votre propre blog et que vous nous faites parvenir plus clairement vos points de vue moralisateurs...Oui je pense qu'un blog vous irez. C'est surement là la différence pour pouvoir vous exprimer sans chercher à vous adapter à cette exercice sur Zinfos pour lequel vous pensez avoir un impact positif.

7.Posté par lily le 18/04/2014 18:50
je voulais lire l'article mais ... ah miiiince c'est M. BENARD l'auteur ... dommage. j'ai pas envie de me faire mal aux yeux cette fois. mais bon apparement on est de plus en plus nombreux à trouver que ce genre d'écriture n'a rien de journalistique et n'a pas sa place sur ZINFOS974

8.Posté par S le 18/04/2014 19:25
Je ne le connais pas mais à voir autant de commentaires je me demande si c'est une petit kabbale ? Vous exagérez pas un peu post 7: alors pourquoi commenter ? Bref la nature humaine m'étonne souvent.

9.Posté par audrey le 18/04/2014 20:49
et les parents de la jeune fille? ils disent rien? dans ce cas ne pas venir pleurer sur une radio ou à la télé pour faire une marche blanche!!!si mon mec me traitait comme cela ma mere l'aurait fracassé direct!!c'est dommage de gacher sa vie avec l'alcool surtout que le mec a un bon emploi et de l'avenir, tandis que des jeunes comme moi tranquille qui ne boit pas , ne fume pas ne trouve pas d'emploi et doit quitter l'ile!!triste réalité!

10.Posté par Jules Bénard le 19/04/2014 08:37
à ceux qui me dénigrent (on dirait que ça les excite même) : vous mettez en cause mes qualités professionnelles, ce qui est votre droit le plus strict. Je vous invite alors à vérifier le nombre de lecteurs de ce même article ci-dessus. Et si vous aviez encore un doute sur le fait qu'il y a des gens qui m'apprécient, je vous invite à vérifier le nombre de lecteurs de l'article suivant qui concerne le viol de Grands-Bois : plus de 11 000.
Sans commentaires.

11.Posté par Elena le 19/04/2014 20:16
M.Benard joueriez-vous la mouche du coche par hazard ? ah ben ça yé, mi aime pu ou vraiment, nul et prétentieux par dessus le marché

12.Posté par Marc le 20/04/2014 20:20 (depuis mobile)
Vraiment sidérant cette article et les insulte envers la famille mon dieu c'est petit et puérile quel honte !!!

13.Posté par matahahrit le 20/04/2014 20:44
Laissons-le se consumer tout seul, la combustion a déjà commencé :)

14.Posté par ardouin le 20/04/2014 22:10
Encore un journaliste qui fait un article truffé de mensonges pour capter l'attention de ses lecteurs.
Chacun des 2 partis a des tords, c'est sûre. Mais il suffit d'aller se renseigner auprès des patrons de la pâtisserie de piton où travaillait Davina,pour se rendre compte des mensonges de cette dernière. Pourquoi aurait-elle non seulement quitté son travail et en plus fait arrêter son Aide au logement auprès de la caf alors qu'elle refusait de rendre les clefs de l'appartement? Tout ça dans l'unique but de faire payer son compagnon Jérôme(le cautionnaire) qui avait enfin ouvert les yeux sur sa véritable personnalité.
Davina: Une fille qui a su le séduire mais qui n'était en réalité attiré que par son argent.
Davina : que penser d'une adolescente de 15 ans, encore sur les bancs de l'école et pourtant déjà avec un bébé sur les bras et sans père... si toutefois elle sait de qui il est.

La véritable histoire: oui, ils avaient tous les 2 sans doute trop bu. oui Jérôme a voulu qu'elle rentre a la maison. mais ce n'était pas la 1ère fois. En effet, Difficile pour davina d'entrenir une relation de couple normale avec un homme dont elle ne voulait que soutirer son argent? Raison pour laquelle Davina passait la majeure parti de son temps dans sa famille, en sortant du travail plutôt que de rentrer à la maison.
S'il est vrai qu'il l'a cogné, pourquoi ne pas porter plainte? où sont les marques de coups, les bleus, les blessures...?

15.Posté par Murielle le 20/04/2014 22:14
Comment on peu écrire un article comme ca quand on est pas au courant de la vrai histoire?. Comment on peut mentir dans un tribunal c'est vraiment du n'importe quoi. Vous savez c'est quoi un "abandon de poste"??? Aller cherché la définition sur le net car ce n'est en aucun cas son ex belle mère qui lui a fais perdre son taf.... Davina été là juste pour profité de l'argent de Jérôme,de sa voiture, il eté aussi son cautionnaire pour l'appart car seule elle ne l'aurait JAMAIS eu.Elle était bien contente quand il lui donné sa carte bancaire pour allé faire les courses. Et là elle se fais passé pour la victime mais c'est du n'importe quoi. Ci il voulais la frappé, ou son les blessures les bleu ou autre? Ou est le certificat médical? N'importe qui peux dire qu'il a été frappé sans avoir de preuve au bout...Votre article est vraiment LAMENTABLE.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales