Economie

Jégo veut une baisse de 7 à 8 cts des carburants avant un mois

Yves Jégo souhaite une baisse des carburants dans l’Outre-Mer avant un mois et s’engage à ouvrir très vite le dialogue avec les pétroliers. A La Réunion, la baisse devrait tourner autour de sept centimes.


Jégo veut une baisse de 7 à 8 cts des carburants avant un mois
Le secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-Mer, Yves Jégo, a rendu public le rapport de synthèse de la mission d’inspection sur la fixation des prix des carburants dans les départements d’Outre-Mer.

Le secrétaire d’Etat en a profité pour annoncer, à la sortie d’une réunion avec les présidents des conseils régionaux et généraux des quatre DOM et trois autres parlemantaires ultra-marins (dont Jean-Paul Virapoullé), qu’il allait tout mettre en œuvre pour que "des négociations s’ouvrent très vite avec les pétroliers afin que des décisions soient prises avant un mois pour introduire dans le calcul des prix, les gains évoqués par le rapport."

33 centimes en Guyane!

Pour La Réunion, la baisse prévue serait de l’ordre de 7 à 8 centimes. En Martinique, le carburant pourrait perdre 23 centimes d’euros contre 25 pour la Guadeloupe. La palme revient sans conteste à la Guyane qui pourrait enregistrer une baisse allant jusqu’à 33 centimes.

Par ailleurs, concernant les modes de distribution, Yves Jégo a avoué préférer "que ce soit les collectivités locales qui puissent déterminer le modèle souhaitable". Il a néanmoins tenu a rappelé "son attachement et celui du gouvernement aux emplois liés à la distribution du carburant, en particulier chez les pompistes", représentants 1.330 emplois à La Réunion.
Lundi 6 Avril 2009 - 18:35
Benjamin Postaire
Lu 613 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 06/04/2009 20:41
le titre fait penser "au bon roi qui veut.."

il est évident de voir ce que le gouvernement tente de faire, laisser l'initiative à ceux qui représentent ou qui soutiennent ceux qui se plaignent...

que croirez vous que feront les collectivités locales ? jouer à celles qui attendent que "la solution" vienne de paris"...

quand on songe que certains sur les ondes radiophoniques et dans leur feuille de propagande, sont si prompts à évoquer la responsabilité de certaines de ces collectivités, à pouvoir augmenter "leur champs de compétences"...et que là, le gouvernement leur dit "allez y, on vous suit"... triste et pathétique pcr, alliance et autre bouffeurs au ratelier de qui vous savez..!

2.Posté par Elia Mamy Harimanana le 06/04/2009 21:50
Au nom de la baisse du pouvoir d'achat, il ne faut pas tout céder. N'oublions pas qu'il y a des milliers d'emploi à protéger chez les pompistes. Déjà que l'économie réunionnaise subit fortement la crise, nous devons tout mettre en oeuvre pour que l'emploi reste la priorité des priorités.

3.Posté par etjosedire le 06/04/2009 22:55
J'ai la vague impression d'une fixation au doigt mouillé des prix des carburants jusqu'à présent. Je ne suis pas convaincu que tout est cerné, les qualités d'évaporation, de dilatation des carburants sous la chaleur tropicale semblent réserver de beaux jours encore à nos pétroliers locaux. Ces derniers vont faire le dos rond jusqu'au moment où la prochaine flambée des cours justifiera les hausses attendues et souhaitées.
Malheur aux pompistes locaux si Leclerc, pour se venger du retour de Leader Price, décide de mettre des pompes dans ses parkings de magasins ou le long de la Route des Tamarins. Sarko est son copain. Popol dans ses tractations avec Paris est foutu de tout faire pour donner cette possibilité au copain de Sarko, tout en s'opposant à la disparition des pompistes. C'est le paradoxe qui fait son charme.

4.Posté par phyllie le 06/04/2009 23:51
Il y a un "Gap" entre les baisses annoncées aux Antilles et à la Réunion.
Le prix du pétrole est assez complexe dans sa fixation du prix, et tient compte de nombreux paramettres, mais à ce différentiel de prix , la SRPP devrait prendre contact avec les acheteurs antillais pour profiter de leurs bonnes fortunes.


5.Posté par HATBACH le 07/04/2009 08:19
Je n'y crois pas. Un effet d'annonce encore. Faire baisser les prix pour faire croire qu'il y a du pouvoir d'achat en plus, le COSPAR est entré en plein dedans et en même temps dans la Politique SARKOSIENNE! Il n'a pas besoin de cela pour flouer les FRANCAIS, il sait le faire seul. En plus,si certain lui donne un coup de main!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales