Société

Jeannine, 77 ans, raconte le réveillon lontan


Petite fille, Jeannine attendait le réveillon de la Saint-Sylvestre avec impatience
Petite fille, Jeannine attendait le réveillon de la Saint-Sylvestre avec impatience
"Tout a changé ". Pour Jeannine, 77 ans, résidente de l’EHPAD Marie-Françoise Dupuis situé à Saint-Gilles-les-Bains, le réveillon du nouvel an d’il y a 60 ans n’a " rien de comparable " avec ce qui se fait aujourd’hui.

" C’était un événement familial. Il n’y avait pas de pétards ou de feux d’artifices, comme  c’est le cas aujourd’hui", se rappelle la septuagénaire originaire de la Montagne. "Tout cela est venu bien après, je pense que ça doit dater d'une vingtaine d'années .

Pas non plus de cari langoustes, de foie gras, d’huîtres ou de champagne. "On mangeait du rôti de porc ou de la viande de canard ", se souvient-elle, avant de se remémorer : "En dessert, ma mère préparait un gâteau à la liqueur, pour  marquer le coup ! "

Cette soirée de la Saint-Sylvestre était particulièrement attendue par la petite fille qu’elle était, qui se réjouissait de se voir offrir des dragées.

Celle qui est désormais grand-mère et arrière-grand-mère confie s’inquiéter maintenant des dérives liées à l’alcool. Néanmoins, elle apprécie l’ambiance particulièrement festive du réveillon d’aujourd’hui. "C’est féerique ", conclut la gramoune qui a gardé son âme d'enfant.
Vendredi 1 Janvier 2016 - 10:19
marine.abat@zinfos974.com
Lu 3784 fois




1.Posté par noe2016 le 01/01/2016 10:06
Le temps lontan est mort et bien mort !
Vive le temps de maintenant ... plus convivial , plus de champagne , niveau de vie meilleur , plein de lumières , plus d'amusements sur les plages ...

2.Posté par Thierry le 01/01/2016 10:56
Ca se voit sur son visage et d'âme d'enfant. On dit que sur notre visage s'écrivent le long de nos rides le contenu de notre moi-intérieur... notre joie de vivre ou notre aigreur dans la vie. Zut, que j'y pense, je vais mettre un masque ...

Nous dirons qu'en ces temps d'hier, les langoustes avaient la vie paisible et longue. Les oies et les canards de leur foie.

Tous mes meilleurs voeux madame et à tous les gramounes ainsi que de longévité en très excellente santé.

3.Posté par Roger le 01/01/2016 10:59
Tout à fait d'accord avec cette dame, voilà qui devrait faire réfléchir ceux qui clament bien fort que les pétards sont une tradition à la Réunion. Tradition commerciale récente et rien de plus !

4.Posté par L'Ardéchoise le 01/01/2016 13:10
Et pour le réveillon lontan, il n'y avait pas besoin de se faire le maillot...
Pensées.

5.Posté par Nammu le 01/01/2016 13:50
Tout à fait d'accord avec Roger. Peut être faudrait-il faire un référendum sur la vente des pétards ?

6.Posté par JACQUES AFER le 01/01/2016 15:32
IL y avait au moins un respect mutuel les jeunes respectaient les vieux,il y avait aussi beaucoup moins de voitures, pas de cambriolage ni de vol à l'arraché sur les gramounes,les prisons étaient quasiment vides et on buvait même l'eau de la rivière c'était vraiment une époque formidable

7.Posté par Patrick le 01/01/2016 16:57
Aux nostalgiques passéistes rancis.
Il faudra vous faire une raison : les temps ont changé.
Les "invisibles" de la colonie : les sinois, les zarabs, les malbars et les kafs ont droit aussi de festoyer et de fêter comme tout citoyen de cette belle république.
Bonne année 2016.

8.Posté par la crise le 01/01/2016 20:57
post 7: Non, mais, qu'est- ce qu'il ne faut pas lire: les chinois, z'arabes, malbars , les kafs sont les invisibles de la République!!!

9.Posté par Kaya POLISMANE le 01/01/2016 21:31
Mémé mon zenfant, nou espèr 90 ans sèt ané, y yème touzour regard fé dartifis é yenten a li touzour di "fin dané koméla lé bien zoli, alime zot sapin é mèt in pé la misik marmay..." Dizèr d'swar mémé y vé pa dormi, y di a nou lé enkor bonèr.

Alé konpren' ent' sad lé zèn y kri lassassin : person' azé la bezoin trankilité
é sad lé azé y di : zot lé enkor zène marmay, enprofite !!

10.Posté par Thierry le 01/01/2016 22:02
Kaya, sète ou di lé pa forcéman fo. Mwin lé éré oute mémé lé en bonne santé. Tant mié. Mé na sate bann' personn' aZés la pi kapab' entann' déZordes tèleman lé malad', néna bann' Zènn' marmays ossi la pa Kapab' entann' déZord' ... Ou comprann' in nafère ou là dann' tout sa ?

Na lo bann' Zanimos ossi, lo sien ek lo sate, lo bann' soVal ossi ek bèf'... i fo pense tout sa là en minMe tan.

Bien sir i fo emprofité Zinn' ou vié ou enKor mié minme kan kan sate nou lé malad' et enKor mié si nou lé en bonE santé.

Li té i sante Ti flèr fané ossi ... Mwin noré di a li sante po mwin ek dé trois violettes ... po mon zézer l'Ardèche.

Bonne année et bonne santé, sirtou mémé. Lé gaYar awar enKor son mémé. A mwin néna lontan mon dé mémés la pi là, "la fine ferme lo zié" konm' di Ousanousava ...

11.Posté par Chris le 02/01/2016 03:36
Un référendum pour quoi faire ? Le préfet avait interdit la vente ambulante ... Mais notre député est passée par là : il faut bien qu'elle fasse au moins quelque chose !!! Non ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales