Politique

Jean-Yves Minatchy : “Nous attendons de nouvelles mesures pour l’agriculture”

Marie-Luce Penchard, ministre de l’Outre-mer, poursuit sa visite à La Réunion. Aujourd’hui, elle sera dans le Sud. Hier à la CCIR, elle a confirmé les mesures du CIOM. Les acteurs économiques locaux sont pressés de voir son application pour l’économie réunionnaise.


Bernard Picardo, président de la Chambre des métiers : “Tout ce qui a été annoncé, c’est bien ! L’artisanat local a besoin aujourd’hui que nous entrions dans le concret, que l’ensemble de nos entreprises artisanales puissent se les approprier. Il faut vite mettre en œuvre les mesures du CIOM. Et deuxième point important, c’est la mise en œuvre du Small business act à La Réunion”.

Jean-Yves Minatchy, président de la Chambre d’agriculture : “C’est maintenant à l’Outre-mer en général, et à La Réunion en particulier, de décider de la répartition des 40 millions d’euros du CIOM. Nous attendons aujourd’hui de nouvelles mesures. Elles seront sans doute annoncées lors de la visite de la ministre de l’Outre-mer sur le terrain à Saint-Pierre”.

“Sur les 59 mesures pour La Réunion, il y en a déjà 13 qui concernent l’agriculture. Certaines sont l’aboutissement de longs combats : comme la suppression de l’impôt sur le foncier bâti ou encore l’accès des agriculteurs à la restauration scolaire. Et comme l’a dit Marie-Luce Penchard, c’est à nous maintenant de prendre nos responsabilités et de nous organiser”.

Ibrahim Patel, présidente de la Fédaction : “Il y a eu une réponse, mais elle ne me satisfait pas. Il y a un an, le commerce était exclu de la zone franche globale d’activité. Seulement, il y a un an, nous n’étions pas dans la crise. Aujourd’hui, nous sommes en plein dedans, et l’économie réunionnaise est chancelante. Les entreprises ferment et les licenciements grimpent en flèche”.

C’est pour cette raison que j’ai dit à la ministre de l’Outre-mer de reconsidérer la question, tout le monde serait ainsi sur le même pied d’égalité, ce qui permettrait de sauver l’économie réunionnaise et de sauver des emplois”.

“Marie-Luce Penchard m’a répondu que cette question a déjà fait l’objet de discussion dans la Lodeom et qu’il y a eu un arbitrage. Mais pour autant, il faut attendre l’évaluation du projet à court terme”. Selon Ibrahim Patel, “seul le Fisac représente aujourd’hui une bouffée d’oxygène pour le commerce”.
Mardi 24 Novembre 2009 - 08:19
Jismy Ramoudou
Lu 1575 fois




1.Posté par Peste le 24/11/2009 10:01
Il faudrait déjà que les agriculteurs arrêtent de nous faire bouffer de la merde !

2.Posté par Brutus le 24/11/2009 11:08
Oui, et de la merde de plus en plus chère !

3.Posté par Coo2gle le 24/11/2009 11:13
Tellement chère, cette merde, qu'il n'y en a pas pour tout le monde.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales