Economie

Jean-Pierre Rivière dubitatif sur la hausse de la TVA "sans conditions" pour les patrons

Les précisions données dimanche soir par le chef de l'Etat n'ont dévoilé qu'une partie des attendus de l'augmentation du taux de la TVA. A la Réunion et dans les DOM, il faudra attendre encore quelques jours avant d'en savoir plus sur l'application ou non de ces taux. Et même si cette hausse de la TVA venait à ne pas être appliquée localement, elle n'en demeure pas moins discriminatoire pour les plus défavorisés estime Jean-Pierre Rivière, secrétaire général de la CFDT Réunion.


Jean-Pierre Rivière dubitatif sur la hausse de la TVA "sans conditions" pour les patrons
 
Votre première réaction lors de la confirmation par Nicolas Sarkozy de relever de 1,6 points le taux normal de TVA ?
Exonérer, transférer le coût du travail sur les plus démunis, c'est tout simplement inacceptable. Cela aura pour conséquence la hausse des prix et n'apportera rien de bon sur les bas salaires.

Rien n'a pourtant été dit sur l'application de cette mesure à la Réunion et dans les DOM*?
C'est vrai, mais même si ça ne devait que concerner la métropole, la mesure sera totalement inefficace. Si elle devait être appliquée à la Réunion, ça impacterait d'autant les consommateurs lorsque l'on connaît l'indice des prix pratiqués ici et donc bien supérieurs aux indices nationaux, sans parler du seuil de pauvreté qui est plus important à la Réunion qu'en métropole.

Le taux normal qui est affecté par cette hausse exclurait pourtant les produits de première nécessité comme l'alimentaire pour toucher les produits tels la téléphonie, les téléviseurs... ?
Peut-on dire aujourd'hui que la téléphonie ou ce type de produits ne figure pas dans les produits de consommation courante ? (sourire).

Comme la majorité des syndicats vous semblez d'accord sur la finalité, c'est-à-dire préserver des emplois en France, mais pas sur le moyen d'y arriver ?
Garder l'emploi à la Réunion, garder l'emploi pour les Réunionnais, encore faudrait-il savoir ce que signifie Réunionnais... Je me méfie de ce genre de mesures. Je me souviens des paroles du patronat il y a quelques années concernant une mesure sur la cotisation sociale : au départ on nous disait que ça allait "créer de l'emploi". A l'heure des bilans, on nous a plutôt dit que ça avait "préservé l'emploi"...

Cette hausse de la TVA risque-t-elle de provoquer les mêmes conséquences que pour la TVA dans la restauration, c'est-à-dire que l'on ne saura jamais si elle a bénéficié aux consommateurs ou aux restaurateurs ?
C'est la raison pour laquelle je suis favorable à l'instauration d'aides sous "conditionnalités". Tant que l'on n'imposera pas aux patrons des conditions à cette suppression des charges patronales, ça donnera les mêmes effets que pour la restauration.

En lieu et place de la TVA sociale, qu'auriez-vous aimé voir appliquer ?
L'application totale des conventions collectives nationales à la Réunion et la revalorisation des salaires au regard de l'indice des prix réunionnais.

Vous accueillez mercredi François Chérèque, secrétaire général de la CFDT. A quand remonte la dernière visite d'un numéro un de votre syndicat ?
En 2005, c'était déjà François Chérèque. Il était venu alors que j'étais tout nouveau secrétaire général à la Réunion.
Lundi 30 Janvier 2012 - 17:25
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1036 fois




1.Posté par Merci Sarkozy le 30/01/2012 16:54
Super, je vais pouvoir augmenter mes bénéf.

Signé : un patron.

2.Posté par David Asmodee le 30/01/2012 18:25
@Post 1
Depuis quand la TVA rentre dans la poche d'un patron ?

Alé pousse zoie dans la pente belair donc...

3.Posté par noe2012 le 30/01/2012 18:32
"Rappelez-vous l'essentiel: le capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme, c'est le contraire ! " (Coluche )

4.Posté par @2 le 30/01/2012 18:50
Ah bon ? T'es pas au courant alors ? Hausse de la TVA et en contrepartie baisse des charges patronales...

5.Posté par syndicaliste éduqué le 30/01/2012 20:36
Oh camarades nana qualité syndicaliste , vaut mieux que zotes y enterre à zotes. Fais comme bougre salazie , créez zotes propre société, après zotes va rentre dans la danse mais tant zote va reste dans un p'tit l'emploi la collectivité territorial , zotes lé mis à disposition permanent à ne pas travailler alors que les autres y triment et y payent cotisation soit disant pour étre défendu quand le cotisant lé dans la colle; ben là nu voit bande bougre la classe: allez prend cours avec JUNO au lieu passe zote temps pour voyage en classe affaire parce que zotes lé dans commission y baise l'argent et plus plus plus dans la connerie...allez baigne zoies donc!

6.Posté par la langue le 30/01/2012 21:39
Il fût un temps où effectivement on arrivait à tomber sur des pierres préciseuses dans le cour des rivières mais dans ce Rivière là je ne vois aucune étincelle, aucun éclat si ce n'est que de faire serment d'allégeance à Popol comme son Kamarade Yvan qui vient d'être promu directeur alors qu'il n'exerce plus professionnellement parlant. Perte du pouvoir d'achat, je ne pense pas que cela concerne nos responsables syndicaux.

7.Posté par David Asmodee le 31/01/2012 06:10
@ Post 2

1. pour rester compétitif, la plupart des entreprises ne vont pas répercuter la hausse et donc rogner sur leur marge. La faible baisse des charges ne compensera pas
2. le but en 2012 ne sera ni de se préoccuper des bénéfices, ni d'embaucher, ni ne préserver l'emploi. Le but sera d'essayer de licencier le moins possible. Car les licenciements économiques seront nombreux ; ça arrange les syndicats qui deviennent puissants lorsque la misère sociale est grande. Prenons le pari, dès maintenant, qu'ils encouragerons le gouvernement à amplifier la casse de l'économie.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales