Politique

Jean-Pierre Rivière : "La CGPME prend une posture politique"

Jean-Pierre Rivière reste ferme sur sa position, le gouvernement appliquera le protocole d'accord signé lundi entre l'intersyndicale et le Medef pour une augmentation des plus bas salaires de 50 euros, malgré l'opposition de la CGPME, qui prend, selon lui, une posture politique.


Jean-Pierre Rivière : "La CGPME prend une posture politique"
"Je vois mal le gouvernement refuser ce protocole alors qu'il a accepté de faire appliquer celui de la Martinique et de la Guadeloupe" affirme Jean-Pierre Rivière, secrétaire général de la CFDT. Ce dernier prend l'exemple des Négociations annuelles obligatoires (NAO) dans le secteur du bâtiment, ou "même si un accord est signé par une seule organisation syndicale patronale, il est étendu à toutes les organisations patronales et à tous les salariés de la Réunion, donc là je ne vois pas pourquoi l'accord ne serait pas étendu" affirme fermement le syndicaliste.
 
Le refus de la CGPME d'octroyer 50 euros aux salariés ayant un salaire inférieur ou égal à 1,4 Smic est "irresponsable", dénonce Jean-Pierre Rivière. "On ne vit pas de manière correcte avec un tel salaire" rajoute t-il. "La CGPME est en train de pinailler un peu, elle ne veut pas donner les 50 euros, mais elle est prête à donner des contrats d'intéressement. Je crois donc que la posture de la CGPME tient plus d'une posture politique qu'autre chose. Plus de 100.000 salariés sont concernés par l'application du protocole. Comment la CGPME va t-elle expliquer à tous les Réunionnais qu'elle refuse de leur donner 50 euros ?"

C'est aujourd'hui que l'intersyndicale fera la demande d'extension du protocole d'accord à toutes les entreprises privées de l'île. Accord qui devrait être appliqué dans un délais d'un mois, si l'on se réfère à l'application de celui des Antilles. "Nous attendons l'application de cet accord au plus tard, le 1er juillet prochain". Pour argumenter ses propos, Jean-Pierre Rivière ajoute que "nous avions eu le même discours lorsqu'il a s'agit de procéder au rattrapage du Smic et que certains disaient que cela allait mettre à mal les entreprises réunionnaises alors que l'économie a ensuite progressé de 5%. Cette mesure est une mesure juste" conclut-il.

interview_de_jean_pierre_riviere.mp3 Interview de Jean-Pierre Rivière.mp3  (1.06 Mo)


Mercredi 27 Mai 2009 - 13:34
Karine Maillot
Lu 1556 fois




1.Posté par thierry le 27/05/2009 13:47
que dit la CFTC des refus de Vergès et Dindar de financer leur part de 50€ ???

2.Posté par adhere pas le 27/05/2009 15:47
que toute les collectivités, mairie, SEM l'exemple, ou sont les syndicats.

3.Posté par darkalliance le 27/05/2009 17:11
Encore un inféodé démasqué !

4.Posté par cimendef le 27/05/2009 18:06
Monsieur Rivière n'a rien à dire sur le refus de ses amis politiques de la gauche communiste d'appliquer dans les collectivités l'augmentation de 50 € !!!! il est pathétique lorsqu'il affirme que le CGPME prend une posture politique alors que lui-même et son syndicat ont été et demeurent inféodés au COSPAR qui est une création de Vergès et compagnie.

5.Posté par William le 27/05/2009 19:14
Bien sûr le COSPAR n'a pas du tout de posture politique !!!
mdr !!!

6.Posté par FRANCO le 27/05/2009 20:49
En obéissant au diktat du communiste Paul Vergès après convocation un dimanche après midi à la région pour se voir intimer l'ordre de ne surtout pas réclamer les 50 € de participation de la région et du conseil général, ce n'était pas une posture politique de votre part M. Rivière, ce n'était sans doute qu'une courtoise allégeance ? Pourtant vous n'étiez pas sans ignorer les engagements politiques dociles de MM. Ratenon et Banon, militants notoires du PCR, et le rôle de courroie de transmission du clan Vergès au PCR de la CGTR, engagements aujourd'hui confirmés pour les européennes en faveur du PCR. Comme le montre très clairement la petite séquence filmée de la colère vergèsienne sur ce site, sa conception de la démocratie est très précise : être à sa solde docilement ... ou être contre lui et en subir les conséquences. Votre posture à vous montre très bien votre choix ! Mais est-ce celui de vos adhérents et des Réunionnais ?

7.Posté par stop ou encore le 27/05/2009 20:52
Quelle belle leçon de démocratie : une seule partie des patrons signe cet accord, et on veut contraindre l'autre partie à suivre le dit-accord. Comment appelle t-on cette façon de procéder ? Que l'état se rende complice de ce chantage dictatorial est inadmissible. Sarkozy devrait démissionner ! Le concept de l'intéressement de la CGPME semble bien plus juste et plus égalitaire que l'abandon du MEDEF de 50 euros pour tous. Ce concept est en plus dans la logique de ce que pronait Nicolas Sarkozy, alors candidat.
A l'attention de M. Rivière et ses acolytes du Cospar : comment savez-vous qu'à 1,4Smic, on ne vit pas ? Vous n'êtes pas dans ce cas, si on en juge par vos salaires publiés jadis dans le JIR !!!

8.Posté par JUBILATION 57 le 27/05/2009 20:57
Sacré RIVIERE, la posture et l'imposteur c'est lui!

9.Posté par stop ou encore le 28/05/2009 01:34
Il faudrait aussi que le cospar explique ce qu'est une "posture politique". Pas clair du tout, le zaffer. Politique comme la vie de la cité, ou politique comme politique politicienne ? Politique, comme à droite, à gauche ou au centre ? Poli...tique, comme ça vous gratte ou ça vous chatouille ? On veut des explications.

10.Posté par Rebel le 28/05/2009 10:12
C'est facile de critiquer Mr Riviere mais vous serez bien contents quand vous aurez 50 € en plus de votre salaire par mois et le mérite en vient avant tout à lui et au Cospar qui eux se sont bougés le cul et donné de leur temps pour améliorer notre pouvoir d'achat !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales