Politique

Jean-Luc Poudroux: "Les toilettes publiques de St-Leu s'invitent au Conseil général"

Courrier de l'ancien maire de Saint-Leu, Jean-Luc Poudroux:


Jean-Luc Poudroux: "Les toilettes publiques de St-Leu s'invitent au Conseil général"
"Nous voilà au parfum. Bruno Domen, l’homme de confiance de Thierry Robert, quitte la Mairie de Saint-Leu. Annoncé au cabinet du Conseil Général, il va finalement occuper un poste au sein de la Direction de l’Agriculture de la collectivité départementale.

Une volonté de changer d’air de la part de l’homme à tout faire du Député-Maire ? A six mois de l’élection municipale ? Pourquoi s’éloigner de Thierry Robert, celui qui a fait de lui un fonctionnaire territorial (titularisé en catégorie C avec un salaire cabinet de 4500 euros par mois) ?

Que cache réellement cette soudaine mutation ? La sérénité affichée par le Député-Maire serait- elle feinte ?

Il se murmure, dans les couloirs de la mairie que le climat n’est pas au beau fixe. Ce n’est pas encore l’avis de tempête mais presque. Cette ambiance fait suite au constat de mauvaise gestion de certains dossiers sensibles, tels les marchés de Toilettes Publiques...une situation bien plus que gênante, qui rend l’avenir politique de Thierry Robert incertain et qui autorise ses proches à dire que les carottes sont cuites. Il faut donc se préparer au pire et lui trouver un remplaçant au cas où. Qui alors ? Ce sera le fidèle parmi les fidèles : Bruno Domen.

Thierry Robert en a décidé ainsi. Les prétendant(es) de la majorité actuelle repasseront. De toute façon ils ne seront même plus sur la liste que le maire actuel conduira en 2014. Alors pourquoi protester ?

Et pour mener ce projet à bon port, il faut que Bruno Domen quitte le poste qu’il occupe au cabinet et trouve une collectivité d’accueil : ce sera le Conseil Général. Nassimah Dindar et Thierry Robert ne peuvent qu’être d’accord, tout le monde connaît leur solidarité indéfectible, ils l’ont prouvé par la passé notamment lors :
-De la liquidation de l’ARAST qui a conduit au licenciement de 1200 salariés
-Du recrutement de 1200 emplois-aidés au profit de l’ADIPE dont les finances sont aujourd’hui dans le rouge (on en reparlera).

L’agent départemental pourra ainsi se présenter sur la liste conduite par le maire sortant et devenir son successeur quand arrivera la dure saison...Voilà donc, les dessous de cette soudaine mutation où la crainte fait place à la précipitation voire l’improvisation.

Cet épisode vient conclure une mandature où l’équité et la transparence tant promises par Thierry Robert sont restées au stade des promesses, c’est également l’aveu d’une réelle résignation sur certains dossiers dont celui des Toilettes Publiques où le découragement est tel que les protagonistes ne cherchent même plus à se battre...

Explications : Dans un courrier du 29 mars 2013 adressé à Monsieur le Procureur de la République de Saint- Pierre, Maître Creissen écrit : "Monsieur Poudroux fait état de l’existence de quelques mobiliers urbains entreposés par l’entreprise Francioli sur le parking de l’immeuble où se trouvent les sièges des sociétés de Monsieur Thierry Robert. Ces faits ne sont pas contestés. Il s’agit d’échantillons de mobiliers urbains déposés là par la société Francioli dans l’attente de procéder à leur réexpédition sur la métropole... A ce titre, Monsieur Thierry Robert me demande de vous préciser qu’il réitère, par écrit cette fois, une demande d’enlèvement à la société qui en est restée propriétaire...".

5 mois plus tard, force est de constater que les demandes (orale et écrite ) du maire et/ou du chef d’entreprise Robert sont restées vaines puisque le mobilier urbain Francioli se plaît bien là-haut, aux Avirons, sans doute en raison de la fraîcheur du coin... A moins que Francioli n’entende plus les suppliques de son représentant local "H2e@voila.fr, Hygiène Environnement et Equipements" société créée innocemment par Thierry Robert le 04 janvier 2010 en pleine passation des marchés de Toilettes Publiques de la commune de Saint-Leu.

Un silence pesant... un silence parlant aussi, ce qui n’échappera pas aux électrices et aux électeurs de Saint-Leu en mars 2014."

Jean-Luc POUDROUX
Conseiller municipal
Lundi 9 Septembre 2013 - 11:54
.
Lu 2099 fois




1.Posté par gogo le 09/09/2013 12:54 (depuis mobile)
Çà sent mauvais cette affaire...mais on ne va pas s'en plaindre

2.Posté par Pagnolesque le 09/09/2013 14:17
Ça me rappelle le système "Topaze" !

3.Posté par Zbob le 09/09/2013 15:09
"titularisé en catégorie C avec un salaire cabinet de 4500 euros par mois"
impossible ce salaire si le mec est en catégorie C ou alors grosse magouille
A moins que Poudroux mente...
Bref St leu est dans le caca

4.Posté par Maya le 09/09/2013 16:55
un titulaire de catégorie C ne touche pas 4500 euros par mois ! La ministre de la fonction publique quand elle était là voulait augmenter les salaires des catégories C justement parce qu'ils sont les moins biens payés de la fonction publique !
Mr Poudroux stop les mensonges, vous grossissez le problème pour faire réagir les personnes comme le taz !

5.Posté par Mwa la pa di le 09/09/2013 18:45
Thierry Robert, n'as tu pas honte de tout cela ?

6.Posté par mer d'eau Q le 09/09/2013 23:01
nous sommes tous égaux sur le trône ;
huuunnn.... hhhhuuuuuunnnn.... hhuuiii
plouuuf.

7.Posté par Lolo le 10/09/2013 05:55
C'est peut être le retour de l'ancien DGS klebert potin qui vient d'être viré par Ramoune .

8.Posté par MIMI le 10/09/2013 07:02
Categorie C à 4000 euros, je sais pas!! mais sûre, c'est clair qu'il doit toucher un bon salaire qui doit être d'environ ce montant, quand on sait qu'il n'a pas fait de grande étude et que c'est par simple piston, comme plein d'autre embaucher par intérêt.

Mais après, il ne faut pas trop se plaindre mr poudroux!
Vous aussi vous êtes passé par là, vous avez favorisé plein de famille inutillement alors qu'il y avait des malheureux qui lèchaient vos pieds pour un bouché de pain et que vous avez laissé crevé !!!

Alors, si mr robert ne gagne pas les élections en 2014, ce ne sera pas vous non plus qui serait Maire.

9.Posté par ti gouss le 10/09/2013 10:17
Tou le temps ou té maire ou pas fé grand chose ou rien que pou la ville et out l'entourage jourdui ou rod pou revenir .TR c'est pas le mieux mais st leu la changé ,le boug c'est pas un saint et saint leu c'est pas l'enfer non plus depuis que li dirige la commune.

10.Posté par Gelanna, une réunionnaise le 10/09/2013 15:28
Des " conneries" sur Mr Thierry Robert, il trouvera toujours Mr Poudroux à lui reprocher, à essayer de monter les citoyens, citoyennes contre Mr Thierry Robert, a le dévaloriser.Je trouve cette tactique pas trés honnete.Son cheval de bataille c'est "de déboulonner", le maire actuel de sa ville cad St Leu.Et tous les coups sont permis pour ce résultat.qu'il veut obtenir.
Personne n'est parfait, mais je suis d'accord avec le post 8.Mr Thierry Robert fait quand meme beaucoup d'effort, pour essayer d'aider la population de St Leu.Moi, quand je fais des gateaux moi meme, parfois, il y a des "loupés".Je recommence, et avec l'expérience on arrive mieux à gérer.
Concernant le logement, et le mallogement par exemple, il essaie de faire des efforts pour aider avec son équipe à la mairie.Il ne fait pas du bla bla,il agit vraiment, je répète, il essaie vraiment de faire quelque chose avec son équipe.Et je trouve cela bien.

11.Posté par lol le 11/09/2013 21:37
Gelanna, une réunionnaise, Thierry Robert n'a jamais construit un seul logement sur St Leu Car pour faire adopter un projet et son financement il faut un minimum de 5 ans, alors qu'il est Maire seulement depuis 5 ans ceux sont les projets de l'ancienne mandature qu'il inaugure, il est fort en communication et fort de ses 90 000€ mensuels, mais au niveau de St Leu il n'a presque rien fait. Je ne suis pas un pro Poudroux car je souhaite qu'il ne se présente plus et qu'il laisse la place à un jeune, mais le problème il faut de l'argent pour se présenter aux municipales, comme l'a fait T Robert

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales