Jean Erpeldinger (EELV) : "Il faut un revenu minimum d'existence"


Pour le Secrétaire régional d'Europe Ecologie les Verts, Jean Erpeldinger, les troubles sociaux sont "inévitables" au regard des "statistiques du chômage". Son parti milite pour la mise en place d'un revenu minimum d'existence et la tenue d'une Conférence sociale à la Réunion, pour bâtir un "projet pour les 20 ans à venir".


Jean Erpeldinger
Jean Erpeldinger
Zinfos974 : Comment interprétez-vous les évènements de ces dernières semaines à Saint-Benoît, Saint-Pierre ou encore Saint-Louis, où des jeunes ont manifesté leur mécontentement et ont réclamé des emplois ?

Jean Erpeldinger : Quand on voit les statistiques du chômage, c'est inévitable qu'il y ait des problèmes d'ordre sociaux. Les jeunes n'ont pas de perspective d'avenir et sont dans la désespérance sociale. Certains jeunes arrêtent d'étudier car les parents n'ont pas les moyens de financer leurs études. La réponse que certains jeunes apportent n'est peut-être pas la bonne. Ils devraient faire des manifestations plutôt que de casser et de dégrader l'image de l'île. C'est contre-productif. Mais il ne faut pas être surpris qu'il y ait des troubles sociaux.

Quand les jeunes s'organisent dans l'associatif, qu'ils sont revendicatifs, ils entrent dans le débat public, ils font de la politique. Plus les jeunes sont acteurs, plus ils ont une chance de trouver des solutions ou que des hommes politiques en trouvent. A condition de ne pas tomber dans la violence...

Que pensez-vous du système des contrats aidés et des emplois d'avenir. Sont-ils une réponse efficace pour lutter contre le chômage ?

Les contrats aidés maintiennent les gens dans la précarité. Ces contrats sont des palliatifs. Bien sûr, ils permettent à des gens de sortir la tête de l'eau, d'obtenir un emploi. Mais si ça ne débouche pas sur des embauches durables, c'est très difficile. Je critique les grands partis politiques qui demandent depuis des années de nouvelles subventions, des contrats aidés et qui ne réflechissent pas à un projet économique et social pour la Réunion. Nous sommes dans une société de consommation. On n'a pas de projet d'avenir et la seule question que l'on se pose, c'est  : "Comment va-t-on faire pour consommer ?".

Quelles solutions sont envisagées à EELV pour sortir la Réunion de la précarité et du chômage ?

Nous proposons de mettre en place un revenu minimum d'existence pour que l'on sorte de la logique du "tout ou rien". Aujourd'hui, soit vous bossez et vous avez un salaire, soit vous ne travaillez pas, et vous vivez avec le RSA. Certaines personnes, qui font des petits boulots de quelques heures par semaine, hésitent à déclarer leur salaire de peur de perdre leurs aides.

Avec un revenu minimum d'existence garanti, les gens pourraient développer des micro-activités (services, vente de légumes etc...) qui leur permettraient d'améliorer leur ordinaire. Cela permettrait de changer le regard sur le chômage. Le revenu minimum d'existence viendrait compléter les revenus que les personnes gagnent.

A combien se chiffrerait le revenu minimum d'existence ?

Nous n'avons pas chiffré à combien doit être ce revenu minimum. Cela coûterait cher mais le système dans lequel nous sommes est également très coûteux. Il pourrait être sur la base du RSA ou un peu plus. Il faudrait que cela soit étudié. Car nous demandons depuis plusieurs années une conférence sociale, qui réunirait les acteurs politiques, syndicaux et associatifs pour que l'on tienne compte des spécificités et l'insularité de la Réunion.

La Région ne l'a pas organisé et nous espérons qu'à la prochaine mandature, une telle conférence sera organisée. Car nous avons le droit, et même le devoir, d'imaginer des  solutions innovantes pour notre petite île qui souffre socialement. Nous devons construire un projet pour la Réunion et pour les 20 ans à venir. Nous ne prétendons pas détenir une solution clé en main. Mais il ne faut pas avoir peur d'être un peu audacieux.

Vendredi 8 Février 2013 - 14:35
Gabriel Kenedi
Notez

Lu 1877 fois, cliquez sur une des icônes ci-dessous pour partager cet article avec votre communauté



1.Posté par Job le 08/02/2013 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh! bien fallait voter pour Boutin, Erpeldinger, c'était un truc qu'elle défendait, il me semble, tu as pourtant l'habitude comme tous les écolos de manger à tous les rateliers.

2.Posté par ANIN le 08/02/2013 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'il y avait un partage équitable entre le peu de postes qui existent ici il y aurait moins de problème, il est quand même bizarre de voir qu'il est plus facile pour un métro qui arrive de se faire embaucher qu'un local, après il ne faut s'étonner de rien....

3.Posté par JP le 08/02/2013 14:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore un partisan de payer des gens à rien foutre !! Rien de bien original, Mr Erpeldinger (EELV) !!
Il faudra comprendre, un jour, qu'au lieu d'augmenter les recettes (impôts et autres charges...), il faut réduire les dépenses !!
Du boulot, il y en a, mais...ça pose un problème....faut se lever TOUS les matins, 5 jours par semaine minimum !! Plus dur que d'attendre le versement des aides diverses, beaucoup plus dur....

Combien économiserait-on en supprimant TOUTES ces aides, en supprimant notre CHER Sénat et la retraite de nos CHERS sénateurs, le train de vie du palais de l' Elysée (un palais sous la République....vous avez dit bizarre...), les départements OU les régions, toutes ces administrations inutiles, ces commissions etc, etc....

Cet argent ne serait-il pas plus utile à faire fonctionner l'économie et à fournir du travail ? Pas des contrats !

4.Posté par skybler le 08/02/2013 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
NOUVEAU MOT DANS LE DICTIONNAIRE :

INAPTOCRATIE : un système de gouvernement où les moins capables de gouverner sont élus par les moins capables de produire, et où les membres de la société les moins aptes à se subvenir à eux-mêmes ou à réussir, sont récompensés par l'octroi de biens et de services qui ont été payés par la confiscation de la richesse et du travail produit par un nombre de personnes efficaces en diminution continuelle.
Jean d'Ormesson

Le changement c'est maintenant !

5.Posté par Saintpaulois le 08/02/2013 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout comme il existe un revenu de"donne un os et je fais le bon toutou". Pour un parti qui ne pèse pas grand chose je trouve que vous la ramenez beaucoup. Autre chose: il ne faut pas oublier que le gouvernement actuellement c'est vous (gauche, demi gauche, verts et divers... etc)

6.Posté par un observateur le 08/02/2013 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment peut il être crédible ce discours envers la jeunesse venant de cette cloche, chef d'un parti composé de 80 adhérents écolo-bobo-démago frimeurs-donneurs de leçons dont plus des 3/4 perçoivent la surême de fonx et ne sont jamais d'accord entre-eux,... qui il y a peu soutenait la dépénalisation du zamal dans notre île,... sans doute pour mieux abrutir et assujettir cette jeunesse en perte de repaire qu'il s'imagine malléable et corvéable pour ses idées farfelues ???

7.Posté par papa créole inquiet pour ses enfants le 08/02/2013 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y'en a marre d'entendre les débilités de cet Erpeldinger cumulard vert de gris !!!
compte-t-il ouvrir un fonds alimenté par la surême des fonx pour payer ceux qui n'ont pas d'emploi d'abord à Sin-pôl et après dans toute la Rénion ??
Depuis que la diva démago Bello l'a prit dans son équipe de bras cassés, combien d'entreprises sont venu s'y 'installer et créer des vrais emplois pour cette jeunesse désoeuvrée ???????

8.Posté par Le gout le 09/02/2013 05:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est pas un nom de chez nous Erpeldinger !!! C'est encore et toujours une goyage de je ne sais où qui veut monter au Peuple Réunionnais les vertus de l'écologie !? Il serait préférable qui aille sur le plateau du Larzac avec son ami José.

9.Posté par ^(@!!@)^ le 09/02/2013 08:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce goyave sur-rémunéré culpabilise et veut donner quelques miettes aux pauvres ? pitoyable !

10.Posté par Laissez nous travailler sans nous assassiner le 09/02/2013 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chacun devrait pouvoir lancer son entreprise avec des charges globales à 15% maximum pour l'ensemble...le reste des bénéfices c'est pour celui qui se bouge les fesses pour travailler.
Seul un accès à la santé pour tous et gratuit pour les plus démunis point barre.
fini les allocs tout le monde au boulot.

11.Posté par Michael le 09/02/2013 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention aux idées reçues ! Certains commentaires me dépriment un peu alors je vous propose quelques explications.

Le revenu de base est inconditionnel et reconnaît philosophiquement chaque être humain comme ayant droit au minimum vital pour assurer sa dignité (Article 25 de la déclaration universelle des droits de l'homme). Le revenu de base devrait être suffisant et non minimum. Car nous partons du constat que les gains de productivité énormes, l'automatisation de la production sont parvenus à réaliser le rêve de l'homme qui a toujours été de se libérer du travail !!! Le revenu de base est donc largement financable (voir études à ce sujet, notamment celle de Marc de Basquiat) mais surtout, lisez bien, au lieu d'inciter les gens à l'oisiveté, nous aurons, au contraire, l'occasion de s'intérroger sur ce que nous voulons chacun faire réellement de notre vie et travailler dans ce qui nous intéresse. Pas pour l'argent ! Mais parce que nous sommes sur Terre pour VIVRE ! Pas pour TRIMER ! Mais le plus dur c'est d'accepter la liberté, ca fait peur. Nous préférons être des gentils moutons salariés, rassurés par un emploi en CDI avec un patron qui nous dirait quoi faire car nous avons peur d'être autonomes.

Il y a une proposition de revenu de base à hauteur du RSA qui est défendu à gauche d'un point de vue stratégique. Même si c'est un montant non-suffisant pour vivre et se permettre de pouvoir refuser un boulot indigne, c'est un montant qui permet de financer le revenu de base sans augmenter les impôts tout en améliorant la condition des plus pauvres, donc fera consensus entre les différentes familles politiques et permettra de mettre en place ce nouveau droit humain (qui n'est pas une super allocation) dans la constitution un peu plus vite que si nous restons dans le registre de la lutte des classes. (c'est un jeune pauvre qui vous dit ça). Une fois mis en place, on pourra voir à augmenter le montant, le débat ne fera que commencer !

Un revenu de base à hauteur du RSA, c'est toujours mieux. Personne n'aura plus à justifier leur statut de pauvre justement, et ce sera cumulable avec un revenu d'activité. Personne n'aura à le demander, ce sera un nouveau droit humain.

C'est intéressant pour les citoyens car cela les sécurise et permet d'appréhender la vie avec plus d'assurance, sans avoir peur de se retrouver dans l'extrême pauvreté qui sera éradiquée de fait.
Et c'est intéressant pour les entreprises pour deux raisons : cela abaissera le coût du travail (un peu), et cela augmentera le pouvoir d'achat donc rendra la demande solvable. Et oui ! Vous pouvez produire autant que vous voulez, si les gens n'ont pas d'emploi donc pas d'argent, vous ne vendez rien ou trop peu et donc vous galérez aussi en tant qu'entrepreneur.

Maintenant posez-vous la question à vous -même : avec un revenu de base inconditionnel, acquis de la naissance à la mort, que feriez-vous de votre vie ? Arrêteriez-vous de travailler ? Non bien sûr ;) Car l'homme a besoin de reconnaissance sociale, d'être actif et de se sentir utile à la société. Par contre c'est sûr aussi que certains auraient besoin de moins travailler ca leur ferait du bien au lieu de donner des leçons à ceux qui ne travaillent pas. D'un point de vue écologique, on aurait bien besoin d'arrêter de produire tout et n'importe quoi au nom de la croissance et du plein-emploi. Réveillez-vous, on nous arnaque tout les jours, les travailleurs salariés sont et resteront, tant que l'emploi nous tiendra à la laisse, des ressources humaines ! du charbon pour alimenter la méga-machine qui détruit tout.

12.Posté par berlinoise le 09/02/2013 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,

il y a beaucoup de discussions en Allemagne et en Suisse à ce sujet et déjà des essais dans d'autres pays. vous pouvez voir sur :
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_universelle
("L'un des grands défenseurs de cette idée en Allemagne est Götz W. Werner, le PDG de DM Drogeriemarkt (chaîne de magasins en parapharmacie), donné comme 77e fortune allemande. Il est également professeur d'économie à l'Institut de technologie de Karlsruhe." une interview de Götz sur
- http://www.youtube.com/watch?v=PG-7J-k49eM)
le site allemand :
- http://www.buergerinitiative-grundeinkommen.de/

ce n'est donc pas une idée d'illuminés ... et cela vaut la peine de casser les clichés : "payer les gens à rien foutre" car
- il s'agit d'une somme qui s'ajoute au salaire net
- évidement ne pas avoir un travail salarié de veut pas dire ne rien faire, au contraire ! bcp de gens sont très actifs dans les assos, cultiver un jardin, s'occcuper des petits-enfants, ...
- les retraites payent aussi "des gens à rien foutre" dans ce cas-là

un sondage allemand : - si l'on vous versait le revenu de base, pensez-vous que les gens continueraient à travailler? 80% répondent "non" - si vous receviez le revenu de base, continueriez-vous à travailler ? le même poucentage répond "oui")

le revenu de base proposé en Allemagne :
1000 euros par mois
financement :
- supprimer toutes les aides et les niches fiscales
- un impôt à la source de 50% pour tout le monde
résultat : les petits et moyens salaires gagnent plus et les hauts un peu moins.

et toutes les remarques constructives sont les bienvenues au débat.

bonne lecture

13.Posté par GzU le 09/02/2013 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout ça doit évoluer et avancer, il est à parier que ce sera la fin du chômage, pourquoi?Tout simplement qu'en cumulant ce revenu et un mi-temps il y aura du travail pour tout le monde; l'homme est enfin libre et peut enfin suivre la voie qu'il a toujours voulu!Dire que la plupart arrêterai de travailler, beaucoup sont accro au travail, il s'ennuierait.Il faut que cette loi soit voté et mise en place. c'est la fin de la pauvreté tout le monde voit sa vie comme il l'entend; ce serait la plus grosse révolution de l'histoire.
Mon avis cette loi et ensuite la dé classification des technologies concurrente au gaz et au pétrole emmènera l'humanité dans un nouveau paradigme et l'âge d'or.

14.Posté par Astérix créole le 09/02/2013 22:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@11 Michael et 12 Berlinoise

Vos raisonnements utopistes de l'écolo-bobo-démago-fonx Cohn-bendit dit Danny le rouge ex révolutionnaire bien installé dans sa vie bourgeoise de Député Vert de gris en Allemagne, n'ont aucune chance de voir le jour dans un Pays individualiste comme la France et surtout une île comme la Régnion ou l'égoïsme exacerbé par la SURÊME est la règle !!!

15.Posté par Michael le 10/02/2013 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Astérix créole

Pas la peine d'être agressive, vous affirmez qu'une telle idée est impossible en France mais au fond vous n'en savez rien, vous projetez seulement votre propre résignation à ce que rien ne change. L'utopie au contraire, de laquelle vous m'affublez comme si c'était une insulte, est l'énergie nécessaire à l'individu pour faire un pas de côté comme on dit, et commencer à agir, à son échelle, modestement, au changement du monde. Vous verrez, quand les utopistes auront atteint une masse critique (ils augmentent de jour en jour), que la bourse s'écroulera, que le pétrole manquera, vous vous bougerez peut-être à votre tour au lieu de qualifier de démago ceux qui essayent de faire de leur mieux pour améliorer cette société en défendant de belles idées.

16.Posté par berlinoise le 10/02/2013 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@asterix créole : la fin de la monachie était aussi une utopie, le vote des femmes aussi, l'abolition de la peine de mort aussi, la fin de l'esclavage aussi, les congés payés, la sécu, la retraite, .... les utopies d'aujourd'hui font la réalité de demain. et puis il suffit de quelques uns qui changent les choses, les autres se sont souvent contentés de suivre et d'en profiter (tout en critiquant bien sûr sinon c'est pas drôle ;-)

Nouveau commentaire :
Twitter

Recevoir le journal de Zinfos

Zinfos locales

Actu Ile de La Réunion

Test de l'Archos 40B Titanium : Le smartphone à moins de 100 euros

1 Commentaire - 23/04/2014

Génocide arménien : La Turquie présente officiellement ses excuses

5 Commentaires - 23/04/2014

Médiathèque Cimendef: "La bonne décision sera prise"

9 Commentaires - 23/04/2014

Pointée du doigt en raison d'un recrutement tendancieux, la Réserve marine s'explique

17 Commentaires - 23/04/2014

Les annonces clés du programme de stabilité: Le point d'indice des fonctionnaires gelé jusqu'en 2017

5 Commentaires - 23/04/2014

Les jeunes du CS Saint-André en route pour le mondial amateur

0 Commentaire - 23/04/2014

Une "trempette" pour des dessins-animés fondus à Saint-Denis

1 Commentaire - 23/04/2014

Pique-nique humanitaire au profit d'Aïna Enfance et Avenir à l'Ermitage

1 Commentaire - 23/04/2014

Un an après le vote sur le mariage pour tous, 45 mariages de personnes de même sexe à la Réunion

10 Commentaires - 23/04/2014

CFDT: Un recours sème le trouble et risque d'invalider l'élection de Jean-Pierre Rivière

11 Commentaires - 23/04/2014