Politique

Jean Alain Cadet: "Je ne voterai pas pour la primaire des écologistes (ni à une autre)"

Le conseiller régional (CPR) d'Europe Ecologie les Verts fait savoir qu'il ne participera pas à la primaire de son parti. Son communiqué :


Le vote des Français a symboliquement une raison : empêcher l'extrême droite de prendre le pouvoir en France, les politiques (droite et gauche confondus) se sentent à l'abri de l'éjection. Ce petit jeu de dupes comme le décrit le philosophe Yves-Charles Zarka continuera longtemps.
 
Chaque sondage d'opinion amène le même constat, il y a colère, déception, ce que les politiques n'ont pas fait. La machine "démocratie" se porte mal.

C'est un premier round pour sélectionner le meilleur d'un camp donc la désignation du ou de la  personnalité la plus médiatique, celle qui fait de la politique depuis 30, 40 ou 50 ans ? Si les années en politique sont une garantie pour bien gérer la chose publique, alors le pays irait merveilleusement bien puisque ce sont les mêmes qui dirigent depuis 50 ans !

Nous savons tous que la puissance financière se moque des politiques et des élections : elle impose sa loi. Ce système condamne tout projet de rénovation de la société. "Le politique" a perdu de son poids, de sa dignité et de son influence. Tout cela ressemble à un jeu de dupes tant que la société n'en prendra pas conscience.
 
Je ne voterai pas pour la primaire des écologistes (ni à une autre) parce que le militant doit acquiescer au discours de son parti. On est plus libre de penser différemment. Dans les partis, les réformateurs sont écartés ou bannis. À quoi bon organiser une primaire pour départager des personnes qui pensent la même chose ? n'eut-il pas été plus salutaire de débattre sur des projets et sur les divergences de vues ainsi le meilleur projet verrait son porteur dévoilé et devenir le candidat à l'élection présidentielle ?
 
Mais ne faut-il pas des hommes et des femmes charismatiques ?
Dans une démocratie, il doit y avoir des idées et des positions qui s'affrontent. Si le débat se focalise autour d'une personnalité, les vrais sujets risquent de passer au second plan. Le contexte social et économique d'aujourd'hui ne reflète plus la société de 1936 où il y avait une classe ouvrière, engagée dans des luttes sociales qui portait la gauche et une bourgeoisie largement à droite. Aujourd'hui, les gens ne sont pas de gauche en tout ou de droite en tout....sur l'immigration, le terrorisme, le mariage pour tous, l'Europe, l'écologie... ce sont d'autres clivages qui se forment...ZARKA parle d'une société ouverte ou fermée...
 
Mais selon vous quel est le bon système ?
Il s'agit de bâtir à partir de propositions concrètes et non des options idéologiques. Si le critère pour être candidat aux plus hautes fonctions c'est d'être connu alors pourquoi pas Nabila comme candidate ? Elle est connue Nabila !
 
Par exemple, quelles propositions ?
  • Améliorer le système éducatif,
  • Refonder l'économie par une autre répartition des richesses,
  • Aborder l'écologie concrètement pour maintenant et dans le futur (lutte contre le réchauffement climatique, repenser : énergie, transport, éducation, alimentation saine, une vie décente à tous et en particulier aux personnes âgées, les exclus du système, le revenu de base universel, une sécurité 24h24...).
La France a accumulé des retards difficiles à combler :
1/ L'informatique est partout, aucun secteur n'y échappe et comment la France a-t-elle abordé ce virage ? En ne faisant rien ou si peu. Depuis 1980, l'école, principal moteur de l'éducation est la grande absente de cette avancée majeure et c'est navrant qu'aucune politique n'ait été développée massivement pour une démocratisation de l'informatique, il y a urgence à maîtriser cet outil, car la société déjà fracturée l'est davantage par le numérique. Il y a une illusion : passer plusieurs heures par jour à mal utiliser les réseaux sociaux ne signifie pas maitriser l'outil numérique. Nous sommes des dindons d'une farce interplanétaire, dont l'objectif est de vendre les produits des  multinationales.
 
2/ La question de l'énergie et en particulier la dépendance mondiale à l'énergie fossile risque d'amener l'humanité à des problèmes insurmontables à partir de 2040/50. 80 % des besoins mondiaux en énergie sont assurés par les combustibles fossiles qui ne se renouvellent pas : le pétrole 31 %, le gaz naturel 22 %, le charbon 27 %. les 20 % restant par la biomasse (essentiellement bois de chauffage et déchet organiques) pour 8 %, le nucléaire mondial 5 %, l'hydraulique 6 %, l'éolien et le solaire représente moins d'1 % du total même si leur utilisation est croissante, cela reste très modeste et marginal.
 
Il y a 1,3 milliard de personnes qui vivent aujourd'hui sans électricité. Il y a 2,7 milliards qui ont de très grosses difficultés d'approvisionnement. Le fait de disposer de l'énergie a des effets sur d'autres choses comme l'alimentation en eau, l'éducation et la santé. L'IDH (Indice de Développement Humain)  est lié directement à l'énergie. L'idéal à l'échelle de la planète serait de trouver le point ou la consommation d'énergie qui permet l'IDH maximal pour tous.
 
Le modèle actuel se heurte à deux contraintes majeures :
a) la raréfaction de ressources de gaz et de pétrole. Les stocks diminuent et on le sait depuis longtemps, mais désormais, on sait que la consommation de ces énergies produit l'émission de gaz à effet de serre (CO²) qui modifie le climat. Que faire ? On a pris acte du problème, il y a une crise et la situation est, ou va devenir critique, du point de vue des ressources et  du point de vue du climat, mais nous prenons connaissance de la terrible difficulté qu'il y a à résoudre le problème. Le mot d'ordre des gouvernements, c'est  « aidez-nous à faire face aux changements climatiques  » alors qu'il y a 5 ans c'était « luttons contre le réchauffement climatique » élément fataliste auquel nous ne pouvons plus échapper.  La conscience collective, bien que convaincu d'inventer de nouveaux comportements est à la fois paralysée et irrésolue. Tétanisée par l'obstacle, hésitante quant à la nature de la transformation à opérer, elle en vient à douter de ses propres capacités à agir. Le mieux que l'on puisse espérer, c'est de s'adapter et non empêcher le phénomène. Egel dans son ouvrage « la Phénoménologie de l'esprit,  publié en 1867» parle de « conscience malheureuse ».
 
Non je ne voterais à aucune primaire.

Jean Alain Cadet, Conseiller régional de La Réunion
Jeudi 13 Octobre 2016 - 18:09
Laurence Gilibert
Lu 1172 fois




1.Posté par PATRICK CEVENNES le 13/10/2016 18:44
fukcd473
Mais on s'en fout, alimentaire de service !

2.Posté par STOP INJUSTICE le 13/10/2016 19:49
cela s' appelle cracher dans la soupe mr CADET , vous ne manquez pas d' air !!!

3.Posté par Mdr le 13/10/2016 20:31 (depuis mobile)
Boug la trop fort po loin, et il se dit citoyen en prônant haut et fort qu'il ne vote pas . Mais quel clown

4.Posté par Oppsotion le 13/10/2016 20:32 (depuis mobile)
Conseiller régional de l'opposition svp. N'oubliez pas de préciser

5.Posté par pata974 le 13/10/2016 19:08
D'accord avec Patrick...

6.Posté par Lea le 13/10/2016 21:11 (depuis mobile)
Changer de trottoir. C'est une bonne chose pour votre politique d écologie.

7.Posté par severine le 14/10/2016 07:45
quel exemple ses écolos après vanessa Jean Alain, après quand ils sont candidats ils promènent notre devoir de citoyens. Une chose est sur moi aussi je n'irais jamais voté, en tout cas pour vous

8.Posté par République le 14/10/2016 09:45
Pourquoi la rédaction de Zinfos déclasse-t-elle ce positionnement d'Alain Cadet pour le glisser dans le 36e tiroir de son site ? Il y avait matière, par un bon affichage, à débattre sur les affirmations de cet élu régional : le taper en touche sur le débat droite-gauche, à propos des positions idéologiques que personne ne peut nier ; le côté gauchisant des écologistes ; la place et le comportement des minorités dans une bonne pratique démocratique ; et sur l'idée qu'il ne peut y avoir des propositions concrètes neutres, c'est-à-dire non adossées à des valeurs idéologiques.

9.Posté par julietta le 14/10/2016 09:54
je me dis qu' il ne peut pas dire haut et fort qu' il ne vote pas mais nous on doit aller voter....c' est vraiment du n' importe quoi.

10.Posté par calou pilé le 14/10/2016 09:58
c'est un conseiller régional , quel honte de ne pas voter et en plus de le dire !!!!

11.Posté par Merlin le 14/10/2016 10:57 (depuis mobile)
un élu qui ne fait pas son devoir de citoyen c'est vraiment innaceptable .

12.Posté par Pipa le 14/10/2016 11:02
Faut croire que quand il s'agit de voter la maire de la Possession elle a donné l'exemple à ces copain écolo !!!!
et ce petit monde ce son des élus qui travaille pour leur île .

13.Posté par Marine le 14/10/2016 11:49
Bien triste exemple pour un politique ! Si vous ne votez pas Mr Cadet ne vous étonnez pas que nous n'iront pas non plus voter pour vous !

14.Posté par Louise le 14/10/2016 11:50
Je ne comprends pas bien le raisonnement de nos écolos locaux ! Comment peuvent t'ils dirent haut et fort qu'ils ne votent et dans le même temps dès qu'il y a une élection nous demander de voter pour eux ?

15.Posté par Brigitte le 14/10/2016 11:50
Dans les traces de Miranville ? C'est intolérable venant d'un élu !

16.Posté par Zecolos le 14/10/2016 12:12
Si c'est un appel à ne pas voter, ce n'est pas très citoyen Monsieur Cadet. Le vote blanc est la réponse à vos interrogations. Soyez cohérent et refusez les sorties parisiennes aux frais du parti sur lequel vous crachez.

17.Posté par moranne le 14/10/2016 12:41
ecolos bobo bobo bonjour, comment cette homme peut il être élu??!!! il n'y a pas un degrés de cohérence dans son discours

18.Posté par ophelie le 14/10/2016 14:12
voilà les donneurs de leçons !!!!mieux vaut rire que pleurer.

19.Posté par Pipa le 14/10/2016 14:23
C'est moche de ne pas aller voter car c'est un droit qu'on nous a donné , il faut le respecter je crois Mr L'écolo

20.Posté par RIPOSTE974 le 14/10/2016 20:11
Pauvre choux , son ventre lé plein grâce aux indemnités mensuelles
Alain CADET , boug i koz uniquement la bouche pleine d'arzen !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 16:57 Jean-Hugues Ratenon présente sa candidature

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales