Faits-divers

"Je maintiens que la cible des attaques de requins reste avant tout les surfeurs"

Bien connu à la Réunion pour avoir réalisé plusieurs traversées à la nage dans les zones où s'étaient produites des attaques de requins, Didier Derand, délégué de la Fondation Brigitte Bardot à la Réunion, réagit à l'attaque qui a eu lieu hier après-midi dans la baie de Saint-Paul et qui a coûté la vie à une jeune touriste de 15 ans. Expliquant depuis le début que les nageurs n'étaient pas les cibles des requins, Didier Derand a tenu à réaffirmer ses propos et parle de "conditions de sécurité pas raisonnables" et d'un lieu particulièrement dangereux.


"Je maintiens que la cible des attaques de requins reste avant tout les surfeurs"
Sur l'attaque mortelle d'hier, Didier Derand tient à souligner en premier lieu la dangerosité du site. "J'ai 45 ans et je suis créole. Jamais je n'irai me baigner dans la baie de Saint-Paul. Avec l'ancienne station d'épuration, les pêcheurs ou encore les rejets de la décharge du Port qui arrive par les courants jusqu'à la baie, on a donné aux prédateurs la culture de venir manger à cet endroit", explique Didier Derand.

Même s'il reconnait que le caractère "psychologique et humain" est très difficile dans cette attaque, "je suis père de famille et l'idée qu'il arrive quelque chose à mes enfants me terrorise", souligne-t-il, Didier Derand a tenu à réaffirmer ses propos sur les risques encourus par les nageurs face aux attaques de requins. "Je maintiens que la cible des attaques de requins reste avant tout les surfeurs. Ils ressemblent à des tortues marines et sont totalement aveugles face aux risques d'une attaque", précise-t-il.

"Avez-vous déjà vu une souris dansée devant un chat ?"

Pour revenir au drame d'hier, il affirme que la baignade n'était "pas raisonnable" et le lieu particulièrement "dangereux". "Hier un ami médecin est passé sur le lieu de l'attaque, il m'a expliqué que la visibilité n'excédait pas un mètre. Si on nage dans une eau sale, on ne pourra pas avoir un comportement adapté", poursuit Didier Derand. "Si on observe pas ce comportement devant un prédateur on devient une proie", ajoute-t-il avant de s'interroger : "Avez-vous déjà vu une souris danser devant un chat ?". "Tout le problème est dans la tête du prédateur. Il n'a pas un cerveau humain et cherche seulement à se nourrir", explique le délégué de la Fondation Brigitte Bardot.

Reste que la théorie de Didier Derand a pris du plomb dans l'aile après l'attaque d'hier. Car si la jeune touriste s'est baignée dans une zone dite "dangereuse" ou la baignade se faisait à ses "risques et périls", dixit la mairie de Saint-Paul, Didier Derand expliquait dans un article que "les baigneurs, nageurs, plongeurs, voire bodysurfeurs, n'ont à mon avis rien à craindre des requins".
Mardi 16 Juillet 2013 - 15:18
Lu 2736 fois




1.Posté par Ginrol le 16/07/2013 15:40
Vous avez raison Mr Derand. l'imprudence tue aussi chez nous, n'en déplaise à Monsieur Dupuy.

2.Posté par WQS le 16/07/2013 15:40
derand cherche à se défausser de sa responsabilité morale en jouant sur les mots !

Ses sorties en mer avaient pour but de démontrer que la baignade ne présentait aucun danger , et surtout
que les surfeurs tués ou blessés n'avaient que ce qu'ils méritaient...

Continuer à donner une tribune aux propos de ce dé(li)rand irresponsable est une très mauvaise idée...
il faudra attendre qu'il y ait un carnage dans les filets de Saint-Gilles ou de Boucan pour qu'il la ferme ?

Si les autorités persistent à ne rien faire , c'est ce qui finira par se produire !

3.Posté par steph le 16/07/2013 15:54 (depuis mobile)
Arrete de donner la parole a des con svp agissons moije vais pecher un requin tous les 2 semaines dans la baie de st paul zone qui n est pas interdit alors tous les Pecheur agisser bientot se sera vos enfant des dizaine de jeune ce ici le weekend

4.Posté par Zion le 16/07/2013 16:01
Très bien, donc quand un jeune bodysurfer se fait "charger" par un requin à Etang Salé vous expliquez cela comment??
En tout cas, après plus de 10 ans de pratique je dois décider d'arrêter de surfer et de plonger dans ces eaux magnifiques mais devenue trop dangereuses... Triste histoire pour une si belle ile qui ne mérite pas d'être gouvernée par tant d'escrocs qui ne font rien pour sauvegarder notre avenir et l'écosystème marin. Au fait, quelqu'un peut me dire pourquoi les stations d'épuration continuent de rejeter leurs eaux usées dans l'océan et donc dans cette pseudo réserve marine? Je ne comprend pas vraiment encore pourquoi personne ne réagit à cela?
Dernière chose, qu'en est il de l'avenir du tourisme à la Réunion? Secteur qui fait vivre des milliers de personnes et un des seuls à offrir une perspective d'insertion professionnelle aux jeunes comme moi?
Nous devons tous nous mobiliser pour sauver nos emplois, notre océan et notre avenir sur cette ile.

5.Posté par pierrot le fou le 16/07/2013 17:02
+1 avec GINROL
faut arrêtez de mettre en confrontation les surfeurs, D. D., les écolos, les pêcheurs et que sais je encore (les charcutiers bientôt car finalement c'est de la viande qui déborde des ravines et des égouts) M. Dupuy arrêtez avec ce journalisme digne du niveau d'analyse de Closer
à quand une interview d'un vrai spécialiste avec un article de fond qui expose les raisons déjà énoncées partout ailleurs que sur z'infos des attaques?

6.Posté par le taz le 16/07/2013 16:51
derand devrait, pour démontrer sa théorie, aller nager dans la baie de st paul...
allez, un peu de courage.
vous pouvez invoquer tous les spécialistes de tout et n'importe quoi, le requin est aussi dangereux dans l'eau qu'un félin l'est sur la terre ferme.
après, le problème se transforme en une formule statistique ou le quidam, qu'importe s'il est surfeur, nageur ou plongeur, prendra forcément un risque pour s'aventurer dans un milieu qui lui est hostile.
tous les débats ne servent à rien, car dans un milieu hostile ou on risque la mort, il n'y a que deux solutions pour rester en vie avec une probabilité de 100% : ne pas aller dans le milieu hostile, ou se borner à y aller mais avant, éliminer définitivement toutes les conditions qui rendent le milieu hostile.
dans ce cas, il faudrait éliminer tous les requins, sans oublier les autres prédateurs (serpent venimeux, etc...) afin d'être sur à 100% de ne pas être victime de ces prédateurs.
et pas de bol, on peut encore se noyer tout seul !!!
bon, j'espère qu'on ne va pas choisir d'éradiquer une ou plusieurs espèces vivantes, juste pour que certains puissent jouer !!!
bref, c'est incroyable que le père ait laissé ses filles se baigner dans la baie de st paul. c'est pourtant connu que cette baie est dangereuse. condoléances à la famille.
et pour le tourisme, la réunion est plus connue pour ces cirques et ses randos que pour ces magnifiques plages.... les gens que je connais qui recherchent les loisirs nautiques vont ailleurs qu'à la réunion....

7.Posté par souriretriste le 16/07/2013 16:55
Mon joli p’tit paille en queue
La voulu fait le malin
La pas coute son maman
L’était mangé par le requin
tt les reunionnais connaissent cette chanson C pas pou rien!!! la fille connaissais bien l'ile elle venait souvent las-bas son pere possède la base nautique juste a cote dc fo pas joué ek la mort bètement...
Mais c'est difficile pour sa famille, ses amis... Mes sincères condoléances.

8.Posté par Fab le 16/07/2013 17:27
1 mètre de visibilité ? Et pour faire bien on dit que ça vient d'un "ami médecin", sinon c'est pas crédible.. Je n'y étais pas, Didier Dérand non plus, mais lui ça ne l'empêche pas de colporter une telle affirmation dont le seul but est de faire porter le chapeau à cette pauvre victime. Il est dégoutant ce type ! Ca défend les requins mais ça vend des médicaments à base de...
Alors évidemment que la baie est dangereuse mais quand même elle n'est pas allée nager à 300 mètres au coucher du soleil, elle faisait juste trempette à 5 mètres du rivage à 14h par beau temps bordel ! Cette attaque a de quoi étonner, seuls les cons ne changent pas d'avis.

9.Posté par Plainte ! le 16/07/2013 20:13
Je recommande aux associations de surfer de déposer une plainte contre ce monsieur pour mise en danger de la vie d'autrui. Je recommande de la même façon aux familles des victimes de la faire.
Je me demande d'ailleurs s'il ne devraient pas ce faisant attaquer les médias qui prennent la responsabilité de continuer de relayer ces paroles manifestement irresponsables.

Monsieur DERAND a longuement expliqué qu'il n'y avait aucun risque à se baigner en palmes masque tuba. Il a jugé bon de le démontrer à grand renfort de médiatisation, en son nom propre ainsi qu'au nom de l'association qu'il représente. Il n'a jamais émis de réserves dont il se prévaut aujourd'hui et derrière lesquelles il tente maladroitement de se réfugier.
A mon sens, il est pleinement responsable de la mort de plusieurs baigneurs et particulièrement de la mort de la jeune fille attaquée hier.

Outre le fait qu'il n'a pas la décence de présenter des excuses, il persiste et récidive. C'est très grave et je pense qu'une plainte s'impose.

10.Posté par Didier moulbite le 16/07/2013 21:13
Quel imbécile celui là....il se sent le besoin de se blanchir ?

Lui comme tout les autres extrémistes protecteurs de requin a une part de responsabilité sur tous les morts.

Sans ces abrutis qui mettent des battons dans les roues de la régulation de la prolifération on en serait pas à ce triste tableau constat.

L'océan indien n'est il pas assez grand pour les requins pour que l'on ne puisse pas chasser les requins qui prolifèrent aux abords de nos côtes ?????

11.Posté par Delph le 18/07/2013 22:57
Je suis révoltée par certains propos. Les océans sont l'habitat des requins certains endroits sont dangereux. un requin tue alors il faut tous les tuer. Les gens n'acceptent que leur petite personne et l'être humain c'est bien connu veut tout controler. Condoléance à la famille, mais il faut arrêter de vouloir tuer tout ce qui bouge. Si on veut faire trempête il ya assez d'endroits sécurisée.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales