Economie

“Je devais 12 € à la CGSS, j’ai payé 247 € à l’huissier et 140 € à la banque”

Les directeurs des différentes banques de La Réunion qui se réunissent cet après-midi, vont devoir se creuser les méninges pour parvenir à redorer l’image négative de leur institution, surtout après la publication par le Journal de l’île, d’un comparatif à leur total désavantage.


“Je devais 12 € à la CGSS, j’ai payé 247 € à l’huissier et 140 € à la banque”
Les banques n’ont pas bonne presse auprès du public. Cette situation s’est encore dégradée après la publication d’un tableau comparatif de divers frais bancaires entre les institutions réunionnaises et celles de métropole. Des chiffres éloquents!
Souvent, les services gratuits en métropole coûtent entre 30 et 40 euros en moyenne à La Réunion. “C’est normal que ce comparatif soit en notre défaveur, les auteurs n’ont pris que les frais les plus hauts, nous avons également des transactions gratuites”, réplique un responsable bancaire.
Autre constat, la banque prend de l’argent, de manière légale, “surtout lorsque vous n’en avez plus. Une traite rejetée, c’est entre 25 et 30 euros à nos frais, un découvert dépassé, le taux de crédit grimpe, un chèque qui n’est pas couvert, il faut vite régler le montant et le coût du rejet pour ne pas se mettre interdit bancaire”, raconte ce père de famille, à la sortie d’une banque à La Possession.
“Mon cas, c’est vraiment le pompon”, raconte une femme de profession libérale. “Je devais 12 € à la Caisse générale de sécurité sociale, l’huissier a saisi mon compte. Il a bloqué mes 2 200 €. L’huissier m’a coûté 247 € et j’ai payé 140 € à la banque pour avoir saisi mon argent. Pour payer 12 €, j’en ai dépensé 400”.
“Mon gestionnaire de compte a mis trois semaines à couvrir mon crédit alors que l’argent était là. Il est vrai qu’entretemps, une traite de remboursement est passée, c’est toujours ça de gagné”, raconte un salarié du BTP.
Ces situations, certaines attitudes et les fameux coups de fil à répétition “bonjour, je vous rappelle que vous êtes à découvert, nous voulons savoir à quelle date vous aller équilibrer votre compte”, sont depuis longtemps dans la mémoire collective.
Dans le contexte socio-économique actuel, il faudra du génie, cet après-midi, aux directeurs des différentes banques de La Réunion, pour améliorer l’image de leur institution aux yeux de la population.
Mercredi 24 Septembre 2008 - 10:14
Jismy Ramoudou
Lu 1815 fois




1.Posté par Boyer le 24/09/2008 12:31
l'occasion de faire remarquer que dans les banques les salaires aussi sont indexés de 50%. les primes sont calculées sur 15 mois.


2.Posté par djelal le 24/09/2008 13:14
Sans compter que plus un conseillé commercial ou un directeur d'agence (centre de profit) ont des avancements liés au chiffre d'affaire réalisé, donc plus il vous met en difficulté plus il gagne !

La mise en interdit bancaire, à la Réunion c'est du tout et n'importe et c'est surtout fait de manière illégale. Sans prévenir, d'un coup parce qu'ils en ont envie.
Jai même observé un cas où il y a interdit mais pas de retrait des cartes ni des chèquiers. c'est un interdit "interne" on se fait son truc en famille sans rien dire à la Banque de France.

En famille c'est aussi le cas des ententes sur le marché fermé de l'île. Où est la libre concurrence, quel effort commercial auraient ils à faire ?

J'ai bien peur que rien de positif pour nous autres les pigeons ne ressortira de cette réunion. Nos derniers recours seraient ils auprès du conseil de l'Europe ? puisque la DRCCRF (Direction Régionale de la Concurence de la Consommation et de la Répression des Fraudes) ne fait rien, ni l'IEDOM qui mesurent bien ce qui se passe.

D'ailleurs ceci dit en parlant de ces deux services il faut que la Métropole arrête de nous envoyer des fonctionnaires qui viennent se dorer la pillule en zone tropicale puisqu'il ne font rien sur aucun sujet (même pas le contrôle des prix !!).

3.Posté par djelal le 24/09/2008 13:18
Tout à l'heure j'ai mis le mot "pigeon" désolé ce n'est pas du parlé politiquement correct et ça nuit à l'image du pauvre volatile. On dira donc :

Contributeur économique involontaire, vecteur de croissance bancaire.


4.Posté par Brett le 24/09/2008 14:28

Je voudrais parler des banques au niveau mondial, en y incluant évidemment les banques françaises, et donc réunionnaises, et de leur libéral-capitalisme sauvage et criminel.

Quand je dis criminel, c'est au sens premier, c'est à dire responsable de misère et de drames humains, y compris des millions de morts.

Les banques mondiales ont perdu, et vont perdre, des centaines de milliards de dollars dans la crise financière qu'elles ont elles-mêmes générée, et qui va payer maintenant, et très très cher ?

Les contribuables de la planète entière, y compris vous tous.

Et pire, si vous n'êtes pas contribuable direct parce que vous êtes dans un pays de misère, vous paierez de votre famine, maladie et mort !

Pendant ce temps, bien sûr, les grands dirigeants financiers, mais sans oublier toute la hiérarchie jusqu'aux simples cadres sur-rémunérés, n'ont aucune responsabilité, et sont bien entendu à l'abri de tout besoin, eux et les leurs, pour le restant de leur vie de patachon !

Alors moi je dis qu'il faudrait peut-être en venir à une révolution mondiale - ce qui à mon avis est inéluctable -, et recommencer à couper des têtes (toujours au sens premier) !


5.Posté par Basile le 24/09/2008 14:30

La crise de confiance envers les banques est mondiale.

Que ceux qui défendent encore le libéralisme, le capitalisme et la mondialisation sauvage et inhumaine lèvent le doigt ?

6.Posté par Banqueroutte le 24/09/2008 14:36
Les banques, ces petites souris qui gardent précieusement nos sous, qui organisent votre banqueroute. Mode d'emploi: vous êtes à découvert de 2000 euros. Votre banque vous explique après avoir réussi à avoir un rendez vous au bout de 1an et demi, parce qu'ils ne peuvent être joints au téléphone et qu'ils ne vous rappellent jamais, sauf quand c'est une nouvelle. L'histoire ne dis pas si la nouvelle se fait remonter les bretelles.On vous explique que votre droit à découvert n'était plus valable car il se renégocie chaque année, tu parles ça fait un an que je cours après.Votre nouveau conseiller que vous rencontrez, il à changer 3 fois en 1an et demi, je savais pas, vous explique que le montant de découvert ne peux dépasser 1.200 euros, mais qu'il peut vous faire un prêt en convainquant son directeur d'agence, il est la pour vous plumer, non aider.Sur les 2000 euros de découvert, 2/3 représentent des frais: 25 euros par prélèvement refusé, 25 euros par chèque refusé, 5 euros de frais de ceci ou de cela.En réalité vous êtes à découvert de 700 euros, et si 1 an et demi avant vous aviez pu avoir un rendez vous, ben il n'y aurait jamais eu de frais.Imaginez les dégâts pour ce délai d'attente. Entre temps vous avez déposé 500 euros et encore 800 euros, qu'on vous as gentiment prêté, ça existe des personnes bien, mais l'engrenage est en marche et l'accumulation de frais ne ralentit pas l'hémorragie.Après il vous accorde un prêt pour couvrir le découvert et un peu plus pour vous stabiliser, sauf qu'entre le moment ou le prêt est prévu d'être versé sur votre compte, afin d'éviter d'autres frais, comme convenu VERBALEMENT, et la date véritable de versement, (délai 7 jours il disait...) il s'est passé 17 jours. 170 euros de frais sont passés par là encore.Ils oublient la chose essentiel ces bonnes gens, c'est que avant cette affaire ça faisait 23 ans que j'étais chez eux et que c'est nous qui les faisons vivre et pas le contraire. Eux ils font de la marge sur notre dos.Mais que voulez vous c'est le système, l'homme n'existe pas, c'est la finance qui domine.

7.Posté par floc'h patrick le 24/09/2008 15:23
6. Posté par Banqueroutte le 24/09/2008 14:36
Rien à voir avec les Banques sans vouloir jouer à l'avocat du Diable ...
Dis, Monsieur le banquier...
Prête-moi des sous pour investir dans mon matériel.

-Non!!! monsieur le client libéral allez vous faire voir ailleurs? à moins que vous apportez la caution de votre belle soeur et belle mère ...
-Non mais puis quoi encore monsieur le banquier vous croyez au père noël
Tiens hier encore le Président Sarkozy à l'Onu vous a demandé de faire votre métier : "Reconstruisons un capitalisme régulier et régulé""Le métier des banques, c'est de financer le développement économique plutôt que la spéculation."
Ah bon parce qu'ici les banques pratiques le pacte de non agression et le sport favori le crédit auto signe 4x4 signe exterieur de richesse, plutôt que de financer les projets d'entreprises le Président Sarkozy à bien dit "Le métier des banques, c'est de financer le développement économique plutôt que la spéculation." tiens donc spéculation vous dites???Bizarre comme c'est bizarre ...
Tiens si vous êtes artisan allez demander un crédit pour renouveler votre outils de travail
Vous avez laissé faire ces institutions depuis des lustres par de tels méfaits, vaste camouflé qui caractérise le problème économique microcosme de la Réunion, dans une opacité qui ne permettant guère de les déchiffrer.
Surtout sur les dérives des fuites de capitaux sur Maurice voir Madagascar et accaparements des faramineuses ressources pour le développement des petites entreprises, bien segmentés au profit des cercles d'un pouvoir installé d'une centaines de dirigeants il suffit de prendre 'Eco'austral. Hors-série sur le classement des entreprises de la Réunion vous comprendrez vite le système - et non libérateur, qui reste un symbole en quelque sorte le phénomène de la colonisation qui existe encore aujourd'hui - étant depuis longtemps dans les bouches des requins de la finance péi comment certains ici ont réussi à faire fortune en à peine 40ans ??? mystère combien de bateau touché coulé combien de grèves pour défendre le pré carré d'un protectorat postcoloniale préservant les acquis des grosses famille qui tiennent l'économie ce qui est à l'existence de rouages parallèles bien rodés du système économique réunionnais .
Faudrait plutôt se poser la question coté CGSS et les méthodes de voyous vis à vis des petites entreprises tiens j'ai en mémoire, lorsque je me suis mis à mon compte il y a bien longtemps je n'avais pas encore rentré mes premières notes d'honoraires que les différents organismes sociaux me réclamaient du pognon ...

8.Posté par djelal le 24/09/2008 16:28
Gros problème.

vous n'avez pas le droit de faire une transaction quelle quelle soit en liquide pour un montant dépassant 1500 Euros (salaire en particulier mais droit du commerce également une entreprise ne peut percevoir ou payer en liquide au delà de cette somme).

Donc la banque est rendue obligatoire, par les états (comme les assurances et je vous rappelle que les consortium financiers derrières sont les mêmes).

Pour faire suite et apporter de l'eau au moulin de Banqueroute. C'est exact, on ne peut jamais les joindre, j'ai essayé la visite surprise ils sont toujours à un salon, en formation, en clientèle (Ha ha ha ha... :o))....) et le rappel walou ! le découvert il font tout ce qu'il peuvent pour vous y mener. pas rare qu'un virement mette plus de 10 jours. Que le versement d'un chèque 4 ou 5 jours. Attention aux jours "fériés"- versement le samedi en liquide dans la boite (c'était trop efficace avec un employé et un cahier) chèque présenté le lundi par mon bailleur, mardi férié, jeudi incident (???)

et là c'est les délais qui courent (la tirelire) les frais dans tous les sens. Il y a de moins en moins de personnel et on paye de plus en plus de frais ???

9.Posté par Danton le 24/09/2008 17:15
D'accord Brett,

Lorsqu'un être obéit aussi aveuglément à une politique visiblement inhumaine et qu'on en profite c'est que l'on est soit même complice de cela.

Les directeurs d'agence, sucursales, ...et toutes leurs cliques sont dans le même bain.

Si nous prenions les choses radicalement au sens premier des mots et que l'on mette son point dans le nez de ses gens, si on cassait les machines systématiquement, si on mettait le feu à la jolie Merco du directeur. Ils réfléchiraient peut être d'avantage.

Allons enfants etc...
Cette révolte aura lieu un jour car des gens auront dépassé le "je n'ai plus rien à perdre" et là gare, car ce n'est pas un p'ti gars comme moi, qui cause et qui essaie encore de nager qui sera en face du Monsieur qui lui annonce en se fendant la poire qu'il coupe toutes les vivres, mais un homme qui s'en moque si demain il va en prison. et vous savez en prison il y a des crimes appréciés des autres détenus (celui la en particulier).

Un jour un de ces messieurs m'a fait le coup. Il rigolait très fort et la conseillère aussi.
8 employés ont été licenciers et je paie encore, pour un retard de paiement d'une administration. Mais je pense qu'un jour lui aussi payera.

En tout état de cause si le feu prenait aux poudres je pense que je n'aurais même pas une larme. Trop c'est trop maintenant.

Tremblez Messieurs et Dames, le fond de la marmitte commence à frissonner très fort.

10.Posté par bertel le 24/09/2008 17:58
Mon commentaire :

Ne mangez plus, mais ne vous mettez jamais en "indélicatesse" envers la cgss !

Mme Maude y arèt pas dir à zot ! Zot y écout pa !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:12 Le RSI assigné en référé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales