Economie

Jacques de Chateauvieux : "Bien sûr que oui, je suis Réunionnais !"

Dans un entretien signé La Tribune, le PDG du Groupe Bourbon, Jacques de Chateauvieux, s'exprime sur les conséquences positives et négatives de la crise sur les entreprises. Pour le Réunionnais, le phénomène de crise génère des "prises de conscience qui peuvent être porteuses d'opportunité". Ceci étant, la Réunion garde une place de choix dans les propos du futur président de Gerri 2030.


Jacques de Chateauvieux : "Bien sûr que oui, je suis Réunionnais !"
Quelques jours après avoir communiqué sur le résultat net de 82,3 millions d'euros du Groupe Bourbon au premier semestre 2009, le premier des entrepreneurs réunionnais a donné son sentiment sur la crise économique qui touche le monde des entreprises. Si le groupe Bourbon, opérant dans 28 pays, ne semble pas être touché par ce phénomène, Jacques de Chateauvieux estime que les crises "amplifient mais provoquent aussi des prises de conscience qui peuvent être porteuses d'opportunité".

Concernant son ancienne fonction de sucrier de la Réunion, l'entrepreneur réunionnais explique dans les lignes de la Tribune que son départ vers d'autres activités, notamment l'off-shore, n'a pas été préjudiciable localement : "Ceux qui s'occupaient du sucre et qui ne sont dans le groupe sont chez Tereos, devenu leader mondial du sucre (...). Quand je revois les anciens de la maison, ils me disent : 'on ne vous en veut pas car vous nous avez donné de nouvelles opportunités'"

Quant au "patriotisme économique", le Réunionnais se défend quant à son départ de l'île de la Réunion : "Qu'est-ce que ça veut dire le patriotisme économique ? (...). Ayons le soucis de faire de grandes choses. Ne ménageons pas notre peine. Soyons humble devant la réalité mais déterminés à s'améliorer en permanence et nous aurons fait œuvre d'utilité."

Détenteur d'une flotte de 450 navires, Jacques de Chateauvieux explique aussi que la relation qui le lie à ses clients s'effectue à travers des contrats sur le long terme. Mais sur les éventuels risques qui pourraient être causés par la crise énergétique sur ses activités, le Réunionnais indique que le pétrole n'est pas amené à être remplacé à grande échelle : "Le taux de croissance dans le pétrole restera de 1 à 2%. Par ailleurs, l'exploitation d'un champ de pétrole suppose des efforts d'investissements croissant au fur et à mesure que la nappe se tarit (...). Et si l'on regarde pus loin à l'horizon, l'énergie du futur, c'est le charbon. Or qui dit charbon, dit transport. (...). Il y a donc des opportunités".

"C'est grâce aux Réunionnais que Bourbon est ce qu'il est aujourd'hui..."

A la question "Est-ce que vous êtes toujours un entrepreneur réunionnais", le PDG de Bourbon reste clair : "Bien sûr que oui, je suis réunionnais ! Je suis né dans un sac de sucre ! (...). Est-ce que j'aurais dû continuer à faire du sucre, être maire de mon village, passer mes soirées à déguster du rhum face à mon allée de cocotiers qui donne sur la mer, au lieu d'être à des heures d'avion et de diriger une entreprise internationale ? Je respecte les deux choix..."
Et sur la proportion de Réunionnais présents dans l'actionnariat de Bourbon, l'ancien président de CBO Territoria ne manque pas de rappeler que ce sont 112 Réunionnais et Réunionnaises qui détiennent des actions dans le groupe et ce, 11 années après la première cotation en bourse du groupe...

Source : La Tribune
Mardi 1 Septembre 2009 - 12:00
Ludovic Robert
Lu 4403 fois




1.Posté par michel rvn blanche le 01/09/2009 13:05
"C'est grâce aux Réunionnais que Bourbon est ce qu'il est aujourd'hui..."
C'est pour ça que j'investis à Maurice et aux Seychelles pour la pêche

2.Posté par ASSENJEE.M le 01/09/2009 16:59
Tout le monde sait que l'herbe est toujours plus verte ailleurs que chez soi!

3.Posté par erick le zoreil le 01/09/2009 18:06
Ecoeuré

tu n'as qu'à lui écrire, il est bon cet homme là.

demande lui du soleil parce que tu as l'air de vivre trop près des latrines donc demande de la hauteur mais près des latrines quand même ...arfffffffff

4.Posté par OSAK le 01/09/2009 19:43
M. ASSENJEE s.v.p pas de pub ou incitation à la fumette.....

5.Posté par Pierre Dupuy Junior le 01/09/2009 20:14
Morceaux choisis:

"Et si l'on regarde plus loin à l'horizon, l'énergie du futur, c'est le charbon. "
"Est-ce que j'aurais dû continuer à faire du sucre, être maire de mon village, passer mes soirées à déguster du rhum face à mon allée de cocotiers qui donne sur la mer,"


Pour le premier, c'est rassurant dans la bouche du patron de Gerri. Pour le second, c'est une chouette image d'Epinal de la vie à la Réunion... Et d'autant plus drôle quand on connaît le passé politique du bonhomme.

6.Posté par keops le 01/09/2009 21:10
D'autres Français ont investi à l"étranger Maurice ou ailleurs et alors Jacques de CHATEAUVIEUX est un vrai chef d entreprise Français.
Ne vous inquiétez pas la pluie tombe à Ste Suzanne où il a sa case donc son herbe est verte chez lui.

En conclusion boug là fait honneur à la Réunion, mi "déise pas li" mais laisse à li porter haut et fort les couleurs de la Réunion car avec ses bateaux, il surveille les côtes françaises et apporte le secours aux Français et aux autres : juste retour des choses la Réunion apporte à la Métropole sa présence et un savoir faire.

Quand un boug lé bon, y faut reconnait li lé bon!

Joyeux anniversaire à ZInfos, Pierrot et son équipe zot aussi zot lé bon!

7.Posté par franck le 01/09/2009 21:45
très bien ce Monsieur
il en faudrait plus,des réunionnais comme lui

8.Posté par kreol le 01/09/2009 21:59
"L'énergie du futur, c'est le charbon. Or qui dit charbon, dit transport. (...). Il y a donc des opportunités .. " Et ça c'est le futur président du Gerri ... ah bon la combustion du charbon ne fournit pas du CO2, gaz à effet de serre ? Encore une fois, on prend les Réunionnais pour des cons, sous alibi développement durable, le seul but est de permettre aux industriels de s'en mettre plein les poches tout en culpabilisant les habitants. A force d'abuser .....

9.Posté par Jeff le 01/09/2009 22:05
Bien sur qu'il est réunionnais. Aurait-il obtenu l'irrigation de ses terres "arides" (quelques milliers d'hectares) par le basculement des eaux au frais de l'Etat pour ses champs de canne, s'il n'avait été qu'un spéculateur lambda, venu d'ailleurs?

10.Posté par Cambronne le 02/09/2009 06:55

1. Posté par michel rvn blanche le 01/09/2009 13:05
"C'est grâce aux Réunionnais que Bourbon est ce qu'il est aujourd'hui..."
C'est pour ça que j'investis à Maurice et aux Seychelles pour la pêche


Et il a bien raison la corruption est moins problématique quand ici pour réaliser une affaire nous disposons d'une palanque d'incompétents qui sont sur payé à ne rien foutre si ce n'est que de vous emmerder
Alors il a parfaitement raison ...lui au moins il est positif ...

11.Posté par Jeff le 04/09/2009 19:47
Quand on prononce le nom de Chateauvieux ici, l'obséquiosité règne. Ce bonhomme n'est pas intéressant, peu m'importe qu'il soit la xème fortune de France, des gens (malgré sa grande bonté condescendance), il s'en moque.

Président de Gerri c'est une honte, dire que l'on va accentuer l'approvisionnement en charbon de la centrale EDF de la Réunion, c'est qu'il s'en fout de la Réunion. Ce qu'il veut, c'est faire tourner sa flotte qui transporte le charbon : visionnaire, oui à court terme et pour lui. La Pollution, il s'en moque, il sait que l'on peut tout acheter, et surtout les consciences.

Ce bonhomme a hérité car sa famille était bien placé, au bon endroit et au bon moment. Son discours ne peut être que démagogique. le jour où il disparaîtra, que fera-t-il de son argent?

Il y mieux à faire avec l'argent, si l'on aime l'humanité, Monsieur Chateauvieux, vous êtes un être humain sans intérêt.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales