Société

Jacques Tillier dédicace son livre : Retour en images

Il y avait du monde hier après-midi à la librairie Gérard, dans le centre-ville de Saint-Denis, où Jacques Tillier à dédicacé son livre, "Une plume libre" (éditions Pygmalion). L'ancien rédacteur en chef du Journal de l'île a dédicacé plus de cent livres en un peu plus de deux heures. A la fin de la journée, tous les livres disponibles à la librairie avaient été écoulés. Retour en images.



Jacques Tillier dédicace son livre : Retour en images

Jacques Tillier dédicace son livre : Retour en images

Jacques Tillier dédicace son livre : Retour en images

Jacques Tillier dédicace son livre : Retour en images

Jacques Tillier dédicace son livre : Retour en images

Jacques Tillier dédicace son livre : Retour en images

Jacques Tillier dédicace son livre : Retour en images

Jacques Tillier dédicace son livre : Retour en images

Jacques Tillier dédicace son livre : Retour en images
Dimanche 10 Mars 2013 - 08:57
Lu 3358 fois




1.Posté par noe le 10/03/2013 08:07
Un très beau livre , plein d'anecdotes d'une vie de boulot intense ... un livre qu'on aime lire plusiers fois pour s'imprégner de tout ... Un belle écriture avec des mots bien placés , facile à comprendre pour ceux et celles qui adorent la magie des phrases ! Cependant, son intérêt immédiat, et pour la plupart le principal, réside dans son apport indéniable à la construction d’un véritable bien-être au sein d’une vie matérielle bien remplie.

Jolie performance !
A votre succès et à votre paix intérieure , M. Tillier !

2.Posté par le tifilou le 10/03/2013 08:19
bokou de foto, mé pa bokou de monde, moin lété laba…

3.Posté par renette le 10/03/2013 12:32
toute les honneurs pour ce monsieur??pas raciste pour une plume......??

4.Posté par TEGO le 10/03/2013 14:10
L' épisode de Jacques MESRINE l' ennemi public N° 1 au temps de la présidence de la république de GISCARD ( 1974 - 1981 ) en a t-il écrit son passage à la grotte éclairée à la bougies , journaliste au journal Minute dans son livre , "Une plume libre" (éditions Pygmalion)?

5.Posté par Run 974 le 10/03/2013 15:19
Réunionnais installé en Picardie, j'ai pu me procurer l'ouvrage de J. Tillier chez un libraire local. J'ai beaucoup apprécié ses éditoriaux du samedi matin avec un style particulier, très fin et un brin provocateur. C'est ce ton libre, en décalage avec les biens-pensants locaux que j'admirai.
Merci pour cet ouvrage avec beaucoup d'anecdotes.
Réunionnais un zour, réunionnais touzours !

6.Posté par Citoyens le 10/03/2013 15:34
M. Tillier manque beaucoup à La Réunion. Depuis son départ, je n'achète plus le JIR du samedi qui était un petit peu comme le 'Canard Enchaîné" de l'île… D'ailleurs on n'a plus aucun média digne de ce nom… Et les zaffaires ne manquent pas pourtant! Sans parler des guignols péï !
SVP, revenez-nous!

7.Posté par PINGOUIN le 10/03/2013 17:11
Dommage Jacques que tu ne puisses pas continuer ton oeuvre à LA REUNION...

Les élus, les bureaucrates, les énarques, les faux culs, les directeurs de SEM, les politicards véreux... Tout ce beau monde est joyeux depuis ton départ...

Un ami qui est heureux de t'avoir retrouvé hier hors 856...

8.Posté par LAPIERRE Daniel le 13/03/2013 11:26
Bonjour à tous,
Ce n'est pas Monsieur Jacques TILLIER qui me manque, mais une structure médiatique qui soit un vrai pouvoir de contradiction, et sauf à être de mauvaise foi, la presse écrite a travaillé à sa perte. Si ce que vous écrivez n'intéresse personne et si en plus il faut payer pour vous lire , vos chances de réussite s'amenuisent à la vitesse grand V(sujet actuel). Il est vrai que les éditoriaux de Monsieur Jacques TILLIER m'ont beaucoup amusé, les samedis matins; la place a été laissée libre, malheureusement elle n'a jamais été comblée.
Certains médias sur le Web font à peu près la même chose. Le véritable problème est le suivant: des affaires qui pouvaient être mises au jour en une semaine du temps de Monsieur Jacques TILLER, actuellement elles peuvent prendre 7 ans. Les lobbings sont pléthoriques, les instances dirigeantes sont sous le joug du pouvoir de l'argent, certains syndicalistes sont des vendus pour un coup de pouce pécuniaire, l'embauche d'un de leurs proches, mais ils sont plus nombreux et les règles de la démocratie les ont installés aux manettes.
Je pense que Monsieur Jacques TILLIER, connait parfaitement ce qu'est « la solitude du coureur de fond » et même le coureur de fond parfois se décourage devant le travail de sape organisé par des groupes de pression qui peuvent vous procurer un emploi non mérité, payer des factures avec notre argent(sujet actuel)etc...
Je n'ai pas encore acheté le livre de Monsieur Jacques TILLIER, je vais le faire sans délai, avant de le lire, je sais que je vais y trouver des pépites.
Cher Monsieur, je vous salue bien bas.

LAPIERE Daniel. (ex: DRH de l'ASJD)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales