Politique

JP Virapoullé : “La Réunion doit gagner sa place dans La France et l’Europe”

La modification de la défiscalisation, la suppression programmée de l’indemnité temporaire de retraite, l’application repoussée du RSA… Le gouvernement français agit comme “si la France allait larguer La Réunion et l’Outre-mer”, déplorent certains décideurs locaux.


“On ne peut pas dire que c’est un sentiment de largage, on peut dire un sentiment de scepticisme, mais seulement au niveau de certains parlementaires, c’est évident”.
Selon Jean-Paul Virapoullé, cela s’explique par leur méconnaissance de “l’histoire des colonies devenues département”.
“Michel Debré, Valéry Giscard d’Estaing ou François Mitterrand ont vécu ces moments. Ils avaient des attaches dans les îles. La nouvelle génération d’hommes politiques qui arrive au pouvoir en métropole, ne connaît pas notre histoire, notre peuplement”.
“Alors, ils sont un peu fébriles à notre égard, un peu sceptiques. C’est pour cela que je dis aux Réunionnais qu’il faut changer de cap. Car le langage a changé. Le temps n’est plus à demander un p’tit travail, mais de montrer notre potentiel et de mettre La Réunion en valeur”.
Le sénateur de La Réunion croit que la crise financière mondiale “va redistribuer les cartes et apporter plus de moralité, de responsabilité et de solidarité partagée”.
“Chacun doit jouer son rôle à sa place. Et La Réunion a sa place dans l’Europe, on ne la quémande pas, on la gagne, à la sueur de notre front…”
Mardi 9 Décembre 2008 - 01:54
Jismy Ramoudou
Lu 921 fois




1.Posté par fabienne couapel sauret le 09/12/2008 08:03
Tout à fait d'accord. La Réunion doit changer certaines habitudes et ne plus s'inscrire dans la fatalité de l'assistance. Mais la Métropole et ceux qui nous dirigent doivent respecter les Réunionnais et leurs talents. Le potentiel de la Réunion est énorme, encore faut-il aussi que les élus locaux se battent sur les bons dossiers, sans clientèlisme, et sans copinage.

2.Posté par haltela le 09/12/2008 10:46
Nos représentants et surtout parlementaires devraient plutôt se battre pour faire avancer les dossiers essentiels de la Réunion -toutes tendances confondues - au lieu de se "bouffer la rate " et de faire allégeance au pouvoir ou a l'État UMP qui impose ses diktats comme si les Réunionnais n'étaient que français de dernière zone

Nous avons connu un JPV beaucoup plus virulent il y a quelques années sachant réellement s'engager sur la scène nationale - Aujourd'hui la pensée unique a pris le pas sur toutes les consciences et sur le débat politique en général ; raison pour laquelle il est URGENT DE PASSER A AUTRE CHOSE en remettant sur la scène politique des représentants D'UNE NOUVELLE GENERATION

3.Posté par mastercard le 09/12/2008 11:06
Cela fait 20 ans que, régulièrement, Jean-Paul Virapoullé appelle à un changement de politique. Mais, c'est le même qui, lors d'une arrivée de Jacques Chirac, s'exclamait: il vient avec une valis eplein d'argent. C'est le même qui n'a cessé de demander plus de contrats aidés pour les mairies sous prétexte de soulager le chômage à La Réunion.

4.Posté par FRANCO le 09/12/2008 13:01
M. le Sénateur, la Réunion est-elle ou n'est-elle pas la France ? la Réunion est-elle ou n''est-elle pas l' Europe ? Si vous apportez la réponse OUI, comme je ne peux que le penser, alors pourquoi la Réunion ne bénéficie-t-elle pas d'une authentique continuité territoriale ?

Cette mesure d'aménagement du territoire national doit viser à l'atteinte de 2 objectifs essentiels, d'une part à la compensation de l'éloignement qui ne peut s'effectuer aujourd'hui que par l'avion et ses "prix invraisemblables" et d'autre part à la compensation et au rattrapage du différentiel de niveau de vie existant encore entre la Réunion et la France. Cette mesure d'aménagement ne doit-elle pas aussi concerner l'aménagement du territoire européen auquel appartient la Réunion et y contribuer d'une part à la compensation de l'éloignement , qui ne peut s'effectuer que par l'avion et ses "prix invraisemblables" et d'autre part à la compensation et au rattrapage du différentiel de niveau de vie existant entre la Réunion et l'Europe qui fait de nous une RUP priorité 1. L'Europe ne l'a-t-elle pas prise en compte pour les Espagnols des Canaries (qui accueillent en contre partie des millions de touristes européens) et pour les Portugais des Açores et de Madère ( qui accueillent elles aussi beaucoup de touristes européens). Pourquoi alors n'avoir jamais sollicité l'Europe sur cette question : une authentique et efficace continuité territoriale passsant d'évidence par l'aérien et les prix des billets. L'Europe accepterait-elle qu'il soit intervenu publiquement sur des billets à de prix surévalués qui constitueraient des aides déguisées aux compagnies aériennes ? A cet égard il faut noter aujourd'hui que malgré la volonté politique du Président de la République et du Gouvernement Français clairement énoncée d'assurer la BAISSE légitime et nécessaire des billets, les dirigeants d'Air Austral, le PDG Gérard Ethève et le Président Paul Vergès, refusent farouchement, pour ne pas réduire leurs bénéfices, de participer à cette BAISSE jusqu'aux justes prix qui seuls pourront permettre à la France et à l'Europe de participer pleinement aux financements publics de la continuité territoriale POUR TOUS. C'est à ce combat "pour gagner la place des Réunionnais dans la France et l'Europe" que s'est attelé depuis mars 2003 l'association Coll'Air qui n'a trouvé à ses côtés que de trop rares élus.

N'est-il pas enfin temps que l'ensemble des maires, des conseillers généraux, des conseillers régionaux, des députés, des sénateurs, des députés européens s'engagent sur cette voie, même si pour eux, il faut bien le constater, la continuité territoriale existe depuis toujours puisque les handicaps de l'éloignement et des coûts de sa compensation par l'avion et le différentiel des niveaux de vie sont assumés par l'argent public des contribuables et celui de leurs familles par les miles gratuits.

L'association Coll'Air et le COLLECTIF Réunion-Maurice restent à votre entière disposition M. le Sénateur pour échanger avec vous sur leurs propositions pour une contintuité territoriale conçue POUR, PAR et AVEC tous les Réunionnais et qui seraient soumises à notre Gouvernement dans le cadre d'une véritable démocratie interactive entre le peuple et ses représentants.
Tél.: 06 92 70 95 60 Email : collair@izi.re Site : www.collair.org

5.Posté par Michel Gangaye le 09/12/2008 13:12
Les réunionnais sont exclus aux postes de responsabilité et à beaucoup emplois. Quand un réunionnais à la chance de travailler c'est souvent un emploi précaire ou sous payé. Virtuellement nous avons beaucoup de droits, mais réalité est totalement différente. Il y a un grand fossé entre le droit français et la mentalité métropolitaine.

6.Posté par Titang le 09/12/2008 13:49
Gagner sa place ?

Et pourquoi pas la Corse, la Gironde... ?

Cette girouette de JPV nous confirme que ses potes réacs de l'UMP et LUI-MêME considèrent que La Réunion est un département "français" entièrement à part.

La Réunion devrait surtout virer et renouveler l'ENSEMBLE de ses élus béni-oui-oui et trop obligés ou intéressés !

7.Posté par CREOTAS le 09/12/2008 21:53
Voilà une intervention qui ne présente que peu d'intérêt au plan des arguments: que des déclarations générales et d'intention, aucun argument économique ou social précis et chiffré.

L'intérêt semble être surtout la ligne générale qui s'en dégage et j'y sens ^pour ma part du "sarkozisme" en action: travailler plus ("Le temps n’est plus à demander un p’tit travail"), pour gagner plus ("mais de montrer notre potentiel et de mettre La Réunion en valeur").

De plus, selon JPV, les nouveaux hommes et femmes politiques de métropole ou de Paris ne connaissent plus l'histoire de France et celle de ses colonies (c'est grave), ou ne veulent pas la connaître?

Opportunisme politique d'un ancien élu local qui cherche à retrouver une place sur l'échiquier politique local? Ou crainte exprimée d'un politique toujours en cheville avec les rouages du pouvoir politique parisien qui a bien compris le changement de "cap"....?

A suivre...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales