Blog de Pierrot

JIOI : Tout est parti d'une énorme connerie de Manuel Valls !

Samedi 8 Août 2015 - 10:02

J'espère que vous me pardonnerez mes mots un peu crus ce matin, mais je suis en colère. Et quand je suis en colère, ce qui est très rare, j'ai du mal à me retenir.

Ces 9ème Jeux des Iles de l'océan Indien devaient être ceux de la "solidarité, fraternité et compréhension mutuelle entre les peuples des îles de la zone Sud de l’océan Indien dans l’esprit de l’Olympisme", pour reprendre les termes de la Charte des Jeux. En fait, ils sont devenus les "Jeux débiles", "les Jeux de la Cacophonie" (par allusion à ceux de la Francophonie) ou encore "les Jeux de l'ile", selon les bons jeux de mots des lecteurs de Zinfos.

Ca faisait plusieurs jours que l'on sentait que tout partait à vau-l'eau, mais on pensait que l'équipage hétéroclite tiendrait le coup, et réussirait à se trainer cahin-caha jusqu'à dimanche soir, pour la fermeture. Et qu'il nous appartiendrait alors de vite oublier cette accumulation de couacs, de gaffes, d'incidents diplomatiques, pour nous tourner vers l'avenir, en espérant que nous n'ayons pas assisté aux derniers Jeux des Iles de l'océan Indien à la Réunion.

Et voila que cette nuit tombe l'annonce du retrait de Madagascar (annonce depuis démentie, voir notre article ici), qui vient donner un véritable coup de grâce à ces Jeux nés sous une mauvaise étoile. Rappelez-vous qu'avant même qu'ils ne commencent, Jean-Hugues Ratenon avait interpellé les Réunionnais sur la présence à ces "Jeux de la Fraternité" d'une délégation des iles Maldives, où l'on pratique un islam que ne renieraient pas les djihadistes, et où l'on vient de réintroduire la peine de mort pour les enfants.

La faute à qui, si ces Jeux ont tourné en eau-de-boudin? Pour moi, incontestablement la faute à Manuel Valls. Le 13 juin dernier, lors de sa visite officielle à Mayotte, c'est le Premier ministre français qui avait semé les germes de la zizanie en déclarant que "les athlètes mahorais qui remporteront des épreuves chanteront l’hymne national, en tenue de l’équipe de France et sous le drapeau français".

A partir de cette simple petite phrase, tout ce qui s'est passé ensuite était écrit ! Le défilé de la délégation de Mayotte derrière un drapeau tricolore, en violation de la Charte des Jeux pourtant signée par la France et qui a entrainé le départ des Comoriens, puis la décision du Conseil international des Jeux d'interdire tous les drapeaux et de les remplacer par celui des Jeux, d'où le geste d'une officielle arrachant le drapeau malgache des mains d'une athlète sur le podium, d'où la crispation des autres délégations contre la position française, ce qui a entrainé une montée de la tension avec de multiples incidents tant avec les délégations mauriciennes que malgaches, qui ont abouti à la décision de la présidence malgache cette nuit de se retirer des Jeux...

Le beau château de cartes qui tenait vaille que vaille depuis les premiers Jeux en 1979 s'est alors écroulé.

La seule question qui vaille ce matin est de savoir si l'on va malgré tout pouvoir sauver les Jeux. Une première décision va déjà devoir être prise par le Comité international sur le lieu des prochains Jeux. Les Comores, qui avaient déposé leur demande depuis des mois, ou l'ile Maurice qui est montée au créneau il y a quelques jours après le retrait des Comores de la compétition? Après le départ de Madagascar, Maurice va-t-elle maintenir sa candidature ou va-t-elle faire jouer la solidarité contre la France, d'autant qu'elle a eu elle aussi à se plaindre de l'organisation française?

Et même si un pays était effectivement désigné, quelles garanties avons-nous que les 10ème Jeux des Iles se dérouleront effectivement dans 4 ans?

Pour reprendre mon expression du début, Manuel Valls a foutu un sacré bordel. Les diplomates français dans la zone vont avoir un sacré boulot à effectuer -et quelques dizaines, voire centaines de millions d'euros à distribuer- pour tenter de calmer tout le monde et convaincre tous les pays de revenir dans quatre ans.

Ca ne pourra de toutes façons pas s'effectuer sans une remise à plat de la Charte et la clarification de la place de Mayotte, et accessoirement celle des Maldives dont on se demande ce qu'elle vient faire là.

Et ça, croyez-moi, ça ne va pas être du gâteau !
Pierrot Dupuy
Lu 15102 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

57.Posté par Zachary le 12/08/2015 09:54 (depuis mobile)

Tout était bien manigancé d'avance. Depuis plusieurs mois le gouvernement avait en tête de ridiculiser La Réunion en jouant sur le tableau des JIOI! On s'est fait avoir avec la complicité de nos compatriotes corrompus au sein du comité!

56.Posté par bonnemémoire le 10/08/2015 23:32

"Que Faire"
il n' y a pas de démagogie dans ce qu'analyse M. Dupuy , analyse que je partage également .
oui c'est clairement le Premier Ministre qui est responsable de ce fiasco et son ministre des Sports dont l'incompétence n'a fait qu'amplifier le fiasco .
D'ailleurs après ses discours aussi arrogants qu’inconséquents où est -il passé ?
Dire cela ce n'est pas chercher à ramener des voix au Président de Région sortant .
Ces pratiques gouvernementales sont bien inqualifiables .
C'est hélas constaté que les ministres de l'actuel gouvernement sont en bien des points semblables à ceux choisis par l' ancien Président de la République.
Ils sont incompétents pour beaucoup d'entre-eux , inconséquents et sans idées ni cap , ni dans leur domaine , ni sur les questions générales .
Le seul " changement " c'est l'étiquette dont ils s'auto-attribuent , " socialiste" pour les uns " gaullistes " pour les autres .
L'ancien président de la République aimait à répéter après son passage , comme Ministre de l' Intérieur , sous la Présidence Chirac, " QU IL AVAIT TUE LE JOB".
Hélas il ne croyait pas si bien dire ce n'est pas que le " JOB" ( sic ) de Ministre de l' Intérieur qu'il a tué. C'est toute la fonction gouvernementale qu' il a compromis , c'est toute la politique qu'il a abaissé et la République qu'il a mis à mal .
Son successeur , s'est posé en campagne contre de telles pratiques et s'est fait élire sur cet engagement , pour hélas , une fois élu poursuivre dans les mêmes pratiques.
On peut s'en accommoder et dire que c'est cela la politique aujourd'hui mais on peut aussi ne pas l' accepter .
Ce Ministre des sports dont j'ai oublié le nom , socialiste de son état, est aussi qualifié , et dans son domaine , et comme ministre de la République , que Madame Dati en son temps comme Garde des Sceaux , elle , la gaulliste auto-proclamée.
Pauvre Gaullisme , Pauvre Socialisme, Pauvre République , Pauvre France

55.Posté par Que faire? le 10/08/2015 18:34

Pour une fois, je suis en désaccord total avec Mr Pierrot Dupuy, faire l'état et son représentant responsables sont de la pure démagogie dans le but d'amener le plus de voix à la droite pour les élections Régionales. Cela me fait penser à mini-mini qui du haut de ses talonnettes, passe son temps à dénigrer les socialistes et le gouvernement, sans proposer aucune idée et vision de l'avenir ! C'est dommage, la politique se fait avec des idées et non pas avec des là-dit, là-fait !

54.Posté par jog le 10/08/2015 16:40

Quand on a rien d'intéressant à écrire, on place un gros mot dans le titre, et ça fait stylé.

53.Posté par lisa le 10/08/2015 16:02

oui le gouvernement socialiste a mis le bordel, il y a pas photos, rien à voir avec le département, ni la région.
Les socialistes n' admettent pas les critiques.

52.Posté par bonnemémoire le 10/08/2015 12:02

il y va de Nicolas Valls comme de son faux -vrai jumeau Manuel Sarkozy avec le partage :
-des rodomontades
-de l' addiction aux sondages
-de la transgression comme mode politique
-de la croyance que tout leur est du
- des ficelles de la communication .
Point besoin d' offrir les exemples pour chacun des points tant ils sont nombreux et très présents.
Évidemment que toute cette affaire a pour responsable aujourd’hui' Manuel Valls et hier Nicolas Sarkozy qui a fait de Mayotte , contre l'avis d'un grand nombre de ses amis ,dont Edouard Balladur, un département français.
Est- ce l'époque qui s'accommode de tels "dirigeants" aussi " R E P U B L I C A I N S " l'un que l'autre ?
Républicains un nom que M. Valls doit regretter de ne pas avoir réussi à imposer à ses camarades socialistes quand il estimait que le mot de " socialisme " avait fait son temps.
Mais il lui reste " D E M O C R A T E" cela aurait de la gueule et l' espoir de voir La France devenir un état des États Unis d' Amérique . La boucle serait alors bouclée.
NB
Dans cette énumération j'ai préféré mettre de côté l'itinéraire biographique de l'un comme de l'autre pour éviter de me voir entrainer dans des considérations non maitrisables .

51.Posté par Professionnel du Tourisme le 10/08/2015 08:28

@La vérité
Arrêtez de mélanger l'IRT à toutes les sauces.L'IRT n'a rien à voir avec l'accueil des jeux des Îles.Si vous avez du temps à perdre continuez à chercher la vérité....vous finirez par la trouver un jour!

50.Posté par kersauson de (P.) le 09/08/2015 17:15

on s en COGNE de ces jeux de merde

qd nos meilleurs mutés a paris ne peuvent y participer au nom de quoi ?
qd un moricien n ayant que sa carte ID et pas de passport est interdit !!
qd un francais ne peut chanter son hymne
qd on arrache son drapeau a une malgache si fiere

jeux de merde

49.Posté par KLD le 09/08/2015 12:25

vive , viva, je ne plussoie pas , hi, hi!

48.Posté par Petit électeur le 09/08/2015 11:04

Comment systémiser la déchéance de notre pays !
Le PS, quelle déception ! Rien ne les arrête. Leur incompétence à diriger le pays était pourtant connu de tous. Alors pourquoi ? Pourquoi avoir autorisé cela ? A qui profite le crime ? Quelle erreur d’avoir autorisé que la France puisse devenir à ce point la risée de monde ! Je plains tous les complices qui nous ont conduit dans cette impasse. La France aujourd’hui, paye cher ce “Moi Président !”. Chacune de leurs décisions s’avère être une catastrophe pour le pays. La France est en berne, ses valeurs sont bafouées. La République est chahutée, ses symboles sont martyrisés. Pendant ce temps, c’est la Nation qui se disloque sous nos yeux.
Cette situation a été planifiée par des usurpateurs, pour qui rien n’est trop cher payé, pourvu qu’ils puissent en tirer profits personnels. Honte à eux ! Le Président Mitterrand doit se retourner dans sa tombe. Comment peut-il vous supporter encore, vous qui parlé en son nom. Comment peut-il vous laisser dire encore, que vous êtes ses héritiers, lui qui avait une vraie posture républicaine, lui qui avait un profond respect pour la République et ses symboles...
Les régionales approchant, la campagne pratiquement ouverte, le PS local, avec la complicité du PS national, du premier ministre, sur qui le Président de la République a visiblement perdu la main, font feu de tout bois pour casser ici un modèle qui les dérange. Le modèle du vivre ensemble. Pour eux ce modèle est à combattre. Interpellé, il y a peu, par les médias, sur la réussite de notre modèle Réunionnais, il n’ont pas supporté de voir que l’idéal Républicain est accessible. Comment voulez-vous qu’ils puissent accepter que les Réunionnais soient en mesure de leur montrer la voie dans quelque domaine que se soit ? Il faut casser cela ! Aucune démonstration du possible n’est tolérable à leurs yeux… Des situations pareilles sont nombreuses dans l’histoire de notre pays…
Cette collaboration entre le PS local et national, pour des combines politiques, est a dénoncer. C’est un devoir ! Nous ne pouvons pas laisser piétiner la République et rester de marbre. Nous ne pouvons pas laisser dire au monde que c’est cela la France !
Me revoilà...

47.Posté par ANIN le 09/08/2015 10:36

Il faut que les personnes qui interviennent aient d'abord à l'esprit que :
Mayotte est française pour la France mais pas pour la communauté internationale. La France est condamnée par l'ONU pour avoir fait de Mayotte qui fait partie intégrante de l'archipel des Comores, une entité française. Le litige avec les Comores vient de là ! et il me paraît difficile de faire côtoyer Mayotte et Les Comores dans ces jeux à l'avenir.

46.Posté par Marie Annick le 09/08/2015 09:52

Tout est dit dans cet article, la lumière est faite...

45.Posté par Viva le 09/08/2015 07:05

KLD, ne pourriez vous pas écrire un commentaire constructif qui fera avancer le débat comme les font certains au lieu de vous contenter de lire ceux des autres et juste dire "bravo" " je plussoie" " bonne analyse" " merci untel". Si j'étais le chanteur Renaud, je vous aurais dit que vous avez l'intellect près de la moquette. Tout le monde sait que Wikipédia est pour internet ce qu'est McDo pour la grande cuisine, sauf vous.

44.Posté par KLD le 09/08/2015 01:17

Jaures doit se retourner ds sa tombe avec ces soi disant socialos! encore une fois , bravo Détecteur.

43.Posté par KLD le 09/08/2015 01:14

détecteur .chapeau bas pour une analyse aussi poussée et lucide! merci.

42.Posté par Détecteur.....de fumistes..... le 08/08/2015 23:41

Le @ 10 écrit encore une fois une "Alpestrerie" à caractère coloniale.

En droit international , aucun Etat ne peut décider unilatéralement de la terminaison d'un acte juridique (accord, convention traité, charte etc.). La convention de Vienne régissant tout acte juridique est clair pour qu'il y ait caducité :

"Le changement fondamental de circonstance

Il peut qu’il y ait un nouvel environnement international a qui est radicalement différent de celui existant de celui de la conclusion du traité. Est ce que les états ont l’obligation de continuer d’exécuter le traité alors que les changements modifient le traité ?
Comme le droit international est très conservateur, on va limiter le plus possible l’invocation de cela.

Art 62 : 5 conditions pour réceptionner ce changement fondamental de circonstance.
Caractère objectif:
- La nature du changement : le droit international précise le terme fondamental. C’est celui qui met en péril l’existence d’une des parties ( présent ou proche l’avenir). Que je sache la départementalisation de Mayotte ne mettait aucunement l'existence de la France

- L’objet du changement : le changement doit intervenir par rapport aux circonstances existantes à la conclusion du traité (tel n'est pas le cas. A la conclusion du traité La France s'est bien gardé d'évoquer la départementalisation de Mayotte. Dans l'affirmative, les Comores n'auraient pas signé la Charte). Cet événement va bouleverser l’économie du traité et mettre l’état dans l’impossibilité matérielle de faire ses obligations soit temporairement ou définitivement.

- La conséquence. Compte tenu des circonstances aucun état n’aurait consenti au traité.

Caractère subjectif :

- cela ne pouvait entrer dans les prévisions des parties.

- L’idée que le changement fondamental concerne la base essentielle du consentement.

.......................

Dans cette affaire tout était prévisible. La France ancienne puissance coloniale savait à quoi elle s'engageait en signant la Charte mais comme d'habitude, elle a caché ses ambitions et use aujourd'hui du droit du plus fort. Par contre devant Poutine elle baisse les yeux et plus.Les effets des traités sont limpides "Tout les états doivent agir de bonne foi, exécuter les obligations de bonne foi". Voilà les termes de la convention de Vienne. De plus, les clauses ou comportement coloniaux qui correspond à des pays anciennement colonies sont prohibées.......Il s'avère pourtant que le comportement de la France s'en rapproche.

La France joue un poker menteur avec des cartes biaisées et dès que l'ONU s'en mêle elle brandit la carte du veto.....Cà s'appelle comment? L'abus du plus fort....Bob DENARD ne démentirait pas.....


41.Posté par Stop! le 08/08/2015 23:39

Bien sur c'est toujours la faute de l'état ! un peu facile comme jugement! si le CIO locale n'était pas composé de charlots , le travail aurait mieux fait , le problème c'est qu'on a à faire à des simili fonctionnaires qui n'en branlent pas une !

40.Posté par Achille TALON le 08/08/2015 23:25

@olivier Montfort et @ Boa Bill: c'est clair👍 zot 2 là
Déléguer sans contrôler!? heureusement que sur notre île, nous aimons tout le monde.

39.Posté par david Vincent le 08/08/2015 21:55

Tout le monde sait bien qu'à chaque fois qu'il l'ouvre , le Bouffon de Dagollande sort une connerie .La faute revient donc à ces marionnettes qui ont laissé ce Don Quichotte s'occuper de qui le regarde pas .

38.Posté par KLD le 08/08/2015 21:49

étonnant que le public n'est pas plus manifestée sa désapprobation lors des incidents avec l'athlète malgache ainsi que les autres sportifs ...........

37.Posté par KLD le 08/08/2015 21:43

apparemment le public des jeux s'enfout , il s'amuse, c'est bien. C'est l'essentiel n'est ce pas .

36.Posté par olivier Montfort le 08/08/2015 20:31

Heureusement que je lis tous les posts, sinon j'aurais été accusé de plagia car j'aurais écrit la même chose que Post 31 JORI. C'est très juste et bien à propos, Néanmoins, et là encore l'idée n'est pas de moi, " Si Mayotte est française, pourquoi la faire concourir à ces jeux séparément de notre île ? Mayotte est française, donc même drapeau même équipe, même hymne national.

35.Posté par C''est moi le 08/08/2015 20:08

Pour une fois Noë ne dit pas une connerie et je suis d'accord avec lui.

34.Posté par Boa Bill le 08/08/2015 19:58

"11.Posté par Mojito le 08/08/2015 12:33"

Mojito... MDR... avec ou sans alcool ?

OUI, je dénonce l'incompétence des organisateurs... et je suis moins anonyme que vous sur ce site ! "On" ne "recrute" pas les bénévoles... ils viennent spontanément... en sachant où ils mettent les pieds et quelles peuvent être les conséquences de leurs "actes débiles"... ou alors ils ne viennent pas !

33.Posté par Boa Bill le 08/08/2015 19:51

"18.Posté par zorbec le 08/08/2015 13:25"

Entièrement d'accord avec vous mais pour cela il faudrait, afin que La Réunion ait un rôle à jouer, que nos politiques locaux assument leurs missions, sans toujours se mettre "à couvert" en attendant que l'orage qui les dérange passe.
AUCUN politicien local ne pouvait ignorer le conflit Mayotte/Comores... ou alors cela signifie qu'ils ont trop de mandats - bien rémunérés - et se foutent royalement de tout, sauf de leurs indemnités d'élus...
Vous remarquerez que, à part la girouette de CG... qui veut être la "mannequin" du pire de la politique... personne d'autre ne s'est manifesté alors que l'on a confié la gestion des relations publiques entre états de la zone.... à des amateurs qui ont gaffé... et gravement !

32.Posté par cricri le 08/08/2015 19:50

Pour moi la faute est à Didier ROBERT.
On sait tous que bientôt il y a les régionales et que la coopération interrégionale est de la compétence de la Région. Si on n'est pas capable de gérer une région, qu'on la laisse aux autres plutôt de de propulser des incompétents déni oui oui à des postes de réponsabilité.
Nous avons tous un drapeau, maintenant si les comoriens font faux bon, puis les malgaches, il faut que DR rattrape les dégats qu'il a causé.

31.Posté par JORI le 08/08/2015 19:24

La question est: Mayotte est elle aujourd'hui française ou pas?. Auquel cas pourquoi n'aurait elle pas le droit de défiler derrière un drapeau qui est le sien et celui de la France tout comme le fait la Réunion. De même pour l'hymne national. Si on retire à Mayotte le choix qu'a fait sa population alors pourquoi ne pas le faire pour la Réunion ou tout autre département français, voire tout autre état. S'il y a contradiction avec les instances de l'ONU, alors à cette dernière de faire le nécessaire pour que la volonté d'un peuple soit respectée. Dans le cas contraire, bien des frontières seront à revoir si c'est l'ONU et non les peuples qui s'octroie le droit de les définir. D’ailleurs je n’ai pas vu l’ONU intervenir lorsque la Russie a annexé la Crimée. Quel silence assourdissant !!.

30.Posté par Comarese le 08/08/2015 18:38

M. Pierrot Dupuy, je ne pense qu'il s'agisse d'une énorme connerie de Manuel Valls.

Vous le citez d'ailleurs fort à propos: « les athlètes mahorais qui remporteront des épreuves chanteront l’hymne national, en tenue de l’équipe de France et sous le drapeau français ». Le 13 juin 2015, il y a à peine deux mois !

Suivez mon regard: les Jeux des Îles. "Allez-y gentils Mahorais, ne vous gênez surtout pas!" aurait-il pu ajouter. La volonté est manifeste. La volonté de provoquer au minimum un incident diplomatique avec les Comores et plus si affinités... L'affaire des retards dans la délivrance des visas pour les Comoriens et les Malgaches n'étant qu'une préparation d'artillerie bien ajustée. La diplomatie sait faire, c'est son job. Le reste, le détail et l'ampleur de la catastrophe n'étant que bénéfices supplémentaires. Il suffisait de quelques dingues (il y en a), de quelques carpettes (il y en a aussi) et d'une cohorte d'imbéciles (là ça ne manque jamais). Ainsi donc Manuel Valls et la France de l'océan Indien sont comblés. Quant à la Réunion, Manuel Valls ne doit pouvoir s'empêcher de penser « La Réunion, combien de divisions ? ».

Dans des circonstances pareilles, on doit louer le calme et le flegme des Mauriciens, Malgaches, Seychellois et Maldiviens. On doit louer aussi la sagesse de beaucoup de Réunionnais qui, grâce à leurs contributions sur les réseaux, ont honoré leur pays, La Réunion.

Restera cette image terrible de Marthe Ralisinirina, calme athlète malgache à qui on arracha son drapeau national. Ce jour-là, c'est à nous tous qu'on arracha ce drapeau. Et si des larmes ont coulé sur ses joues et celles de ses compatriotes, elles ont coulé aussi sur les joues des Réunionnais. Aujourd'hui nous tous Marthe Ralisinirina.

29.Posté par LA VERITE le 08/08/2015 18:17

Mr Dupuy renseignez vous , le probleme de chartre ne date pas d' aujourd 'hui , pourquoi mediatiser se probleme ici à la réunion

28.Posté par LA VERITE le 08/08/2015 17:52

@ Et ça, croyez-moi, ça ne va pas être du gâteau ! pour IRT et la région reunion , au lieu de jouer au monopoly à la région , il fallait acceuillir comme il se doit les athlètes .
La chartre même les autorités politique ne respectent pas : il suffit de voir la présidente du conseil départemental au JUDO , domoun couillon la pu

27.Posté par Comarese le 08/08/2015 17:42

4.Post.

Surtout pas là. Les Îles Éparses sont malgaches et occupées illégalement par la France (décidément, on ne se refait pas !). En plus les mouettes y sont féroces; je plaisante.

C'est aux Îles Éparses que la Marine française gagnent actuellement ses plus belles batailles navales en arraisonnant les bateaux de pêche malgaches et en rejetant à la mer le poisson pêché. Vive la France.

26.Posté par Lion le 08/08/2015 16:20

Ah, quand le gouvernement francais nous tient, rien ne va plus !

25.Posté par Marie le 08/08/2015 15:44

On le sait tous, il n'y a pas de fumée sans feu. Feu Lumière ou Feu Enfer.

24.Posté par KLD le 08/08/2015 15:43

un plaisir que de lire Détecteur , impressionnant de lucidité!

23.Posté par Détecteur.....de fumistes..... le 08/08/2015 14:48

La faute à qui, si ces Jeux ont tourné en eau-de-boudin? Pour moi, incontestablement la faute à Manuel Valls. Le 13 juin dernier, lors de sa visite officielle à Mayotte, c'est le Premier ministre français qui avait semé les germes de la zizanie en déclarant que "les athlètes mahorais qui remporteront des épreuves chanteront l’hymne national, en tenue de l’équipe de France et sous le drapeau français". ..................
.....................

Que risque t-il? Rien. Pour moins que cela un petit fonctionnaire qui n'aurait oublié de climatiser à fond la voiture d'un préfet avnt de le prendre en charge, se retrouve sanctionné, pour crime de lèse énarque....

Les politiciens peuvent faire ce qu'ils veulent en France sans jamais rendre compte: regardez SARKOZY et le bordel qu'il a mis en Libye et dans toute l'afrique du Nord. Il palpe une retraite sans rendre compte.....Un fonctionnaire on le met à la porte et pas de retraite fonx.....

22.Posté par bob le 08/08/2015 14:30

Au fait Pierrot, Les 50 comoriens qui sont dans la nature à la Réunion, on n'en parle plus? vont -ils profiter du système français, soins , alloc , ect... pourtant la préfecture a des noms des visas octroyés et une police qui doit contrôler les clandestins sur notre ile.Sinon politiquement on doit peut être fermer les yeux comme les judokas malgaches qui sont fait insulté et caillassé au Chaudron ,on en parle plus. Put......vivement 2017.

21.Posté par nsnf le 08/08/2015 14:02 (depuis mobile)

@poste 1,je ne vois pas ce que vient faire le cross dans tous ça ? ???

20.Posté par austrodoudou le 08/08/2015 14:01

Je ne sais pas si les mahorais voulaient vraiment être français en 1974 mais ce qui est sûr et certain c'est que les femmes mahoraises, elles, ne voulaient pas faire partie de la république ISLAMIQUE des Commores avec tout ce que cela sous tend. De plus historiquement les mahorais ont toujours refusés d'être dirigés par les commores. Quant aux résolutions de l'ONU quelle blague!!!!!!! Combien sont réellement appliquées??????????

19.Posté par GIRONDIN le 08/08/2015 13:52 (depuis mobile)

2Patou
6Nassib Dindon
12Mwa la pa di
13Pamphlétaire

D''accord avec Vous.
+."les athlètes mahorais qui remporteront des épreuves chanteront l’hymne national,en tenue de l’équipe de France et sous le drapeau français"
Ils étaient prévenus!

18.Posté par zorbec le 08/08/2015 13:25

@ Boa Bill
" l’ indianocéanie est à construire pour le bien de toutes le populations de toutes les îles de l'Océan Indien" : l'indiaocéanie est un vieux serpent de mer, presqu'une utopie.Pour construire quelque chose de solide, dans la région, il faudrait, à l'image du couple franco-allemand pour l'Union européenne (et on voit bien toutes ses difficultés aujourd'hui), un "couple" aussi solide et solidaire dans la zone sur lequel les autres pays viendraient se greffer. Or, une telle conjecture n'existe pas à l'heure actuelle. Non seulement les niveaux de développement sont trop dissemblables, mais il existe aussi des barrières douanières, des barrières au niveau des normes (La Réunion est aux "normes" françaises et européennes, quid des autres pays ?), des barrières fiscales, des barrières institutionnelles... Même les deux "îles soeurs" (Maurice-Réunion n'ont jamais pu trouver un point d'équilibre commun. Les seuls deux pays qui seraient peut-être à même de forger un leadership régional - avec un niveau ou un potentiel de développement à peu près équivalent - seraient l'Ile Maurice et Madagascar.

17.Posté par kreole le 08/08/2015 13:23 (depuis mobile)

Que chacun assum valls n est pas coupable.au comores la point tele point journaliste?qd valls la dit ca pouqwe zot la pa reagit.vivemen dimanche et le 28 aout comm ca chacun son kaz .

16.Posté par jemma le 08/08/2015 13:16

Il faut, absolument éclaircir la situation de la France dans cette zone! Et que l'on vienne pas nous dire que politique et sports sont deux choses non miscibles! Ce sont bien des décideurs politiques qui dressent le budget de ces jeux ! La France est bien la seule responsable de cette situation qui découle de son choix colonialiste et impérialiste de faire de Mayotte un département français en la "distrayant" des Comores avec toutes les conséquences entrainées dont certaines ne sont pas prêtes d'être solutionnées!

15.Posté par phil le 08/08/2015 13:09

c'est les jeux des îles ce n'est pas une guerre entre politique toutes les îles de l’océan indien devrait participer sous ses propres couleurs en toutes fraternités et que les journalistes se concentre sur leur métier et qu'ils arrêtent de faire du buzz sinon qu'ils se présente aux élections pour faire de la politique

14.Posté par Choupette le 08/08/2015 13:08

C'est la faute à Sarko ... .

13.Posté par Pamphlétaire le 08/08/2015 12:59

Un beau transfert de responsabilités sur l'Etat.... C'est cynique, audacieux, brutal, effronté, immoral, impudent, insolent, monstrueux, choquant et d'un manque total de civisme pour la compréhension aux enfants, aux adolescents. Peut être que le premier ministre a payé des "personnes, des participants, des participantes" pour arracher le drapeau des mains d'un vainqueur sur les places d'honneur du podium ou pour que surviennent les anomalies, les irrégularités, les incompréhensions, de ces JIOI. Et je ne suis pas "rose".
Savez-vous au moins ce qu'est la théorie de la baïonnette intelligente? Non, alors allez vérifier, consulter, examiner, contrôler par vous-même cette théorie et de cette manière vous ne serez pas induit en erreur et vous aurez appris quelque chose.

12.Posté par Mwa la pa di le 08/08/2015 12:56

Pierrot, ta colère t'aveugle ! Emmauel Valls est pour rien, mais plutôt ceux qui n'ont pas posé le problème de la charte avant les jeux, nous avions quelques années pour cela. Donc c'est à nous réunionnais de nous poser la question : qu'avons nous fait ? De quel droit peux tu sous entendre que les Mahorais ne seraient pas Français ? L'attitude des Mahorais était légitime car entre les derniers jeux et leur départementalisation, la donne a forcement changée. Pierrot, en tant que journaliste, toi et les autres férus de sport du JR ou Quotidien, que n'avez vous posé le problème de la charte ? Donc je maintiens : tous faux chez tous ceux qui sont concernés de près et de loin.....

11.Posté par Mojito le 08/08/2015 12:33

J'aime tous les blaireaux qui "dénonce "l’incompétence des organisateurs, anonymement derrière leurs ordi....500 bénévoles recrutés, fallait venir prendre les places les gros malins.
Trop facile de critiquer, surtout quand on a pour seule source d'info, 3 lignes de communiqués et aucune enquete de terrain...

10.Posté par Caton2 le 08/08/2015 12:25

L'erreur, c'est d'avoir encore une fois baissé sa culotte devant les exigences comoriennes. La charte des îles a été signée en 2007 mais depuis, Mayotte est devenue département français (en 2011) ce qui rendait caduque la clause restrictive concernant le drapeau. L'erreur, s'il y en a une, a été de ne pas mettre la charte à jour.
Je m'étonne que personne n'a fait remarquer que l'affaire des visas qui a d'emblé instauré un mauvais climat, est liée à celle des comoriens restés à la Réunion et dont on peut supposer qu'ils y sont venu pour devenir citoyens français, ce qui ne manque pas de piment!
Si les comoriens ont tant insisté pour faire venir ces futurs clandestins, c'est qu'il y avait de la grosse monnaie à la clef!
Personne non plus n'a rappelé que la nationalité française, refusée à Mayotte, est celle de nombreux comoriens, et non des moindres, puisque la presque totalité de la classe politique comorienne a la double nationalité. Il y a 250 000 comoriens qui sont également français!
Les comoriens crachent sur la France dans l'Océan Indien, , et l'adorent en métropole! Cherchez l'erreur.

9.Posté par Boa Bill le 08/08/2015 12:25

Facile de tirer à vue sur un ministre, surtout le premier d'entre-eux, surtout quand on est du bord opposé !

Il faut savoir raison garder et ne jamais écrire sous l'influence de la colère !

Il s'agissait bien des Jeux des Iles de l'Océan Indien. A ce titre, toutes les iles concernées auraient du être invitées.... et cela n'a jamais été le cas. Première immixtion du politique et première erreur... et Manuel Valls, que je n'apprécie pas, n'a rien à voir dans cette affaire.

Le problème, on peut dire aussi le conflit, Mayotte/Comores dépasse de très loin le simple enjeu sportif... et ce n'est pas une "charte" qui règlera le problème !.... pas plus que des jeux !

Parmi ces Iles, il y a des pays indépendants qui méritaient le respect de tout le monde, bénévole ou pas !

Au moment où l’ indianocéanie est à construire pour le bien de toutes le populations de toutes les îles de l'Océan Indien, il devient impératif que La Réunion tire les leçons de cet échec, que les responsables actuels qui ont organisés ces jeux soient tous, sans exception "déposés" de leurs fonctions et autres missions.

Si on veut sauver ces jeux et il me semble que c'est primordial de les sauver, de les réhabiliter, La Réunion doit faire profil bas et le Préfet avoir un rôle plus important car on ne joue pas avec la sensibilité des pays indépendants qui sont nos partenaires et qui ont été insultés par l'amateurisme des organisateurs.

8.Posté par noe le 08/08/2015 12:11

Pour une fois , le 1er Ministre a raison !
Mayotte jusqu'à preuve du contraire est "français" ...point barre !

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter