Courrier des lecteurs

JIOI 2015: LA COI entre domination et corruption.


Il est aujourd'hui indispensable de rappeler les faits survenus à l’île de La Réunion concernant la délégation comorienne.

Mayotte ayant défilé avec les couleurs tricolores en violant la charte et le règlement intérieur des Jeux des Iles de l'Océan qui stipule, je cite:

Article 10 :

Le C.I.J se compose au maximum d'une délégation par île participante. De trois représentants ayant droit de parole. Chaque délégation dispose d'une seule voix en la personne du Président de son CNO ou de son représentant.
Les rajouts suivants sont apportés : (résolution lors de la réunion du CIJ des 21-22-Avril 2006)

1- ADHÉSION DE MAYOTTE
La demande d'adhésion de Mayotte en tant que membre du CIJ est acceptée à l'unanimité, par
résolution spéciale,
Cette adhésion de Mayotte est soumise au respect des conditions suivantes :
- Mayotte participe aux réunions de toutes les instances du CIJ sans droit de vote et avec voix consultative
- En toute occasion et cérémonie nécessitant l'utilisation d'un drapeau, elle utilisera celui des Jeux et n'arborera aucun symbole de l'Etat Français (hymne et drapeau)
Ce mode d'adhésion au CIJ, par résolution spéciale, ne saurait constituer un précédent pour toute autre demande.

Hier dimanche 02 Août 2015, une réunions de crise s'est tenue à La Réunion, une réunion qui a regroupé les ministres des sports des pays de l'Océan Indien, une réunion qui s'est tenue sans le Ministre de la Jeunesse et des Sports Comoriens.

Une résolution a été prise par l'ensemble des pays participants à cette réunion, à part Mayotte et La Réunion, soit Maurice, Madagascar, Maldives, et Seychelles:

EN CAS DE MÉDAILLE DES ATHLÈTES MAORAIS, L'HYMNE NATIONALE FRANÇAISE NE DOIT PAS ETRE DIFFUSEE (En respect à l'article 10 alinéa 1 de la Charte de Jeux de l'OI), EN FOI DE QUOI LES PAYS CONCERNÉS BOYCOTTERONT LES JEUX DE L'OI 2015.

Dans ce cas il est primordial de se poser la question suivante: Les Pays de la COI sont ils dominés ou corrompus par la France, cette nation reconnue comme celle des "Droits de l'Homme" ?

Dans l'autre camp le Gouvernement comorien à officialisé le retrait des jeux de la délégation comorienne. A l'heure actuelle, l'Ambassadeur des Comores à Paris a été rappelé et l'ambassadeur de France aux Comores a été convoqué par le MIREX.

Mais d'ores et déjà, nous savons que la COI n'est plus, la solidarité regroupant les pays de la région est aujourd'hui ébranlée après que certains n'ont pas voulu honorer leurs engagements.

Ayant comme objectif global de "participer à la protection des populations et des biens des Etats membres de la COI face aux catastrophes naturelles ; réduire la vulnérabilité des biens exposés et construire des sociétés résilientes. Contribuer à sauvegarder le développement économique des Etats membres".

Aujourd'hui la solidarité attendue entre les pays de la Région OI est ébranlée et il ne m'étonnerait pas que dans les prochains jours les Comores quittent cette Commission dominée par la France.

Aujourd'hui Mayotte a une chance de médaille en javelot, la population comorienne attend de voir si l'hymne nationale français sera joué ou non et voir encore et surtout la réaction des autres pays souverains de la COI, si ils vont respecter que la charte soit encore bafouée.

En attendant la réaction des autres pays membres de la COI nous accueillerons la délégation comorienne comme des héros, arrivée attendue ce mardi dans la soirée.

Cordialement,

Akram Said Mohamed
Lundi 3 Août 2015 - 10:28
Akram Said Mohamed
Lu 1540 fois




1.Posté par JANUS le 03/08/2015 15:40

Un courrier intéressant et bien documenté ...

Le vrai problème n'est pas de savoir si MAYOTTE est une terre française ou pas ... Elle l'est ... Jusqu'à preuve du contraire.

A ce titre, les athlètes venant de MAYOTTE ont droit aux mêmes égards que ceux qui viennent de La REUNION ... Au même drapeau et au même hymne national ... Il n'y a pas à discuter là-dessus ...

Le vrai problème c'est d'avoir signé une Charte (je parle de l'Etat français) qui discrimine les athlètes venant de MAYOTTE, comme s'ils n'étaient pas français ... C'est cela qui est honteux.

Notre ministre des sports a beau pérorer dans les médias, l'Etat français est doublement fautif dans cette affaire ... Tout d'abord en signant cette Charte honteuse ... Et ensuite en ne la respectant pas.

2.Posté par sansfrontiere le 03/08/2015 15:44

Nous, réunionnais appartenons, à un certain nombre « d’ensembles » qui sont aussi, constitutifs de notre identité :, la stricte application de la Charte des Jeux, un document signé par les Comores... et la France. aurait pu éviter aujourd'hui ce clash dommageable pour notre appartenance à l'INDIANOCEANITE où sont nos racines et une partie de notre culture
je cite les fondamentaux pour l'Ile de la Réunion http://aid97400.lautre.net/IMG/pdf/LES_FONDAMENTAUX_POUR_L_ILE_DE_LA_LA_REUNION.pdf
" Dans cette petite île isolée, le métissage biologique et culturel s’est pratiqué dès les origines, d’une façon générale malgré les lois et souvent contre les lois. Ce métissage se poursuit et se développe encore de nos jours."
Nos appartenances française et européenne, indianocéanienne et mondiale : Nous appartenons, à un certain nombre « d’ensembles » qui sont aussi, constitutifs de notre identité :

3.Posté par sansfrontiere le 03/08/2015 16:04

Janus, il faut savoir que d'aprés la résolution 3385 de l'ONU la France est une puissance coloniale occupant illégalement Mayotte Cette résolution demande à la France de « se retirer immédiatement de l’île comorienne de Mayotte » pour « respecter sa souveraineté » et elle invite tous les Etats membres de l’ONU à apporter « individuellement et collectivement une aide efficace à l’Etat comorien et à coopérer avec lui dans tous les domaines pour lui permettre de défendre et sauvegarder son indépendance, l’intégrité de son territoire et sa souveraineté nationale ».



Donc, la France doit revenir à la légalité et rendre ce qui ne lui appartient pas. Or, loin de respecter le droit, la France a inscrit en violation du droit INTERNATIONAL dans la durée, par la départementalisation. Ces législations internes, et qui ne tiendront pas devant l’ordre public international.
Les jeux de l'OI ce sont les jeux des iles et ces îles reconnaissent le droit international et non l'annexion de Mayotte par la France en tout illégalité internationale . On ne "rendra jamais Mayotte" Mayotte est français ,pour les français et maintenant a été reconnue comme RUP. Cette annexion batarde pose problème et si exclusion il devait y avoir ce serait celle de la Réunion et Mayotte qui ont pour participer, signé, une charte qu'ils n'ont pas été corrects, c'est clair. Nous avons eu aussi beaucoup de mal à entrer à la COI, ce qui est vital pour notre développement. Quid d'un rejet des pays membres qui vont considerer que la France s'octroie des droits qui humilient les autres pays???Nous avons besoin loin de l'Europe de nos voisins. Ils sont notre histoire , nos racines

4.Posté par Comarese le 03/08/2015 17:10

Par delà le COJI, c'est toute la Réunion qui s'est rendue infâme aux yeux des autres nations. Pourtant, même si une vague de racisme anti-comorien sans précédent déferle actuellement dans les médias, les Réunionnais ne doivent pas être tenus pour responsables de cette ignominie diplomatique de la France.
La Réunion qui ne tient aucun rôle diplomatique dans la zone (c'est le moins qu'on puisse dire) va devenir la risée du monde. Elle avait là l'occasion de montrer son savoir-faire, son hospitalité... Elle expose au yeux du monde, son inorganisation, son absence de respect des textes signés par elle, sa connivence dans le complot ourdi contre les Comores par l’État français, son racisme sidérant et son absence de solidarité avec les athlètes comoriens. On pourrait espérer une réaction saine des politiques, des associations, des intellectuels et de la population. Attendons.

Les Jeux sont morts et la COI est morte. La Réunion redevient ou reste le non-pays de la zone. La France qui veut sans doute faire des économies ne pouvaient mieux s'y prendre, en humiliant les Comores, puis Madagascar, Maurice, les Seychelles et les Maldives pris au piège d'un complot qu'ils ne soupçonnaient pas. Quant à la Réunion, qu'importe t-elle à l’État français?

5.Posté par JANUS le 03/08/2015 17:29

Je ne conteste pas la position de l’ONU … Je la nuance avec quelques remarques ...

Dans la résolution 3385 de l’ONU que vous citez, il n’est nullement question de l’occupation illégale de MAYOTTE par la FRANCE. Cette résolution se contente de reconnaître les COMORES comme membre de l’ONU …
Cette formulation « d’occupation illégale » ne viendra que longtemps après, suite à une différence d’appréciation entre les deux états (COMORES et FRANCE).

Vous avez explicité la position politique des COMORES …

Celle de la FRANCE est toute aussi simple et valable … Le sort des quatre îles ne pouvait être identique, dans la mesure où MAYOTTE est française depuis 1841 (achat de l’île par la FRANCE) … Alors que les trois autres îles étaient sous simple « protectorat » français depuis 1886 …

Pour la France, le référendum du 22 décembre 1974 est à mettre en application île par île, afin de respecter l’article 53 de sa Constitution de 1958.
Cet article précise que « Nulle cession, nul échange, nulle adjonction de territoire n'est valable sans le consentement des populations intéressées ». La consultation mahoraise était négative, à l'inverse des autres îles, Mayotte sera maintenue dans le statu quo ante. Mayotte étant française depuis 1841, elle pouvait être maintenue française.

À noter que ce litige « territorial » n'a jamais fait l'objet d'une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU (qui serait contraignante, les résolutions de l'Assemblée Générale (sur lesquelles s’appuient les COMORES) n'étant que facultatives, tant en raison du véto français que de la pratique de cet organe de systématiquement tenir compte des référendums lorsqu'ils sont démocratiques.

Les choses ne sont donc pas aussi simples que cela …

Deux points de vue gouvernementaux s’affrontent … Et aujourd’hui MAYOTTE est un Département français, que vous le vouliez ou pas … Ce n’est pas une résolution « facultative » de l’ONU qui changera cet état de fait …


6.Posté par Kniar le 03/08/2015 17:37

Ouais rend' la Réunion aussi. ça y appartient à Mada. Vau mié être un chien libre maigre qu'un chien gras attaché ?

7.Posté par KLD le 03/08/2015 19:53

cela relève de la condescendance et arrogance française , il ya une charte , c'est du bidon , cette charte ???????????????????? 400 ans de colonisation , des guerres coloniales , et toujours le meme esprit condscendant ! nothing news , nothing change ! cette charte , on n'en tient pas compte ..........et après on va donner des leçons de droit !

8.Posté par Mwa la pa di le 03/08/2015 21:53

Bien sur vous vous asseyez sur le droit des peuples de disposer d'eux mêmes. De quel droit voulez vous empêcher un peuple, de choisir son appartenance à une nation fut elle française ? La liberté chez vous est incomprise. Vous voulez développer une autre forme d'esclavage en voulant faire des Mahorais vos esclaves ? Ils ont librement choisi d'être français, je les accueille comme des Français.

9.Posté par KLD le 03/08/2015 22:58

post 8 , là n'est pas la question , on parle ici du respect de la charte qui ne peut etre ignoré. Et ce que vous avancez n'a pas de sens , lors de la décolonisation , il y avait le respect des entités territoriales , et à ma connaissance le peuple mahorais et le meme que le peuple comorien , mais là n'est pas la question .

10.Posté par " VIEUX CREOLE " le 03/08/2015 22:59

IL Y A , DANS DIFFÉRENTS COMMENTAIRES , CERTAINES VÉRITÉS MAIS AUSSI DES OMISSIONS ...
1 ) LA R.F.I.C.( République Fédérale Islamiste des Comores ) n'a jamais accepté , ni reconnu " la Départementalisation de Mayotte" qui faisait partie du temps de la colonie du grand "Archipel des Comores"...Pour différentes raisons (trop longues à expliquer ) les Mahorais ont toujours REFUSÉ de faire partie de la R.F.I.C. et choisi de rester dans la République française ( vœu désavoué par des pays de l'O.U.A mais aussi "officieusement , par des Îles du " C.O.I". !) ...Les Mahorais ont ensuite, démocratiquement ,choisi en, 2009, de devenir " Département français"! Ce choix a été "ACTÉ" en 2011 et? Nicolas Sarkozy a dit sa" satisfaction d'apporter à la France un autre Département" ! La France pouvait -elle refuser ou dénoncer le vote des Mahorais ( 57% de OUI ,2% de non et des abstentions pour le reste) ?? Légalement et démocratiquement NON , en vertu du "droit des peuples à l'autodétermination" ( droit des peules à disposer eux-mêmes de leur sort!-) si souvent réclamée par des Démocrates de courants différents ! CE DROIT A ÉTÉ RESPECTÉ ! Il n'empêche que cette situation crée une ambiguïté au niveau de L'O.N.U ( quelques pays appuyant la position de la R.FI.C)!!!. Des concitoyens pensent que le "statut de collectivité" territoriale française " qu'elle a eu pendant un certain temps" lui aurait peut être mieux convenu à cause des problème de laïcité , de polygamie ,d'état-civil et de cadastre ...Une consultation ultérieure comme pour la Nlle Calédonie était envisageable ... MAIS ,PERSONNE NE PEUT DÉCIDER A LA PLACE DES MAHORAIS !!!

11.Posté par michel le 04/08/2015 12:08

Au lieu de se tirer dans les pattes , les iles de l'océan indien devraient monter un projet sportif réunissant les meilleurs athlètes de chaque île et voir plus grand : les JO , les " grands " . Pour le moment ce n'est que textes , avocats et toutes autres choses qui nous éloignent un peu plus des terrains . Rendez vous dans 4 ans à Moroni et vive le sport !

12.Posté par BOULGOUM.... le 04/08/2015 12:35

Le monsieur qui a vendu Mayotte à la France n'avait pas qualité à le faire . Ce vendeur c'est le nommé Andriantsoly, une espèce de roi sakalave malgache, venu à rescousse des mahorais d'origine malgaches sakalaves embêtés par les mahrais et les razzias comoriennes, mais répondant également à la demande d'aide du sultan mahorais de l'époque en guerre avec les sultans des autres îles comoriennes( période dite des sultans batailleurs). Le nommé Andriantsoly en a profité pour faire main basse sur Mayotte puis après voyant que les anglais soutenait le pouvoir central malgache, il a appelé au secours les français qui ont profité pour acheter l'île contre leur protection. On ne peut donc vendre un bien volé.....

13.Posté par BOULGOUM.... le 04/08/2015 12:45

8.Posté par Mwa la pa di le 03/08/2015 21:53 | Alerter
Bien sur vous vous asseyez sur le droit des peuples de disposer d'eux mêmes.
.................................
Après la seconde guerre mondiale, LA FRANCE, prétendument Etat de droit, a bien foulé à ses pieds le droit des peuples colonisés par elle, de disposer d'eux-mêmes, en refusant de leur donner l'indépendance promise après que les peuples de ces colonies se soient battus pour libérer la France du joug allemand. La France a renié la parole donnée de rendre à ses colonies leur liberté. D'où les guerres coloniales inutiles (indochine, Algérie etc....). C'est avec leur sang que ces peuples ont conquis leur indépendance alors que les anglais eux avaient compris qu'il fallait dégager.

La France a été colonialiste et mauvaise perdante: elle a appelé au secours pour être libéré de la colonisation allemande, mais après se reniant elle a maintenu la colonisation française dans les pays de ceux qui sont morts pour sa liberté......Combien d'algériens qui ont combattu aux côtés de la France en Indochine, se sont retournés contre la France une fois rentrés en Algérie, car constatant qu'ils étaient toujours considérés comme moins que rien par rapport aux colons français?

La France elle considère ses anciennes colonies comme chasse gardée et se comporte encore comme puissance coloniale: la preuve aux Comores avec Bob DENARD. Dès qu'un président comorien a osé dire non, on lui envoie des mercenaires.....

14.Posté par Goyavier le 04/08/2015 19:34

@13- +1. Vous avez mille fois raison de dire ça, de dire les faits, la réalité, l'histoire, sans chercher à culpabiliser personne. Tout ça doit juste nous rendre humble face à l'histoire de notre pays LA FRANCE qui a souvent été un exemple mais qui a commis aussi les pires des atrocités.

Arrêtons de trop enjoliver ou de nier l'histoire.

15.Posté par SAINDOU le 07/08/2015 17:47

les lois sont faites par l'Hommes pour l'Hommes et sont abrogées par l'Hommes et pour l'Hommes. La désobéissance civique est reconnue comme étant une règle de droit. Donc les mahorais n'ont fait que violé une charte qui a bafoué leur droit. C'est cette désobéissance qui a du monde une terre de liberté. Les mahorais ne se reconnaisse pas faisant partie d'un même peuple que les comores. Les mahorais sont un des gens pacifique respectueux de la liberté de chacun. Mais jamais on fera le dos rond face à la question comorienne et s'il le faut
Mayotte combattra j'usqu'au dernier des mahorais c'est ainsi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >