Santé

"J’ai perdu tous mes cheveux à cause de la négligence d’un médecin !"

Nous sommes nombreux à faire une confiance aveugle à notre médecin traitant. Lorsqu’il nous prescrit un traitement, nous ne doutons pas de la compétence du professionnel de santé… Cindy, une jeune adolescente ayant un peu de surpoids, est loin d’imaginer que son traitement contre l’asthme est responsable de sa chute de cheveux...


"J’ai perdu tous mes cheveux à cause de la négligence d’un médecin !"
Cindy n’a que 3 ans quand elle commence à avoir des problèmes respiratoires. Le jour où sa mère l’emmène chez le médecin, ce dernier lui explique qu’elle est une enfant angoissée qui manifeste son mal-être à travers des crises d’asthme et d’allergie. 
Lorsqu’une famille traverse des moments difficiles, ce sont souvent les enfants qui sont les premières victimes. Ils ont tendance à absorber le stress des parents, comme une éponge. "J’avais 3 ans quand mon père s’est retrouvé au chômage. A cet âge, je ne faisais évidemment pas le rapprochement entre mes problèmes de respiration et le désespoir de mon père", nous dit Cindy.
Caroline est mère de cinq enfants. Les trois premiers sont déjà adultes. Les deux plus jeunes, Christian  et Cindy sont encore à sa charge. Lorsque son mari Philippe est licencié, les choses se compliquent. Le pilier de la famille a fléchi. Il était plombier dans une petite entreprise, et son employeur décide de le licencier sans motif réel. Cet homme n’avait jamais connu le chômage. Cette situation marque le début de sa déchéance.
Philippe est loin de se douter que sa chute allait perturber la santé de sa fille. Jusqu’à l’âge de 8 ans, Cindy a pris de la ventoline pour lutter contre son asthme.
Vers l’âge de 10 ans, le médecin commence à lui prescrire de la cortisone. Ce traitement semble efficace, surtout contre les bronchites.
 Jusqu’à l’âge de 20 ans, la jeune fille continue à prendre le traitement, sans se poser de question. "Un médecin, ça fait de longues études, il sait ce qu’il fait". Pas toujours…
Lors d’une banale conversation, Cindy apprend par une amie que la cortisone peut-être mauvaise pour la santé sur le long terme. Cindy, qui a toujours eu confiance en la médecine est sceptique, mais elle décide quand même d’aller voir un autre docteur que son médecin traitant... "C’était la première fois que je voyais un autre médecin... Pour moi, ils se valent tous. C’est surtout que je n’avais jamais pensé qu’un docteur, qu’on présente souvent comme quelqu’un d’important, puisse mettre en danger ma santé, vu que c’est lui qui doit me guérir !"
La jeune fille décide effectivement de voir un autre professionnel. "Je venais de tomber enceinte, et c’était pour moi une bonne occasion de consulter quelqu’un d’autre".
Lorsqu’il voit la future jeune mère, et qu’il apprend qu’elle suit un traitement à la cortisone depuis plusieurs années, le médecin s’interroge. "Il m’a demandé si je respectais bien un régime sans sel. J’ai été surprise par la question, et je lui dis que je mangeais normalement".
Cindy apprend ce jour là, que lorsque qu’elle doit prendre de la cortisone pendant plus de quatre jours d’affilée, le régime sans sel est de rigueur. La cortisone est un anti-inflammatoire puissant utilisé dans des traitements antiallergiques. C’est un médicament très efficace, mais pas sans risque. Un mauvais dosage peu compliqué l’état de santé. "Lorsque mes bronches s’infectaient, la Ventoline ne suffisait plus. Le docteur me donnait de la cortisone, et parfois le traitement durait une semaine".
L’absorption de la cortisone comporte des risques qui ne sont pas négligeables. Il existe une susceptibilité individuelle. Si certaines personnes supportent des doses fortes, d'autres vont avoir des effets secondaires même à des doses faibles. Les principaux inconvénients sont une fragilité capillaire, le gonflement du visage et la fonte de certains muscles. Certains malades risque même une hypertension artérielle. A long terme, il a un risque de fragilité osseuse (ostéoporose). Le médecin de famille aurait dû signaler ces risques. "Quand j’ai pris un peu de recul, cela m’a mise dans une colère noire ! Surtout pour mon bébé!"
Les inconvénients de la cortisone ne surviennent généralement pas au début du traitement, mais seulement après quelques semaines, mois, voire années d'utilisation.
Cindy tombe des nues quand le généraliste rajoute que ses kilos en trop sont dûs au traitement : "Ce deuxième docteur m’a expliqué que mon traitement provoquait des gonflements".
Mais Cindy n’est pas au bout de ses surprises : "A un moment donné, tous mes cheveux sont tombés. Je pensais que c’était lié à un choc affectif ! Mon père venait de mourir, et ma mère décidait d’aller vivre à Paris, loin de moi".
Le médecin lui révèle que la chute de cheveux est aussi un effet secondaire de la prise de cortisone...
Conclusion: en cas de traitement "lourd", n'hésitez pas à consulter deux médecins, même si la Sécu vous incite à ne pas le faire! Quitte à le payer de votre poche.
Votre santé peut en dépendre.
Jeudi 27 Novembre 2008 - 08:17
Karine Maillot
Lu 12599 fois




1.Posté par Marion Sautron le 27/11/2008 13:39
C'est quand même honteux cette histoire! Les médecins doivent quand même prévenir leurs patients sur les effets de leur traitement! Ex: en prennant de la cortison, éviter le sel au risque que de gonfler comme un ballon, mais certaine ne le disent pas non plus et plus d'une personne s'est laisser avoir!

2.Posté par Trouillomètre au maximum le 27/11/2008 13:47
Des noms, des noms !!!
Pour qu'on y aille pas !!!

3.Posté par isabeau hubert le 07/12/2008 15:58
je suis derifiee par le de faire sa a un patient,je pense que le docteur n'a pas une bonne experience

4.Posté par berra le 22/08/2009 19:52
Idem, suite à la prise d'un traitement de fond pour l'asthme, je me suis mise à perdre mes cheveux et pas une simple chute de cheveux saisonnière! J'ai constaté ces effets secondaires pas de suite mais quelques mois après.

5.Posté par Sofiza21 le 05/10/2009 22:57
Eh les drôles!
Jamais vous lisez les notices ds les boites de médicaments ? Toutes précisent les effets secondaires, les précautions à prendre, les interactions éventuelles avec d'autres médicaments etc etc.
ALors prenez vous un peu en charge bon sang!!!
Ceci dit, c'est vrai que certains généralistes peuvent faire des dégats ds des domaines ou le patient n'a guère de possibilité de vérifier leur travail.
J'en connais un qui n'a pas été fichu de détecter une super infection de prothèse malgré un taux de CRP supérieur à 180, alors qu'il ne devrait jms dépasser 5....!
Résultat, ablation de la prothèse, nettoyage minutieux avec transfusion totale, 1 mois d'hopital, antibiotique sous perfusion pdt 3 semaines, puis oral pdt 3 mois - retour domicile ds lit médicalisé, déplacements à cloche pied avec déambulateur jusq réimplantation prothèse avec ttes les complications, les douleurs et les appréhensions que ça implique.
Ouf! heureusement qu'il y a de bons, que dis-je d'exceptionnels, spécialistes des maladies infectieuses pour essayer de rattraper les c...neries des généralistes et de sauver les patients!!
Imaginez aussi le désarroi et le sentiment d'échec du jeune et brillant chiurgien orthopédiste qui avait planté cette prothèse et a dû la retirer 5 ans plus tard dans des conditions extrêmes de stress et de crainte de récidive de l'infection...
On n'est pas sortis de l'auberge..

6.Posté par Julie le 22/12/2010 10:47
Est-ce que tes cheveux ont repoussés ? Si oui, combien de temps après ? J'ai pris de la cortisone pendant 4 mois aussi, et je perds mes cheveux comme ça se peut pas...

7.Posté par yulus le 06/02/2014 09:53 (depuis mobile)
Oui .moi aussi j ai eu la perte fes cheveux à cause de la prise de ventoline,quelque mois/annéés plus tar..mais comment y remedier surtout quand on est toujours asthmatique??? Aidez moi svp!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales