Société

Intrusions dans une résidence de Moulin Joli: Une habitante raconte "vivre dans la terreur"


Intrusions dans une résidence de Moulin Joli: Une habitante raconte "vivre dans la terreur"
Intrusions à répétition, vols, dégradations, tirs… Une Possessionnaise installée dans un appartement de la résidence Nirvala, située dans le quartier Moulin Joli, raconte "vivre dans la terreur"

Alors que ces désagréments existent depuis plusieurs mois, une nouvelle intrusion l'a poussée à réagir. Il y a quelques jours, des malfrats sont entrés, "ont démonté des motos au sous-sol et percé un bac d'essence d'une voiture", explique-t-elle d'abord, avant d'affirmer que ceux-ci sont allés bien plus loin que de simples dégradations."Ils sont venus frapper à coup de pieds et de poings sur la porte d'un propriétaire de véhicule, sous prétexte que ce dernier cherchait à savoir qui avait dégradé son bien".

"Ils ont tiré sur un chien"
 
"Il n’était pas là, par contre sa femme et son bébé étaient présents, elle a contacté la gendarmerie qui ne s’est pas déplacée", explique-t-elle, indignée. Une indignation d'autant plus grande que selon elle, ces personnes étaient armées. "Ils ont fini par rebrousser chemin et en sortant, ils ont tiré sur un chien".
 
Contacté, le responsable du syndic confirme ces intrusions régulières au sein de la résidence. Alors que les équipements permettant de sécuriser l’entrée ont été fracturés, la copropriété va mettre en place de nouveaux dispositifs de sécurité "d’ici deux ou trois semaines", dans le cadre de "travaux d’urgence". Le tout pour un coût de 2000 euros. La fermeture par des boucles magnétiques ainsi qu’un renforcement du moteur extérieur du portail sont notamment prévus.
 
Mais plus généralement, au-delà de la situation de la résidence, c’est l’insécurité régnant dans Moulin Joli qui inquiète cette résidente, qui reproche à la mairie et aux forces de l'ordre un manque d'action. Pour elle, le quartier est même devenu "invivable"

Intrusions dans une résidence de Moulin Joli: Une habitante raconte "vivre dans la terreur"
Jeudi 2 Juin 2016 - 16:26
Lu 3228 fois




1.Posté par Eno2016 le 02/06/2016 16:43
Il faut créer des milices composées de "gros bras" bien musclés et entraînés au karaté pour remettre de l'ordre ... comme à Mayotte ces derniers jours !
On doit montrer sa force face aux voyous qui se croient tout permis !

2.Posté par rene le 02/06/2016 19:15
apel MADAME le maire pour qui zot la voter!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par Thierry le 02/06/2016 19:33
Si des partis extrémistes -pour n'en nommer aucun- arrivent au pouvoir, nous saurons d'où vient la cause. Il est préférable d'investir pour aller sur la Lune que de s'occuper du plancher des vaches, plutôt des moutons, puisqu'on nous prend pour des moutons et que nous sommes tondus comme des moutons à payer toujours plus d'impôts finançant les cocktails, les p'tits fours avec boissons à bulles et caviar des nos "Zébus" comme dit Titi.

C'est pourtant une belle résidence, c'est pourtant sur une belle île. Cependant, la pourriture fait sa loi en groupe car seul, ces trouillards ne pèsent pas lourds. Ce phénomène n'est pas prêt de s'arrêter.

4.Posté par Oui le 03/06/2016 06:32
Appelle Miranville, peut être va réponde entre deux cocktails à Paris!

5.Posté par ccmoin le 03/06/2016 11:40
A poste 2 et 4,quelle rapport avec Miranville?

6.Posté par sortez de la france le 03/06/2016 12:34
c'est le metier qui rentre, nou le kapab...enmerde domone oui

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales