Intrusion de militants de Greenpeace dans une centrale: Quatre à six mois de prison requis



Intrusion de militants de Greenpeace dans une centrale: Quatre à six mois de prison requis
 
Ce vendredi 20 janvier marque l'ouverture, devant le Tribunal correctionnel de Troyes, du procès des neuf militants de Greenpeace (organisation non gouvernementale de protection de l'environnement présente dans plus de 40 pays à travers le monde), qui avaient fait intrusion le lundi 5 décembre 2011, vers 6 heures du matin, dans les centrales nucléaires françaises de Nogent-sur-Seine, située à 95 kilomètres au Sud-Est de Paris, et celle de Cruas en Ardèche.

Les activistes de l'organisation écologique, six femmes et trois hommes âgés de 22 à 60 ans, sont poursuivis pour "violation de locaux professionnels et dégradation et destruction de biens d'utilité publique en réunion". Les neuf intrus sont arrivés peu avant le début de l'audience prévu à 9 heures, accueillis par des "merci" et "bravo" scandés par des dizaines de militants Greenpeace qui clamaient: "la citoyenneté n'est pas un crime".

Les anti-nucléaires encourent une peine de cinq ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende. Peine bien plus lourde que les condamnations normalement prévues pour une intrusion sur un site nucléaire, à savoir six mois d'emprisonnement et 7.500 euros d'amende, selon leur avocat Me Alexandre Faro.

Claude Guéanta reconnu des "défaillances"

Cette irruption a été perpétrée dans le but de "faire passer le message que le nucléaire sûr n'existe pas", explique-t-il. Les activistes de l'organisation écologique voulaient pointer les failles de sécurité des centrales nucléaires françaises.

Devant le tribunal, Sofia Majnoni, porte-parole de Greenpeace, a réclamé la "clémence", soulignant qu'"il y a eu reconnaissance d'un dysfonctionnement de la part du gouvernement, puisque François Fillon a demandé en décembre un audit sur la sécurité des centrales". En effet, un mois après les faits, le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, avait reconnu des "défaillances" et profité d'une visite à la centrale nucléaire de Chinon pour annoncer un renforcement des mesures de sécurité dans ces installations.

Le procureur de Troyes, Alex Perrin, a requis quatre à six mois de prison avec sursis à l'encontre des neuf militants de Greenpeace. Le procureur a aussi demandé une peine d'amende comprise entre 1.000 à 1.500 euros pour chacun des prévenus.

Vendredi 20 Janvier 2012 - 15:57
Notez

Lu 857 fois, cliquez sur une des icônes ci-dessous pour partager cet article avec votre communauté



1.Posté par noe2012 le 20/01/2012 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mettez encore , pas assez ...la peine est trop faible ...
Les centrales nucléaires doivent être respectées et mieux protégées et pourquoi pas avec des tirs sans sommation sur les intrus !

"Quand la vie ne tient qu'à un fil, c'est fou le prix du fil." (D.Pennac)

2.Posté par bravo greenpeace le 20/01/2012 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils méritent la légion d'honneur pour avoir réalisé un audit réel de la nullité de la sécurité de ces centrales. Au moins, il y a encore des français qui ont du cran, chapeau!


3.Posté par Eon 2102 le 20/01/2012 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"On a toujours besoin de petits pois chez soi" Eon 2102

4.Posté par fiuman le 21/01/2012 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi du sursis, ce sont des terroristes alors au trou et vite :

5.Posté par ZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz le 21/01/2012 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo les militants, ils démontrent au grand jour le risque important des centrales & pour cela on les punit. Chirac a fait exploser une bombe nucléaire et n'a rien alors qu'on m'explique la justice là dedans ??????????? Bravo et poursuivez on a besoin de gens comme vous !

Nouveau commentaire :
Twitter

Recevoir le journal de Zinfos

Zinfos locales

Actu Ile de La Réunion

L'IRD défend son programme CHARC

1 Commentaire - 24/04/2014

Y a-t-il une "fixette" faite sur Didier Robert et les Seychelles?

18 Commentaires - 24/04/2014

Test du FX1 : Un stylo original pour dessiner en 3D

1 Commentaire - 24/04/2014

L'impact de la culture porno sur les jeunes Français : Complexe du petit pénis et épilation intégrale

5 Commentaires - 24/04/2014

Saint-Louis : Jessica, arnaqueuse pitoyable, en prend pour 18 mois

1 Commentaire - 24/04/2014

Manuel Valls annonce une "mesure forte" à l'attention des petites retraites

2 Commentaires - 24/04/2014

Rohff mis en examen pour violences volontaires en réunion avec préméditation

4 Commentaires - 24/04/2014

Vanessa Miranville ouvre le bureau du maire à la population

15 Commentaires - 24/04/2014

Ukraine : Cinq insurgés tués dans des violences à Slaviansk

1 Commentaire - 24/04/2014

La CCIR organise une "journée de la réconciliation" entre les banques et les entreprises

8 Commentaires - 24/04/2014