Société

Intoxication au Miel Vert : Pour un apiculteur, "l'Etat est également fautif"


Image d'illustration
Image d'illustration
L'apiculteur ayant vendu du miel en gaufre intoxiqué a du souci à se faire... En effet, une plainte sera déposée à son encontre suite à l'intoxication de sept personnes ayant consommé son miel.

Dans une interview accordée au Quotidien, un autre apiculteur, Eric Metas, met en cause, non pas l'apiculteur incriminé, mais l'Etat, qui "n'a pas joué son rôle". Il reproche aux autorités de ne pas avoir mené des études sur la toxine du bois de rempart, responsable de ses intoxications à la chaîne.

Une des familles va porter plainte contre l'apiculteur

Pour rappel, six personnes avaient déjà été intoxiquées par la même toxine en 2008. "L'association de développement à l'apiculture (ADA) souhaitait lancer un projet d'études mais faute de financement de la part de l'Etat, il n'a pu être validé", dénonce Eric Metas.

S'il reconnaît que le miel de foret ne représente que "10% de la production", il faudrait selon lui, "se donner les moyens pour éviter ces problèmes sanitaires".

Par ailleurs, sur les sept personnes intoxiquées mardi, trois l'ont été grièvement et ont été admises en réanimation. Deux d'entre elles ont quitté l'hôpital avant-hier soir et la dernière hier, en journée. Les gaufres de miel contenant la fameuse toxine ont été envoyées dans un laboratoire de Marseille, les premiers résultats arriveront dans 10 jours.
Jeudi 17 Janvier 2013 - 10:33
S.I
Lu 1405 fois




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 17/01/2013 10:07

2.Posté par atuona le 17/01/2013 10:41
L'Etat, toujours l'Etat et les regroupement de producteurs censés faire la police chez eux, sans parler du rôle de la Chambre d'Agriculture. Que les gens se prennent en charge au plan local avant d'incriminer l'Etat comme au bon vieux temps.

3.Posté par Ladi Lafé le 17/01/2013 11:12
hé! le plus gros apiculteur de la Réunion intoxique plusieurs personnes à 2 reprises, on accuse l'état, hum!!!
on se serre bien les coude dans la profession, le consommateur il est là pour donner son argent, sa santé, on s'en fout

4.Posté par JEAN PIERRE FOURNIL le 17/01/2013 14:59
Cette affaire aura démontré qu'il faut faire encore plus attention surtout quand la santé du consommateur est en jeu. L'apiculteur devait quand même savoir que ses abeilles avaient butiné du bois de rempart compte tenu de la localisation de ses ruches sachant qu'une abeille ne parcourt pas plus de 3Km..
J'apprends qu'en 2008, il y avait eu aussi un cas similaire. La leçon n'a donc pas été retenue.


5.Posté par marylene et daniel le 17/01/2013 15:47
une abeille peut parcourir 3 kms????
le bois de rempart est toxique????

mais c'est incroyable ca

6.Posté par La guepe le 20/01/2013 11:57
il faut mettre des panneau pour que les abeilles n'aillent pas butiner les mauvaises fleurs !!! Il faut en pleurer tellement la bêtise est grande. Si l'Etat, sans prendre sa défense, doit faire une loi pour toutes les personnes qui ne pensent qu'à l'argent ce sera difficile.

7.Posté par ALEXANDRA le 21/01/2013 06:26
Je reviens sur les produits utilisés pour chasser le "chik" la mouche bleue ;;; de chez nos grands industriels!!! De type " Cruiser" tous les néonicotinoîdes sont nocifs aussi bien pour les abeilles que pour l'homme.
Et pour information, il faut surveiller l'imidaclopride pour les endives, les laitues, les radis...
On nous cache la vérité et tant pis si on est malade pourvu que ça rapporte des sous !!!

8.Posté par Camille le 12/07/2013 20:27
C'est pas de chance. Tout le monde se renvoie la balle mais au final c'est ce qu'on appelle un accident non ?

Est ce que l'apiculteur pouvait vraiment surveiller ses abeilles pour savoir où elles butinaient et leur demander un rapport tous les jours ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales