Santé

Intervention de l'armée dans l'épidémie de dengue aux Antilles

Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer et Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, ont annoncé la mobilisation de l'armée pour enrayer l'épidémie de dengue qui sévit actuellement aux Antilles.


Intervention de l'armée dans l'épidémie de dengue aux Antilles







Selon les dernières statistiques de l'Institut de veille sanitaire (inVS) et de la cellule inter-régionale d'épidémiologie Antilles-Guyanne, plus de 4.000 nouveaux cas de dengue ont été enregistrés en Guadeloupe la première semaine d'août et 3.400 nouveaux cas en Martinique la même semaine.

Face à cette épidémie, où 33.000 cas en Guadeloupe et 25.600 cas en Martinique ont été dénombrés, les ministres de la Santé et de lOutre-mer ont décidé de mobiliser les militaires du service militaire adapté (SMA).

Les équipes du SMA vont intervenir dès ce lundi aux côtés des équipes de lutte anti-vectorielle, "ce dispositif va permettre d'intensifier considérablement les opérations de démoustication et de destruction des gites larvaires" indiquent les deux ministres.

Ce nouveau dispositif de lutte va être associé avec la diffusion de messages de prévention à la télévision dans les prochaines semaines. Roselyne Bachelot a saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et attribué des financements complémentaires aux agences régionales de santé pour intensifier la sensibilisation auprès de la population et les mesures de lutte anti-vectorielle.

La dengue classique provoque de forte fièvre,des maux de tête et des douleurs articulaires. La forme la plus grave de la maladie est la dengue hémorragique. Ces départements connaissent régulièrement des épidémies de dengue, mais depuis 2005 cette maladie connait une recrudescence inhabituelle dans la zone Antilles.

Depuis le début de l'épidémie, il y a eu quatre décès en Guadeloupe, dont deux directement liés à la dengue et 12 en Martinique, dont sept directement liés, a précisé le ministère.
Lundi 23 Août 2010 - 16:13
Julien Delarue
Lu 1485 fois




1.Posté par vipère le 23/08/2010 23:40
le RSMA existe t il pour se substituer aux baisses d'effectifs dans la fonction publique?

2.Posté par La Pulmoll Verte le 24/08/2010 09:40
40 hommes tu parles d'une mobilisation...

3.Posté par fiuman le 24/08/2010 11:40
Il n'y a pas assez de chômeurs pour réaliser cette opération aux Antilles! Et si chacun nettoyait son jardin, son balcon ou son cimetière il n'y aurait certainement pas d'épidémie! Plus facile certainement de manifester que de vider ses pots!

4.Posté par deguisement le 28/08/2010 16:24
Madame Bachelot est-elle accompagnée de son fils, grand spécialiste des affaires de santé puisque diplômé d'une école d'art parisienne mais néanmoins promu grâce à maman à un poste à responsablités dans un organisme dépendant du ministère de la santé et pour lequel il n'a bien sûr aucune compétence. Pendant ce temps, les diplômés aux qualifications correspondantes et adéquates pointent naturellement à Pôle Emploi. Ainsi va la vie en sarkozie dévoyée et profiteuse.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales