Social

Intersyndicale : "Seule la mobilisation fera reculer le gouvernement"

L'intersyndicale a convié la presse cet après-midi dans le cadre de la préparation de la journée de grève et d'action du 23 septembre pour la défense des retraites. Le mot d'ordre est simple : "Tous dans la rue !"


Derniers ajustements, dernier appel fort à la mobilisation pour ce jeudi. L'intersyndicale a, une nouvelle fois, réuni la presse ce début d'après-midi pour rappeler l'importance de la manifestation prévue ce 23 septembre.

"La rue peut faire reculer un gouvernement", a rappelé l'intersyndicale composée de la CFTC, CGTR, CGC, FO, UIRCFDT, UNSA, FSU, Solidaires et UNEF-UNL faisant notamment référence à l'époque du CPE. Ce consensus syndical pour la défense des retraites devrait permettre de mobiliser la population, c'est en tout cas ce qu'espèrent les représentants locaux qui se sont donnés comme objectif de faire marcher 15.000 personnes dans les rues de l'île.

"J'aimerais désormais bien entendre nos sénateurs sur la question"

Chaque représentant syndical a rappelé en quoi cette réforme est mauvaise, l'occasion pour Jean-Pierre Rivière, représentant de la CFDT, de soulever la question du positionnement de nos parlementaires : "Trois ont voté contre et ont accepté de rencontrer les organisations syndicales. Les deux autres parlementaires, de la majorité, ont voté pour ce projet et ont refusé de nous voir. Qu'est-ce qui a motivé leur vote? Que souhaitent-ils pour la Réunion? J'aimerais désormais bien entendre nos sénateurs sur la question", a-t-il déclaré.

Pour l'intersyndicale, la mobilisation dans la rue est la seule façon de contrer le projet de société du gouvernement "qui va encore aggraver les inégalités", a souligné Ivan Hoarau de la CGTR rappelant que "le gouvernement connaît le point de vue des organisations syndicales, il n'y a donc pas d'autres choix que de manifester".

Deux rendez-vous sont fixés. Comme à l'accoutumée, un point de rendez-vous est prévu dans le Sud à 9 heures, rue Luc Lorion, un autre dans le Nord à la même heure, en face du petit marché.
Lundi 20 Septembre 2010 - 16:57
Melanie Roddier
Lu 1466 fois




1.Posté par fiuman le 20/09/2010 17:35
Les grévistes ont-ils dit à leur enfants que ce sont eux qui paieront les pots cassés.
Actuellement on emprunte 10 milliards d'euros chaque année pour payer les retraites.

2.Posté par noe974 le 20/09/2010 18:02
Le nouveau calcul , les nouveaux réformes sont nécessaires à la retraite par répartition .
Pour éviter de faire baisser les retraites , il faut augmenter l'âge de départ à 62 et pourquoi pas à 65 ans (pour ceux et celles qui ont commencé à bosser plus tard) .

Il n'y a pas d'autres solutions .

3.Posté par oXo le 20/09/2010 18:12
Et le cac 40 financé pour plus de la moitié par les fonds de pension us
Cherchez l'erreur..................
Toujours les memes pour payer et toujours les memes pour te dire ce qu'il ne faut pas faire et qui ne font rien !!!
Perso, j'y serai et mes marmailles aussi
Y en a marre que le fait du roi est devenue loi

4.Posté par Paul JUNOT le 20/09/2010 21:47
Ce ne sont pas les grévistes qui cassent les pots, ce sont tous ceux là qui restent assis chez eux laissant le gouvernement faire ce qu'il veut. Heureusement que nos ainés étaient plus courageux pour nous laisser en héritage quelques avancées sociales mais qui risquent de disparaitre rapidement si nous restons assis chez nous, ou encores si on se contente d'approuver le gouvernement en se cachant sous un pseudo.
Contrairement à ce que nous pouvons lire ici et là il y a d'autre moyens pour équilibrer les caisses de retraites. Quand nous savons que les grandes entreprises et autres rentiers du capital détournement régulièrement entre 15 et 20 milliards tous les ans au titre de l'évasion fiscale dans des paradis fiscaux, voilà ce qui plombent notre économie. Les emprunts( 10 milliards) pour financer n'est qu'un mecanisme palliatif pour faire diversion sur un probléme qui ne se serait pas posé si les mecanismes d'évasion fiscale n'existait pas. Essayons de regarder les causes premières du problemes et ne pas se laisser abuser par les effets secondaires resultats des faits generateurs premiers.
C'est par le discernement et l'analyse économique précise de la situation qu'on se fait une idée de la réalité et pas en se contentant d'écouter la propagande du gouvernement qui une fois de plus tire sur la classe moyenne en laissant les rentiers du capital s'enrichir en dormant.....

5.Posté par noe974 le 21/09/2010 07:13
Cette bataille sera-t-elle suivie ?
Je n'ai pas cette idée , les gens sont fatigués de grêver pour la "peau patate" . Et puis ça ne sert à rien .
Il faut réformer le système : des agriculteurs qui bossent durement ne gagnent que 320€ par mois de retraite à 60 ans et ils ne crient pas dans la rue . Seuls quelques nantis hurlent "à l'assassin" !!!

6.Posté par lol le 21/09/2010 07:57
Mr paul JUNOT à part faire du syndicalisme, qu'est que vous connaissez au travail, avez vous déjà bossé dans votre vie. Celà s'adresse également à vos confrères et consoeurs (Ivan HOAREAU, MARGUERITE, etc...)

7.Posté par Bayoune le 21/09/2010 16:21
Touletan zot va voulwar anminn domoune pou manifesté san poze lo véritab problinm de la kolonizasiyon, zot i poura touzour bross zot Q à tère ou dann rakèk, zot va solman amize la galeri. Zot lé a 10000 km de zot mère patri, bann la laba lé kelke 60 milion, zot na okin pouvwar de désiziyon, puiske noute dékolonizasiyon laté konfiské par zot bann kamarade Verzès é konsor. Zot i fé pitiyé, zot lé konm mandian. La France vous donnera ce qu'elle veut, tous les députés sont d'accord avec le projet Sarkozy - Woetz- Fillon, au contraire ils sont heureux que le projet passe, ainsi, ils n'auront pas à le faire, s'ils reviennent en 2012 comme ils le souhaitent.Je répète, il n'y en a pas un député de gauche qui ont osé demandé le retrait pure et simple du projet. Ils acquiescent, ils font le clown pour tromper et divertir les travailleurs;Les socialistes seraient pour le maintien de l'âge de départ à la retraite, Mais en augmentant le nombre de mensualité, un auditeur demandait à G. Anette, en direct sur une radio comment il entendait faire rentrer 5 trimestres dans une année, il a zapé la question, pour divaguer dans le mensonge. Cela est valable également pour le parti de gauche le NPA, ou les démocrates du PCF - qui disposent des députés. Ils font tous l'union sacré pour couillonner les travailleurs.

8.Posté par Paul JUNOT le 21/09/2010 20:49
UN courageux LOL affirme sous couvert de l'anonymat que les syndicalistes n'ont jamais travaillé. Mais qu'attendez vous vous Monsieur LOL (ou madame) pour venir faire le travail à notre place? A c'est vrai j'oublie que votre peur vous empêche de montrer votre visage, c'est ce qui vous permet de calomnier en toute impunité. C'est avec les travaileurs comme vous que se developpe une région.
A M; Bayoune qui affirme de son coté "ils font tous l'union sacré pour couillonner les travailleurs" alors BAYOUNE qu'attendez vous pour chasser tous ces couillonneurs et faire ce que vous préconisez? C'est plus facile d'être anonyme derriere son ordinateur, que de s'exposer tous les matins sur le terrain pour des combats sans fin.
D'autant plus qu'à vous écouter cela devrait être facile pour vous chef de file de tous les travailleurs de chasser quelques couillonneurs n'est ce pas? Qu'attendez vous pour entrainer avec vous tous les travailleurs et enfin décoloniser puisque vous semblez posseder la recette miracle en décolonisant? Ayez le courage de mettre en route votre programme.....et on en reparlera ensuite si vous voulez bien enlever votre voile...

9.Posté par Paul JUNOT le 21/09/2010 22:02
Il me semble important de dire que nous bénéficions d'un site d'information de qualité
il me semble important de dire que les équipes de Zinfos974 font du travail de qualité
Il me semble important de dire que ce site apporte un éclairage différent sur l'actualité
tout cela peut être utile pour poser de nouveaux débats élaborer des nouveaux projets
Echanger sur une nouvelle vision de la société, imaginer des solutions aux problémes posés
faire passer des idées novatrices......
Heureusement qu'il y a un peu de cela
Mais il reste encore trop nombreux ceux qui utilisent ce site pour calomnier.
Peut être que demain cela changera et enfin on pourra commencer à avancer....

10.Posté par hugues lecairn le 22/09/2010 00:34
Paul JUNOT fait partie de ces gens qui causent beaucoup, produisent peu et ne comprennent pas que les avantages sociaux sont des fruits d'un arbre qu'on appelle l'économie. Si l'arbre n'est pas bien, il ne donne plus ou moins de fruits. Paul JUNOT fait tout pour tuer l'arbre tout en voulant cueillir un maximum de fruits. Il n'a pas compris qu'un arbre malade, c'est le cas de notre pays, ne peut pas donner de fruits, cad de préserver les fameux avantages acquis.
Hélas, je ne crois pas que nos syndicalistes puissent changer leur vision erronée du monde. C'est pour cela que la France est condamnée au déclin. Celui-ci est trés perceptible quand on rentre au pays aprés avoir visité d'autres contrées comme la Chine ou d'autres. Merci Paul JUNOT pour l'avenir de nos enfants ! Heureusement que les miens ont déjà compris et iront voir ailleurs pour ne pas avoir à payer la dette des irresponsables générations antérieures.......

11.Posté par lol le 22/09/2010 07:59
Je boss dans une collectivité, et je sais de quoi je parle Mr JUNOT. Des syndicalistes qui sont à demi poste ne pointe jamais leur nez pour travailler, en échange ils ne ne sont pas emmerder et n'emmerde pas la collectivité. Et puis syndicaliste ici à la Réunion c'est un tremplin pour pouvoir ensuite entrée en politique ( LEPINAY - ZETTOR , etc...) et Ivan HOAREAU qui pensait que l'alliance allait le prendre pour les régionales et chiches, il s'est fait avoir. Expliquer moi Mr les Syndicalistes comment celà ce fait que seulement 2 francais sur 10 sont syndiqués?

12.Posté par Bayoune le 22/09/2010 17:07
Mr Junot, mi profère porte mon burka-yjab, sa i permète amwin sere la main d'un kouilloner des travyèr, et l'apprécier comme il se doit. Le conflit de l'ARAST pour lequel vous vous êtes mobilisé la aporte kwa mi domande aou. Oulé biyin zantiye, mé a voulwar a tout se confondre encore une fois dans le système colonial ne résout pas le problème. Wi zot i zou le mandiant. Mi rokoné azot syndikalis in pti lintélézanss o desu de la mwayinn, zuste pou kouyone une masse de travailleurs abruti par le sytème que vous cautionnez Monsieur. Nouna la sanss, zordi la poliss lé zantiye, i tape pi dan la tète konm di in sanson D. Waro. Zot i rann pa zot konte ke le pouvwar i yagarde azot d'un œil amusé qui remet pas en cause la politique qui tue tout ce qui veut vivre. Lé normal osi, dan zot logique zot i suive les manequin de Paris qui appellent les travailleurs à soutenir le 29 septembre une manifestation de la CES, cette appendice de l'Union européenne rejetée par les français. Mi répète, tous les syndicats actuellement accompagnent le projet Sarkozy - Fillon- Woetz, sauf la CGT- Force ouvrière et Sud solidaire qui demande le retrait du projet de loi. Alain Minc, proche conseiller se Sarkozy salu les responsable syndicaux qui refusent d'appeler au retrait du projet de loi du gouvernement, et il ajoute " je pense qu'on est dans une chorégraphie où chacun jour son rôle avec beaucoup de responsabilité parce que les syndicats sont en France admirablement responsables" ... " On ne dira jamais assez le rôle qu'ils ont eu pendant le pire de la crise, et donc je pense que cette chorégraphie ne débouchera pas sur un affrontement insupportable" félicitant au passage la direction du P.S de tenir " des propos beaucoup pls raisonnables depuis quelque temps. Voila ce que déclarait Bernard Thibaud lors d'un débat tenu lors de la fête du journal L'Humanité : " Je suis contre le mot d'ordre de retrait, car il signifie que l'on se contente du staut-quo. Je n'ai jamais dit qu'on devait s'arrêter au soir du 23 septembre. Il y aura notamment une puissante manifestation le 29 septembre à l'appel de la CES ( Confédération européenne des syndicats devant le parlement européen contre l'ensemble des plan d'austérité de l'U.E. Et ici, voyez vous Mr Junot, la CGTR va suivre le mot d'ordre de la CGT française, comme si les problèmes à la Réunion se conjuguait dans le même temps... Le PCF par Alain Bocquet demande un " vote pour un retrait, non pas du projet de loi... mais un retrait de l'ordre du jour de ce projet de loi sur les retraites". Il essuiera bien entendu un refus poli, du président de l'Assemblée Nationale " Mr Bocquet, selon la Constitution, l'ordre du jour de la session extra-ordinaire est fixé par un décret présidentiel. En conséquence, il ne peut être donné suite à votre demande . Mi arète la, mi sar sité , koman tous les députés droite et gauche confondus participe à cette sinistre comédie.

13.Posté par lol le 22/09/2010 20:44
Alors Junot ou réponde pu lé trop fort po ou. A peut être ou lé en train de travaille dans oute collectivité. Petite rmarque : Mr ARMAND, ses enfants té ca va l'école à l'école privée Rosaly Javouhey à St Paul (école privée) et l'or des jours de grèves li té viens et li té dépose ses enfants et pendants ce temps li té appel les professeurs des écoles publics à faire grèves , alors trouvez l'erreur


14.Posté par Paul JUNOT le 22/09/2010 21:00
Ce sont ces critiques stériles qui rendent malades notre société. En effet si certains syndicalistes ne font pas leur travail, qu'atendez vous pour les remplacer en faisant le travail qui n'a pas été fait. La population vous sera certainement reconnaissante pour votre travail et du coup les syndicalistes auteurs de tous les maux de la société seront chassés de leur tremplin.
Libre à vous M Hugues Lecairn de laisser le rentiers adeptes du capitalisme néoliberal de ramasser tous les fruits de votre travail. Pour ma part j'ai une autre vision reposant sur le partage des richesses produites. Parce qu'il y a bien des richesses produites dans ce pays mais elles ne vont pas toujours là où elles devraient aller.
L'argent est à l'économie ce que le sang est au corps humain, il faut que cela circule pour irriguer toutes les cellules, sinon c'est le corps entier qui finit par mourrir et c'est bien votre raisonnement qui finit par faire mourrir l'arbre parce que vous entretenez une culpabilité malsaine nourrit par l'idéologie dominante, dont votre manque de discernement n'a pas réussit à dépasser.
LOL combien de français sont adhérents du PS ou de l 'UMP???
Si certains syndicalistes s'orientent vers la politique , qui donne un mandat à ces politiques? Il s'agit bien d'une election au suffrage universel, alors si selon vous cela n'est pas bon qu'attendez vous pour vous engager pour faire échec à ce genre de stratégie??
Engagez vous serieusement et ensuite nous pourrons vraiement parler de ce que vous avez fait.
Pour ma part ce que j'ai fait s'adresse à ceux qui m'ont fait confiance et qui continuent de le faire en toute liberté de conscience. Ne faisant pas partie de ceux qui étalent leurs etats de service je vous laisse mener votre propre enquête vous vous ferez ainsi votre propre idée. Bien à vous
Bien à vous

15.Posté par lol le 23/09/2010 09:08
Mr JUNOT,

Nbre d'adhérents :
PS = 201 600
UMP = 253 600
PC = 110 000
NPA = 9 180
MODEM = 62 000
FN = 75 000

Le taux de syndicalisations :
Allemagne = 29%
Belgique = 65%
Grande Bretagne = 29ù
Suède = 83%
et la PAUVRE FRANCE = 7.5% soit à peu près 1.9 millions sur une population active de 15 800 000/ et de 2 610 000 chomeurs
L'Etat verse aux syndicats du public près d'1 milliard d'euro par an.

Analyse de Nicolas Lecaussin,directeur du développement de l’ IREF (Institut de recherches économiques et sociales) :

“D’après la Cour des Comptes, le nombre de fonctionnaires (y compris ceux de l’Etat) ne cesse d’augmenter. Cependant ils ne sont pas 5 millions mais plutôt 7.

Le gouvernement ne cesse de le répéter : le nombre de fonctionnaires baisse car un seul fonctionnaire sur deux – ou sur trois – partant à la retraite est remplacé. Les paroles ne correspondent pas à la réalité.


16.Posté par Paul JUNOT le 23/09/2010 21:12
Monsieur (ou madame) Lol je vous remercie pour votre éclairage. On voit bien que les syndicats representent en effectif environ 2 millions d'adhérents quand les partis partis politiques representent environ 600 000 adhérents. On peut dire que ce nombre d'adhérents n'a pas beaucoup de sens. C'est vrai que le gouvernement face à la dette publique (environ 1500 milliards d'euros) doit faire des économies car actuellement les inétrêts de cette dette est de l'ordre de 50 milliards d'euros (équivalent à ce que rapporte l'impôt sur le revenu) tous les ans. Mais a t-on fait ce qu'il fallait faire pour pour reellement arreter l'hémorragie? En tout cas pas dans le bon sens quand on voit ce qui se passe.
Concernant la syndicalisation, dans certains des pays cités il faut savoir que lors de revendication salariales si les salariés doivent recourir à la gréve, à lafin du conflit seulement ceux qui ont fait gréve obtiennent gain de cause et les autres qui n'ont rien.
Alors qu'en France, ceux qui font gréve se mouillent pour les autres qui savent que quand la pluie tombe , elle tombe pour le tombe et même les non grévistes obtiennent les augmentations de salaires.
D'autre part en France come à la Réunion, quand un collégue a un probléme qu'il soit syndiqué ou pas , le delegue syndical fera toujours ce qu'il faut pour l'aider.
Pour ces deux raisons, le salarié se dit à quoi bon se syndiquer puisque de toute façon je serai toujours defendu par le délégué syndical, et syndiquer ou pas gréviste ou pas j'aurai droit aux augmentations de salaires collectives en cas de gréve réussie.
On comprend dans ces conditions pourquoi le taux de syndicalisation reste aussi bas.
LOL concernant les enfants de M ARMAND il suffit de poser la question à M ARMAND mais apparement cela vous semble trop difficile d'aller directement vers la personne vous preferez rester anonyme n'est ce pas?
Bayoune la CGT n 'a jamais demandé le retrait du projet il faut relire le communiqué de la CGT.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales