Economie

Intercable investit 20M€ de plus pour conquérir les zones mal desservies

Zeop, la marque de commerce déposée d'Intercable Réunion investit près de 20 millions d'euros supplémentaires pour renforcer son réseau de télécommunication.


Zeop, nouvel acteur des TICS réunionnaises depuis 2007, veut révolutionner le paysage local de l'accès aux services numériques d'Internet, de la télévision et de la téléphonie mobile. L'entreprise canadienne souhaite conquérir les marchés qui sont mal desservis dans le secteur des télécommunications et du câble. Elle a déjà 1.000 abonnés et compte bien gonfler ce chiffre avec ce nouvel investissement de 20 millions d'euros.

"Nous voulons offrir un véritable réseau de télécommunication indépendant en fibre optique, moderne et ultra-puissant", affirme Pascal Laflamme, directeur général de Zéop. Intercable est le seul fournisseur à construire un réseau câblé complètement indépendant de l'opérateur historique. Pour le moment, Zeop est implanté notamment dans le secteur Ouest et commence à couvrir le Sud. Pour le Nord et l'Est, France Télécom ne se montre pas coopératif en voulant garder le monopole du réseau de câble sous-terrain. Ce litige fait d'ailleurs l'objet d'un procès en cours...

Un appui du réseau G@zelle

Ce réseau s'appuiera sur le réseau régional G@zelle, qui sera utilisé comme dorsale de transport. "Nous sommes si nombreux aujourd'hui à devoir circuler sur ces routes tortueuses et cabossées, les fournisseurs d'Internet ADSL inclus. Nul doute que cela a des conséquences sur les services donnés aux clients qui payent le prix fort (40 euros en moyenne) pour une connexion ADSL qui nécessite un abonnement à une ligne téléphonique", déclare Pascal Laflamme, qui rajoute que ce projet est   "fondamental pour le développement numérique de l'île", faisant remarquer au passage que le réseau existant de l'opérateur historique est "vieillissant et saturé".

Des investisseurs étrangers

Localement, seul le groupe Caillé a répondu à l'appel de financement, à hauteur de 3%. Les autres investisseurs sont deux établissements bancaires majeurs de la zone océan Indien. Un prêt de 13 millions a été contracté auprès de deux banques, à savoir ABSA Bank, qui est la première banque de la république Sud-Africaine, et la MCB ( Mauritius Commercial Bank), la première banque d'affaires de l'île Maurice. Cette recapitalisation se compose également  d'une émission d'actions supplémentaires au prix de 35$ canadiens pour un montant de 6 millions d'euros, principalement acquises par ABSA et la MCB qui ont du coup le double statut de prêteur et d'investisseur.

100 millions d'euros à l'horizon 2012

Ce nouvel investissement s'ajoute aux 12 millions d'euros déjà investit par Intercable Réunion depuis 2007 et entre dans le plan d'affaire de l'entreprise qui vise à investir 100 millions à l'horizon 2012 sur notre île afin d'équiper 250.000 foyers et entreprises.

L'entreprise à son réseau propre sur 3.000 km. Elle embauche déjà 99 personnes qui ont été formées localement et en interne. Le renforcement du réseau implique l'embauche de 150 personnes qui seront également recrutées localement.
Jeudi 4 Juin 2009 - 18:48
Karine Maillot
Lu 1474 fois




1.Posté par ZD le 05/06/2009 05:32
Qu'en est il du procès avec FT ?

2.Posté par etjosedire le 05/06/2009 06:39
Les cousins canadiens et mauriciens viennent secouer le monopole. Se trouvera t'il un Franco de la fibre optique pour les soutenir ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales