Economie

Insee: À La Réunion, chômage et inactivité durent

Mardi 5 Septembre 2017 - 14:29

L'Insee a mené une enquête Formation et qualification professionnelle, en partenariat la Direction générale des Outre-mer (DGOM). Les résultats de cette enquête  menée sur la période 2009-2014 ont été dévoilés ce mardi matin. 
 
"À La Réunion, dans un marché de l’emploi restreint, l’insertion professionnelle est difficile et les situations professionnelles individuelles sont relativement figées entre 2009 et 2014", note pour commencer le compte-rendu de l'Insee.

Chômage et inactivité durent

À cinq ans d’intervalle, la plupart des chômeurs réunionnais le restent (67 %), contre 45 % en métropole. La majorité d'entre-eux enchaînent des expériences professionnelles de courte durée, mais ont des difficulté à trouver un emploi stable. La situation professionnelle de huit inactifs sur dix reste en effet inchangée sur cette période. De plus, l’inactivité face au marché du travail est répandue, notamment chez les femmes, note l'institut de sondage.

Salariés en contrat court : une insertion durable limitée

Si on s'intéresse aux personnes en emploi en 2009, huit sur dix le sont toujours cinq ans plus tard à La Réunion. Sur la période, la croissance économique assez molle n'a que peu d'influence sur la stabilité dans l'emploi des personnes qui en avaient un avant la crise de 2009. Toutefois, on remarque que la stabilité dans l'emploi est moins importante que dans l'Hexagone (83 %). A noter également, les salariés en contrat court ont plus de mal à s’insérer durablement sur le marché du travail (37 % sont au chômage cinq ans après et 33 % seulement décrochent un CDI, soit 12 points de moins qu'en métropole).

Les CDI pérennes, mais peu de mobilité professionnelle

Les trois quarts des salariés en CDI en 2009 dans le secteur privé sont toujours en contrat à durée indéterminée cinq ans plus tard. Si la stabilité est particulièrement élevée dans l'industrie et les services aux entreprises, elle est par contre plus faible dans la construction (où les pertes d'effectifs ont été importantes lors de la crise économique) et dans le commerce (où il y a un turn-over important). La plupart des salariés en CDI ne changent pas de métier, fait encore remarquer l'Insee, qui note par ailleurs que les emplois non qualifiés, plus répandus sur l'île, sont les moins pérennes.

Des promotions rares

Comme en France métropolitaine, neuf salariés en CDI sur dix en 2009 se trouvent dans la même catégorie sociale cinq ans plus tard. "Davantage de mobilité professionnelle ne coïncide pas forcément avec plus de promotions, certains changements de métiers étant contraints", souligne l'institut de sondage. Et la majorité des promotions sont obtenues en changeant d’employeur et non par promotion interne.

Les ouvriers non qualifiés et les professions intermédiaires plus mobiles

Dernier point mis en avant par l'Insee, la mobilité des ouvriers non qualifiés et des professions intermédiaires. "Grâce à l'acquisition de compétences au cours de leur expérience professionnelle, les ouvriers non qualifiés sont plus mobiles", est-il indiqué. Ils progressent d'ailleurs plus facilement dans la hiérarchie des catégories sociales que les employés non qualifiés. Les professions intermédiaires sont de loin les plus mobiles puisque la moitié d'entre eux change d'employeur sur la période de cinq ans, et un quart change même de métier ou de secteur d'activité. 

Insee: À La Réunion, chômage et inactivité durent

Insee: À La Réunion, chômage et inactivité durent
Zinfos974
Lu 3544 fois



1.Posté par Kivous savez le 05/09/2017 16:31 (depuis mobile)

Et l'INSEE et l'Etat se permettent encore de commenter le taux de chômage qui n'a aucun sens quand on sait le taux d'emploi de la population active..??

2.Posté par jean claude payet le 05/09/2017 16:57

oui j'ajouterais nou le pa plis nou le pa mwin

3.Posté par @kivousavez le 05/09/2017 17:11 (depuis mobile)

Vous n avez pas l air de savoir grand chose ou bien faites nous part de votre expertise puisque vous pensez mieux savoir que tout le monde

4.Posté par pôle emploi le 05/09/2017 17:46

ils ont rien a foutre de nous aller demander un stage a pôle emploi et vous aller voir le résultat
lais pour vous mettre le bâtons dans les roues sachant qu il y a rien au bout sa il sont fort
ou bien vous envoyer pour un contrat bidon sachant que vous avez pas les moyens

5.Posté par GIRONDIN le 05/09/2017 19:09

1.Posté par Kivous savez
👍
Fo bien justifier les salaires !!!

6.Posté par Kivousavez le 05/09/2017 22:37 (depuis mobile)

3.
Hélas..j'ai 5 sociétés à gérer..après avoir donné deux ans de mon temps à faire de la réunionnite aiguë en préfecture ou à l'INSEE..

7.Posté par Ma sonnerie le 05/09/2017 22:58

3.
merci de "lui" reconnaître cette qualité..

8.Posté par Limousin le 06/09/2017 00:24 (depuis mobile)

Moi j''ai une seul chose à dire que le pôle emploi à la réunion fasse mieux leur boulot surtout d''accompagner les demandeurs d''emploi leurs projets de recherche. Moi même j''ai été dégoûté de pôle emploi à réunion. Déjà mettre des gens compétents .

9.Posté par Kayam le 06/09/2017 08:38

à Kivousavez le 05/09/2017 22:37

5 sociétés à gérer !! ?? Vite, l'adresse mail SVP pour postuler. Suis disponible pour un entretien correspondant à mon profil ; professionnel et de face, là tout de suite. Région ouest et jusqu'à St Pierre.

10.Posté par Grangaga le 06/09/2017 11:44

Mi voulè alé koupp' kann' Sin-Filipp', mé mon vié l'oto y soff'........
Lé parèy' po fé manèvv' masson Sintt'-Mari, mi abitt' l'ouèss'........
Mwin nana in dalon Sin-Zèff' parèy', li nana diplomm' pou travay' o Porr'.....mè oussa li dorr'......
Zot' va di a nou fé in krédi l'oto, mé apré kossa y manz'......marmay', la féray' !!!!!!!!!!!!!!!
La ou satt' nou lé là..........
La fasson mi wa y sa va là...........
Bann' zènn' z'an, la tètt' po gaté........
Solèy'....solèy' y tapp' dann' zot' tètt'......
A forss' tournn' an ron déorr' an zourné.........
Si lavé in trans'porr' konm' ki falé.........
Té y batt' in karé dann' in ....ron, konm' ki diré..............
Pé t'ètt' n'oré trouvv' in ......klèr'té...........
Zouminn', zouminn' mi di a ou po v'ni.......
Zot' y koné pa koué y lé.........
Atann' kan va anmanss' a zot'........
Dan zot' kourr'....................

11.Posté par Didier le 17/09/2017 08:54

Cette étude de l'Insee nous montre que le capitalisme est incapable de répondre aux attentes de la population laborieuse.
Dans cette société, ce sont les patrons qui décident de tout et en fonction uniquement de leurs intérêts égoïstes. Leur unique but est de réaliser le maximum de profits. Ils y parviennent en imposant aux salariés emplois précaires et chômage de longue durée. Pris à la gorge, les prolétaires n'ont d'autre choix que d'accepter les conditions des patrons.
A cela s'ajoute la politique menée par les différentes équipes gouvernementales, rivales pour occuper la place, mais toutes d'accord pour légiférer en faveur du patronat.
La seule issue pour les travailleurs, c'est la lutte collective pour imposer le plein emploi et la hausse des salaires, des retraites et des minima sociaux. Mais cette lutte, syndicale, trouve rapidement ses limites dans le cadre du système capitaliste qui, comme chacun sait, reprend rapidement de la main droite ce qu'il a été obligé de concéder de la main gauche. Aussi les travailleurs doivent aussi mener la lutte politique pour renverser cette organisation sociale injuste et la remplacer par leur propre pouvoir !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter