Politique

Insécurité aux abords du lycée Renaissance: Des agents de médiation pour sécuriser les lieux


Le climat d'insécurité est de plus en plus pesant. Aux alentours du lycée hôtelier Renaissance, mais aussi du lycée Evarist de Parny, à Plateau-Caillou, des élèves sont régulièrement victimes de racket et d'agressions.

Inquiets pour leurs enfants, des parents d'élève ont décidé de lancer une pétition, comme cela avait été fait pour une problématique similaire aux alentours du lycée Moulin Joli, à La Possession. "Rien qu’entre jeudi 02 février 2017 soir et vendredi 03 février 2017 après midi, 6 lycéens ont été victimes d’une agression avec vol ou tentative de vol", indique notamment le collectif de parents, demandant aux autorités locales de mettre en oeuvre "tous les moyens de répression et de prévention" nécessaires.

Face à cette situation, une réunion d'urgence s'est tenue en sous-préfecture de Saint-Paul ce mardi, en fin de journée. Une réunion "de près de 3 trois heures" dont le proviseur du lycée Renaissance, Philippe Battist, ressort en partie satisfait. "Il y a une vraie prise de conscience et un début de solution", estime-t-il, soulignant la présence autour de la table "des différents partenaires concernés".

La mise en place d'un agent de médiation placé au niveau de la gare routière a ainsi été décidée. Le poste devrait être pourvu "d'ici une quinzaine de jours", indique Philippe Battist. "Deux autres médiateurs devraient également être placés aux abords de chaque lycée par la suite"

En outre, une reconfiguration de la gare routière fait partie des mesures annoncées. "Il s'agirait de faire de cet endroit un lieu de dépôt et de réception des seuls élèves de ces deux lycées et de délocaliser les autres bus ailleurs", précise le chef d'établissement. Jugeant cette réunion "positive", il espère désormais un retour au calme rapide. 
Mercredi 15 Février 2017 - 14:40
Lu 3368 fois




1.Posté par franck le 15/02/2017 15:49

Toute cette insécurité est le résultat de l'angélisme parental et éducatif

2.Posté par mi dit sake mi pense le 15/02/2017 15:57

Si en hautes instances on ne fait pas le nécessaire, il ne reste qu'une SEULE SOLUTION: Organiser une surveillance par les parents et avec une intervention SANS MENAGEMENT en cas de nécessité! ce n'est pas un agent de médiation (il faudrait voir les critères de recrutement, car si c'est la commune qui s'en charge se sera un "nervis" qui ne posera que des soucis)

3.Posté par jerome le 15/02/2017 16:14

ordre et discipline vive la france nouvelle

4.Posté par papangue le 15/02/2017 19:24

Du vent ... Il n'y a pas de médiation qui tienne. Ce qu'il faut c'est poster quelques agents de sécurité bien entrainés aux arts martiaux et qui aient carte blanche pour totocher comme il faut ces tites moukates qu'on en parle plus jamais.

5.Posté par li le 15/02/2017 22:12

1. Uniforme pour tous
2. Heures d entrée et sorties fixes pour tous
3. Agents de sécurité aux abords des colleges et lycées
4. Cours de self défense pour tous
5. Si vous avez un balet magique, n hésitez pas à faire usage du manche . Ce sera qualifier systématiquement de geste involontaire.

6.Posté par TAGOUN le 16/02/2017 05:47

Des agents de prévention ! les racailles doivent rigoler..........on pourrait aussi mettre des assistantes sociales, ou de gentils encadreurs de foyer........comme au bon vieux temps une bonne raclée oui..........

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter