Faits-divers

Insécurité: Manifestation sur le campus du Moufia


Ils étaient environ 300 étudiants à manifester depuis 10h30 à l'Université de La Réunion. Abasourdis et désemparés par la multiplication des faits de violence, les étudiants essayent d'alerter les autorités sur le niveau d'insécurité atteint sur le campus.

Le groupe de manifestants était positionné devant l’accueil de la Cité du Conseil général. Les porte-paroles de cette manifestation de colère suite à ce viol survenu hier dans l’une des résidences du CROUS, attendaient des responsables de l’Université et des autorités publiques qu’une délégation soit reçue dans les heures qui viennent.

A 11h, leur souhait était entendu. Une délégation d'une dizaine d'étudiants était reçue par la direction du CROUS. Avant d'entrer dans la salle de réunion, les organisateurs de cette manifestation renouvelaient leur proposition de voir des rondes d'agents de sécurité aux entrées des résidences ainsi que plus d'éclairage public.

 


"Tout le monde peut entrer dans les résidences"

Stéphane Manant, l'un des organisateurs de cette manifestation, rappelle que 2 à 3 fois par an, de gros incidents touchent à la sécurité des étudiants. le dernier en date a eu lieu en mai, au portail d'une résidence. "Tout le monde peut entrer dans les résidences", fustige l'étudiant, même s'il estime difficile pour les vigiles de faire la distinction entre vrais visiteurs et des personnes malintentionnées.


Helno Eyriey, président de l'UNEF Réunion, a pour sa part déploré que ces faits d'intrusion ont été à maintes reprises signalés. "Ça fait longtemps que l'on demande plus de moyens humains et cet incident ne fait que le rappeler", a-t-il regretté.

12h: La délégation est sortie de la Réunion avec l'impression d'avoir été écoutée mais sans réponse concrète pour le moment. "Il y a eu une volonté de prendre des mesures, affirme Sacha, un militant de l'UNEF, mais elles doivent maintenant être précisées". Pour Samantha Pothin, secrétaire générale de l'UNEF et vice-présidente du Crous, "il faut que l'Université et le Crous travaillent ensemble". Elle ajoute que selon elle, la responsabilité est aussi partagée avec les élèves lorsqu'ils ne laissent pas les portes des cités fermées.

Une réunion avec la direction du Crous devrait se tenir à nouveau la semaine prochaine.


Mardi 27 Septembre 2016 - 10:35
SH sur place
Lu 8291 fois




1.Posté par Gromale le 27/09/2016 11:08
Faut demander au nouveau président et ami de Didier Robert et à l'Unef spécialiste dans la gestion financière ce qu'ils font

2.Posté par Hugues Neau le 27/09/2016 11:19
Ca fait des années que ça dure et ça continuera...

3.Posté par Payeti le 27/09/2016 11:20
Mais que fait le co-président Stéphane MAILLOT?

4.Posté par etudiantscience le 27/09/2016 11:54
Mdr Je tiens juste à préciser que à chaque fois que ces faits d'insécurités ont été relevé des étudiants lambda dont moi ont demandé aux syndicats étudiants de faire ce pourquoi ils sont mandatés...résultats jamais eu aucun retour...
Pire ils soutiennent que ça à toujours existé et que les autorités compétentes n'ont pas les moyens de faire plus....

5.Posté par Veridik le 27/09/2016 11:58 (depuis mobile)
2vigiles pour un campus vous trouvez ça normal?
Peur de dépenser pour la sécurité des étudiants sur un aussi grand espace ils devraient être une dizaine en ronde permanente...
Mais ya pas de sous on va dire

6.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 27/09/2016 12:02
*Scandaleux, honteux, minable ! - Se faire violer sur un campus - après avoir signalé les effets de l'incurie de nos "responsables" locaux: de grossiers incapables, jamais coupables...

*Courage aux jeunes manifestants, tenez bon !

7.Posté par Thierry le 27/09/2016 12:13
Et nos élus sont très attentifs à notre jeunesse. Comme toujours, il faut que la sécurité soit éprouvée jusqu'à ce qu'il y ait un mort pour que les autorités réagissent. Ensuite, d'ici qu'elles agissent, c'est encore de l'eau à couler sous les ponts.

Une vie brisée de trop. Et les voyous sont protégés par le système et engraissés par nos impôts.

8.Posté par La vérité vraie... le 27/09/2016 12:13
Demandez des comptes à votre vice-président S. Maillot. Un boug au service de la collectivité...selon le directeur du CROUS. Bande d'idiots !!! Ceux qui vous dirigent sont les seuls responsables et vous faîtes quoi : vous gréver !!!!
Aux prochaines élections vous saurez pour qui voter...

9.Posté par doudou63 le 27/09/2016 12:28
Que l'auteur des faits soit punis et que la justice fasse son travail.
Pour l'insécurité, un véritable travail de fond doit être effectué sinon çà risque de mal finir...

10.Posté par Hugues Neau le 27/09/2016 14:27
Vive le vivre ensemble et la mixité sociale!

11.Posté par Zéro pointé le 27/09/2016 15:15
Qu ' a fait l' UNEF pendant des années ?
Qu' a fait le Président Rochdi que l' UNEF a soutenu ?
Qu' a fait Stéphane Maillot si vanté par le Directeur du CROUS ?
Qu' a fait le Directeur du CROUS ?

12.Posté par oojeerauly le 27/09/2016 16:12
je m'en occupe, ne vous en faites pas

13.Posté par mallory le 27/09/2016 16:55
Les vigiles sont d'anciens agents de nettoyage. Quelle motivation ont-ils pour ce métier à part le fait de ne oplus toucher une serpillère et un balai?

14.Posté par loyada le 27/09/2016 17:45
3.Posté par Payeti *****Mais que fait le co-président Stéphane MAILLOT?....il bosse son master

15.Posté par Veridik le 27/09/2016 18:20 (depuis mobile)
@13 alors il faut demander au responsable de la sécurité du campus comment il recrute, vous savez celui qui se prend pour un MIB dans sa golf...

16.Posté par Jean le 27/09/2016 20:30 (depuis mobile)
@15 Quand on ne connait pas le pourquoi du comment, il faut eviter de parler ! C''''est tellement plus facile de critiquer c''''est vrai ! Mais depuis que le Directeur est là le taux de délinquance a baisser dans l''''universiter et j''''en passe !

17.Posté par Saint-Pierrois le 27/09/2016 21:04
1) http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid20536/bulletin-officiel.html?cid_bo=96259&cbo=1
2)Trente millions d’euros débloqués pour la sécurité des universités
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/09/01/trente-millions-d-euros-debloques-pour-la-securite-des-universites_4991200_4401467.html#gtv43ABRr05rhOTd.99

Alors voir aux infos le directeur du Crous dire que tout est de la faute des étudiants qui ne ferment pas les portes est juste pitoyable.

Qui est responsable de la sécurité ? Qui recrute les agents ? J'aimerais bien le savoir...

18.Posté par mam le 28/09/2016 08:46
Bien triste. Que Dieu bénisse cette jeune fille venu faire ses études et se retrouver dans cette situation. Une pensée pour les parents. Le monde va bien mal.
Pourquoi avoir construit à la base les chambres sans sanitaire et exposé les jeunes de danger dans ses sanitaires mixtes qui ne se font plus de nos jours. Ce qui ont donné leur avale pour ce type de construction sont aussi en faute j'espère qu'ils en sont conscient. On veut économiser au détriment de nos enfants. Combien de jeunes filles et parents ont peur de laisser leurs enfants dans le lieu voyant l'insécurité.....Encore plus aujourd'hui. Combien de viol, combien d'agression encore avant que les choses changes. j'étais aussi étudiante, j'ai vu à la BU des gens se masturbé, des voyeurs. entendu des viols de jeune fille. j'avais 18 ans et aujourd'hui j'en ai 40. et C'est de pire en pire.

19.Posté par babar run le 02/10/2016 13:59
vous êtes de la chair fraiche pour les électeurs d'annette.........ça ne changera jamais.....

20.Posté par Corinne le 03/10/2016 00:08
Vole, agression, est ce normal ! Caméra qui ne fonctionne pas, pas de lumière, n'importe qui traverse le campus, que font nos élus ? La vie d'étudiant est dure et ça mérite une vraie sécurité et surtout la tranquillité des parents. Je n'ai pas voulu que mon fils parte à l'université à cause de l'insécurité, maintenant qu'il y est, je ne dors plus. J'ai peur pour lui. De plus certains installations ne fonctionnent pas. Et ça fait des années que cela dur. Pourquoi ? Ils font exprès ? Nos élus ? Alors quoi ? Donne du boulot aux gens, bordel ! Il faut agir !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales