Social

Inquiets sur leur avenir, les salariés de la SIB reçus en préfecture


Inquiets sur leur avenir, les salariés de la SIB reçus en préfecture
Une dizaine de salariés de la SIB (Société industrielle de Bourbon) sont actuellement devant les grilles de la préfecture de Saint-Denis. Filiale du géant américain Colgate-Palmolive, la SIB avait annoncé en novembre dernier son intention de fermer l'usine, pas assez rentable.

Une annonce qui était remontée jusqu'aux oreilles du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

Depuis, de nombreuses réunions ont eu lieu entre la direction et les représentants des salariés. Si l'annonce de trois possibles repreneurs a été faite à la sortie d'un comité de direction, leur nom n'est à ce jour pas connu et leurs conditions de reprises ne sont pas clairement établies.

C'est pour cette raison que les salariés de la SIB manifestent devant la préfecture. Un salarié nous a confié son inquiétude de ne "pas savoir" depuis novembre s'il serait licencié ou réintégré en cas de reprise.

Une délégation de salariés emmenée par Jocelyn Rivière, délégué syndical CGTR à la SIB, est actuellement reçue par le cabinet du préfet de la Réunion.
Mercredi 5 Février 2014 - 10:15
Lu 463 fois




1.Posté par ndldlp le 05/02/2014 10:49
la seule solution passe par une obligation pour les marques premium et les marques distributeurs, de faire le packaging et l'embouteillement à la Réunion pour le home care et le human care.

les potentialités existent ! OSONS !

la suppression de l'amendement Virapoullé pourrait permettre aux collectivités et la Région en particulier, de porter ce type de "loi péi".


2.Posté par David Asmodee le 05/02/2014 13:32
Bareigt, la semaine dernière à propos des stations services a sorti une énormité. En gros elle disait que les entreprises ont un rôle social et qu'ayant bénéficié d'exonérations et d'une fiscalité favorable, elles n'ont pas le droit de licencier.

Et là, on voit que malgré les exonérations et la soi-disante fiscalité favorable, il n'y a aucun repreneur.

J'attends qu'un socialiste investisse et reprenne cette boite. Pourquoi pas Annette ? Il ne travaillait pas à l'Oreal avant ?


Inquiets sur leur avenir, les salariés font confiance à la CGTR. Ce syndicat va juste les accompagner à Pôle Emploi.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales