Economie

Innovation: Des "copofibres" pour faire pousser les plantes péi


La société Copibois et le pôle de compétitivité Qualitrop ont mis au point et déposé le brevet pour l’élaboration d’un substrat de culture baptisé Copofibre. 

L’idée, qui consiste à utiliser les copeaux de bois pour faire pousser les plantes péi, vient de Mathieu de Palmas, directeur de Copobois: "L’objectif est de valoriser les déchets naturels et les ré-usinant afin de produire un substrat qui servira d’engrais pour les plantes".

"En effet, la plupart de celles que nous achetons, tout comme les légumes de la majorité des productions maraichères, ne poussent plus dans la terre mais dans du "substrat"", explique-t-il. 

Comment ça marche ? Les sous-produits de sciage sont travaillés mécaniquement "afin de tirer le meilleur parti de la fibre du bois". Il sont ensuite mélangés avec de la tourbe suivant différentes modalités testées par le centre technique l’Armeflhor, partenaire du projet.

"Un marché prometteur"

La dernière formule identifiée comme "aussi performante que de la tourbe pure" est désormais sur le marché et disponible pour une utilisation professionnelle en horticulture ou maraîchage.

L’analyse des réactions aux engrais organiques (puisque le minéral est aujourd’hui massivement utilisé), le développement  d’un format pour le grand public ou encore peut-être le développement d’un substrat sans tourbe sont désormais les prochains objectifs. Des études sont en cours.

Il a fallu 4 années à Mathieu de Palmas pour mettre au point le produit, mais "les perspectives sont intéressantes" selon lui. Il cible 30% du marché réunionnais des horticulteurs professionnels dans un premier temps, ce qui représente environ 3,5 millions de pots de 3 litres, soit la production de 600 tonnes de substrat local par an sur les 1.800 tonnes de tourbes importées.

Maurice et Madagascar sont dores et déjà dans le viseur de Copobois, et dans un second temps "l’immense marché du maraichage" (qui recourt également au substrat) mais aussi celui des particuliers.

Vendredi 24 Juillet 2015 - 10:44
Lu 2173 fois




1.Posté par Zarin le 24/07/2015 13:43
Le compost magique de Jean Pain, invention française (presque) oubliée

http://rue89.nouvelobs.com/2015/04/07/compost-magique-jean-pain-vieille-invention-francaise-presque-oubliee-258477

2.Posté par A mon avis le 24/07/2015 16:32
Le système "copofibres" semble très intéressant. Mais il le sera davantage quand il se sera affranchi de la tourbe qui doit sans doute être importée à La Réunion.

@ 1 : les stations de méthanisation ne sont-elles pas une conception plus élaborée du "système Jean Pain" ?

Pour ce qui est du compost, il y a belle lurette qu'il a été "inventé".
Quant à la chaleur dégagée par la fermentation, le principe est connu aussi depuis longtemps : ainsi on raconte que Du Guesclin, chevalier du Moyen-âge, tombé dans l'eau glacée au cours de la prise d'un château fort, et inanimé, fut sauvé en le plaçant dans un tas de fumier afin de le réchauffer !

3.Posté par EKOLO le 25/07/2015 14:11
Très intéressants les posts 1 et 2 : ça c'est des discussions qu'on aimerait lire plus souvent sur les forums.
Bien pensé pour la tourbe.

En tout cas moi j'applaudis l'entreprise des deux mains et des deux pieds.
Et qu'on ait d'autres bonnes nouvelles comme ça plus souvent.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:12 Le RSI assigné en référé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales