Société

Incivilités dans les bus : Une police intercommunale prévue en 2012

Afin de lutter contre l'insécurité à bord des transports en commun, le Conseil général a réuni l'ensemble des acteurs des réseaux de transports en commun. Objectif, définir un plan d'action qui comprend la mise en place d'une police intercommunale intervenant dans les bus lors des contrôles, et une vidéo protection dans les bus et les gares routières.


Incivilités dans les bus : Une police intercommunale prévue en 2012

Les agressions et les incivilités à bord des transports en commun ont tendance à se "banaliser ces dernières années", regrette Jean-François Hoarau, responsable du service transport au Conseil général. Cela engendre un climat d'insécurité auprès des voyageurs mais aussi des conducteurs. Ce qui fait réagir les transporteurs, notamment dans l'Est où le phénomène s'accentue. Ils attendent des pouvoirs publics des mesures pour lutter contre les agressions et le vandalisme. Selon Jean-François Hoarau, cette tendance s'explique par les problèmes d'intégration de certaines catégories de population et la précarité. "Dans certains quartiers, l'aménagement fait qu'on concentre les gens qui sont en situation précaires..."

 

Une trentaine d'agressions par an

 

C'est, en moyenne, une trentaine d'agressions qui est signalée chaque année, parfois même à l'arme blanche. De façon moindre, il s'agit de l'usager qui n'a pas de ticket ou du chauffeur qui se fait insulter. Le vandalisme et l'incivilité à bord des bus sont vécus au quotidien. Jean-François Hoarau reconnait que ce phénomène d'insécurité est "préjudiciable à l'image des transports en commun (...). Souvent des parents réagissent en disant qu'ils ne veulent plus que leurs enfants montent dans les bus". 

 

Une table ronde à l'initiative du Conseil général qui régit le réseau Car Jaune a donc eu lieu au mois d'août dernier, réunissant des représentants de l'ensemble des acteurs de tous les réseaux de transports en commun de l'île, ainsi que les forces de l'ordre, à savoir la police nationale et la gendarmerie. Une réunion qui a permit d'établir un plan d'actions et de communication pour lutter contre le phénomène. "Parfois il y a des confusions entre vandalisme, agression et incivilité", indique Jean-François Hoarau.

 

Il y a déjà des agents de médiation sur le réseau Car Jaune mais cela ne règle pas le problème. "Les transporteurs veulent des agents de sécurité". Cette solution n'a pas été retenue mais d'autres mesures vont voir le jour début 2012. Parmi les mesures principales, il y a, tout d'abord, la mise en place d'un observatoire de l'insécurité à bord des transports en commun et d'un comité technique de suivi de l'insécurité qui établiront un plan d'action à partir des observations des référents sécurité déjà nommés dans chaque collectivité. 

 

Une police intercommunale des transports

 

Un courrier commun a été rédigé à destination des forces de l'ordre afin de les inviter à circuler librement dans les transports en commun. Une police intercommunale des transports qui sera dirigée par les AOT (Autorité organisatrice de transport). Leur mission consistera en la mise en place de contrôles renforcés. Concrètement les contrôleurs seront accompagnés par un agent de police communale pour le contrôle des titres de transports.

 
"Une extension des horaires est envisagée"
 

L'insécurité est aussi ressentie lorsque les voyageurs arrivent dans les gares à 5h du matin où à 21h lorsqu'il n'y a plus personne dans les gares. "Une extension des horaires est envisagée", assure Jean-François Hoarau. Des actions de communication dans les bus, mais aussi dans les quartiers, afin de mieux faire connaître le métier de conducteur, et expliquer aux usagers que le transport a un coût.

 

Un système de vidéo protection pour 2013

 

Un système de vidéo protection sera mis en place d'ici 2013 dans les bus mais aussi dans les gares routières et les espaces de billetterie. "Il nous faut d'abord faire de la pédagogie auprès des conducteurs qui craignent d'être fliqués". Mais cette mesure, qui demande un investissement lourd, est très attendu des transporteurs qui sont exaspérés par le vandalisme.

 

Ce qui fait aussi l'objet de mécontentement de la part des voyageurs, c'est la saturation du réseau dans l'Est et le grand Sud. "Un projet de renforcement de l'offre est prévu à la rentrée scolaire 2012-2013 dans ces secteurs", conclut Jean-François Hoarau.

Jeudi 8 Décembre 2011 - 19:00
Lu 1204 fois




1.Posté par noe le 08/12/2011 19:28
Laisse marmailles vivre zot vi !!!

" Parler beaucoup et parler à propos ne sont pas la même chose. " (Sophocle)

2.Posté par eve le 08/12/2011 20:15
une police intercommunale avec vidéo dans les transports en commun c'est bien , tout cela aura certainement un coup qui sera soit l'augmentation des billets ou les impôts .
ce sera toujours les mêmes que va payer. mais le plus malheureux la dedans ces que saison la pluie avec cyclone y arrive depuis la promis une gare a st Denis na toujours rien de fait le matin 4h30 5 heures nana de monde y fait pitié terre la oui

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales