Société

Incivilités à Grand Anse : L'ACSP met le maire devant ses engagements

A la mi-décembre, le maire de Petite Ile Guito Ramoune décidait ("enfin" diront certains) de sévir sur ce qui constitue le fleuron de la ville : sa plage de Grand Anse. Policiers municipaux et autres forces de l'ordre étaient, grâce à la publication d'un arrêté municipal, invités à rappeler à l'ordre les campeurs indélicats.


Incivilités à Grand Anse : L'ACSP met le maire devant ses engagements
L'association citoyenne de Saint-Pierre (ACSP) se félicite de la prise de décision du maire de Petite-Ile. Impliquée depuis de nombreuses années contre les attaques humaines faites à l'environnement et pas qu'à Saint-Pierre contrairement à ce que son nom présage, l'association citoyenne de Saint-Pierre avait déjà alerté les autorités en place il y a quatre ans. Elle notait déjà à l'époque que "les gestionnaires du site restaient sans réaction face à l'utilisation de groupes électrogènes, de la sono à fond ou de camping sur zone de pique-nique".

"Il y aura bientôt 4 ans, nous avions envoyé des courriers au préfet Maccioni, au président de la CIVIS, au sous-préfet de Saint-Pierre, au maire de Petite-Ile. Nous avions déjà attiré l'attention des autorités sur l'abandon délibéré du site de Grand-Anse qui se traduit à la fois par une insalubrité, se manifestant par une absence d’entretien des installations sanitaires de base et une gestion inadaptée des déchets, et ce sur un site touristique majeur de la Région sud" se remémore aujourd'hui Gaëtan Hoarau, président de l'association citoyenne de Saint-Pierre, fière de son indépendance d'opinion et financière, il y tient, vis-à-vis des collectivités.

"Grand-Anse est normalement un lieu connu de convivialité et de mixité sociale, avec respect mutuel, lieu apprécié parce que l'on pique-nique dans la nature face à la mer et au son des vagues. Ce n'est pas le lieu pour la sono à fond ni pour les ronflements de groupe électrogène, ni pour la cacophonie qui ne permet même plus de se parler en famille ou avec les amis ! C'est du simple bon sens. Il était donc temps que ce maire assume enfin ses responsabilités".

L'arrêté municipal fera-t-il ses preuves ?

A la lumière de l'arrêté municipal du 19 décembre 2011 qui sommait les campeurs de ne plus amener ni groupe électrogène, ni appareil de sono qui incommodaient les autres campeurs "nature", l'association se dit satisfaite de la décision municipale. Mais si les bons points peuvent être distribués, les reproches ne sont aussi pas très loin. Il reste des choses à améliorer pour donner un certain cachet au site.

"Nous rappelons aussi la nécessité de camping dans la zone (pourquoi pas un peu plus haut, à côté de l'hôtel ? ...), car les structures d'hébergement doivent exister pour tous les budgets et pas seulement pour les clients d'hôtels 4 étoiles. Relisez les promesses du candidat-maire actuel écrites en noir sur jaune (voir plus bas une copie, ndlr) dans son tract entre le 9 et le 16 mars 2008, nous citons : "Repenser l'aménagement de grande Anse en y incluant un camping. Ce qui était possible avant élection ne le serait plus aujourd'hui ? Ce maire aurait menti ? Un camping aux normes avec hygiène, sécurité, règlement et convivialité, et à tarif raisonnable, pourquoi serait-ce impossible alors que dans une autre commune de la CIVIS, Etang-Salé pour la citer, cela existe", poursuit Gaëtan Hoarau.

Avant qu'un camping ne soit inscrit sur les tablettes du conseil municipal, les vacances scolaires et la forte affluence les caractérisant donneront la mesure de l'impact réel du dernier arrêté municipal.

Incivilités à Grand Anse : L'ACSP met le maire devant ses engagements
Mardi 3 Janvier 2012 - 07:22
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1881 fois




1.Posté par Clio le 03/01/2012 06:31
Mr Ramoun, ou n'a raison de sévir et laiss pas ou faire
Regarde seulement, à St paul après le soir po la nouvelle année, comment la plage lé té
Alors mi di non aussi comme ou po grand anse
Pas de campeurs, laisse la place po les pique nique familiale
C'est ou le maire y commande pas zot

2.Posté par noe2012 le 03/01/2012 06:54
Qu'on laisse le créole camper dans son île !!!!
Bien sûr , s'il reste propre et ne fait pas le couillon avec sa sono macoque , son tikalité , son alcool bon marché , son rastakoère ....

« Moins lé bon même , mi aim à moins, mi fais la paix ek moins, mi pardonne zot tout, mi fais un autre ek moins, mi chang ma peau, mi respect zot tout »

3.Posté par CITOYENS VIGILANTS???.. le 03/01/2012 10:33
en 2012 espérons que les maires et cette fameuse CIVIS changeront leur façon de travailler, le peu de sites naturels qui nous restent doivent être protégés et aménagés avec respect et en harmonie avec son histoire et sa biodiversité. ce n'est plus concevable à notre époque de constater encore des aménagements qui exclues la population au bénéfice du privée??? un moment viendra ou les citoyens réagiront surement!!.

4.Posté par Impitoyable GH ! le 03/01/2012 12:12
Merci de votre action cher GH, pour Saint Pierre, pour Petite Ile, pour la Plaine des Sables, pour vos étudiants ; Bien à vous. CM

5.Posté par pimp91 le 03/01/2012 13:55
Heu oui puis en plus je voulais dire pourquoi s'insurger POUR LE JOUR DE L'AN "SEULEMENT", POURQUOI ça vous choque pas de voir toute l'année vos plages dégueulasses, faut pas s'étonner que les gens préfèrent L'ile MAURICE, arrêter de nous faire rire de vous offusquer que ce jour là de vos plages remplient de déchets, de batterie de voitures, de sacs poubelles, vos canettes de bière , et tous vos mégots de clopes....

Que les râleurs ( occasionnels) viennent sur leur plage 1 fois par semaines nettoyer et faire de la prévention plutôt que balancer la phrase qui rassure ici.... Alors on se donne R.V. tous les samedis matin pour nettoyer l' ERMITAGE (par exemple) ? j'attends les nombreuses réponse des posteurs plus haut, on verra ...

6.Posté par responsable le 04/01/2012 06:47
5.Posté par pimp91 le 03/01/2012 13:55 "Alors on se donne R.V. tous les samedis matin pour nettoyer l' ERMITAGE (par exemple) "
Depuis quand faut des esclaves (pov 20 dessamb) pour nettoyer les cochonneries des autres? C'est le meilleur moyen que cela perdure. Ce qu'il faut développer c'est "ramener ses déchets chez soi", où avec les différentes poubelles le tri est possible.
Lorsque l'on apprécie un endroit propre, on le laisse propre ensuite. Il suffit de s'organiser à l'avance pour ses déchets. jeunes ou moins jeunes, on peut très bien s'amuser sans dégrader. A quand un réveillon éco-citoyen?
Cette association qui met le doigt sur les mensonges des politiques dans l'article pose aussi la vraie question de la nécessité de campings à la Réunion. Hier soir au journal TV de Reunion première, justement un bon reportage sur le camping d'Etang-Salé qui marche super bien.

7.Posté par grand ansois le 04/01/2012 06:49
En fait pour repondre à la forte demande et aux limites du site qui n'est pas extensible, il faut rendre 100% de l'espace naturel dans la partie plage et arriere plage en le revegetalisant . Y conserver les coins feu pour les pique nique creole, et le bloc toilette-douche pour seule construction.

En hauteur ou au niveau de l'actuel parking de bus regrouper les 3 commerces avec camping afin de mutualiser les infrastructures et assainissement;

Bien sur l'entretien du site passe par le souci de faire respecter une réglementation de bon sens: pas de nuisances sonores et obligation de ramener ses dechets chez soi.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales