Faits-divers

Incendies du Maïdo: Le SDIS a aidé les enquêteurs

L'incendiaire du Moka dans les hauts de Sainte-Marie en 2013 est-il le pyromane du Maïdo ? Le caporal-chef Patrice Nirlo de Saint-Denis est en garde à vue depuis ce mercredi matin à la caserne Vérines. Le colonel Jean-Marc Loubry, directeur du SDIS, révèle qu'il a naturellement mis à disposition ces derniers mois tous les documents en sa possession utiles aux gendarmes en charge de l'enquête.


Le colonel Loubry demeure naturellement prudent avant les conclusions des gendarmes
Le colonel Loubry demeure naturellement prudent avant les conclusions des gendarmes
Zinfos974 : Quelle est votre première réaction suite à cette garde à vue du caporal impliqué dans les incendies du Moka et soupçonné d'être le pyromane du Maïdo ?
Colonel Loubry : Je fais la distinction entre les incendies du Moka et ceux du Maïdo. Le caporal-chef Nirlo a été placé en garde à vue, mis en examen, jugé et condamné pour le Moka. De notre côté, nous avons engagé une procédure de révocation à son encontre. Cette procédure devant le conseil disciplinaire est longue mais elle est lancée. S'il s'avérait que les soupçons qui sont aujourd'hui portés sur le caporal-chef pour les incendies du Maïdo sont vérifiés, le SDIS se retrouvera dans la même logique de transparence et de fermeté dont nous avons fait preuve jusqu'à maintenant. S'il y a garde à vue, c'est parce que la juge d'instruction, Brigitte Lagière, a jugé qu'il y avait un faisceau d'indices. Maintenant, il est prématuré de porter un jugement d'ici la fin de la garde à vue.

Le SDIS a-t-il été associé aux recherches des gendarmes ces derniers mois ?
Nous, administration du SDIS, nous avons assumé pleinement notre responsabilité. Nous avions en effet, comme le veut la formule, mis à disposition des enquêteurs tous les moyens utiles à la manifestation de la vérité. Nous avons transmis tous les documents utiles faisant état des jours de service du caporal et de son téléphone. On a répondu à toutes les demandes.

Le SDIS s'était-il porté partie civile dans le procès du feu du Moka ?
Oui, le SDIS en tant que tel pour les moyens financiers engagés sur le feu. Et le Département également. Le dédommagement des moyens financiers déployés par le SDIS lors de l'incendie est toujours instruit par notre bureau.
Mercredi 26 Février 2014 - 14:29
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1935 fois




1.Posté par noe le 26/02/2014 17:56
Attention !
L'accusé n'est pas encore coupable des accusations peut-être sans fondement !

Attendons le procès !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales