Société

Incendies des hauts : Un téléphérique reliant Saint-Leu à Cilaos aurait-il permis d'éviter la catastrophe ?

Plus fort que le Dash 8, il y a le téléphérique entre Saint-Leu et Cilaos. Les porteurs du projet ont prévu plusieurs systèmes permettant d'apporter des solutions concrètes aux problèmes d'incendies dans les hauts de l'ouest. L'installation de caméras thermiques en haut des pylônes permettraient notamment de détecter des départs de feu de façon quasi instantanée...


Deux caméras thermiques permettraient de surveiller cette zone  24H sur 24
Deux caméras thermiques permettraient de surveiller cette zone 24H sur 24
L'incendie qui a ravagé les hauts de La Réunion aurait-il pu être évité grâce au projet de téléphérique reliant Saint-Leu à Cilaos ? C'est tout a fait probable d'après le Groupement Téléphérique Réunion qui porte le projet. Un document de travail très complet, commandité par la société SUMATEL et réalisé par "Abest Ingénierie" prévoit en effet un système de télédétection d'incendie très performant.

Concrètement, il est proposé d'installer en haut de certains pylônes du téléphérique, des caméras thermiques panoramiques rotatives à 360°/seconde. Ces appareils garantissent un fonctionnement 24H/24 dans les conditions environnementales les plus dures. Selon le type de caméra utilisée, il est possible de détecter des feux naissants dans un rayon de 10 kilomètres, même par temps couvert. Un logiciel très performant permet de détecter d'infimes élévations de température et de prévenir instantanément les secours via un dispositif de télé-alarme. "C'est bien plus efficace qu'un Eco-garde qui ne peut rien détecter en cas de brouillard. Ce système existe déjà dans les Landes" souligne Dominique Durand, qui milite pour l'ensemble de ce projet de téléphérique.

Incendies des hauts  : Un téléphérique reliant Saint-Leu à Cilaos aurait-il permis d'éviter la catastrophe ?
Les pyromanes plus rapidement localisables ?

Le système semble beaucoup plus fiable que les précédentes technologies de détections thermiques. Il faut dire que les concepteurs n'ont pas lésiné sur les coûts de fabrication, ils ont choisi de recourir à des détecteurs infrarouges refroidis de hautes sensibilités thermiques. Le matériel est conforme à la norme militaire MIL-910F.... Évidemment, ce type d'appareil est relativement onéreux, plusieurs centaines de milliers d'euros par caméra. Pour bien faire, il faudrait en installer deux et ainsi couvrir la quasi totalité de cette zone à risque comme indiqué sur la photo.

Les pompiers pourraient ainsi intervenir plus rapidement et éviter que l'incendie ne se propage en envoyant immédiatement des hélicoptères bombardiers d'eau. En outre, cette technologie permettant de détecter à plusieurs kilomètres la chaleur émise par un barbecue, permettrait de réagir beaucoup plus vite pour appréhender les pyromanes qui n'auraient plus le temps de quitter les lieux une fois leur forfait accompli. Ainsi, avec des incendiaires mis hors d'état de nuire, il y aurait vraisemblablement moins d'incendies...

Incendies des hauts  : Un téléphérique reliant Saint-Leu à Cilaos aurait-il permis d'éviter la catastrophe ?
Des réserves d'eau au pied des pylônes

La télédétection d'incendie n'est pas le seul avantage du téléphérique dans l'optique de la lutte contre les feux de forêts à La Réunion. Le projet prévoit aussi la mise en place de réserves d'eau au pied des pylônes. Ils seront équipés d'un robinet de prise-incendie afin que les pompiers puissent immédiatement brancher leurs lances, à proximité d'un éventuel feu. Ces réservoirs auraient, chacun, un volume de 32 m2 d'eau et seraient mis à disposition et gérés par le SDIS en cas d'incendie dans tous le secteur du "Petit-Brûlé". Au total, ces réserves régulièrement espacées permettraient de stocker l'équivalent de 500 m2 immédiatement disponibles sur le site, un peu dans la logique des retenues collinaires envisagées pour lutter au plus près des incendies.

Incendies des hauts  : Un téléphérique reliant Saint-Leu à Cilaos aurait-il permis d'éviter la catastrophe ?
Des bennes téléphériques pour le transport de l'eau

Pour remplir les réservoirs, les soldats du feu pourraient aussi compter sur des bennes permettant d'acheminer de l'eau sur n'importe quel point du trajet. Des accessoires placés sous les cabines permettraient l'alimentation directe des réservoirs en moins d'une minute. Ce système offrirait la possibilité d'acheminer jusqu'à deux m2 d'eau toutes les trois minutes, ce qui représente environ 960 m2 en 24 heures ou encore l'équivalent d'une piscine olympique en deux jours et demi....

Incendies des hauts  : Un téléphérique reliant Saint-Leu à Cilaos aurait-il permis d'éviter la catastrophe ?
Outre le désenclavement des hauts, l'accès facilité à des sites touristiques majeurs comme le Grand-Bénard et la création d'une centaine d’emplois, le téléphérique entre Saint-Leu et Cilaos pourrait donc s'avérer être une arme redoutable pour la préservation des hauts, surtout que le bilan carbone de l'installation est nul. Des cadres du SDIS auraient d'ailleurs déjà montré leur intérêt pour cet outil. Pour que le projet se concrétise, il devra traverser des zones naturelle préservées. La concertation avec le Parc National est donc indispensable mais semble aujourd'hui difficile... Pour l'heure, les élus du parc semblent s'en désintéresser mais les porteurs du projet ont encore bien des arguments à faire valoir, comme celui-ci...
Samedi 19 Novembre 2011 - 07:18
Lilian Cornu
Lu 3277 fois




1.Posté par a qui profite le crime? le 19/11/2011 06:40
On s'en fout du telepherique immonde qui defigure le paysage. L'histoire des cameras thermique est débile car dans le cas du dernier incendie l'alerte a ete donnée au tout début par les personnes presentes sur place.

Le maire de saint leu ferait mieux de s'occuper de ses urgenses: reparer sa canalisation de caca

Est ce qu'on peut savoir qui se cache dans le "Groupement Téléphérique Réunion"? que lien avec la petition contre le telepherique en guadeloupe?


2.Posté par zonage de arreté biotope du petrel de barrau le 19/11/2011 06:54
c'est à la page 56.

Au fait, pourquoi ne pas faire un article sur les sujet debiles qui eux aussi faisaient les meme promesses d'emploi, d'animation etc.. prenons l'exemple du restaurant flottant dans le port de st pierre: toute les presse saluait l'initiative de "jeunes entrepreneurs qui creaient leur emploi" .

Aujourd'hui cette verue est fermée depuis 2 ans a ete vendue et acheve de pourrir en bouchant l'entrée du bassin de radoub, ame historique de la ville de st pierre.

3.Posté par Laluno le 19/11/2011 08:19 (depuis mobile)
Le transport par câble est le plus couteux .. Mais pour le tourisme ça serait l'idéal ,surtout pour le développement de Cilaos. qui serai a quelques minutes des plages.

4.Posté par noe le 19/11/2011 08:36
Très bonne idée ce téléphérique -détecteur d'incendie- caméras et autres ...

Peut-il aussi transporter nos voitures pour aller plus vite à Cilaos prendre un verre ?

5.Posté par HAhaha !!!!!!!!! le 19/11/2011 09:14
est ce que ce projet de téléphérique n'aurai pas un rapport avec l'incendie du Maido parce que je pense que cette incendie était prémédité !!! surement encore une affaire de gros sous la dessous ... AFFAIRE A SUIVRE ..................................!!

6.Posté par Euro disney le 19/11/2011 09:49
3.Posté par Laluno

D'accord avec laluno. On pourrait aussi construire une grande roue au Maïdo. Les touristes adorent les grandes roue et pour redescendre on ferait des montagnes russes avec des panneaux photovoltaiques ombiere sur les plantations de tamarins pour eco alimenter le telepherique.

on pourrait créer des emplois avec des personnages deguisés en grand mere kale, et inventer des personnages pour les enfants: dumbo l'elephant et kunta kinté l'enfant sauvage des benares.

7.Posté par dominique trabuton le 19/11/2011 10:11
ouweh ouweh pourquoi pas un satellite stationnaire sur la RÉUNION
Sa oui , plus sure pour localiser , et les feux et les éventuels pyromane
bande de fous va

8.Posté par CITOYENS VIGILANTS!!!.. le 19/11/2011 11:17
en générale ce genre de projet sur un site pareil fini soit à la poubelle, ou devant les tribunaux!!!.

9.Posté par Caton2 le 19/11/2011 11:55
Il faut être cohérent. La plupart des réunionnais s'accorde à dire que l'atout touristique de la Réunion, c'est sa partie montagneuse. En matière balnéaire, Maurice est et sera toujours plus attractive.
Et pourtant, rien n'est fait pour que des touristes, dont le séjour ne dépasse pas deux semaines dans le meilleur des cas, et qui ne sont pas, pour la plupart, des sportifs, puissent visiter les hauts autrement qu'en voiture. Pour visiter les cirques (sauf heureusement Mafate), la voiture; pour monter au Maïdo, toujours la voiture, moyen écologique, s'il en est.
C'est totalement incohérent. Le téléphérique n'est pas polluant en oxyde de carbone. Lorsqu'il ne se transforme pas en transport de troupes, comme dans certains sites des alpes, il n'est pas visuellement polluant. Et ce serait un moyen de désenclavement formidable, pour des sites comme Mafate, qui doivent être préservés, mais devraient être désenclavées, pour le plus grand bien des habitants, notamment en terme de coût et de facilité de l'approvisionnement et pour devenir accessible au touriste moyen. Je sais que je vais en choquer plus d'un, mais il faut savoir ce que l'on veut. Il restera toujours des sanctuaires, seulement accessibles aux marcheurs. Parcourir Mafate demande plusieurs jours, et restera le privilège des marcheurs, amoureux de la nature et qui n'aiment pas la foule. J'en suis.
Mais je suis aussi de ceux qui pensent que le tourisme doit être développé, intelligemment, avec mesure, mais doit être développé. Le tourisme fait partie de l'avenir économique de la Réunion. Il est incontournable. Son développement passe par l'installation de plusieurs téléphériques. Et si ils peuvent servir à protéger la nature, c'est un plus. Je rappelle qu'il y a des téléphériques dans le parc national des Pyrénées, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

10.Posté par Didier Hoarau le 19/11/2011 12:46 (depuis mobile)
Sans doute tous les experts en tourisme quoi ont parlé avant moi sont des grands randonneurs, ils peuvent ainsi apprécier le balai incessant des hélicoptères le matin quand ils se réveillent à Mafate! Moi un téléphérique qui pourrait servir aux touristes, aux sportifs (randonneurs, VTT, parapentistes), aux familles qui montent pique-niquer sans polluer, et même aux secours, je suis preneur ... Et je veux bien y participer!

11.Posté par la poule aux oeufs d''or le 19/11/2011 12:46
Décision - 33COM 7B.145 - Centre historique de Lima (Pérou) (C 500 bis)

Le Comité du patrimoine mondial,


4. Prie l'État partie de reconsidérer la construction d'un téléphérique, en envisageant les impacts potentiels sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, et de mettre en oeuvre la résolution directoriale afin que le Corredor Segregado ne soit pas construit au vu des conséquences qu'il aurait sur le centre historique ;

12.Posté par jeff le 19/11/2011 15:15
caton t'as pas compris qu'être contre tout projet, c'est pour certain le seul moyen d'exister.

13.Posté par dur le 19/11/2011 15:56
Un téléphérique, qu'elle bonne idée ! Y a déjà eu mais y'avait pas d'argent pour le faire ! Et là, y-en a t-il , En tout cas, j'imagine que je suis dans la cabine et que je pars de Saint-Leu pour aller à Cilaos ! Si ça ce fait quel spectacle, c'est énorme ! Mais bon, est-ce que c'est réelle ou est-ce juste une lubie du maire de Saint-Leu qui veut être député ! Zinfo, sois tu en as trop dit soit pas assez.. Qui est derrière ce zafair, un gros poisson lé just là pour faire le buz... et il en pense quoi Didier Robert, le champion des bonnes idées et du tourisme. C'est vrai ça, ce serait un projet génial pour la Région, mais ils sont au courant ? Allez Pierrot, maintenant, faut cracher le morceau ! Ce truc, c'est une vraie réalité ou un poisson d'avril ?

14.Posté par jean le 19/11/2011 17:08
un téléphérique pour détecter les incendies!!!!!!!!!
EN VOILA UN BON ARGUMENT PAR LES TEMPS QUI COURENT
d'après le directeur du parc , il y déjà un système de satellites qui fait le job, mais je pense que les meilleurs moyens de combattre les incendies sont les pompiers et les pare-feu!!!!!!!!!!
un téléphérique transporte des personnes , quel sera le prix du transport pour une famille réunionnaise (2 parents, deux enfant) allant à cilaos????
je pense surtout que c'est un projet du maire de st leu et de tous ses copains de cette boite qui défendent cette affaire comme sa piscine olympique , projets qui ne verront jamais le jour mais seront des arguments pour ses campagnes électorales futures : j'ai des projets mais l'opposition m'empêche de les réaliser !!!!
Peut t'il nous dire combien les études de ses projets futurs non réalisés ont coûté au contribuable de st leu?
que les personnes qui défendent ce projet nous donne des réponses
merci par avance

15.Posté par Denise le 19/11/2011 17:18
Le projet est très intéressant; non polluant, créant même de l’énergie,un vrai atout pour tous les touristes, un moyen pour les réunionnais de pratiquer des sports de pleine nature facilement, en famille entre amis.
Pour l'instant aller en montagne nécessite un véhicule polluant et une bonne forme physique , ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
Si l'axe du développement touristique est l'avenir de la Réunion ; il faut s'en donner les moyens!
Je soutient ce projet!

16.Posté par economiste et gestionnaire le 19/11/2011 18:02
En pleine crise financière, il est demagogique d'accorder du credit a pareils projet. Et pourquoi pas une patinoire et une piste de ski comme à Dubaï?

il faut cesser de vouloir vivre au dessus de ses moyens.

17.Posté par TonReupDesHauts le 19/11/2011 19:07
Mon président de club de parapente m'a informé d'une réunion sur le sujet :
" Présent à la réunion citée dans ce message, je pense qu'il vous faut tous vous informer plus complétement sur ce projet avant de s'enthousiasmer ou d'écrire n'importe quoi. Notamment, en ce qui concerne le premier tronçon.

Voici quelques éléments qui nous ont été présentés à cette réunion.

- Gare de départ à environ 1km de l'attéro. (grosso modo à mi chemin entre l'attéro et l'entrée de Saint Leu )
- Des cabines de 35 places
- 44 cabines sur l'ensemble du câble ( Saint Leu - Cilaos )
- On ne nous a pas communiqué la fréquence des départs.
- de mémoire, 4 pylônes de 50m de haut pour supporter le câble jusqu'à la première gare ( cabines débrayables )
- On ne nous a pas précisé l'implantation exacte de la gare d'arrivée aux environs du déco du 800. ( vers la rangée d'arbre située à 300 m à gauche du déco, en regardant la mer )
- Le tarif de la montée serait de 6 € ( on ne nous a pas parlé d'abonnement annuel pour réduire ce coût )
- On nous a signalé que cette implantation ( pylônes de 50m et câbles ) modifierait profondément les trajectoires de vol actuelle ( décollage par vent à tendance sud et cheminement sud-nord )
- coût du trajet jusqu'à Cilaos : 47€ ( aller ou AR ?? )
- seconde gare : au niveau de la route forestière du Maido
- troisième gare : Le Grand Bénare
- dernière gare : Cilaos
- trajet total : 24 Km

Voilà ce que l'on a appris rapidement : Donc pour nous parapentistes, des implications en termes de déplacement ( attéro - gare de départ ) ( 1ère gare - déco ), de coût ( 1,50€ car jaune, 3,50€ navettes parapente, 6€ téléphérique ), de
contraintes de vol ( déco vers le sud très compromis ( comme aujourd'hui ) , présences et survol de câbles et de pylônes à 50m sol en plein dans notre terrain de jeu ).

Informer vous sérieusement avant de prendre position sur ce sujet.
"

18.Posté par Caton2 le 19/11/2011 19:56
17. Merci de l'info. Décidément, l'île de La Réunion, faudrait la rebaptiser 'île de la Déraison.
Ici on ne sait pas faire juste ce qu'il faut. Non. il faut que ça pète aux yeux, que ça soit gigantesque, et que ça coûte bonbon!
Encore un projet pharaonique, avec plusieurs gares, etc... Et ça va emmerder tout le monde, des parapentistes aux riverains, en passant par les propriétaires expropriés.
Ce qui veut dire des années d'études, de discutailleries, de financements, d'expropriations, etc, etc...
Et à l'arrivée, un projet retoqué.
Mais bon sang, arrêtons les projets pharaoniques! Faisons un téléphérique simple, avec deux gares, une à mi hauteur dans un endroit qui ne gène personne (avec un parking et/ou un système de navette avec Saint Leu par bus), et l'autre à Cilaos, Et à Cilaos, Une télécabine permettrait, pour ceux qui le veulent, de monter au grand Bénard. Un système simple et fiable. C'est pas possible? Il n'y aurait pas assez de dessous de tables, de marges arrières?

19.Posté par francoise karpavin le 19/11/2011 20:26
il vaut mieux faire un telepherique de st pierre a st denis au dessus de la route des tamarins pour aller à la mcur en eko a 6 euros. avec vue sur le lagon de st gilles à 50 metres les touristes du monde entier vont se precipiter

20.Posté par ndldlp le 19/11/2011 21:18
à quand un téléphérique qui fera le tour de l'île, un peu comme un tram train..qui ferait la jonction ouest / nord..et pourquoi pas qui relierait st denis à st pierre en passant par l'intérieur des cirques..

bref..on peut toujours imaginer..on a bien fait la route du littoral..tout est possible!

21.Posté par Loïc Abadie le 19/11/2011 21:43
Bonsoir, je suis parapentiste (depuis 12 ans), volant presque toujours depuis le décollage des Colimaçons.

Je suis évidemment plus que réservé sur ce projet pharaonique (150 millions d'€ en prévisionnel, je n'ose même pas imaginer ce que ça donnerait après les traditionnels dépassements de budget).
Toutes les remontées mécaniques de métropole (stations de ski) sont conçues pour fonctionner avec des débits de 1000 à 3000 personnes à l'heure, leurs dimensions et leurs coûts sont bien plus réduites (1 à 5 km la plupart du temps)

Il est évident que ce projet sera un gouffre financier à la fois au départ pour sa construction, et ultérieurement pour son fonctionnement (les réunionnais paieront pendant des décennies les déficits de fonctionnement de ce bazar) : Pour rentabiliser un investissement de 150M€, il faudrait 20 à 25M€ de recettes annuelles, soit plus de 4 milions de montées payantes à 6€ par an !
Il est clair qu'on atteindra même pas le 1/10ème de ce chiffre et que si par malheur le projet devait être réalisé, ce sera le contribuable réunionnais qui en paiera les conséquences.

Il y a à la Réunion de nombreux autres projets bien plus urgents et plus utiles à la population que ce téléphérique géant, et surtout d'autres façons de gaspiller encore et toujours plus d'argent public.
En tant que parapentiste, j'ai pu sans problèmes me passer de ce téléphérique pendant 12 ans, et ça ne m'empêche vraiment pas de m'amuser dans le ciel !

Enfin, le prétexte de la caméra est tout simplement ridicule et de mauvaise foi. On n'a certainement pas besoin d'un téléphérique à 150 millions pour planter deux poteaux dans la forêt avec des caméras à 200 000 euros !

22.Posté par Papangue2 le 19/11/2011 23:08
Moi-même parapentiste et surtout randonneur et amoureux de la montagne, je trouve ce projet complètement hallucinant ! Caton, si je suis entièrement d'accord avec toi pour dire que la montagne est le principal atout touristique de La Réunion, il me semble évident que c'est surtout de par son côté sauvage et préservé.

Un petit séjour dans ce "bout du monde" qu'est Cilaos se mérite, et à défaut de s'y rendre à pied, les touristes peuvent le faire en bus ou en voiture. J'admets que ce n'est pas très écolo, mais pourquoi ne pas plutôt proposer des transports en commun non (ou en tout cas nettement moins) polluants, plutôt que cette aberration ?

Un téléphérique gacherait tout ce paysage majestueux et sauvage qui fait le charme inégalé et la renommée de l'île, et la sensation d'être loin de toute civilisation disparaitrait. Pourquoi pas une voie rapide ou un métro tant qu'on y est ? Je pense qu'on pourrait aussi s'asseoir (et à raison) sur le classement au patrimoine de l'Humanité de nos cirques, pitons et remparts.

Quant au fait de justifier ce projet démentiel par une prévention des feux de forêt, c'est vraiment prendre les gens pour des abrutis que d'espérer leur faire avaler une telle couleuvre, alors que tout le monde a bien compris que le seul but est (une fois encore) de faire de l'argent au détriment de la préservation du patrimoine !

23.Posté par cecile le 20/11/2011 06:39
Moi, je trouve ça extraordinaire, je suis handicapé, et je ne peux aller nul part ! La montagne m'est interdite, alors on est un grand nombre à être très favorable à ce projet. Désolé de ne pas être d'accord avec ceux qui pense que la montagne se mérite... Ils pourront toujours continuer à marcher quand même, même si il y a un téléphérique ! Et ceux qui ne veulent pas, et bien je leur laisse mon fauteuil ! Y en à marre des discriminations ! Combien de personne peuvent monter à pied au Grand Benare ?! Je crois que cette idée est géniale, et que l'on doit l'étudier avec respect, penser les plus, les moins, et avancer, pour avoir une vraie opinion, qui soit objective et non fondée sur des réactions instantanées. Merci de nous donner plus de renseignements pour cela...

24.Posté par jaco le 20/11/2011 08:18
Entièrement d'accord avec les arguments de loic!!!!!!!
Tout cela n'est que de la politique politicienne de mauvais gout de la part du maire de St Leu et de ses amis qui défendent ce projet
à quand un funiculaire le long de la ravine pour les parapentiste?
à quand un câble aérien circulaire pour remonter les surfeurs sur la gauche de st leu?
Et comme le dit si bien Cécile , donnez nous toutes les infos , les vraies!!!!!!!!!!!!!!!

25.Posté par Caton2 le 20/11/2011 10:50
22. Le préfet est contre? À propos, dans zinfos, pas un mot de ce qui a été révélé dans Clicanoo: la préfecture aurait autorisé, avant de se rétracter, les pêcheurs-marqueurs de requins à prendre leurs appâts dans la réserve marine! Une maladresse de plus!
Revenons au téléphérique. Tu écris: "Caton, si je suis entièrement d'accord avec toi pour dire que la montagne est le principal atout touristique de La Réunion, il me semble évident que c'est surtout de par son côté sauvage et préservé."
Mais le touriste, comme je l'ai écrit, qui en général partage son temps entre mer et montagne, pendant une ou deux semaines, n'a pas le temps ni l'envie de faire de longues et polluantes excursions en voiture, ni de longues et fatigantes marches en montagne.
Et puis, il y a les personnes âgées, ou plus simplement les personnes en mauvaise forme physique, qui ne peuvent marcher trop longtemps, et puis, comme Cécile, il y a les personnes handicapés. Le seul moyen pour accéder rapidement à des zones isolées, et faire sa petite marche sans se fatiguer, c'est l'hélicoptère. Réservé aux riches.
L'hélicoptère, en l'absence de téléphérique, est indispensable pour désenclaver les zones habitées, à plusieurs heures de marche des commerces ou des hôpitaux. Mais, comme le remarque Didier Hoareau, l'hélicoptère, pour ravitailler Mafate, c'est bruyant, c'est cher.
La Réunion a besoin de téléphériques pour son développement. S'en priver c'est manifester un égoïsme de puriste, sans aucune justification, car il restera toujours des zones qui ne seront accessible qu'aux marcheurs confirmés, et c'est tant mieux. Pour que ce genre d'infrastructure se fonde dans le paysage, ce qu'il réussit très bien à faire dans beaucoup d'endroit des alpes, Il faut simplement adapter l'outil aux besoins réels, sans mégalomanie.

26.Posté par sgeg le 20/11/2011 10:55
un téléphérique pourrait-il contribuer à lutter contre les incendies ?.....certainement monsieur fernand !
il suffirait d'avoir des cabines en partie ouvertes et un panneau indiquant :
" en cas de feu , prière de pisser par la fenêtre ". LoL !

27.Posté par laluno le 20/11/2011 11:37 (depuis mobile)
Soyons sérieux ..,un tèléphérique de 24 km serait certainement le plus long du monde avec un coût exorbitant d "exploitation...Pourquoi ne pas étudier plutôt un petit train â cremaillére...?

28.Posté par Thierry le 20/11/2011 12:06
Avec le progrés autant tout de suite pour faire des économies tabler sur un projet de GSM phériques ou de WI phériques .... et à quand la téléportation .... Après tout, la Réunion n'est -elle pas une terre d'expérimentation ?????

Y a qu'à juste consacrer l'argent à payer plus (en terme d'effectif) de gardes forestier, d'agents de l'ONF à travailler et ce pas qu'au Maïdo, car heureusement la Réunion n'a pas que le Maïdo comme forêt.... Un téléphériq.. au Maïdo et les autres ????? y a pas mieux que les moyens humains et l'argent pour les payer .... et moins de Fausses campagnes de pub !!!!!!!!! et de temps de travail gaspillé pour ce genre de projet à finir à la poubelle ....

29.Posté par Zorba le 20/11/2011 12:22
Il est étonnant de voir à quel point la majorité des gens qui s'expriment sur tous les forums et tous les sujets en général ont une capacité d'analyse et d'expression qui traduit une aculturation de haut niveau intellectuel. On serait amener à penser que ces personnes ont deux neurones, un qui dit oui et un qui dit non.
Ceci étant dit : certaines remarques sont pertinantes et réfléchies.
Il est certain que ce projet est un formidable outil d'équipement du territoire, tant au service de la population que du tourisme : et cette ambivalence est exceptionnelle au niveau national . On retrouve parfois en Allemagne ce type d'équipement, mais cela reste exceptionnel. En général, en France, le téléphérique est destiné exclusivement à des usages touristiques ( été et hiver ).
Dans ce cas particulier, il est destiné non seulement au tourisme, mais également à la desserte des villes et des hauts pour la population et la sécurisataion de Cilaos.
En ce qui concerne son utilité en cas d'incendie, on comprend bien que cet aménagement n'est pas destiné à cet usage, mais qu'il s'agit là d'une retombée technique incontestable, d'une part grâce aux réserves d'eau en pied de pylone et d'autre part par l'acheminent direct depuis le niveau zéro jusqu'aux lieux concernés. Les équipements de certains pylones à usages de support de caméras infra-rouge apportent une plus-value sécuritaire indéniable. Toutefois, il n'y a plus rien à brûler ... donc plus rien à préserver!
Il est tout aussi évident que cet équipement marquera le paysage, mais il en est ainsi de toutes les infrastructures humaines. Dans le fond, il s'agit de savoir si la société à envie de se développer ou si elle préfère rester immobile, en attente d'aides et de subventions qui de toutes façons ne pourornt qu'aller en diminuant. Le temps de vaches grasses est bel et bien terminé, et la pluspart des personnes qui s'expriment semblent familères à ces rateliers qui vont se tarir.
Que ces personnes ouvrent les yeux et les oreilles et considèrent ce qui se fait dans les Alpes et d'autres massifs en France. Plus particulièrement dans les Alpes : en dehors des activités touristiques liées à la neige et au tourisme d'été... plus de salut du tout ! Tout est étroitement lié à ces activités, et sans téléphériques, télésièges et télécabines et hotellerie, et neige de culture,etc ... c'est la faillite totale des départements.
On peut choisir un autre mode de développement, mais on ne peut pas avoir ... le lait, le beurre et l'argent du beurre.
Certains diront : mais le Parc National... ceci, l'Unesco ... cela : ce que vous oubliez, c'est que chez ces gens là, Monsieur on ne pense pas... on a son chéque à la fin du mois... on est fonctionnaire et on fonctionne, c'est tout . Et pour vous, qu'elle en est la plus-value dans ces contraintes?
En conclusion : la Réunion sans le développement touristique inévitable et incontestable, dans ce monde concurentiel,... et les aides et subventions : c'est la faillite complète et le retour à la case départ des proches voisins.
Voilà un beau sujet de choix de société et de référendum.
Quelle société voulons nous construire ? Quel avenir pour les enfants et les jeunes ?
Premier choix : se retrousser les manches et " ne pas rester assis les bras croisés" : s'instruire, innover, travailler, inventer, créer ...
Deuxième choix : " attendre assis, les bras croisés" .. et dans peu de temps ce sera la misère, l'exil...
La société ne pourra plus distribuer à brève échéance ce qu'elle n'a plus dans les caisses : et vous semblez oublier les exemples Européens qui abondent en ce sens ( Grèce, Espagne, Italie ... et la France arrive ).
A bon entendeur, salut .

30.Posté par Loïc Abadie le 20/11/2011 12:39
Quelques chiffres, histoire de situer ce projet délirant :

- La plus longue télécabine du monde en un tronçon aujourd’hui est celle d’Orelle – Val Thorens, 5km de long. Val-Tho est une des plus grosses stations de ski du monde (et une des plus modernes), avec des débits sur les remontées mécaniques pouvant dépasser 2000 personnes à l’heure. Il en existe une autre de 6km à deux tronçons en Europe. Mais ici il serait question de faire une remontée de plus de 24 kms, donc quelque chose qui n’a aucun équivalent connu, même dans les plus grandes stations de ski ou zones touristiques mondiales !

- En nombre de passages, on a 50 000 vols par an en parapente (estimation haute), admettons que 25% des pilotes choisissent de marcher 1 km en bas sous le soleil pour rejoindre le départ du téléphérique et de payer 6€ plutôt que de prendre tranquillement une navette club à 3€50 ou un car à 1€ 50 (qui les amène directement de l’atterissage au déco). Cela ferait 12 500 passages à 6€, soit 75 000 euros de recettes. Autant dire rien du tout.

- Admettons ensuite que 15% des touristes visitant la réunion chaque année décident de faire l’intégrale sur le téléphérique, soit 60 000 par an à un peu plus de 40 euros la place : Cela ferait environ 2,5 millions d’€ de recettes annuelles, arrondissons à 3M€ en tenant compte de quelques familles réunionnaises qui l’utiliseront.

Il est clair que jamais les recettes envisageables (3M€/an) ne permettront de rentabiliser l’investissement (150 millions !). Il n’est même pas du tout sûr qu’elles couvrent les frais de fonctionnement des 5 gares et du personnel associé.

Bon, maintenant si un privé est assez fou pour mettre 150 millions sur la table ou qu’une banque accepte de financer ça, et que ça ne coûte rien au contribuable, pourquoi pas.

Mais en général les investisseurs privés ne jettent pas l’argent par les fenêtres (contrairement à ce qui se passe dans le secteur public) !
En fait je pense que ce projet qui ne verra jamais le jour n'est là que pour justifier le paiement de quelques études de faisabilité plus ou moins bidons et caser ainsi les quelques pistonnés qui réalisent ces études !

31.Posté par laluno le 20/11/2011 13:54
post 30 .Bon, maintenant si un privé est assez fou pour mettre 150 millions sur la table ou qu’une banque accepte de financer ça, et que ça ne coûte rien au contribuable, pourquoi pas.
-------------------------------------------
Ce téléphérique en un seul tronçon est inconstructible ...Voyez vous l'exploit technique de traction de ce câble ...? D'ailleurs, mettons qu'on puisse le mettre en exploitation ,même sans compter l'amortissement...Combien couterait le prix de revient du kilomètre, seulement en comptant l' entretient de cette machine..Quel potentiel moyen journalier de clientèles par an ...? Alors contribuables a nos poches sans prendre le téléphérique...
PS Un téléphérique c'est très lent 10 Kmh et très sensible au vent...dont des sécurités draconiennes..

32.Posté par jaco le 20/11/2011 14:25
questions à zorba
bonjour monsieur.
pour défendre ainsi le projet ,je pense que vous le connaissez bien et devez faire même partie de l'équipe qui le porte et veut le médiatiser!!!!!!!!!!!
quelques questions :
qui paye?
qui porte le dossier?
ou est le dossier complet pour avoir les vraies infos?
Merci par avance et salut

33.Posté par Thierry le 20/11/2011 14:59
A CAton

Il est vrai que la Réunion doit mettre l'accent sur son tourisme dans les hauts et au profit de ses montagnes, de ses forêts...

D'après votre interprétation et en la généralisant à l'échelle de l'île et à destination de toutes ses montagnes parce qu'il n'y aurait pas de raison qu'un site soit plus privilégié qu'un autre... Je randonne en téléphérique dans un site, je veux faire pareil là-bas et là-bas....

Ne pensez-vous pas que la Réunion se transformerait en une vrai toile d'araignée ?

Moi, je propose l'ouverture d'accès à des transports par charette-boeufs, chevaux et ânes tous aussi rapides (5 à 10 km/H).

Cela redonnerai un élan à un agrotourisme des hauts. Cela serait NON POLUANT (sauf si les bêtes font un pet -PROUTTTT- pour la couche d'ozone) et économique beaucoup plus simple à mettre en place et à faire VIVRE.... La poche du contribuable resterait pleine de ce qui est déjà vide....

J'accès d'une telle formule d'activité serait possible partout et la touche "Homme-Animal" serait à vocation socio-éducative. Le temps d'une balade, l'homme des villes et la ferme, comme dans la fable de Lafontaine, ses rats .....

34.Posté par Thierry le 20/11/2011 16:21
J'ai contatcé un expert expert en ingénierie d'ingénieur.

EURéKA, nous avons la solution : comme pour les projets de coupeuses de cannes......

il suffirait d'une SEULE grue ET haute DE PLUS DE 4 000 mêtres. Il faut penser au Piton des Neiges. Surtout que je dois y aller prochainement. D'une longueur de bras capable de désservir tout le périmêtre de l'île.

En option, un bras donnant l'accès même sur Maurice pour 1 euro de plus.

Pas la peine de vouloir copier, j'ai déjà déposé le BREVET.

35.Posté par laluno le 20/11/2011 17:06
Moi j'ai mieux que votre Brevet virtuel.:.lol...Pas la peine d'avoir ni de bras ni de jambes ..Moi je suis monté qu'une fois sur le Piton des Neiges , j'ai même couché à la belle étoile... Je sais comment il est fait cela me suffit, car je suppose qu'il n'a pas changé...

36.Posté par Loïc Abadie le 20/11/2011 19:02
A Jaco, ce sont effectivement les bonnes questions.
Si c'est un privé qui paye et investit 150 millions dans notre île, on ne va évidemment pas refuser cette manne (même si j'ai de très gros doutes sur la rentabilité de ce projet), et on doit l'aider administrativement à réaliser son projet.

Si c'est le contribuable qui paie, là par contre, il faut dire "stop" tout de suite.

37.Posté par Maurice le 20/11/2011 21:11
y en a mare de polluer la planète en montant en voiture au déco pour faire des vols qui ,qq fois, durent moins longtemps que la monté en véhicule! faisons un bilan carbone de l'activité....
si une alternative non polluante nous est offerte il faut tout de même s'y arrêter un instant et voire si l'affaire est faisable non?
Si l'affaire est faisable, que des investisseurs privés financent au 3/4, que ça crée de l'emploi tout en étant non polluant de quoi se plein-t- on ???

38.Posté par societé civile le 23/11/2011 05:42
bien sur que ce projet est polluant: des kilometres de piste pour des m3 de beton ou seront implantés les pylones en plein dans la foret qu'il faudra ajouter à la pollution visuelle de cette verrue; D'autant qu'il faudra inspecter et entretenir ces pylones apres chaque cyclones.


Un comble quand le propos est justement de vouloir exploiter le paysage d'exception.



39.Posté par David le 16/02/2012 16:29
1 écologique 2 création d emploi 3 tourisme 4 vue magnifique en téléphérique quand on imagine a Paris que les gens viennent du monde entier juste pour voir paris de la tour eifel pourquoi pas en faire un emblème de la Reunion promouvoir cette ile c est l enrichir 5 la vie des habitants des hauts sera plus simple école administration déplacement beaucoup moins contraignant je pense particulièrement au cilaosien l endroit qu'on ne quitte jamais penser a eux l opportunité que cela représente pour les jeunes enfin un moyen de se déplacer rapidement aussi on pourra promouvoir les produits et activités et savoir faire des hauts lentilles vin broderie randonne source thermale et autres car il y a de quoi faire, je trouve ce projet beau et fou a la fois, j espère de tous cœur que le projet verra le jour pour cet ile que j ai dans le cœur ,restons positif avançons construisons pour les génération avenir

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales