Faits-divers

Incendies dans les champs de canne de l'Est


Premier jour de la campagne sucrière, les agriculteurs, qui se réjouissaient d'une bonne année, se retrouvent confrontés à des incendies.

Cet après-midi, des foyers se sont déclarés à Sainte-Anne et deux autres à Sainte-Marie (l'un du côté de Bois-Rouge et l'autre à Duparc, derrière le Cinépalmes).

Actuellement les pompiers tentent de maîtriser les flammes alors même que la polémique enfle chez les agriculteurs. Tous les ans, ce type d'incendies serait constaté à la même période...
Lundi 5 Juillet 2010 - 16:53
Melanie Roddier
Lu 1848 fois




1.Posté par JUBILATION le 05/07/2010 17:13
Y EN A MARRE DE CES INCENDIES VOLONTAIRES !!!
Bien sur, je viens d'en prendre plein ma maisonnée habitant au MOUFIA !!!
Bien sur l'insécurité, soit disant baisse, les incendies de canne pas !!!

2.Posté par Tweety le 05/07/2010 17:18
qui met le feu ?? ne serait-ce pas les agriculteurs eux-mêmes ?

3.Posté par ilo le 05/07/2010 17:53
la prime à l'incendie ,elle existe ?

4.Posté par .... le 05/07/2010 18:15
Langues de vipères...

5.Posté par Tweety le 05/07/2010 18:36
Dans certains pays, on met le feu aux cannes avant de les couper. Ca nettoie : paille, rats et autres bestioles.
A croire que dans ces pays, ils maitrisent ce qu'ils font, ce qui ne semble pas être le cas ici ...

6.Posté par Gérard le 05/07/2010 19:15
Précision: il n'existe pas de primes à l'incendie (pas comme les fonctionnaires de l'Etat Central qui ont de multiples primes allant de celle "au soleil" jusqu'à la "vie chère",...).

7.Posté par môvélang le 05/07/2010 19:15
il fut un temps où les cannes brûlées entraient en priorité à l'usine, la coupe se terminant très tôt pour les petits malins, ils pouvaient se donner à fond dans leur sous-marins à vaquer à des occupations un peu moins nobles.

c'est à qui aux produits de saisons, d'autres préparaient leurs abeilles
pour la prochaine miellée ( ils peuvent se permettre de casser le prix du miel puisque çà passait au sous-sol)
d'autres à de la maçonnerie, ou louaient leurs temps et machine à des collègues etc etc houuuuuuuuuu, la liste est bien longue
bin oui! mon cousin, lui (entre autres) achetait un caro de mandarine, récoltait en priorité les fruits invendables ' cela lui permettait de rentabiliser son investissement, puis en pleine saison, il vendait que des beaux fruits, (totalement bénef ! et chut, il ne faut trop en dire, tension aux espions du fisc)
hin! mi parle pas chasstang, pessbisik, marsé forain etc!

pler pas, na dotre i vole bocou plusssssssssssssss, mé fo rien dire

8.Posté par Pêche-Cavale le 05/07/2010 20:02
Dire que ce sont les agriculteurs eux-même qui mettent le feu est loin d'être une ineptie, il y a 2 ans de cela nous avons été confronté à un soit disant "agriculteur", qui faisant fi des habitations entourant le champ qu'il cultivait, n'a rien trouvé de mieux à faire que d'y fiche le feu pour "nettoyer" avant la coupe. Avec 5 gugusses il a fait plusieurs départs, dans son immense connerie il a profité des alizés pour que cela aille plus vite! et quand il n'a plus pu contenir les flammes il s'est précipité chez les riverains pour que l'on appelle les pompiers. C'est moi qui est appelé le 18, une partie de la clôture végétale de mon beau-frère a pris feu, ses filles ont eu une peur bleue et quand j'ai demandé à un des pompiers qu'il note dans son rapport les circonstances de cet incendie, il a rigolé en m'expliquant que c'était délicat, qu'il connais le 'boug", que bann planteurs la touzour fé ça. J'ai prévenu le pyromane qu'au prochain feu je porterai plainte moi-même pour mise en danger de la vie d'autrui...je touche du bois, il n'a plus recommencé près de chez nous.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 08:15 Saint-Paul: Un scootériste décède

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales