Faits-divers

Incendie du Maïdo 2011 : Le pompier prend deux ans ferme pour agression sexuelle


Incendie du Maïdo 2011 : Le pompier prend deux ans ferme pour agression sexuelle
En novembre 2011, une jeune femme porte plainte pour viol. Alors qu'elle était en boîte de nuit et en état d'ébriété, elle reçoit des avances d'Anthony C., 23 ans, un pompier venu en renfort de métropole pour l'incendie du Maïdo.

Les faits sont requalifiés en agression sexuelle imposée sur une personne vulnérable par le juge d'instruction, c'est sur cette base que le tribunal correctionnel de Champ Fleuri a condamné hier le jeune homme à cinq ans de prison, dont deux ans ferme, une peine qui correspond aux réquisitions du parquet.

Pour la partie civile, la condamnation est satisfaisante car le satut de victime de la plaignante a été reconnu. En revanche, Me Emmanuelle Choukruon-Hermann, avocate de la défense, qui avait plaidé la relaxe, fera certainement appel.
Mercredi 10 Octobre 2012 - 09:54
Lu 1520 fois




1.Posté par Montfort le 10/10/2012 10:12
Comme je le dis souvent la "justice réunionnaise" est assez spéciale et pratique la discrimination positive qui est une aberration. Lorsqu'un ressortissant français est condamné au Mexique, à Maurice ou ailleurs il est automatiquement dit que c'est un coup monté, que la personne est innocente etc.... Sur notre île c'est la même chose si vous êtes métro et passez entre les mains d'un juge vous serez "présumé coupable" dans la plupart des cas, avec à la clef une condamnation....

2.Posté par L''Ardéchoise le 10/10/2012 11:29
Il y en a plein, des personnes vulnérables... Vulnérable, c'est une nouvelle marque de rhum ? ou de quel alcool ?

3.Posté par le nouvelle observateur 974 le 10/10/2012 11:33
Il est évident qu'à la Réunion, il y a deux justices. Une pour les Réunionnais à leur avantage, une pour les métropolitains à leur désavantage.

4.Posté par Le mexicain le 10/10/2012 12:50 (depuis mobile)
Soit ou lé fier d'être français soit ou ça va vivre ou ou veut
Et arrête pleurer.

5.Posté par noe le 10/10/2012 13:06
Il s'est cru "dragueur" et a pensé que manier la lance est un don de Dieu !

Il pensait sûrement que nos "fruits exotiques" se laissaient cueillir sans problème ...
Bonne punition !
Qu'il laisse ses mains ou paroles osées chez lui !

6.Posté par vital le 10/10/2012 14:32
ainsi l'appareil de justice à la réunion ferait de la discrimination positive en faveur des reunionnais, tiens donc , je ne connais pas beaucoup de juges locaux , la gendarmerie et la police sont dirigés par des métropolitains . la neutralité de la justice doit être questionnée , à partir des faits concrets et non à partir des sentiments ou des impressions que ...
vital

7.Posté par LA VERITE le 10/10/2012 16:16
RECTIFICATION

Ce n'est pas un pompier.

Il faut lire MILITAIRE MECANICIEN à LA SECURITE CIVILE.

ce militaire n'était pas un opérationnel sur les feux du Maido mais un militaire travaillant pour l'entretien et la réparation des matériels de la sécurité civile.
Ce sont deux mondes bien différents.

8.Posté par Montfort le 10/10/2012 19:08
Post 6 Le problème vient justement de là, si des Policiers Haut gradés, (ca dépasse rarement capitaine), si des juges d'instruction, des procureurs étaient à parts égales des locaux les jugements seraient tout autre . le ' déplacé " se croit toujours chez " l'indigène" et veut se faire aimer, apprécier tombant dans les travers de l’excès anti "blanc colon". Le "local" lui n'aurait qu'à étudier les faits et juger en conséquence sans arrière pensée. Regardez les statistiques des condamnations et l'origine des condamnés, ainsi que l'origine des "juges" et "procureurs". Malheureusement c'est logique et humain......

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:38 La comptable escroc détourne plus de 700.000 euros

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales